Proposition

6 minutes de lecture

Point de vue de Soraya :

Je riai à la tête penaude que fit Anéon quand Onélo'ria remit volontairement ce rappel sur le tapis. Je fus bientôt suivis par Titania, et même l'elfe qui gloussa un peu.

Oh, ça va ! Disons que savoir que l'on écoutait sans se faire voir est plutôt suspect ! Armée, qui plus est ! s'agaça Anéon en soufflant fortement pour nous faire taire.

  • Je ne suis pas folle au point de me promener sans protection dans une forêt, rétorqua l'intéressée en caressant son arme fétiche.
  • Ce qui n'est pas la même chose pour toi, le rabrouai-je en montrant son épée que j'avais toujours sur mon dos. Onélo'ria a seulement fait preuve de prudence.

On peut parler de toi ! se défendit-il en émettant une sorte jappement-grondement très rauque. Tu n'utilises presque jamais ton propre arc, à part pour intimider les autres !

  • Parce que, mon cher, je m'entraîne à user de mon Mana, lui appris-je en le regardant de travers. Je crois que, comme moi, tu connais l'expression : " Plus tu feras, moins tu subiras".

C'est surtout << je sais pas utiliser mon arc, alors je me repose le plus possible sur mes pouvoirs. >>

Il imita ma voix parfaitement, une technique que j'associais à la télépathie qui ne restreignait pas les modalité de la voix. Je gonflai mes joues sous l'insulte, et me levai pour lui faire face.

  • Je manie très bien l'arc, morveux. Comme la lance et, de souvenir, je t'ai sauvé les fesses la dernière fois grâce à ça ! fulminai-je en appuyant sur son museau.

Mor... morveux ?! Je rêve ! Je suis plus vieux que toi, je te signale ! rugit-il bruyamment en se levant sur ses pattes, faisant protester Titania qui tomba à la renverse.

  • Tu restes tout de même un gamin par le sceau ! dis-je, pas le moins du monde effrayée par ses crocs découverts et ses yeux quasiment noirs de rage.

Nous nous défiâmes du regard, et la situation me rappela presque celle à ForgeFer, lorsque nous nous étions férocement disputés. La tension entre nous était à son comble, et je préparais même ma Présence dans le cas d'une attaque, jusqu'à ce qu'Onélo'ria ria une deuxième fois en se levant pour épouster son pantalon.

  • Eh bien, ravie de voir qu'il y a une bonne ambiance. Mais, dois-je vous remettre à l'esprit que vous devriez plutôt songer au voyage qu'à une querelle aussi stupide ?

Je grognai un peu à la remarque, sans pour autant ajouter quoique ce soit. Elle avait raison, nous devions nous préparer à partir. Ce que nous faisions était complétement idiot. Je soufflai en me rasseyant, suivit d'Anéon qui évita de me fixer, bien que sa queue s'agitait comme un chat furieux. Visiblement, il ne savait pas ne plus penser à un agacement lorsque c'était nécessaire.

  • Pardon. Cependant, nous savons déjà où aller Onélo'ria, crus-je bon de préciser. Nous allons d'abord rejoindre une amie à Maurial, qui nous accompagnera tout le reste du voyage.
  • Justement, tâta-t-elle avec précaution, le visage hésitant. Pendant que je vous écoutais, je me demandais si... vous pourriez éventuellement prendre une autre personne avec vous ?

La proposition n'était pas du tout attendue, et je retins de justesse une exclamation. Prendre une autre personne ? Elle ne voulais quand même pas suggérer...

  • Oh, je vous rassure, je ne parlais pas de moi, nous rassura-t-elle en agitant une main. Je suis une elfe, mais depuis longtemps j'ai laissé de côté les guerres locales, les aventures en tout genre et expéditions dangereuses dans des contrées sauvages au profit des herbes et des encens. Non, je parlais plutôt d'une de mes connaissances, qui a de très bonnes aptitudes en combat et une relative maîtrise du Mana. Il aurait de plus bien besoin de reprendre du service.
  • Mais... qui donc ? demandai-je.
  • Un très vieil ami, qui se trouve être un Alfe* du soleil du nom de Hélios. Il se pourrait être un véritable atout dans votre quête. C'est une personne fiable et de bonne compagnie... en mettant de côté ses quelques défauts majeurs, grimaça-t-elle avec réprobation avant de secouer la tête. Je lui dois une dette pour m'avoir rendu un grand service par le passé, et je crois que c'est un bon moyen de lui rendre la pareille.

En l'envoyant avec nous, poursuivis par des types louches et des monstres comme le Béhémoth ? demanda sarcastiquement Anéon.

  • Contrairement à moi, et c'est l'un des défauts auxquels je faisais allusion, il aime se battre. De plus, cela lui fera du bien de se familiariser à nouveau avec des personnes qui avoisinnent au niveau mortel son âge, remarqua-t-elle de manière presque maternelle.

Je restais sans parler pour penser à ce qu'elle disait. D'un côté, mêler un inconnu à nos affaires ne me plaisait pas, mais le fait qu'elle proposait qu'un Alfe nous rejoigne me paraîssait étrange.

  • Onélo'ria, je suis navrée d'être curieuse, me prit de vitesse Titania, mais pourquoi un Alfe aurait besoin selon toi de venir ? Ils sont déjà bien renommées, surtout ceux du soleil.
  • Tout simplement parce qu'il est un Banni*.

