171. Léo

2 minutes de lecture

Notre Hamsterponky National se laissa faire. Après tout, il n’avait pas vraiment le choix, il n’avait plus aucune force, son corps était tout mou, donc pour arriver à enfiler un caleçon et un t-shirt seul, c’était mort. D’ailleurs, Léo ne comprenait pas vraiment pourquoi mettre tout ça. Il ne dit rien pour autant, se laissant faire. N’ayant jamais été examiné par un véritable médecin, autre que ce psychiatre de merde. Et lui, il avait un malin plaisir de le voir dans son plus simple appareil, alors à force, il s’était habitué. Quand le dit médecin arriva dans l’appartement, une peur sourde alarma son cerveau. Ce mec allait le toucher. Suivant encore les directives d’Uta, il ferma les yeux, tenant fermement la main de son démon. Essayant de respirer lentement et profondément pour que la crise ne se développe pas. C’était hallucinant ce que Léo arrivait à subir au contact de ce seul homme. Et surtout, comment son rapport avec ses problèmes de gestion de la colère avait évolué.

Pendant la piqûre, le punk ne senti absolument rien. Il s’était tellement piqué aux calmants que ce type de douleur passait comme inexistante pour son cerveau. Une fois parti, il sourit comme il le pouvait, avec sa mine épouvantable, à ce Uta qui était aux petits soins avec lui. Prévenir Glad’… Dire qu’il s’est évanouie alors qu’au début de la soirée il lui avait demandé de devenir son parrain… Ah… Heureusement que pour la grosse pièce, il ne restait plus grand-chose à faire, sinon Léo se serrait senti vachement mal de l’avoir lâché comme ça. Même si en un sens, ce n’était pas sa faute.

Finissant par s’endormir, il senti un peu plus tard son amant venir se coller contre lui. Se laissant allait à la fin de sa maladie, pleins de souvenirs perçaient la bulle de ses rêves. Son sommeil était un peu agité, mais pas trop. Se réveillant alors le lendemain matin. Même s’il se sentait un tout petit peu mieux, il retournerait en cours et surtout au bar, quand il sera entièrement guéri. Si tout le bar attrape la grippe, ça va pas être fun… Enfin, sauf imaginer le baron avec une grippe, dans son lit, une bouillotte pleine de glaçons sur le crâne et un thermomètre dans la bouche. Tiens… D’ailleurs… Le baron… Il avait l’air tellement inhumain… Il pouvait vraiment tomber malade ? Cette pensée le fit rire. Le fait d’être tombé malade lui avait fait repenser à Sydney, sa ville natale. Celle ou il avait passé toute sa chienne de vie avant de rencontrer Uta. Long voyage pour arriver jusqu’ici, mais il en avait besoin. S’éloigner le plus possible du centre et du souvenir de ses parents junkies. Pourquoi la France ? Parce que sa mère était française et qu’il avait plus que des notions dans cette langue. Il se souvenait parfaitement que quand celle-ci était en colère, elle l’engueulait en français. Se redressant doucement, pour tenir à mi-couché, mi-assit dans son lit. Il ouvrit le tiroir de sa table de nuit. Pour en sortir de vieilles photos, les regardant sans bruits. De son autre main, il vint caresser tendrement les cheveux de son amant qui dormait encore.

Annotations

Recommandations

Lunar.Writer
Alex Omega est un jeune oméga suicidaire qui à déjà fait d'innombrables tentatives, à la veille de son 17ème anniversaire, il va enfin savoir qui vas être son alpha pour lequel ses parents l'ont fait devenir ce qu'il est aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'il se passerait s'il se rebellait enfin face aux tortures qu'il a vécu ?

⚠️Ce livre comporte des insultes et des scènes très cru réservé aux adultes (il y a aussi des mentions de viol mais très peu je vous rassure)☢️
38
5
22
59
Asa No
En montant en selle pour récupérer un bijou qui aurait pu trahir sa présence dans une maison de plaisir, Lunixa ne se serait jamais doutée que cette nuit se finirait de la sorte.
Droguée avec Magdalena par un étrange Lathos insensible aux pouvoirs de la Liseuse et aidé par le patron de la maison, la jeune Princesse sombre dans l'inconscience sans avoir la moindre idée de ce qui les attend à leur réveil.

Avec l'arrivée des Illiosimeriens, Kalor ne tarde pas à se rendre compte de la disparition de sa femme. Dans tous ses états, il se tourne vers la seule personne qu'il estime coupable d'un tel méfait.

Mais comment réagira-t-il en découvrant que le responsable n'est pas forcément celui auquel il croit ?


Ce tome est le troisième de la série Les Héritiers.
Vous pouvez trouver le tome 1, Les Héritiers - La prisonnière de l'hiver, ici :
https://www.scribay.com/text/72154902/les-heritiers---la-prisonniere-de-l-hiver

Attention : scènes sensibles et violentes
2117
1498
2006
1178
Mila-Andovie
Laïka se réveille dans un milieu qui lui est totalement inconnu, qui plus est fantastique. Arbres bleu, fauves énormes et insectes en tout genre, elle est loin de se douter que tout ce qui l'entoure est bien réel et que huit ans la sépare de son ancienne vie.

L'Île. Ils ont atterri sur l'Île. Alors au milieu de ce village qui semble paisible, Laïka compte bien comprendre ce qui est arrivé à son frère et quelle est la cause de son propre accident amnésique.
17
7
27
106

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0