14. Uta

2 minutes de lecture

Uta sortie de ses pensé en découvrant sortant de la douche juste en face de sa chambre, un Léo juste vêtu d’une serviette ridiculement petite. La vision d’un corps aussi marqué de cicatrices et de tatouages ne le choqua absolument pas. La vison de son corps allait bien avec le personnage un poil dérangé. Uta ne laissait absolument rien paraître, il avait toujours son bout de pouce dans la bouche à le mordiller.

Léo s’excusa maladroitement. D’un coté, Uta n’avait qu’à fermer sa chambre aussi. Mais des hommes à poil… C’était absolument pas la première fois qu’il en voyait. Du coup il se remit à fixer sa guitare sans aucune réponse à son coloc’ qui était déjà parti dans sa chambre. Une sonnerie retentit mais ne dura pas. Uta regarda alors l’heure, il était temps qu’il aille préparer le repas. Il s’étirât faisant craquer son dos, puis rangea sa guitare dans sa housse et l’a mit sous son lit. Il sorti alors de sa chambre pour aller dans la cuisine, en passant devant la chambre de Léo.

Comme la porte était ouverte, il y jeta un coup d’oeil par réflexe. Il se stoppa d’un coup, remarquant un petit détail dans cette pièce au niveau du bureau. Un portrait, le sien en l’occurrence. Son colocataire l’avait dessiner et affichait ce dessin sur son bureau parmis les autres dessins. Uta mit directement son pouce à mordiller nerveusement. En fait, son coloc’ était peut-être un détraqué pervers… Du moment qu’il le dessine pas à poil, ça irait. Il soupira et se dirigeât vers la cuisine, stoppant alors net pour un second électrochoc.

Son coloc’ était en train de se percer les veines dans la cuisine, en mode « c’est normal ». Il était vraiment tombé sur un timbré, il avait sûrement perdu au change entre ses ancien colocataires et lui… Ou pas, après tout du moment qu’il ne s’urinait pas dans son sommeil.

- Je te dérange, peut-être?

Sa voix était sèche, froide et sans aucune émotion. Il n’y avait ni jugement ni reproche mais cela trahissait grandement l’agacement montant en lui. Le garçon se demanda presque s’il devait installer un verrou sur sa porte de chambre s’il voulait pouvoir dormir sans se noyer dans le sang de sa jugulaire. Il s’approcha alors de Léo, ou plutôt direction le frigo, il vit alors la boîte et les ordonnances…

- Ah… J’ai cru que tu te camais…

Il avait le don d’être franc et d’avouer ses tords mais bon, se piquer dans la cuisine que ça soit sous ordonnance ou non, c’était pas forcément classe comme entrée en matière quand son colocataire venait s’installer. Il détournât les yeux et ouvrit le frigo cherchant ce qu’il pourrait cuisiner. Il sorti alors des patates douces et de la viande de boeuf, de la crème, des oignons et du fromage. Il cuisinerait donc un hachis parmentier de patates douces. Il tournât alors le dos à son coloc’ et commença à éplucher les patates. Il cherchât une casserole pour les mettre à bouillir. Il pensait alors qu’il avait calé un rendez-vous ce soir pour son travail de nuit…

- J’ai oublié de te dire, je bosse parfois la nuit, tout dépend de la demande des clients, donc parfois je pars le soir vers vingt-et-une heure et je rentre vers trois, quatre heure du matin. Je ferais pas de bruit, évidement.

Son nouveau colocataire n’avait pas besoin d’en savoir plus sur son travail de nuit...

Annotations

Recommandations

Mweerie Mwee
Une jeune princesse doit faire face à une régence qui perdure. Unique Héritière elle se bat afin d'instaurer son règne. Aidée d'un conseillé farfelue ancien premier ministre elle va devoir faire face à de nombreuses trahison et des complots. Une seule question la tourmente: Va-t-elle pouvoir reprendre sa place?
14
4
2
150
Lunar.Writer
Alex Omega est un jeune oméga suicidaire qui à déjà fait d'innombrables tentatives, à la veille de son 17ème anniversaire, il va enfin savoir qui vas être son alpha pour lequel ses parents l'ont fait devenir ce qu'il est aujourd'hui, mais qu'est-ce qu'il se passerait s'il se rebellait enfin face aux tortures qu'il a vécu ?

⚠️Ce livre comporte des insultes et des scènes très cru réservé aux adultes (il y a aussi des mentions de viol mais très peu je vous rassure)☢️
41
5
22
63
Mila-Andovie
Laïka se réveille dans un milieu qui lui est totalement inconnu, qui plus est fantastique. Arbres bleu, fauves énormes et insectes en tout genre, elle est loin de se douter que tout ce qui l'entoure est bien réel et que huit ans la sépare de son ancienne vie.

L'Île. Ils ont atterri sur l'Île. Alors au milieu de ce village qui semble paisible, Laïka compte bien comprendre ce qui est arrivé à son frère et quelle est la cause de son propre accident amnésique.
17
7
27
120

Vous aimez lire Reiko . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0