Aide divine

5 minutes de lecture

Point de vue d'Anéon :

Le contact visuel que nous établissions, Lyrhana et moi, dura un long moment. La déesse ne disait rien, et se contentait de m'observer. Ses yeux d'améthystes, loin d'être ceux d'un enfant, me sondaient en profondeur, devinant chacune de mes pensées et de mes intentions. Je le sentai au fond de moi, sans que cela ne me dérange vraiment. Finalement, je vis se dessiner un léger sourire sur son visage, comme si elle venait de confirmer ce qu'elle pensait.

  • Tu savais que je viendrais, n'est ce pas ? Tu aurais pu trouver un autre moyen qu'en me forçant la main.

Face à sa remarque, j'haussai les épaules, pas le moins du monde contrarié par sa réponse qui ressemblait grandement, bien que dit calmement, à une réprimande.

  • La fin justifie les moyens. Je savais que vous finiriez par vous manifester, mais je voulais que ce soit le plus tôt possible. J'ai seulement fait un pas, et j'espérais que vous m'aideriez à l'aider.
  • Et comment aurais-tu pu être sûr que faire ceci me pousserait à apparaître ?
  • Rien du tout, avouai-je nonchalamment en me remettant sur mes jambes. Simplement que vous ne laisseriez rien arriver à votre Protégée.

Elle haussa un sourcil, qui valait comme pour dire << Malin. Audacieux mais malin. >> ou quelque chose qui s'en approchait. Elle s'avança jusqu'à moi, et je pus pleinement ressentir son pouvoir s'exercer par sa Présence autour de moi. C'était un peu inconfortable, je l'avouai, mais pas agressif. Aussi, je ne fis rien pour lutter contre l'investigation sur mon espace. Il ne se passa pas beaucoup de temps avant qu'elle n'arrête, et elle hocha la tête avec satisfaction.

  • Je constate que ça va mieux pour toi. Parfait, tu pourras aller sortir Soraya de là.
  • Alors vous savez ce qu'elle a ! compris-je en le disant un peu trop fort.

Je regardai à la dérobée Titania, qui n'avait pas bougé d'un poil, toujours aussi endormie. Lyrhana vint à mes côtés, et m'expliqua :

  • Tu ne le vois pas, mais pour ce que nous allons faire, j'ai placé tout autour de nous un voile d'occultation. Je ne peux me permettre de laisser deviner que je sois là, surtout en sachant ce qui se cache tapis dans l'ombre.

Tout en parlant, elle leva sa main puis, soudainement, pointa avec son index une zone quelconque du plafond. Au même moment, j'entendis un cri aigu et, se dévoilant sous une ondulation, je vis à terre une sorte de gros insecte verdâtre cuirassé armé d'un dard, ses deux paires d'ailes tombantes et à la mâchoire ouverte qui déversait un liquide verdâtre. C'était un bourdozard.

  • Voilà, nous serons tranquille un certain temps.
  • Qu'est ce qu'il faisait là ? me demandai-je en faisant un pas pour mieux le voir, avant que Lyrhana n'attrapa mon bras pour me retenir.
  • Tu te souviens de ce que je te disais dans les mines ?

Je secouais positivement la tête, me remémorant notre première rencontre dans l'éboulis causé par l'explosion des nains. Son avertissement me revint en mémoire alors que j'ouvris les yeux, tout en me rappelant de l'étrange bourdonnement que j'avais perçu sous ma forme de loup que je n'étais pas parvenu à identifier.

  • Alors c'est de lui que vous me parliez.
  • Disons de la personne qui le contrôlait. Elle va se rendre compte qu'elle a perdu son espion. Elle en enverra sans doute un autre. Mais au moins nous réduisons le risque d'avoir un problème. Cependant, pour plus de sécurité... Joshua, es-tu là ?
  • Comme toujours, gardienne de la Lumière, lui répondit alors à ma grande surprise la voix mélodieuse d'un homme.

Je me mis à regarder avec méfiance partout autour de moi, me rapprochant instinctivement un peu plus de Lyrhana pour prévenir d'une menace. Puis, sans prévenir, une vive lumière blanche apparut et m'aveugla un court instant. Douloureusement, je frottai mes yeux et vis devant nous un amas de plumes blanches nacrées, regroupés en deux ailes serrées lumineuses dans une formation ovale.

