177. Léo

3 minutes de lecture

Le punk rougit quelque peu quand Uta se servit sans « gène » aucune. Prenant le paquet que le garçon avait dans sa poche, lui piquant une cigarette, et se l’allumant avec la chaleur de la sienne. Ce passage le fit rougir encore plus. Ah… Qu’il adorait quand Uta prenait une cigarette dans sa poche. Montrant alors leur lien et leur « confiance », surtout celle de Léo envers Uta. Généralement, il ne se laissait pas approcher de si près. Il se laisse approcher, mais pas autant et pas avec n’importe qui. Rahhh ! Le cerveau de Léo était en ébullition ! Il n’avait qu’une envie, c’était de le prendre dans ses bras pour l’amener dans une chambre et de le baiser sur le champ avec tout son amour. Mais il fallait se retenir… Et ce qu’il avait envie de sentir ses lèvres sur sa nuque… Son lui intérieur hurlait tellement il avait envie de contact. De n’importe quelle sorte. Et lui qui lui vantait son système immunitaire en béton… Mais voyons ! Léo grommela dans son bouc/mini barbe de quatre-cinq jours.

- Basiquement… Y a pas que toi qui a un système blindé. J’ai beau pas être vacciné, j’ai pas été malade pendant… Vingt-sept ans ! Nah ! C’est la faute de la France moi je dis ! Haha…

Lui tirant alors la langue d’un air taquin. Finalement, son plan avait marché, Uta était tombé dans le piège hyper facilement. Le problème de son piège c’est qu’Uta ne pouvait pas forcément être réceptif. Souriant tendrement, il rigola au mot « Chelou ».

- Oui, bon, on peut dire que je suis un peu chelou quand même. Enfin… Avant ! Et oui ! Bingo, tu as trouvé, je suis Australien et deux jours avant la rentrée j’étais encore là-bas. On organisera ça. Tu verras, en plus si je fais ça, Stevens va nous trimballer genre… Partout. Enfin, bref.

Il voyait totalement la gueule du juge si un jour il lui annonçait qu’il venait quelques jours et avec Uta en plus. Il sauterait de joie dans son bureau, prévenant toutttt son étage et irait même sûrement narguer les responsables du centre. Genre : « Je vous avez dit qu’il ne tournerait pas mal ! Voyez par vous-même ! ». C’est vrai que l’idée d’aller « prendre sa revanche » pas forcément physique, auprès de ses geôliers était bien tentant.

- Du coup… Ta récompense…

Venant alors près de l’oreille du démon, il lui murmura de sa voix la plus sensuelle :

- La semaine prochaine… On aura un week-end ensemble… Du coup… Tout le samedi… Tu auras le droit de me faire absolument tout ce que tu veux de moi… Et n’importe ou. On ira ou tu voudras et tu pourras laisser libre court à tes envies, petit démon pervers…

Voilà ! Léo était vraiment frustré d’être malade et d’être « presque » interdit de contact physique et de bisous, et de sexe. Surtout de sexe, en fait. Même s’il adorait les longs câlins. Bon, ça allait faire long et Léo serait sûrement guéri avant, mais c’était ça le jeu. Ils pourraient baiser bien avant, mais la c’était une carte blanche totale. Même, concernant ses phobies. Très idiot, mais Léo se sentait prêt, à voir si Uta avait envie de tenter quelque chose. Le rouquin voyait bien qu’Uta était bien trop protecteur, genre vraiment vraiment trop, par rapport à ses crises. Il fallait qu’il relâche la pression par rapport à ça.

Arrivé au week-end, Léo était guérit depuis un à deux jours maintenant, se sentant tout à fait mieux. Glad’ lui avait proposé de se voir dans le « cadre » du premier rendez-vous en tant que parrain. Sachant qu’en plus Uta était de taff ces jours-là. Le roux se rendant à une adresse indiquée par son Maître d’apprentissage. Entrant alors dans un… Bar de motards. Le rêve en fait. Regardant alentour, il ne vit pas l’homme en question. Saluant le barman. Il faut TOUJOURS dire bonjour au barman ! Il commanda une pinte de bière brune et resta assit au comptoir, car toutes les tables étaient prises et personne au comptoir. Ne touchant pas à son verre, il attendait Glad’ pour ça. En profitant pour régler sa consommation avant qu’il arrive. Au cas où.

Annotations

Recommandations

Lunar.Writer
Alex Omega est un jeune oméga suicidaire qui à déjà fait d'innombrables tentatives, à la veille de son 17ème anniversaire, il va enfin savoir qui vas être son alpha pour lequel ses parents l'ont fait devenir ce qu'il est aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'il se passerait s'il se rebellait enfin face aux tortures qu'il a vécu ?

⚠️Ce livre comporte des insultes et des scènes très cru réservé aux adultes (il y a aussi des mentions de viol mais très peu je vous rassure)☢️
38
5
22
59
Asa No
En montant en selle pour récupérer un bijou qui aurait pu trahir sa présence dans une maison de plaisir, Lunixa ne se serait jamais doutée que cette nuit se finirait de la sorte.
Droguée avec Magdalena par un étrange Lathos insensible aux pouvoirs de la Liseuse et aidé par le patron de la maison, la jeune Princesse sombre dans l'inconscience sans avoir la moindre idée de ce qui les attend à leur réveil.

Avec l'arrivée des Illiosimeriens, Kalor ne tarde pas à se rendre compte de la disparition de sa femme. Dans tous ses états, il se tourne vers la seule personne qu'il estime coupable d'un tel méfait.

Mais comment réagira-t-il en découvrant que le responsable n'est pas forcément celui auquel il croit ?


Ce tome est le troisième de la série Les Héritiers.
Vous pouvez trouver le tome 1, Les Héritiers - La prisonnière de l'hiver, ici :
https://www.scribay.com/text/72154902/les-heritiers---la-prisonniere-de-l-hiver

Attention : scènes sensibles et violentes
2117
1498
2006
1178
Mila-Andovie
Laïka se réveille dans un milieu qui lui est totalement inconnu, qui plus est fantastique. Arbres bleu, fauves énormes et insectes en tout genre, elle est loin de se douter que tout ce qui l'entoure est bien réel et que huit ans la sépare de son ancienne vie.

L'Île. Ils ont atterri sur l'Île. Alors au milieu de ce village qui semble paisible, Laïka compte bien comprendre ce qui est arrivé à son frère et quelle est la cause de son propre accident amnésique.
17
7
27
106

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0