Je sentis mes os se glacer à la mention de ce nom, alors que la lumière de Titania s'éteignit soudainement avant de revenir, les yeux presque ronds, faisant écho à mon attitude. Un Banni... rien que ça ! Seul Anéon, qui était revenut de sa bouderie, resta plutôt calme. Il pencha sa tête avec une curiosité non dissimulée, totalement intéressé.

Que peut-il avoir fait pour être affublé d'un titre pareil ?

  • J'ai hélas jurer de ne rien en dire. Mais ne vous fiez pas à ce détail. Croyez-moi quand je dis qu'il est noble, et vous sera d'un incroyable soutien. Je sens que ses compétences ne pourraient que vous aider, nous assura-t-elle avec force. De plus, il n'habite pas loin de Maurial.

Nous ne répondîmes pas tout de suite, chacun pesant le pour et le contre de la demande assez délicate de Onélo'ria. Déjà, nous ne savions rien de l'individu dont elle nous avait parlé. Ensuite, pour moi, je ne souhaitai pas entraîner une autre personne dans nos ennuis. Alors il m'était difficile de faire un choix convenable. Aucun ne me semblait juste.

Soraya, dit alors Anéon alors que je cogitais toujours, peux-tu me laisser voir de quoi il a l'air ?

  • Anéon ?

Je sais que tu ne veux pas forcément, mais je ne crois pas qu'Onélo'ria nous l'aurait conseillé sans une bonne raison.

Je regardai alors cette dernière, qui ne scia pas. Anéon devait certainement me parler en privé.

Heu... Hmmm... le penses-tu réellement ? répondis-je mentalement, me sachant écouté.

Fais moi confiance. Je pense que son aide ne pourrait être que précieuse au cas où il se passerait un imprévu. Je voudrais voir par moi-même s'il serait un bon combattant.

Tu suggères que nous nous séparerions ?

Seulement le temps de lui rendre visite et, si possible, le ramener.

Je ne dis rien tout de suite, mais je sentis alors mon tatouage chauffer et légèrement picoter. Par réflexe, je passai ma main dessus.

Écoute-le, ma Protégée.

Cette voix... Lyrhana.

Anéon... très bien. Mais pour ce qui est de Rosa...

J'ai encore trois jours complets devant moi, moins la matinée, avant de redevenir normal. En allant suffisament vite, je pourrais vous conduire à Maurial afin que vous la retrouviez et voler jusqu'au lieu où il vit grâce à Onélo'ria.

Je le regardai dans les yeux, et le vit sûr de lui. Je fixai ensuite Titania, qui hocha la tête.

Soraya, il serait sage d'écouter Oné.

Avec eux deux, plus la déesse qui me protégeait, me disant la même chose, je ne tergiversai plus une seconde de plus et revins à l'herboriste en acquiesçant.

  • Nous le prendrons avec nous, à la condition qu'Anéon le rencontre en premier et le juge, répondis-je finalement avec fermeté.

*Alfe : à la différence d'un elfe, l'Alfe est un être qui ne peut veillir naturellement. Ils peuvent laisser ou non le temps agir sur leur apparence. De plus, ils ont de plus grands pouvoirs magiques et élémentaires.

*Banni : un être chassé de ses terres et des siens pour un crime dont la gravité varie chez les peuples et les règles de vie.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 11 versions.

Recommandations

ChihuahuaBlack
Shanna Aguanieve est une étudiante totalement dissipée, qui se bat et qui ne porte que peu d'attention à son avenir. Luna est son exact opposée. Bonne élève, elle cherche toujours à en apprendre plus sur la psychologie humaine. Et alors qu'elle arrive au Lycée, son nouveau sujet d'étude est tout trouvé : la fameuse chef des délinquants...
1
0
0
84
Défi
el Sorio 2
un portrait chinois sur moi
5
1
9
1
Défi
Jérôme S

L'extase! L'extase totale! Imaginez vous cela? Je sortais du théatre et la piece "la machine infernale" de Cocteau m'avait ravi le coeur. Celui ci palpitait et battait la chamade.Bien que de nature timide naturellement , j'allais vers n'importe qui dire n'importe quoi! Je me sentais légé comme une plume et je courrais par les rues. "Le pavé du roi!" m'écriais-je et je bondissais comme un lunatique.
N'allez pas croire que je suis fou. Je suis simplement un être comblé.
 Par l'amour! J'allais voir ma promise et rien au monde n'eu pu me rendre plus heureux.
Je toquais a la porte. Je poussais le loquet.
Merde! Elle était entre deux gars qui la draguait ostensiblement. Je fus saisi d'une fureur sans pareil: je soulevais une chaise et la balançais sur les deux types. Ils détalèrent au taquet. Et je fut pris d'un dégout monumental pour cette petite catin .
Je pleurais beaucoup les jours suivants. Mon désespoir s'accrut de jour en jour et je tombais dans une mélancolie profonde comme cette chère Emma Bovary.
Pauvres âmes blessées! ayez pitié seigneur!Mais rien n'y fit.Mes prières étaient vaines.Un matin je pris mon revolver dans le tiroir de mon secrétaire. J'allais en finir .Mon état d'esprit à ce moment fut innéfable,inavouable même!
Japprochais l'arme de ma tempe.
C'était fini.

Jérôme S.....
1
1
0
1

Vous aimez lire Dragon Fire ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0