99. Léo

2 minutes de lecture

La tristesse et l’incompréhension faisaient enfin surface après cette rage froide qu’il avait ressentie au plus profond de lui. Même si Uta arrivait à le calmer et à le faire s’ouvrir au monde, il restait du moins le punk aux problèmes de gestion de la colère qu’il était. Habituellement, les trucs qu’on disait sur lui ne l’atteignait pas. Bon, sauf le passage avec ses cicatrices, ce n’était pas la même chose. Là, il avait éclaté justement car il s’était senti impuissant. Impuissant pour protéger Uta de son connard d’ex. Okay, y avait aussi un peu les menaces du blanc qui lui était revenu en pleine face. Les larmes coulaient alors qu’il écoutait, non, qu’il buvait les mots du garçon. Il comprenait parfaitement ce que le démon voulait lui dire. Juste… C’était tellement étouffant… Le serrant un peu plus contre lui, il arrêta progressivement de trembler. Commençant à ressentir ses poings qui le brûlait.

- Tu ne me perdras pas… Je te l’ai dit, non ?… Seulement si tu me rejettes…

Sa voix était cassée, presque inaudible, mais sans à-coups. Se forçant vraiment un maximum à ne pas accrocher les mots.

- Je pensais pas que les mots de ton oncle m’atteindrais… Sauf que je me suis souvenu d’une de ses paroles… Que j’avais oublié… Et il en a ajouté une… Une qui m’a fait perdre pied…

Il eu un rire de gorge de quelques secondes.

- Ton oncle est doué… Sans me connaître, il a su où frapper…

Les larmes se calmaient, il baissa l’intensité de son étreinte pour pouvoir regarder de ses prunelles couleurs bois.

- Je suis à toi… Et tu es à moi… Hein ?…

Même s’il connaissait la réponse et que maintenant qu’Uta était contre lui, il en était même sûr. Mais avait besoin de se rassurer une dernière fois. Pour faire disparaître cette image de chien… Cette image de lui, le roux, avec un collier bien serrait atour du cou, les mains liées par des menottes, de son esprit définitivement. Il embrassa alors tendrement son démon puis se sépara d’Uta pour se frotter doucement le cou et ses poignets à l’endroit de ses cicatrices. À cause de cette vision, elles lui faisaient un peu mal. Léo lui souriant amoureusement.

Annotations

Recommandations

Lunar.Writer
Alex Omega est un jeune oméga suicidaire qui à déjà fait d'innombrables tentatives, à la veille de son 17ème anniversaire, il va enfin savoir qui vas être son alpha pour lequel ses parents l'ont fait devenir ce qu'il est aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'il se passerait s'il se rebellait enfin face aux tortures qu'il a vécu ?

⚠️Ce livre comporte des insultes et des scènes très cru réservé aux adultes (il y a aussi des mentions de viol mais très peu je vous rassure)☢️
38
5
22
59
Asa No
En montant en selle pour récupérer un bijou qui aurait pu trahir sa présence dans une maison de plaisir, Lunixa ne se serait jamais doutée que cette nuit se finirait de la sorte.
Droguée avec Magdalena par un étrange Lathos insensible aux pouvoirs de la Liseuse et aidé par le patron de la maison, la jeune Princesse sombre dans l'inconscience sans avoir la moindre idée de ce qui les attend à leur réveil.

Avec l'arrivée des Illiosimeriens, Kalor ne tarde pas à se rendre compte de la disparition de sa femme. Dans tous ses états, il se tourne vers la seule personne qu'il estime coupable d'un tel méfait.

Mais comment réagira-t-il en découvrant que le responsable n'est pas forcément celui auquel il croit ?


Ce tome est le troisième de la série Les Héritiers.
Vous pouvez trouver le tome 1, Les Héritiers - La prisonnière de l'hiver, ici :
https://www.scribay.com/text/72154902/les-heritiers---la-prisonniere-de-l-hiver

Attention : scènes sensibles et violentes
2117
1498
2006
1178
Mila-Andovie
Laïka se réveille dans un milieu qui lui est totalement inconnu, qui plus est fantastique. Arbres bleu, fauves énormes et insectes en tout genre, elle est loin de se douter que tout ce qui l'entoure est bien réel et que huit ans la sépare de son ancienne vie.

L'Île. Ils ont atterri sur l'Île. Alors au milieu de ce village qui semble paisible, Laïka compte bien comprendre ce qui est arrivé à son frère et quelle est la cause de son propre accident amnésique.
17
7
27
106

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0