122. Uta

2 minutes de lecture

Glad' n’en avait pas branlé une de la soirée, somnolant presque sur son tabouret. Son apprenti se débouillait plutôt pas mal pour une première fois, même s’il était aussi tendu que s’il avait un balai dans le cul. Mais après tout c’était normal, il repensa nostalgiquement à ses débuts qui n’avaient pas été plus brillant, formé exactement de la même manière. Il s’étira en se relevant lorsque le dernier client parti. Lorsque Léo lui soumit alors sa requête pour la surprise il ne pu s’empêcher de rire nerveusement.

[Glad’] « Oulala, mon pauvre Léo, tu nous le fait dans le cliché là… Mais si c’est ce que tu veux pourquoi pas… Je m’en fiche, c’est ta nuque du moment que tu ne fais pas comme les filles hystériques gnugnucancan, ça me va ! »

Glad’ se mit alors dans son processus habituel d’aseptisation de matériel, invitant le rouquin à s’asseoir sur le tabouret et à pencher la tête en avant. Ce genre de tatouage, il les faisait à la main, il arrivait parfaitement à imiter les typographies. Reprenant donc la même que l’ancien tatouage et grava à vie le prénom du démon sur la nuque de Léo. Cela ne lui prit que deux minutes effectivement.

[Glad’] « Et voilà… Va falloir que tu le demande en mariage si tu veux le garder tout le temps pour toi ! »

Bien sûr il avait sorti cela en déconnant, la tête penchée sur son matériel à le nettoyer. À ce moment-là le dernier client de Zac sorti suivi du tatoueur, il s’étira dans tout les sens avant de se tourner vers la pièce d’Uta, à ce moment-là la dernière cliente du jeune homme sorti laissant la porte ouverte. Le brun lui, était toujours à nettoyer son matériel, il avait fini sur un petit tatouage. Zac en profita alors pour pénétrer dans la pièce, le démon se retourna, il était déjà stressé d’avoir dû tatouer une femme et cette fois son stress monta d’un cran… Merde, il sentait la crise arriver, fallait qu’il se calme.

- Dégage de là Zac, si tu ne respectes pas les conditions d’éloignement tu sais ce que mon oncle te fera !

[Zac] « Dit moi ? Tu te tape ton coloc’ ? C’est pourtant pas ton style, on dirait une jeune pucelle ! »

- Commence pas à dire ce genre de truc sur Léo ou je t’arrache les couilles pour te les faire bouffer !

[Zac] « Haha… C’est pas toi qui aimerais plutôt mes les bouffer ? Hein, un petit coup vite fait ? T’étais pourtant si avide quand on était ensemble, ça te manque pas de me grimper dessus ? »

- Nan, mais sérieux t’es un gros porc ! Dégage ou j’appelle mon oncle !

[Zac] « Oh c’est bon j’ai comprit. Tu préfères les pucelles, elles se laissent carrément plus faire ! Tu as bien changé mon pauvre Uta. Bon, sûr ce à dans un mois ici, t’aura peut-être changé d’avis ! »

Zac tourna les talons et sorti, il quitta alors le bar d’un pas assuré, un sourire sadique sur les lèvres et les mains dans les poches. Uta lui craqua littéralement, le stress était beaucoup trop important et il se déclenchait une crise, s’accroupissant en se tenant fermement à sa servante, essayant de respirer calmement mais cela ressemblait à un sifflement douloureux. Il essayait de se calmer, même si la crise n’était pas aussi violente que la dernière fois, il sentait tous ses muscles se contracter et sa respiration commençait à le brûler.

Annotations

Recommandations

Lunar.Writer
Alex Omega est un jeune oméga suicidaire qui à déjà fait d'innombrables tentatives, à la veille de son 17ème anniversaire, il va enfin savoir qui vas être son alpha pour lequel ses parents l'ont fait devenir ce qu'il est aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'il se passerait s'il se rebellait enfin face aux tortures qu'il a vécu ?

⚠️Ce livre comporte des insultes et des scènes très cru réservé aux adultes (il y a aussi des mentions de viol mais très peu je vous rassure)☢️
38
5
22
59
Asa No
En montant en selle pour récupérer un bijou qui aurait pu trahir sa présence dans une maison de plaisir, Lunixa ne se serait jamais doutée que cette nuit se finirait de la sorte.
Droguée avec Magdalena par un étrange Lathos insensible aux pouvoirs de la Liseuse et aidé par le patron de la maison, la jeune Princesse sombre dans l'inconscience sans avoir la moindre idée de ce qui les attend à leur réveil.

Avec l'arrivée des Illiosimeriens, Kalor ne tarde pas à se rendre compte de la disparition de sa femme. Dans tous ses états, il se tourne vers la seule personne qu'il estime coupable d'un tel méfait.

Mais comment réagira-t-il en découvrant que le responsable n'est pas forcément celui auquel il croit ?


Ce tome est le troisième de la série Les Héritiers.
Vous pouvez trouver le tome 1, Les Héritiers - La prisonnière de l'hiver, ici :
https://www.scribay.com/text/72154902/les-heritiers---la-prisonniere-de-l-hiver

Attention : scènes sensibles et violentes
2117
1498
2006
1178
Mila-Andovie
Laïka se réveille dans un milieu qui lui est totalement inconnu, qui plus est fantastique. Arbres bleu, fauves énormes et insectes en tout genre, elle est loin de se douter que tout ce qui l'entoure est bien réel et que huit ans la sépare de son ancienne vie.

L'Île. Ils ont atterri sur l'Île. Alors au milieu de ce village qui semble paisible, Laïka compte bien comprendre ce qui est arrivé à son frère et quelle est la cause de son propre accident amnésique.
17
7
27
106

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0