18. Uta

3 minutes de lecture

En observant son colocataire, il comprit rapidement comme lui, qu’il n’aimait pas manger à table. Uta avait écrasé son hachis comme un galette pour le refroidir, il s’en fichait de la présentation car au final ça finissait pareille que le reste. Il rompit alors le silence qui s’installait, histoire de mettre quelque truc au clair.

- 

Là, c’est exceptionnel mais la prochaine fois je préparerai le repas en avance, si j’ai le temps, avec mes horaires à la noix et les clients chiants. Tu aura juste à les réchauffer, je suis pas du genre à respecter les horaires de repas donc fait comme tu le sent.

Il soupira et commençât a manger, sa technique fonctionnait très bien pour refroidir rapidement le hachis. Il avala alors son repas en deux secondes, vidant sa bière petit à petit mais pas lentement. Il se leva alors soudainement, lançant un regard bizarre à son coloc et alla mettre son assiette directement dans le lave-vaisselle, tout le reste de la cuisine était déjà propre puisqu’il l’avait fait pendant la cuisson du hachis.

- Bon désolé faut que j’y aille, je me change et je décolle et je sais pas à quelle heure je rentre… Mais je sents la soirée relou... Salut !

Il fonça alors dans sa chambre, retira son haut à la hâte, le balançant sur le lit. Il n’avait pas fermé la porte encore une fois. Attrapant un marcel blanc et une veste noire assez habillée, il sorti de la chambre et fonçait vers la porte pour aller à son travail. C’est au bout de trente minutes de bus qu’il arriva dans un quartier plutôt riche mais avec un style particulier, baroque et burlesque. Il n’y avait cependant aucune prostituées dans la rue et les maisons closes étaient extrêmement discrètes. Seulement Uta ne se dirigea vers aucun de ces lieux, il descendit un rue et entra alors dans une grande cour, un bar moderne dominait l’endroit. La façade complètement noire et deux grandes baies-vitrées permettaient de voir le hall d’entrer complètement blanc à l’intérieur. Le nom du bar était « Évolution ». Cela cachait quelque chose de bien plus profond, l’Évolution était le nom d’une secte transhumaniste qui prônait l'évolution de l'homme par lui-même au travers d'implants ou de cellules modifiées. Cette vision de l'évolution autogérée lui vouait l'admiration de simples individus comme d'importantes entreprises liées au domaine de la santé. Une sorte de nouvelle science moderne ou pas mal d’adeptes étaient entrés dernièrement.

Uta entra dans le hall, le vigile le salua respectueusement, ce qui frappait le plus sur le physique de cet homme, c’était un oeil artificiel bleu robotisé. Lorsque Uta continua sa route pour aller dans l’arrière-salle ou on pouvait entendre le bruit de la musique. Les portes passées, il était dans son élément. Ici tous le monde avait une particularité physique. Les Évolutionnistes prennaient un soin particulier de leur corps et certains possédaient quelques saugrenues expérimentations à même leur corps. Souvent cachées, il valait mieux éviter de chercher quel muscle un Évolutionniste s'était rajouté, car il n'est jamais réellement inoffensif.

Le jeune homme fonçait alors vers le recoin ou se trouvait Jack, son chef. Arrivé alors devant lui, il l’amena directement à son prochain client. La musique qui trônait était une sorte d’électro-goth sans parole. Certains dans la salle jouaient à des jeux fétichistes, d’autres se chauffaient, mais personne ne faisait de sexe en public dans la salle. Uta n’était pas là pour une quelconque de ces pratiques, lui… Il était expert en pause d’implant sans anesthésie… Oui, car l’Évolution n’aimait pas trop les anesthésies et le genre de médicament qui enlevait une douleur physique. Uta était aussi un très bon tatoueur même s’il ne savait pas dessiner. Il savait parfaitement réaliser un tatouage qu’on lui demandait. La preuve, ceux qui recouvrait son corps était de sa main, c’était pour cela qu’il n’en avait pas dans le dos. Il c’était lui même posé des implants à quelques endroits du corps assez discrets, dont un aimant dans chaque bout de doigts. Et ce soir, il devait pauser un implant sous peau dans le dos de son client très exigeant, mais sachant que Uta était le meilleur dans son domaine était près à fermer les yeux devant ses caprices. C’était donc cela son boulot, passer des implants ou tatouer toute la soirée, de l’ouverture à la fermeture du bar. Il était maintenant trois heures du matin, Uta rentrait alors à l’appartement fatigué par les clients tout aussi con les uns que les autres. Il rentra sans bruit et fila directement au frigo, prenant une bière et alla s’assoir sur le canapé en soupirant, la tête balançait en arrière, les pattes autrement écartées. Il était claqué mais savait parfaitement qu’il ne dormirait pas plus d’une heure comme à chaque nuit. Il but une gorgée et regarda sur son portable l’emploi du temps de la journée à l’Université.

Annotations

Recommandations

Mweerie Mwee
Une jeune princesse doit faire face à une régence qui perdure. Unique Héritière elle se bat afin d'instaurer son règne. Aidée d'un conseillé farfelue ancien premier ministre elle va devoir faire face à de nombreuses trahison et des complots. Une seule question la tourmente: Va-t-elle pouvoir reprendre sa place?
14
4
2
150
Lunar.Writer
Alex Omega est un jeune oméga suicidaire qui à déjà fait d'innombrables tentatives, à la veille de son 17ème anniversaire, il va enfin savoir qui vas être son alpha pour lequel ses parents l'ont fait devenir ce qu'il est aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'il se passerait s'il se rebellait enfin face aux tortures qu'il a vécu ?

⚠️Ce livre comporte des insultes et des scènes très cru réservé aux adultes (il y a aussi des mentions de viol mais très peu je vous rassure)☢️
41
5
22
63
Mila-Andovie
Laïka se réveille dans un milieu qui lui est totalement inconnu, qui plus est fantastique. Arbres bleu, fauves énormes et insectes en tout genre, elle est loin de se douter que tout ce qui l'entoure est bien réel et que huit ans la sépare de son ancienne vie.

L'Île. Ils ont atterri sur l'Île. Alors au milieu de ce village qui semble paisible, Laïka compte bien comprendre ce qui est arrivé à son frère et quelle est la cause de son propre accident amnésique.
17
7
27
120

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0