Combat (2)

6 minutes de lecture

Point de vue d'Anéon :

Je me ressaisis sans attendre et, au moment où ses poings allaient m'atteindre, je filai entre ses jambes pour me retrouver derrière lui. Profitant du fait qu'il me tournait le dos, je bondis sur lui et abatti Vesingrí entre ses omoplates. Rien y fit.

En retombant sur mes pieds, je regardais le troll de pierre se retourner et glousser : un véritable grognement de tyranours.

  • Tu m'as chatouillé, moustique !

Il leva sa main gauche qui, sans que je n'y prenne une réelle attention, dessina des veines rouges, et l'envoya pour m'aplatir. Je reculais vite mais, sans que je ne me doute de ce qui allait suivre, la terre se déforma et s'allongea vers moi, telle une vague gigantesque qui partit s'écraser contre ma poitrine et mes côtes dans un craquement avec une incroyable violence. L'air quitta mes poumons, et je tombais violemment sur le sol en roulant sur quelques mètres. Quand, étourdis, je cherchais à me relever, une douleur inouïe me transperça et me fit hurler. Je lâchais mon épée et serrais mes flancs.

Il a du me casser des côtes, pensais-je en respirant avec difficulté.

Un tremblement de terre m'avertit à temps de la charge du troll, mais je parvins à peine à éviter son poing qui creusa un cratère, sans pour autant recommencer l'attaque qui m'avait surprit.

Il ne peut peut-être pas la faire dans la foulée, devinais-je en essayant de reprendre au mieux mon souffle tout en évitant une série de poings qui creusaient le sol. Encore heureux. Une autre comme ça qui m'atteint, et je ne me relèverai pas.

  • Tu fuis maintenant. As-tu compwis ta faiblesse ? se moqua-t-il, se jouant visiblement de moi, soutenu par les cris de ses camarades.

J'allais répondre, puis une violente toux me prit. Mon mal s'intensifia et fut si terrible que je tanguais un peu en gémissant, luttant pour me tenir encore debout. Le troll devant moi émit un reniflement de mépris et s'approcha, sans se presser. Il balança son bras et, sans que je trouve la force suffisante pour assez m'éloigner, il me fit décoller du sol et retomber une dizaine de mètre plus loin. J'eus affreusement mal à l'impact et à la chute, je ne le niais pas. Mais, sûrement pour prolonger le plaisir de me voir ainsi, il avait du prendre garde à la force de son coup pour ne pas me tuer. Une chance pour moi.

  • Anéon !!! s'affola Titania que je vis commencer à voler vers moi.
  • NE BOUGE PAS !!! lui ordonnais-je en me redressant péniblement, la stoppant nette.
  • Mais...
  • T'en fait pas. C'est loin d'être fini, la rassurais-je en regardant le troll droit dans les yeux.

Celui-ci s'était arrêté, ricannant sourdement.

  • Waiment ? Et que comptes-tu faiwe de plus ? Sans épée, blessé ?
  • Tu veux vraiment savoir ? rispostais-je en souriant férocement, bien que ma provocation ne fut pas des meilleures avec ma voix alourdie par la souffrance. Je n'avais pas l'intention d'y aller vraiment fort avec vous. Enfin, je paie le fait de t'avoir sous-estimé. Mais puisque tu as fait l'effort de prendre cette apparence, je vais aussi y mettre du mien.
  • HA HA HA HA !!! Es-tu en twain de me diwe que tu n'étais pas à fond ?
  • << Préserve tes forces jusqu'à ce que tu en ais besoin, car si ton ennemi cache son vrai potentiel, il pourrait prendre l'avantage sur toi >>, répétais-je mot pour mot les paroles qu'une fois l'on m'avait enseigné, bien que cela ne soit pas un souvenir des plus heureux. Je ne peux pas t'avoir avec mes capacités actuelles. Je vais donc devoir passer aux choses plus sérieuses.
  • Hmpf ! Alows fais moi se plaisiw. Montwe moi ce que tu waux waiment ! Sinon, pouw toi, ce sewas la fin !

De nouveau, son bras se veina de rouge et il le leva, dans l'idée de recommencer l'exploit d'il y a quelques instants. Espérant toujours user mon Mana ainsi, j'attendis que son attaque passe avant de mettre en place ma prochaine offensive. Encore une fois, ne parvenant pas à m'avoir du premier coup après que je l'esquivais, il fit jaillir cette vague de pierre. Mais, m'y attendant, j'ouvrais ma main et invoquais en utilisant les réserves déjà présentes dans mes bracelets une sphère d'énergie. L'explosion détruisit son attaque et me projetta en arrière, bien que je me rattrapais en dérapant sur mes pieds, serrant les dents avec le spasme de douleur qui suivit ma réception. Exploitant mon Mana intérieur, j'augmentais progressivement mes forces et annihilais la sensation physique qui me persécutais. Tout mon corps vibrait d'énergie, brûlant sans me faire de mal.

Le troll dut voir extérieurement le changement car sa tête passa de moqueuse à un profond choc. Ce qui ne l'empêcha pas de charger sur moi et précipiter son poing. Il eut une très mauvaise surprise. Sans chercher à l'éviter, je fermais mon poing qui s'illumina et le balançais contre le sien, projetant en avant mon énergie en une forte impulsion de Mana pur. La collision brisa en morceau dans un éclat de lumière bleue sa main, le faisant hurler en retombant sur son postérieur, pour ma part plus de stupéfaction que de la perte de son membre. Il se mit à rapetisser et reprendre sa forme d'origine, regardant sans comprendre son moignon. Soulagé d'avoir réussi, je m'écartais de lui et partis reprendre Vesingrí. Mes bracelets commençaient à rudement me brûler et pompaient, comme quand j'étais sous l'emprise du sort de Rosa, toute mon énergie magique en trop.

