147. Léo

3 minutes de lecture

Le rouquin ne s’attendait pas à ça. Mais bon, il fallait s’en douter. Après toutes les émotions qu’Uta avait eu en si peu de temps, tout ça l’avait relativement fatigué. Il n’en pouvait plus. Un sourire inquiet se lu sur le visage de Léo. Il le prit dans ses bras, et allongea son amant dans son lit. Il n’avait pas envie de le ramener dans la chambre du démon. Et il se disait que le pauvre se sentirait mieux en sentant l’odeur du roux quand il se réveillerait. Lui retira doucement ses vêtements, pour le laisser en caleçon, il mit la couverture sur lui.

De son côté, Léo alla dans le salon pour nettoyer la terrasse, jetant à la poubelle les bouteilles de bières. En effet, il avait beaucoup, beaucoup trop bu… Par réflexe, il alla poser une bassine près de son lit, au cas où Uta avait une nausée dans son sommeil. Puis appela Glad’, lui disant qu’il ne pourrait pas venir ce soir et qu’il se rattraperait. Qu’il serait l’esclave de Glad’ pendant une semaine pour se faire excuser. Comme ça, il pourra rien foutre, il sera content. Par contre, il lui demanda de prévenir aussi le bar concernant Uta.

Puis, il prépara une pomme, une pêche et un kiwi en lamelles dans un bol qu’il filma et mit au frigidaire, pour le réveille de son amant. Ça lui ferait le plus grand bien. Enfin, il amena un verre d’eau et de l’aspirine près de la bassine, car de ce côté de son lit, il n’y avait pas de table basse. Revenant enfin dans sa chambre, s’asseyant à son bureau, il entreprit d’écrire une lettre.

« Uta… Mon amour…

Comme je te l’ai déjà demandais, et tu m’a répondu positivement. Je suis à toi, complètement. Et tu es à moi. Alors arrête de te faire souffrir me concernant. Arrête de mettre des pincettes. Je suis adulte, et ce n’est pas parce que j’ai été torturé (tout comme toi, apparemment, alors arrête de me faire passer devant toi), qu’il faut m’éviter les choses de la vie. Il faut bien que je me confronte à la vie, non ? Et si je réagis mal, je réagirais mal ! Mais depuis que je suis avec toi, je réagis beaucoup moins violemment. Après tout, tant que tu ne me rejettes pas, je ne réagirais pas violemment. Et puis après tout… Il faut bien que je me confronte à la vie pour arriver à trouver des solutions et de l’expérience pour ne pas mal réagir, tu ne crois pas ? Je dois évoluer et tu m’aides beaucoup à ça, ne serait-ce que par ta présence. Tu es comme tu es. Et JE T’ACCEPTE COMME ÇA. Même avec tes phases, tu ne le vois peut-être pas, mais tu m’aides quand même. On est là l’un pour l’autre, on doit s’aider mutuellement. Et tu ne me dégoûteras jamais. Je t’aime et c’est tout ce qui compte. Tu ne m’écraseras pas. Je te l’assure. Beaucoup on essayé et n’ont pas réussit. Toi, tu m’as fait découvrir des choses que je n’aurais jamais penser connaître un jour. De mon côté je ferais tous les efforts pour me confier à toi, si toi tu fais pareil. Mais si tu as besoin de ton jardin secret, c’est normal et je comprends. Si toi tu te rends malade à cause de mon propre jardin secret, je ne garderais rien pour moi, te confierais tout, si c’est pour que tu te sentes bien. Alors garde cette lettre précieusement. Lis la chaque matin. Et imprimes toi ça dans le crâne.

Ton Léo qui t’aime. »

Il déposa la lettre sur le bureau d’Uta, comme ça, sans enveloppe. Et retourna dans sa chambre, se mit en sous-vêtement et se coucha contre son amant, l’embrassant sur le front.

Annotations

Recommandations

Lunar.Writer
Alex Omega est un jeune oméga suicidaire qui à déjà fait d'innombrables tentatives, à la veille de son 17ème anniversaire, il va enfin savoir qui vas être son alpha pour lequel ses parents l'ont fait devenir ce qu'il est aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'il se passerait s'il se rebellait enfin face aux tortures qu'il a vécu ?

⚠️Ce livre comporte des insultes et des scènes très cru réservé aux adultes (il y a aussi des mentions de viol mais très peu je vous rassure)☢️
38
5
22
59
Asa No
En montant en selle pour récupérer un bijou qui aurait pu trahir sa présence dans une maison de plaisir, Lunixa ne se serait jamais doutée que cette nuit se finirait de la sorte.
Droguée avec Magdalena par un étrange Lathos insensible aux pouvoirs de la Liseuse et aidé par le patron de la maison, la jeune Princesse sombre dans l'inconscience sans avoir la moindre idée de ce qui les attend à leur réveil.

Avec l'arrivée des Illiosimeriens, Kalor ne tarde pas à se rendre compte de la disparition de sa femme. Dans tous ses états, il se tourne vers la seule personne qu'il estime coupable d'un tel méfait.

Mais comment réagira-t-il en découvrant que le responsable n'est pas forcément celui auquel il croit ?


Ce tome est le troisième de la série Les Héritiers.
Vous pouvez trouver le tome 1, Les Héritiers - La prisonnière de l'hiver, ici :
https://www.scribay.com/text/72154902/les-heritiers---la-prisonniere-de-l-hiver

Attention : scènes sensibles et violentes
2117
1498
2006
1178
Mila-Andovie
Laïka se réveille dans un milieu qui lui est totalement inconnu, qui plus est fantastique. Arbres bleu, fauves énormes et insectes en tout genre, elle est loin de se douter que tout ce qui l'entoure est bien réel et que huit ans la sépare de son ancienne vie.

L'Île. Ils ont atterri sur l'Île. Alors au milieu de ce village qui semble paisible, Laïka compte bien comprendre ce qui est arrivé à son frère et quelle est la cause de son propre accident amnésique.
17
7
27
106

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0