128. Uta

2 minutes de lecture

Uta adorait le contact que Léo avait sur lui, cette main simplement posée sur ses hanches, ça l’apaisait et il se senti mieux en quelques secondes. Il sourit aux paroles de son rouquin, Zac ne tenterait rien, il lui arracherait les couilles avant, surtout s’il se battait avec son Léo. Il sourit de nouveau à la remarque de son amant, s’il n’était pas en phrase descendante il l’aurait prit là sur le balcon à la fraîcheur de la nuit, le faisant gémir pour que tout le quartier l’entende mais là… Il avait juste besoin d’un peu de contact et de tendresse. Il ferma les yeux appréciant les petits gestes affectueux, mais il se crispa lorsque le contact se rompit. Voulant qu’il reste, mais sa voix ne voulait pas sortir. Son cœur se serra de nouveau semblant se déchirer comme si on lui arrachait de la poitrine. Il porta sa bière à la bouche et bu cul sec ce qu’il restait… La moitié de la bouteille. Il termina cependant très lentement sa clope, il aurait bien reprit une bouteille, mais avait carrément la flemme de bouger. Ah, qu’il détestait être comme ça, vidé de son énergie à ne plus rien vouloir faire à par subir le temps qui passe. Il soupira et finit sa clope, alors très lentement il rentra et fila dans la salle de bain. Retirant ses lentilles et se déshabilla pour aller dans la douche, froide. Oui très froide, parfois ça le faisait sortir de sa phase, mais là non…. Il se sentait vide, tellement vide il voulait se blottir contre son rouquin rien de plus. Il se dépêchât de se laver et de sortir, s’essuya sommairement et sorti de la salle de bain avec seulement une serviette autour de la taille.

Se dirigeant droit dans la chambre de Léo, le voyant alors de dos il vint se caler contre lui. Le corps d’Uta était glacial à cause de la douche et le corps de Léo tellement chaud, en quelques secondes il se senti mieux enfin apaisé. Sa tête enfouit entre ses deux omoplates, étrangement Léo sentait encore l’antiseptique et… La crème cicatrisante… Il devait avoir bossé toute la nuit pour avoir l’odeur imprégnée sur lui à ce point, mais Uta aimait bien car derrière cette odeur il devinait parfaitement celle de son amant.

- Je suis désolé Léo, tu dois me trouver bizarre… C’est… Pas vraiment à cause de ma crise d’angoisse… La crise d’angoisse est juste un des symptômes…

Sa voix se cassait plus il parlait, mais il voulait se confier à Léo pour qu’il comprenne et qu’il ne le rejette pas ou ne se sente coupable.

- Je t’avais dit que… J’avais une maladie… La bipolarité… Et là, elle se remanifeste depuis quelque mois. Je crois que je suis en phase descendante… Donc ne t’inquiète pas, c’est pas à cause de toi ou quoi que ce soit… C’est juste moi et cette foutue maladie…

C’était assez dur pour le jeune homme de parler de sa maladie, beaucoup de gens ne comprenait pas, ou disait simplement qu’il était dépressif. Mais cela était bien plus complexe que ça, les changements d’humeur pouvait parfois être extrêmement violent, tout comme son hypersexualité qui en était un des symptômes. Mais là il voulait juste se blottir contre l’homme qu’il aimait simplement sentir son contact contre lui sans forcément lui faire quoi que ce soit car de toute manière il n’en avait pas la force.

- Mais toi mon Léo… Tu m’apaise tellement quand je suis contre toi !

Annotations

Recommandations

Lunar.Writer
Alex Omega est un jeune oméga suicidaire qui à déjà fait d'innombrables tentatives, à la veille de son 17ème anniversaire, il va enfin savoir qui vas être son alpha pour lequel ses parents l'ont fait devenir ce qu'il est aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'il se passerait s'il se rebellait enfin face aux tortures qu'il a vécu ?

⚠️Ce livre comporte des insultes et des scènes très cru réservé aux adultes (il y a aussi des mentions de viol mais très peu je vous rassure)☢️
38
5
22
59
Asa No
En montant en selle pour récupérer un bijou qui aurait pu trahir sa présence dans une maison de plaisir, Lunixa ne se serait jamais doutée que cette nuit se finirait de la sorte.
Droguée avec Magdalena par un étrange Lathos insensible aux pouvoirs de la Liseuse et aidé par le patron de la maison, la jeune Princesse sombre dans l'inconscience sans avoir la moindre idée de ce qui les attend à leur réveil.

Avec l'arrivée des Illiosimeriens, Kalor ne tarde pas à se rendre compte de la disparition de sa femme. Dans tous ses états, il se tourne vers la seule personne qu'il estime coupable d'un tel méfait.

Mais comment réagira-t-il en découvrant que le responsable n'est pas forcément celui auquel il croit ?


Ce tome est le troisième de la série Les Héritiers.
Vous pouvez trouver le tome 1, Les Héritiers - La prisonnière de l'hiver, ici :
https://www.scribay.com/text/72154902/les-heritiers---la-prisonniere-de-l-hiver

Attention : scènes sensibles et violentes
2117
1498
2006
1178
Mila-Andovie
Laïka se réveille dans un milieu qui lui est totalement inconnu, qui plus est fantastique. Arbres bleu, fauves énormes et insectes en tout genre, elle est loin de se douter que tout ce qui l'entoure est bien réel et que huit ans la sépare de son ancienne vie.

L'Île. Ils ont atterri sur l'Île. Alors au milieu de ce village qui semble paisible, Laïka compte bien comprendre ce qui est arrivé à son frère et quelle est la cause de son propre accident amnésique.
17
7
27
106

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0