88. Uta

3 minutes de lecture

Le jeune homme se réveilla aux côtés d’un magnifique rouquin, cela lui redonna tout de suite le sourire. Ils avaient passer le week-end à se câliner, à faire des galipettes et à se papouiller. Le genre de week-end que Uta adorait par dessus tout, celui ou on ne fait pas grand chose, mais ou l’on passe des moments magiques. Il grommela quand Léo se leva pour aller chercher les cafés pour eux deux et la journée s’enchaîna. Ils l'a passèrent quasiment tout les deux ensemble, avec les regards interrogateurs des autres étudiants qui se demandaient qui pouvait bien s’asseoir avec le mec atypique. Uta fit en sorte de ne donner que des petits gestes affectueux, mais discret qui pouvaient se confondre avec de l’amitié. Oui, il ne voulait pas que Léo subisse le regard des homophobes de la fac'. C’était beaucoup trop violent et beaucoup trop tôt pour lui. Uta refréna donc ses nombreuses pulsions de ne pas lui sauter dessus au moindre petit recoin de la fac'. Cela fut compliqué et laborieux, mais il réussi sa mission personnelle. Le soir arriva, Uta était aller prendre une douche rapide avant de faire le repas et se préparer pour aller au boulot. Il ressorti alors de la salle d’eau avec seulement un pantalon restant torse nu, c’est comme ça qu’il se sentait le mieux à vrai dire. Il vit Léo sur le balcon enchaînant les clopes. Il arriva par derrière, faisant un peu de bruit pour ne pas lui faire peur, il passa alors par derrière ses deux mains sur le torse de son amant, l’enlaçant, son torse collé contre son dos de manière amoureuse. Il cala sa tête sur son épaule et lui fit un baisé sur la joue.

- Ne stresse pas autant mon petit rouquin. Glad' est un très bon prof, il m’a formé sur certains tatouages complexes et tu vois, il m'a pas bouffé pour autant ! En plus, je ne serais pas loin, donc si ça va pas tu pourras venir me voir.

Il lui fit alors un autre bisou sur la joue avant de lui piquer sa clope pour tirer une taffe et la lui rendre. Il retourna dans la cuisine pour préparer le repas. Une fois tout cela fait, il était temps pour eux d’aller au travail. Dans le bus, Uta ne laissa qu’un genoux en contact avec celui de Léo. Même si là ou il allait il n’y avait aucune barrière dans les esprits, il préférait ménager Léo, même au bar il éviterait de lui faire trop de papouille. À vrai dire, c’était plus pour lui qu’il évitait le contact, pour ne pas lui sauter dessus en public ou dans les toilettes publiques. En arrivant au bar l’oncle du jeune homme les accueillit avec un grand sourire, mais lança tout de même un regard noir au rouquin.

[Maxwell] « J’ai fais ce que tu m’as demandé, mon petit démon… Par contre, il sera là Jeudi donc prends ton jour ! »

- Ouais, merci !

Il ne lui adressa rien d’autre comme parole, il invita Léo à le suivre et arrivèrent alors devant l’imposant Glad' qui préparait son matos.

[Glad'] « Salut les jeun’s. »

-Salut, vieux snok!

[Glad'] « Hey respectes tes aînés, Uta. »

Glad' ricana à la remarque du petit démon, il salua Léo d’un mouvement de tête.

[Glad'] « J’espère que tu es prêt Léo, j’ai qu’un seul client, mais une gosse pièce de dos, alors il va y avoir du taff ! »

Uta sourit et posa sa main sur l’épaule de Léo tendrement avant d’aller dans sa pièce. Glad' le suivit du regard, un sourire qui en disait long sur le visage, son esprit commère reprit le dessus.

[Glad'] « Alors, va-y raconte ! Vous vous êtes expliqués ? Oh non, oublie ma question, ça me regarde pas, pardon ! »

Il se remit alors à préparer les divers encres dont il avait besoin.

Annotations

Recommandations

Lunar.Writer
Alex Omega est un jeune oméga suicidaire qui à déjà fait d'innombrables tentatives, à la veille de son 17ème anniversaire, il va enfin savoir qui vas être son alpha pour lequel ses parents l'ont fait devenir ce qu'il est aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'il se passerait s'il se rebellait enfin face aux tortures qu'il a vécu ?

⚠️Ce livre comporte des insultes et des scènes très cru réservé aux adultes (il y a aussi des mentions de viol mais très peu je vous rassure)☢️
38
5
22
59
Asa No
En montant en selle pour récupérer un bijou qui aurait pu trahir sa présence dans une maison de plaisir, Lunixa ne se serait jamais doutée que cette nuit se finirait de la sorte.
Droguée avec Magdalena par un étrange Lathos insensible aux pouvoirs de la Liseuse et aidé par le patron de la maison, la jeune Princesse sombre dans l'inconscience sans avoir la moindre idée de ce qui les attend à leur réveil.

Avec l'arrivée des Illiosimeriens, Kalor ne tarde pas à se rendre compte de la disparition de sa femme. Dans tous ses états, il se tourne vers la seule personne qu'il estime coupable d'un tel méfait.

Mais comment réagira-t-il en découvrant que le responsable n'est pas forcément celui auquel il croit ?


Ce tome est le troisième de la série Les Héritiers.
Vous pouvez trouver le tome 1, Les Héritiers - La prisonnière de l'hiver, ici :
https://www.scribay.com/text/72154902/les-heritiers---la-prisonniere-de-l-hiver

Attention : scènes sensibles et violentes
2117
1498
2006
1178
Mila-Andovie
Laïka se réveille dans un milieu qui lui est totalement inconnu, qui plus est fantastique. Arbres bleu, fauves énormes et insectes en tout genre, elle est loin de se douter que tout ce qui l'entoure est bien réel et que huit ans la sépare de son ancienne vie.

L'Île. Ils ont atterri sur l'Île. Alors au milieu de ce village qui semble paisible, Laïka compte bien comprendre ce qui est arrivé à son frère et quelle est la cause de son propre accident amnésique.
17
7
27
106

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0