J'avais peu de temps, aussi je revins au troll toujours à terre et le menaçai de mon épée pour en finir.

  • T'avoues-tu vaincu ?
  • Oui oui oui oui !!! Tu gagnes, tu gagnes !!! s'agita-t-il en reculant loin de moi, tremblant de la tête au pied.
  • Alors prend tes clics et tes clacs et fiche le camps d'ici ! Sinon, la prochaine chose que je vise sera ton torse, et je pense qu'avec le trou qu'il y aura, tu auras moins de chance que ton chef !

Il hocha vivement la tête et couru rejoindre les deux autres qui transportaient déjà les leurs. Je les regardais prendre leurs jambes à leurs cous jusqu'à ce que l'obscurité les engloutisse et que je ne les entende plus.

Franchement, aller jusque là seulement pour des trolls. Je n'imaginais pas avoir autant perdu en cinq ans. Il va sérieusement falloir que je réapprenne à me servir de mes pouvoirs, constatais-je en revenant auprès des voyageurs.

Ils s'étaient tous tus et avaient des expressions choquées. Qu'est ce qu'ils leur prenaient ? Ils me regardaient tous comme si j'avais un troisième œil ! Je marchais encore un peu avant de laisser une courte distance entre eux et moi, ignorant comment réagir sur le moment à cause de leurs réactions pour le moins inattendues. Titania, qui du deviner mon trouble, toussa avec exagération et s'approcha de moi pour désigner un de mes bras.

Ah. Je venais de remarquer en l'observant qu'ils avaient repris leurs motifs bleutés. Ma tête avait sûrement du en faire de même. Pas étonnant qu'ils réagissent ainsi.

  • Heu... Le spectacle vous a plut ? dis-je timidement en grattant nerveusement l'arrière de mes cheveux.

Ma manière maladroite de détendre l'atmosphère dut fonctionner car, sans plus attendre, ils vinrent m'entourer et me féliciter. Je fus un peu bousculé de tous les côtés et remerciés, jusqu'à ce qu'une bourrade un peu forte atteignit l'une de mes côtes. La douleur revint aussitôt, n'étant apparement plus protégé de ça, et je hurlais en me tenant fortement la zone sensible. Par la même occasion, je relâchais à cause de ça ma prise sur mes pouvoirs, et je perdis toute ma force. Il ne me fallut pas attendre longtemps avant que mes oreilles se mettent à siffler et ma vision s'obscurcir. Je perçus à peine leurs cris inquiets, bien que je sentis que l'on s'accouda à moi pour m'emmener quelque part. On me força à m'asseoir et à boire un liquide qui, une fois la dernière goutte avalée, me chauffa de l'intérieur. Puis on me repoussa de sorte que je m'allonge. La suite devint plus brouillée alors que je sombrais dans l'inconscience...

N'oublie pas. Garde toujours un œil sur ton adversaire. Observe le moindre changement. Même s'il a l'air faible, reste vigilant, ou tu pourrais en subir un prix qui aurait pu être évité. Ne soit pas arrogant.

Je l'ai été un peu trop.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 29 versions.

Recommandations

ChihuahuaBlack
Shanna Aguanieve est une étudiante totalement dissipée, qui se bat et qui ne porte que peu d'attention à son avenir. Luna est son exact opposée. Bonne élève, elle cherche toujours à en apprendre plus sur la psychologie humaine. Et alors qu'elle arrive au Lycée, son nouveau sujet d'étude est tout trouvé : la fameuse chef des délinquants...
1
0
0
84
Défi
el Sorio 2
un portrait chinois sur moi
5
1
9
1
Défi
Jérôme S

L'extase! L'extase totale! Imaginez vous cela? Je sortais du théatre et la piece "la machine infernale" de Cocteau m'avait ravi le coeur. Celui ci palpitait et battait la chamade.Bien que de nature timide naturellement , j'allais vers n'importe qui dire n'importe quoi! Je me sentais légé comme une plume et je courrais par les rues. "Le pavé du roi!" m'écriais-je et je bondissais comme un lunatique.
N'allez pas croire que je suis fou. Je suis simplement un être comblé.
 Par l'amour! J'allais voir ma promise et rien au monde n'eu pu me rendre plus heureux.
Je toquais a la porte. Je poussais le loquet.
Merde! Elle était entre deux gars qui la draguait ostensiblement. Je fus saisi d'une fureur sans pareil: je soulevais une chaise et la balançais sur les deux types. Ils détalèrent au taquet. Et je fut pris d'un dégout monumental pour cette petite catin .
Je pleurais beaucoup les jours suivants. Mon désespoir s'accrut de jour en jour et je tombais dans une mélancolie profonde comme cette chère Emma Bovary.
Pauvres âmes blessées! ayez pitié seigneur!Mais rien n'y fit.Mes prières étaient vaines.Un matin je pris mon revolver dans le tiroir de mon secrétaire. J'allais en finir .Mon état d'esprit à ce moment fut innéfable,inavouable même!
Japprochais l'arme de ma tempe.
C'était fini.

Jérôme S.....
1
1
0
1

Vous aimez lire Dragon Fire ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0