Elles se déplièrent, révélant sous elles un homme sans âge au teint pâle avec de longs cheveux dorés et aux sereins yeux bleus démunis de pupille, avec une lueur pareille à celle de mes tatouages. D'ailleurs, des marques caractéristiques à ces courants d'énergie magique se dévoilait sur ses bras nus hors de son pagne et son visage. Une autre chose que je voyais sur lui, c'était ses longues cornes blanches comme les bois d'un cerf. Au-dessus de sa tête, je parvenai à voir une sorte d'auréole tournoyante, tout comme derrière son dos bien qu'en plus grande et comme deux broches d'un trident reliés à leurs extrêmités par un arc de cercle. Ce dernier était immobile et à la base de ses ailes. Et surtout, je sentai émaner de lui une puissance endormie, telle que jamais je n'avais ressentis par le passé.

Une fois remis de mon observation, je manifestai ma propre Présence et entrais en contact avec mon Mana, ignorant les intentions de cet individu.

  • Qui es-tu ?
  • Mon nom est Joshua, s'inclina l'étranger en gage de salution. Serviteur de la Haute Gardienne de la Lumière Lyrhana en tant qu'Archange. Je suis ravi de vous rencontrer.

Son ton calme et respectueux, dont les mots même avaient l'air empli d'une étrange magie qui apaisa mon Esprit et me poussa par quelque miracle à me détendre et à le regarder avec confiance. Lyrhana s'approcha de lui, sans aucune crainte malgré la différence flagrente de taille, et lui parla :

  • Peux-tu veiller sur les environs mon ami ? Pour ce que je veux faire, je ne souhaite aucune intrusion.
  • J'agirai selon votre volonté. Rien ne viendra vous déranger, accepta-t-il en s'inclinant de nouveau avant de disparaître dans un éclair silencieux.

L'être ne laissa derrière lui qu'un cercle lumineux d'où il se trouvait, ainsi que des plumes qui disparurent en se brisant comme des cristaux. Alors que je n'en revenai pas d'avoir vu un tel spectacle, Lyrhana me ramena de ma contemplation en prenant la sphère que je tenais toujours entre les mains, la tournant et la manipulant avec une telle prudence qui me faisait presque croire qu'elle manipulait un verre particulièrement fragile qui pourrait se briser à la moindre imprudence.

  • Bien Anéon. Maintenant, je vais t'aider à procéder, ce pour quoi tu m'attendais. Nous allons libérer Soraya du lien auquel elle est soumis depuis plusieus jours maintenant. Et j'aurai besoin de toute ton aide pour le défaire.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 16 versions.

Recommandations

ChihuahuaBlack
Shanna Aguanieve est une étudiante totalement dissipée, qui se bat et qui ne porte que peu d'attention à son avenir. Luna est son exact opposée. Bonne élève, elle cherche toujours à en apprendre plus sur la psychologie humaine. Et alors qu'elle arrive au Lycée, son nouveau sujet d'étude est tout trouvé : la fameuse chef des délinquants...
1
0
0
84
Défi
el Sorio 2
un portrait chinois sur moi
5
1
9
1
Défi
Jérôme S

L'extase! L'extase totale! Imaginez vous cela? Je sortais du théatre et la piece "la machine infernale" de Cocteau m'avait ravi le coeur. Celui ci palpitait et battait la chamade.Bien que de nature timide naturellement , j'allais vers n'importe qui dire n'importe quoi! Je me sentais légé comme une plume et je courrais par les rues. "Le pavé du roi!" m'écriais-je et je bondissais comme un lunatique.
N'allez pas croire que je suis fou. Je suis simplement un être comblé.
 Par l'amour! J'allais voir ma promise et rien au monde n'eu pu me rendre plus heureux.
Je toquais a la porte. Je poussais le loquet.
Merde! Elle était entre deux gars qui la draguait ostensiblement. Je fus saisi d'une fureur sans pareil: je soulevais une chaise et la balançais sur les deux types. Ils détalèrent au taquet. Et je fut pris d'un dégout monumental pour cette petite catin .
Je pleurais beaucoup les jours suivants. Mon désespoir s'accrut de jour en jour et je tombais dans une mélancolie profonde comme cette chère Emma Bovary.
Pauvres âmes blessées! ayez pitié seigneur!Mais rien n'y fit.Mes prières étaient vaines.Un matin je pris mon revolver dans le tiroir de mon secrétaire. J'allais en finir .Mon état d'esprit à ce moment fut innéfable,inavouable même!
Japprochais l'arme de ma tempe.
C'était fini.

Jérôme S.....
1
1
0
1

Vous aimez lire Dragon Fire ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0