Avertissements inquiétants

6 minutes de lecture

Point de vue de Soraya :

Les choses se compliquent. L'ennemi possède dorénavant l'une des opales... Léviathan a été dupé. Je n'aurais jamais cru que tout se précipiterait.

... Qu'est-ce que cela signifie pour nous ?

Ma Protégée, le temps joue contre nous maintenant. Et ils ont maintenant sur nous une longueur d'avance. Ce monde n'est plus sous sa protection. La barrière s'affaiblira progressivement, et son Équilibre est en grand danger.

L'Équilibre ?

Il se réparait chaque fois qu'il se trouvait endommagé. Quand c'était trop important, nous nous permettions d'intervenir... mais cela ne suffira peut-être plus maintenant qu'elle a été dérobée. Même en aidant le monde, il nous sera impossible de contrer une attaque trop importante, sans son énergie qui nous y aidait. Le Chaos se répendra sans difficulté, telle une maladie étouffant peu à peu la vie. Sans contrainte, et à l'aide de cette pierre, les Parjures n'hésiteront pas à le faire briser pour réussir à provoquer une nouvelle Fracture. Et une fois que cela se produira... ce ne sera plus qu'uniquement ce monde.

Que faire alors ?

Passez la mer en dépit du danger. Calme la fureur de l'Eau, réclame son aide, et hâtez-vous de rejoindre Yggdrasil. Demande à Oberon en mon nom de vous offrir les Écrits. Ensuite, descendez sous les racines de l'Arbre, sans vous arrêter. Apprend votre mission, Soraya : protéger les autres opales. Récupérez-les dans les différentes demeures des Grands Esprits. Accomplissez leurs exigences.

Oui.

Garde tes amis auprès de toi. Protégez-vous mutuellement des assauts qui seront à votre encontre et tenteront de vous séparer par n'importe quels moyens. Vous tous êtes les plus grands atouts sur lesquels nos vies dépendent...

oOo

Mes yeux s'ouvrirent, perdus dans une immensité noir encore. Je me redressais lentement pour m'asseoir sur la surface glaciale, les pensées encore envahies par les paroles de Lyrhana.

  • Tout a été si bref... Je n'arrive pas à comprendre certaines choses qu'elle me disait... mais pourquoi elles ne me surprennent pas ? réfléchis-je en posant une main sur mon front encore lancinant. Dans mon rêve, c'était comme si je savais exactement de quoi Lyrhana me parlait...

Pourquoi une telle familiarité dans ses phrases ? Cette dernière était accompagnée d'un sentiment glaçant, et il me fit frissonner seulement en y repensant. Comme s'il y avait devant moi un horrible monstre qui me paralysait rien qu'en me regardant droit dans les yeux. Oui, c'était proche de ce que je ressentais actuellement.

Et cet échange que nous avions eu... tant d'avertissements...

Opale.

Le Chaos.

Une Fracture.

L'Équilibre brisé...

Tout sonnait si terriblement.

Alors, c'est maintenant que nous devons nous préparer au pire, compris-je en me levant, prête à cet instant d'affronter n'importe quoi.

La première chose à faire, c'était de nous réunir tous sans attendre... mais... un souvenir vint éteindre une partie de ma détermination, et laissa un arrière goût amer sur ma langue.

  • Scio... Il faut prier qu'il accepte de parler cette fois, marmonai-je en fronçant les sourcils à cause de tous les échecs dû à son sale caractère. Dès que je reviens à moi, je le forcerais à coopérer. Quitte à le menacer de le jeter à l'eau !

Habituellement, je n'aurais jamais eu l'idée de faire une chose pareille, même si Scio était irritant. Cependant, l'heure n'était plus à la politesse. Lyrhana ne m'aurait pas parlé avec urgence si le danger restait contrôlable. Il ne l'était plus, ou ne tarderait pas à ne plus l'être. Son appel ne laissait donc aucune doute : rejoindre Yggdrasil au plus vite était notre priorité.

  • Anéon... Il faut que je le prévienne. Normalement, il doit avoir rejoint Troyce depuis. J'espère qu'il a trouvé cet Hélios.

Il devra se tenir prêt pour la suite des choses. Et puisque j'étais dans le monde spirituel, je pouvais tenter de le rejoindre depuis là !

  • Très bien... Il ne me reste plus qu'à le chercher maintenant, conclus-je en me fixant une image mentale du garçon.

Après être autant de fois aller ici, et les différents événements qui m'avait forcé à acquérir plus d'expérience dans ce genre de situation, il me fallut moins de difficultés pour atteindre la concentration nécessaire et sentir dans ce lieu sans espace ni frontière la conscience de son Esprit. Toutes mes capacités mentales étaient braquées sur lui, pas une ne se décrocha de l'objectif. Je tissai peu à peu, comme un ruban, le lien entre Anéon et moi.

Et lorsque j'ouvris les yeux, un chemin de lumière me menait droit vers une sphère blanche plus loin de là où je me trouvais, qui je savais m'enverrait sans faillir à celui que je cherchais.

La fierté m'envahit après avoir réussi, et mes pas me menèrent à l'entrée de son âme. Mais alors que j'allais la franchir, je la percutais de la même manière que j'aurais avancé sans ralentir contre un mur. Un impact si inattendu que ce ne fut que de justesse que j'évitai de tomber sur les fesses.

  • Hein... ?! Que... ?! hésitai-je en glissant ma main sur la lumière solide et inviolable.

