36. Uta

3 minutes de lecture

Après cette petite pause clope, ils rentrèrent alors dans l’appartement, Uta se recalait sur son ordi et commanda finalement le stylo de tatouage. Au bout d’un moment il s’étirât, le sommeil commençait à tomber pour une fois, il fit signe à son coloc' en passant devant sa chambre qu’il allait se coucher et lui fit un beau sourire en lui disant qu’au moindre truc il pouvait venir le réveiller. C’est donc un bonne nuit qu’il passât car Léo semblait avoir passé une nuit quasiment blanche.

Le lendemain en cours il se plaçait toujours dans le fond, c’était devenu sa place et les autres l'a lui laissait. La journée se passa bien jusqu’à la sortie de la fac ou un groupe de mecs l’interpela.

[Mec] « Hey t’as pas une petite dose sur toi ? »

- Ah… C’est quoi ce jugement de merde tout de suite, j’ai un look atypique alors je suis un gros camé de merde comme vous, forcément.

Il se prit alors un droite comme seule réponse, ce qui lui ouvrit la lèvre. Cette bande de grosses brutes n’avait pas aimé sa repartie. Ils le laissa à moitié sonné sur le trottoir, l’insultant de tous les noms. Uta se releva serrant les dents, appuyant sur sa lèvre avec son sweat. Un Évolutionniste n’aimait pas trop prendre des coups, surtout ce genre qui pouvait lui ouvrir la lèvre. Il alla alors à l’arrêt de bus pour rentrer à l’appartement. C’est juste au moment où il ouvrit la porte pour rentrer que son téléphone sonna, c’était Jack :

- Oui capichef ? Tu t’inquiètes de pas me voir ce soir peut-être ? T’inquiète j’ai prévu de veni… Oui… Enfin elle a pas intérêt à essayer de me tripoter celle-là, elle me déclenche carrément des angoisses cette vieille peau… Ouais... Sinon je viens avec un ami, fait passer le message comme quoi personne le fait chier et personne ne s’amuse à lui sortir le baratin du mouvement et surtout lui aussi on le tripote pas !… Bah y a un risque qu’il t’éclate le pif et je le retiendrais pas !… Le compare pas à Zac, là c’est un ami à moi rien de plus… Ma vie privée te regarde pas… Bah je voudrais le présenter aux tatoueurs, il cherche un apprentissage… Je prends pas d’apprenti pis tu sais bien que c’est pas ma spécialité le tattoo… Ouais à ce soir…

Il avait eu le temps d’aller dans sa chambre et de retirer sa veste tâchée de sang pour se retrouver en marcel, avant de se regarder dans le miroir, puis aller dans le salon. Il raccrochât alors devant Léo et lui fit un sourire déformé par sa lèvre déchirée.

- Salut… J’embauche a vingt-et-une heures donc on a le temps de souffler avant d’y aller.

Il préférât ne pas faire de commentaire sur ce qu’il avait sur le visage, il passât alors à côté de lui pour se diriger vers le frigo dans l’espoir d’y trouver des glaçons. Au moment où il passât à côté de Léo il trébucha et vint tomber légèrement sur lui, son épaule et sa hanche avaient touchés le dos du rouquin. Il se redressa rapidement.

- Pardon… Je sais que tu aimes pas qu’on te touche… J’ai vraiment pas fais exprès pardon !

Il afficha une mine désolée avant d’aller vers le frigo et en sortir des glaçons du petit compartiment en haut. Il en enroula quelques uns dans un torchon et le posa sur sa lèvre. Il ne savait pas trop quoi cuisiner, il avait préparé la veille un potage de tomate. Cela suffirait sûrement pour la soirée en carpaccio. Il s’appuit sur le plan de travail et soupira.

Annotations

Recommandations

Lunar.Writer
Alex Omega est un jeune oméga suicidaire qui à déjà fait d'innombrables tentatives, à la veille de son 17ème anniversaire, il va enfin savoir qui vas être son alpha pour lequel ses parents l'ont fait devenir ce qu'il est aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'il se passerait s'il se rebellait enfin face aux tortures qu'il a vécu ?

⚠️Ce livre comporte des insultes et des scènes très cru réservé aux adultes (il y a aussi des mentions de viol mais très peu je vous rassure)☢️
38
5
22
59
Asa No
En montant en selle pour récupérer un bijou qui aurait pu trahir sa présence dans une maison de plaisir, Lunixa ne se serait jamais doutée que cette nuit se finirait de la sorte.
Droguée avec Magdalena par un étrange Lathos insensible aux pouvoirs de la Liseuse et aidé par le patron de la maison, la jeune Princesse sombre dans l'inconscience sans avoir la moindre idée de ce qui les attend à leur réveil.

Avec l'arrivée des Illiosimeriens, Kalor ne tarde pas à se rendre compte de la disparition de sa femme. Dans tous ses états, il se tourne vers la seule personne qu'il estime coupable d'un tel méfait.

Mais comment réagira-t-il en découvrant que le responsable n'est pas forcément celui auquel il croit ?


Ce tome est le troisième de la série Les Héritiers.
Vous pouvez trouver le tome 1, Les Héritiers - La prisonnière de l'hiver, ici :
https://www.scribay.com/text/72154902/les-heritiers---la-prisonniere-de-l-hiver

Attention : scènes sensibles et violentes
2117
1498
2006
1178
Mila-Andovie
Laïka se réveille dans un milieu qui lui est totalement inconnu, qui plus est fantastique. Arbres bleu, fauves énormes et insectes en tout genre, elle est loin de se douter que tout ce qui l'entoure est bien réel et que huit ans la sépare de son ancienne vie.

L'Île. Ils ont atterri sur l'Île. Alors au milieu de ce village qui semble paisible, Laïka compte bien comprendre ce qui est arrivé à son frère et quelle est la cause de son propre accident amnésique.
17
7
27
106

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0