23. Léo

3 minutes de lecture

Notre Hamsterponky National était en état de choc. Bizarrement, à chaque fois qu’il est dans le cabinet de ce psychiatre tortionnaire, il se contenait pour ne pas le frapper et dès qu’il sortait, il se défoulait. Alors que chez lui… Il n’avait pas le réflexe de se retenir. Enfin, si, pour ne pas retourner au Centre. S’il retournait là-bas, il se flinguerait, c’est toujours ce qu’il se disait. Plus jamais il ne sera la poupée de chiffon des gardiens. Dire que ce centre de redressement était pour « remettre dans le droit chemin les petits voyous. Leur réapprendre à vivre sainement ». Non, c’était tellement ingérable que l’État détournait le regard sur les agissements de bas étage des gardiens.

Il avait alors démonté sa pauvre table de nuit. Ses cicatrices c’étaient rouvertes et ses métacarpes étaient eux aussi en sang. Le rouquin était là, assit par terre, les bras ballants, regardant un point imaginaire. Il remarqua quelque chose arriver devant lui, mais le voile noir sur ses yeux, dû à la colère sourde encore présente en arrière plan, l’empêchait de voir. C’est alors qu’il entendit quelqu’un parler, quelqu’un qu’il identifia comme Uta, son colocataire. Pour le moment, ne le voyant pas à cause de voile, il se fia à la voix. Il se força alors à lui répondre. Sa bouche essayant de former des mots, sans son au départ, puis, sa voix finit par sortir, petite et presque inaudible mais assez fort pour que Uta l’entende dans le silence de l’appartement.

- Je… suis obligé de prendre ces calmants… C’est la condition qui a été fixée pour ma « libération » après mon jugement… Il me prescrit des calmants pour chevaux, qui marche pas sur moi… J’ai juste des problèmes de gestion de la colère… Quand la rage monte… Je tape, je tape… Jusqu’à ce que le mec ne bouge plus… Et meurt… Et si je demande de changer de psy’… Ça sera mal vu… Ce connard aime voir souffrir… C’est pas moi qui aime souffrir… C’est pas moi…

Il avait parlé de la douleur sans faire attention. Mais la question trottait dans sa tête. Aimait-il souffrir… Il n’en savait rien et refusait de savoir. Il avait peur. Pendant qu’il parlait, des larmes coulaient le long de ses yeux. Et pas deux, trois gouttes. Une nuée de larmes cristallines. C’est grâce à cela que son voile noir commença à disparaître. Pour alors vraiment voir de ses yeux son colocataire si particulier qui le fascinait. Mais il baissa le regard à contrecoeur. Il avait son poignet entre les mains, le bandant. L’autre était déjà pansé. Merde… Uta l’avait touché. C’est alors qu’une angoisse sans contrôle s’empara de lui. Ses bras se mirent à trembler et il dégagea son poignet de l’emprise du colocataire. Se recula mais buta malheureusement son dos contre le lit. Gémissant alors d’une douleur ancienne. Se recroquevilla sur lui, tenant fermement sa toison rousse. Il regardait l’homme avec des yeux de peur. Totalement paniqué.

- Non… Arrête… Arrê...te… ! Ne me touches pas… ! Je… Je ferais plus rien… Promis… ! Me sanctionnes pas… !

Il ne parlait pas à Uta en cet instant. Des réminiscences de souvenirs passaient devant ses yeux et il était prisonnier dedans. Il voyait sa mère, le jeter à la cave, lui couper les cheveux avec un couteau sans délicatesse. Il voyait aussi les gardiens du Centre, le briquet à la main, prêt à lui brûler les cheveux et la peau. Léo haletait bruyamment, comme si l’air autour de lui se raréfiait. Il n’avait pas cru important de dire à Uta de ne pas le toucher. Que Stevens et le psy’ le touche, ça allait. Mais quelqu’un d’extérieur lui provoquait des crises de paniques.

-----

NOTE DE L’AUTEUR :

Salut à tous !

Alors ? Que pensez-vous de la première crise de panique de Léo ? On en apprend doucement un peu plus sur son passé douloureux. Que va faire Uta d’après-vous ?

Annotations

Recommandations

Mweerie Mwee
Une jeune princesse doit faire face à une régence qui perdure. Unique Héritière elle se bat afin d'instaurer son règne. Aidée d'un conseillé farfelue ancien premier ministre elle va devoir faire face à de nombreuses trahison et des complots. Une seule question la tourmente: Va-t-elle pouvoir reprendre sa place?
14
4
2
150
Lunar.Writer
Alex Omega est un jeune oméga suicidaire qui à déjà fait d'innombrables tentatives, à la veille de son 17ème anniversaire, il va enfin savoir qui vas être son alpha pour lequel ses parents l'ont fait devenir ce qu'il est aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'il se passerait s'il se rebellait enfin face aux tortures qu'il a vécu ?

⚠️Ce livre comporte des insultes et des scènes très cru réservé aux adultes (il y a aussi des mentions de viol mais très peu je vous rassure)☢️
41
5
22
63
Mila-Andovie
Laïka se réveille dans un milieu qui lui est totalement inconnu, qui plus est fantastique. Arbres bleu, fauves énormes et insectes en tout genre, elle est loin de se douter que tout ce qui l'entoure est bien réel et que huit ans la sépare de son ancienne vie.

L'Île. Ils ont atterri sur l'Île. Alors au milieu de ce village qui semble paisible, Laïka compte bien comprendre ce qui est arrivé à son frère et quelle est la cause de son propre accident amnésique.
17
7
27
120

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0