Après avoir en vain tenté de trouver un moyen d'entrer, je frappai à grands coups de poings dessus.

  • Anéon !!! Anéon, est-ce que tu m'entends ?! C'est Soraya ! Anéon, permet-moi d'entrer, s'il te plaît !

Que se passait-il à la fin ?! Ça marchait avant ! Pourquoi le passage m'était-il refusé ?! Surtout maintenant ?!

Cela ne me stoppa pas, et je continuai de l'appeler encore et encore, m'acharnant toujours plus pour réussir à le voir.

  • Allez !!! criai-je en mitraillant de mes deux poings la sphère, à bout de patience. Idiot... tu... va... répondre... DIEUX !!!

Je projetai un coup surpuissant à mon dernier mot, et vit apparaître un visage aux cheveux blond-brun aux yeux bleus clairement intrigué. Pas assez vite cependant pour l'empêcher de s'écraser contre son front dans un boum impressionant.

  • Aïe Aïïïïïïe !!! pleura Anéon en s'écroulant devant moi à genoux, tenant avec des plaintes son front. Espèce de brute, tu m'as fait mal !!!
  • Enfin !!! m'éxaspérai-je en me baissant à sa hauteur. C'est de ta faute aussi pour ne pas m'avoir laissé entrer ! Et puis, ce n'est pas ton vrai corps, n'en fait pas toute une histoire !
  • Mais j'y suis pour rien ! riposta-t-il avec hargne tout en frottant une bosse imaginaire. Regis a amélioré la défense de mon âme, en cas de nouvelle intrusion ! Il n'a pas voulu la lever quand tu as demandé, et m'a envoyé ici à la place. Précision supplémentaire, pour que tu saches, ça fait très mal quand tu frappes ! Même si ce n'est qu'une projection !

Nous nous fixâmes durement quelques secondes, sans baisser le regard face à l'autre, butés, avant d'éclater simultanément de rire.

Au point de nous asseoir pour éviter de tomber bêtement. Cette euphorie dura longuement, jusqu'à ce qu'elle nous quitta doucement, et nous laissa tout souriant, heureux de nous revoir.

  • Ça ne fait même pas une journée, lui confiai-je en le prenant dans mes bras, et tu n'es pas réellement là, mais tu m'as tellement manqué, mon grand.
  • Pareille aussi, chère princesse... avoua-t-il en rendant mon étreinte.

Nous restâmes longuement dans les bras de l'un et de l'autre, profitant de nos retrouvailles, même si ce n'était que nos Esprits, et non nos vrais corps. La chaleur était toujours là. Nous finîmes par nous séparer, et Anéon fut le premier à se relever pour me tendre la main afin de le suivre.

  • J'en reviens pas que tu es réussie à m'atteindre à une telle distance ! s'émerveilla-t-il avec un air admiratif.
  • Tu sais, pouffai-je légèrement. À force d'être entraîner ici, je ne pouvais que retenir deux ou trois méthodes pour me repérer et ne pas avancer pour rien.

Il fredonna d'accord en fermant les yeux, puis il les rouvrit avec une mine moins enjouée.

  • Soraya, t'est-il arrivé quelque chose il y a peu ? m'interrogea-t-il, ce qui me fit revenir à la raison de ma tentative pour le voir.
  • Toi aussi, à t'entendre dire ça, répondis-je dans la même attitude. Nous devons parler. Lyrhana m'a encore fait signe, et ce n'est pas de bonnes nouvelles pour nous...

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 9 versions.

Recommandations

ChihuahuaBlack
Shanna Aguanieve est une étudiante totalement dissipée, qui se bat et qui ne porte que peu d'attention à son avenir. Luna est son exact opposée. Bonne élève, elle cherche toujours à en apprendre plus sur la psychologie humaine. Et alors qu'elle arrive au Lycée, son nouveau sujet d'étude est tout trouvé : la fameuse chef des délinquants...
1
0
0
84
Défi
el Sorio 2
un portrait chinois sur moi
5
1
9
1
Défi
Jérôme S

L'extase! L'extase totale! Imaginez vous cela? Je sortais du théatre et la piece "la machine infernale" de Cocteau m'avait ravi le coeur. Celui ci palpitait et battait la chamade.Bien que de nature timide naturellement , j'allais vers n'importe qui dire n'importe quoi! Je me sentais légé comme une plume et je courrais par les rues. "Le pavé du roi!" m'écriais-je et je bondissais comme un lunatique.
N'allez pas croire que je suis fou. Je suis simplement un être comblé.
 Par l'amour! J'allais voir ma promise et rien au monde n'eu pu me rendre plus heureux.
Je toquais a la porte. Je poussais le loquet.
Merde! Elle était entre deux gars qui la draguait ostensiblement. Je fus saisi d'une fureur sans pareil: je soulevais une chaise et la balançais sur les deux types. Ils détalèrent au taquet. Et je fut pris d'un dégout monumental pour cette petite catin .
Je pleurais beaucoup les jours suivants. Mon désespoir s'accrut de jour en jour et je tombais dans une mélancolie profonde comme cette chère Emma Bovary.
Pauvres âmes blessées! ayez pitié seigneur!Mais rien n'y fit.Mes prières étaient vaines.Un matin je pris mon revolver dans le tiroir de mon secrétaire. J'allais en finir .Mon état d'esprit à ce moment fut innéfable,inavouable même!
Japprochais l'arme de ma tempe.
C'était fini.

Jérôme S.....
1
1
0
1

Vous aimez lire Dragon Fire ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0