138. Uta

2 minutes de lecture

[Nudité]

Il lui mentait pour son bien, ne voulant pas le mettre plus mal à l’aise qu’il ne l’était, à présent qu’il c’était retiré la douleur se calmait légèrement. Il l’entoura de ses bras lorsqu’il se blotti contre lui en passant ses doigts dans sa chevelure de feu, lui massant tendrement son cuir chevelu. Il l’écouta sans rien dire, comprenant le paradoxe de son angoisse et l’excitation provoqué par cela. Il prit alors doucement le poignet qui était devant ses yeux et embrassa avec douceur cette cicatrice.

- J’imagine bien. Moi aussi j’ai quelques… Craintes. Mais mon Léo, il faut que tu saches que dans un couple le but est d’affronter les craintes et les angoisses à deux ! Je suis là pour toi et rien que pour toi ! Je ne vais jamais te forcer à faire ce que tu n’as pas envie et encore moins faire quelque chose dont tu es phobique. En plus je pense que tu es très loin d’être prêt pour une pratique sexuelle bdsm… Voire même jamais !

Il gloussa et vint tout de suite embrasser son amant. Il voulait lui faire comprendre certaines choses et c’était pas facile d’y mettre les bons mots.

- Il faut vraiment que tu fasses la différence entre ton fantasme et ta phobie ! Et si tu veux qu’on aille réaliser ton fantasme, ça sera pas du jour au lendemain, va falloir y aller par étapes ! Soit peut-être juste le faite que je retienne doucement tes poignets... Le contact de mes mains serait sûrement plus doux que des menottes, même si elles n’ont rien à voir avec les menottes que tu imagine, y en a avec de la moumoute pour ne pas avoir mal aux poignets !

Pendant qu’il parlait, il caressait doucement le dos de son amant, glissant sur son bras et ses côtes, pendant que son autre main jouait dans ses cheveux. Il l’embrassa de nouveau tendrement, il voulait vraiment que Léo comprenne bien qu’Uta voulait tout faire pour qu’il se sente bien.

- Ou peut-être que si toi tu m’attaches comme dans ton fantasme tu te rendrais compte que c’est pas si horrible que ça ? Après… Je n’ai pas trop l’habitude de me faire autant dominer… Comme je suis hypersexuel c’est toujours moi qui prends le contrôle la plupart du temps. Mais si ça te permet de t’aider je suis prêt à le faire pour toi, mais pas ce soir… De toute façon j’ai absolument pas ce genre de matos…

Il continuait ses papouilles tout en lui parlant et à chaque fin de phrase il l’embrassait doucement plus ou moins longtemps. Il n’y avait que de la tendresse dans ses gestes, rien que de la tendresse et de l’amour.

Annotations

Recommandations

Lunar.Writer
Alex Omega est un jeune oméga suicidaire qui à déjà fait d'innombrables tentatives, à la veille de son 17ème anniversaire, il va enfin savoir qui vas être son alpha pour lequel ses parents l'ont fait devenir ce qu'il est aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'il se passerait s'il se rebellait enfin face aux tortures qu'il a vécu ?

⚠️Ce livre comporte des insultes et des scènes très cru réservé aux adultes (il y a aussi des mentions de viol mais très peu je vous rassure)☢️
38
5
22
59
Asa No
En montant en selle pour récupérer un bijou qui aurait pu trahir sa présence dans une maison de plaisir, Lunixa ne se serait jamais doutée que cette nuit se finirait de la sorte.
Droguée avec Magdalena par un étrange Lathos insensible aux pouvoirs de la Liseuse et aidé par le patron de la maison, la jeune Princesse sombre dans l'inconscience sans avoir la moindre idée de ce qui les attend à leur réveil.

Avec l'arrivée des Illiosimeriens, Kalor ne tarde pas à se rendre compte de la disparition de sa femme. Dans tous ses états, il se tourne vers la seule personne qu'il estime coupable d'un tel méfait.

Mais comment réagira-t-il en découvrant que le responsable n'est pas forcément celui auquel il croit ?


Ce tome est le troisième de la série Les Héritiers.
Vous pouvez trouver le tome 1, Les Héritiers - La prisonnière de l'hiver, ici :
https://www.scribay.com/text/72154902/les-heritiers---la-prisonniere-de-l-hiver

Attention : scènes sensibles et violentes
2117
1498
2006
1178
Mila-Andovie
Laïka se réveille dans un milieu qui lui est totalement inconnu, qui plus est fantastique. Arbres bleu, fauves énormes et insectes en tout genre, elle est loin de se douter que tout ce qui l'entoure est bien réel et que huit ans la sépare de son ancienne vie.

L'Île. Ils ont atterri sur l'Île. Alors au milieu de ce village qui semble paisible, Laïka compte bien comprendre ce qui est arrivé à son frère et quelle est la cause de son propre accident amnésique.
17
7
27
106

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0