62. Uta

2 minutes de lecture

Uta fit sortir son dernier client de la soirée, il en avait au moins eu cinq et avait dû faire une heure supplémentaire à cause de sa crise d’angoisse. Il avait levé une main pour dire au revoir à son oncle qui lui fit un simple signe de tête. Le baron avait beau être protecteur, il n’était en aucun cas envahissant et si son neveu ne voulait pas lui parler il respectait cette décision. Les autres tatoueurs étaient déjà partis. Glad' était passé le voir pour lui dire qu’il serait le maître d’apprentissage de Léo et qu’il lui devrait sûrement une bière pour ce service. En gros c’était une excuse, car le tatoueur ne l’avait pas fait pour le démon.

Sur le chemin du retour avec le dernier bus, il s’arrêta à la supérette 24h/24 pour acheter plusieurs packs de bière. De la Chouffe, de la Kwak et de la Délirium. Il prit en plus une cartouche de clopes, celles à la cerise que Léo aimait bien. Oui il avait décidé finalement de ne plus arrêter de fumer, du fait qu’il avait refait une crise d’angoisse, pour limiter la rechute. Autant ne pas se donner du stress en plus.

En arrivant à l’appartement il posa les packs dans l’entrée et fila dans sa chambre pour virer sa veste, se retrouvant en t-shirt. Il repassa prendre les packs et alla dans la cuisine, ne faisant pas du tout attention à l'endroit où pouvait se trouver son colocataire, qui était allongé sur le canapé. Il mit les bières au frais, en prit une déjà fraîche, ouvrit sa cartouche de clopes pour en prendre un paquet et le laissa sur le plan de travail. Filant directement sur le balcon, ne faisant absolument pas attention au rouquin. Il prit une clope du paquet et essaya de l’allumer les mains tremblantes, non pas par le froid, mais à cause des nerfs.

Cela faisait plus d’un an qu’il n’avait pas fait de crise et au moment où il se décide d’aider quelqu’un plus abîmé que lui, il fallait qu’il s’en déclenche une. En repensant à cette vieille peau qui lui avait attrapé l’entrejambe même à travers son pantalon, ça lui donnait des hauts le coeur.

Il ouvrit sa bière avec la rambarde, en tapant un coup sec sur le coin de la capsule, celle-ci vola pour passer par-dessus le balcon. Heureusement, personne en dessous. Il bu alors une gorgée. Clope-bière, il n’y avait rien de mieux pour le calmer. Il s’accroupit sur le balcon, dos à la vitre, ne voyant donc pas l’intérieur de l’appart. Il posa sa tête sur un des renfort de la rambarde du balcon, portant sa clope à la bouche pour tirer une taffe. Il respirait encore péniblement, mais la douleur de ses muscles était passée, il se remettait assez rapidement de ses crises. Demain il était en congé et en plus il n’avait pas cours, il en profiterait pour ne rien faire.

Annotations

Recommandations

Lunar.Writer
Alex Omega est un jeune oméga suicidaire qui à déjà fait d'innombrables tentatives, à la veille de son 17ème anniversaire, il va enfin savoir qui vas être son alpha pour lequel ses parents l'ont fait devenir ce qu'il est aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'il se passerait s'il se rebellait enfin face aux tortures qu'il a vécu ?

⚠️Ce livre comporte des insultes et des scènes très cru réservé aux adultes (il y a aussi des mentions de viol mais très peu je vous rassure)☢️
38
5
22
59
Asa No
En montant en selle pour récupérer un bijou qui aurait pu trahir sa présence dans une maison de plaisir, Lunixa ne se serait jamais doutée que cette nuit se finirait de la sorte.
Droguée avec Magdalena par un étrange Lathos insensible aux pouvoirs de la Liseuse et aidé par le patron de la maison, la jeune Princesse sombre dans l'inconscience sans avoir la moindre idée de ce qui les attend à leur réveil.

Avec l'arrivée des Illiosimeriens, Kalor ne tarde pas à se rendre compte de la disparition de sa femme. Dans tous ses états, il se tourne vers la seule personne qu'il estime coupable d'un tel méfait.

Mais comment réagira-t-il en découvrant que le responsable n'est pas forcément celui auquel il croit ?


Ce tome est le troisième de la série Les Héritiers.
Vous pouvez trouver le tome 1, Les Héritiers - La prisonnière de l'hiver, ici :
https://www.scribay.com/text/72154902/les-heritiers---la-prisonniere-de-l-hiver

Attention : scènes sensibles et violentes
2117
1498
2006
1178
Mila-Andovie
Laïka se réveille dans un milieu qui lui est totalement inconnu, qui plus est fantastique. Arbres bleu, fauves énormes et insectes en tout genre, elle est loin de se douter que tout ce qui l'entoure est bien réel et que huit ans la sépare de son ancienne vie.

L'Île. Ils ont atterri sur l'Île. Alors au milieu de ce village qui semble paisible, Laïka compte bien comprendre ce qui est arrivé à son frère et quelle est la cause de son propre accident amnésique.
17
7
27
106

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0