Bain

4 minutes de lecture

Point de vue de Soraya :

Voilà où j'en étais. La plus grosse lutte de mon existence. Devant les yeux de spectateurs ébahis, je combattais vaillament l'adversaire qui ne cessait de vouloir s'échapper de mon emprise.

  • Soraya ! Non, non ! Laisse moi partir ! hurla Anéon qui tentait de se dégager de mes bras fermement refermés sur lui.
  • Allez, c'est pas la mer à boire ! haletais-je en continuant d'avancer vers un bâtiment, le soulevant presque à cause de ses pieds qui essayaient de me stopper en freinant sur le sol.

La tâche s'avérait ardue à cause des nouveaux vêtements que je tenais dans mon autre main. Le banquet allait commencer dans quelques minutes, je n'étais toujours pas préparée et, comme s'il fallait en rajouter, je devais forcé Anéon à aller prendre un bain !

oOo

Lorsque j'étais revenue dans la chambre avec mes achats, je l'avais réveillé en lui montrant avec une bonne humeur ses nouveaux vêtements. Il était un peu grognon que je le fore à se lever pour voir comment ça lui allait, mais il s'était laissé faire en regardant devant le miroir avec un certain intérêt l'effet que cela lui donnait. Il était plutôt ravi... jusqu'à ce que je lui dise d'aller se laver avant de les enfiler.

Voilà pourquoi depuis au moins dix bonnes minutes, je luttais pour l'emmener aux thermes du village de ForgeFer, grâce aux précieuses indications d'un passant qui nous avait regardé avec des yeux amusés.

oOo

  • Je vois pas où est le problème ! Si je les enfile juste, ça devrait aller ! rétorqua-t-il en essayant une nouvelle fois de s'échapper en se tortillant, maintenant que nous venions d'entrer dans l'établissement.
  • Parce que tu empestes ! Tu es recouvert de crasse, de sueur et de sang ! Si tu portes une coupure quelconque, ça peut s'infecter ! Titania, aide moi ! implorais-je la fée alors que le jeune garçon m'épuisait.
  • Arrête un peu, tu te comportes comme un gamin Anéon ! Et dois-je te rappeler que tu n'en es plus un ! lui reprocha la petite fée.

La remarque fit mouche. Avec un grognement exaspéré, il abandonna toute résistance et se laissa pendre, ajoutant un poids considérable dans mes bras.

Bon sang, ce qu'il est lourd ! m'étonnais-je à cause de sa forme plutôt svelte et démuni de gras.

Enfin, nous arrivâmes devant deux accès d'où s'échappait un brouillard chaud et humide ainsi que le parfum d'herbes aux arômes sucrés. Je déposais Anéon qui s'asseya en tailleur, boudeur. Je lui tendis ses vêtements ainsi qu'une serviette propre qui se trouvait dans un cadre. Il les attrapa vivement, et j'hésitais entre me fâcher ou rire de son comportement.

  • J'y vais aussi. Je te préviens, si je te trouve encore là, je change mon Aura pour t'asperger d'eau. Vraiment, je te comprend pas. Tu n'as pas peur de l'eau, non ? demandais-je en me souvenant très bien qu'il m'avait sauvé de la noyade.
  • Rien à voir ! Je DÉTESTE les bains, c'est tout ! grogna-t-il en finissant cependant par se relever et passer la porte.

Avec un soupir de soulagement, j'entrais à mon tour dans l'autre et regardais les nombreuses sources, vides de surcroît de la présence d'autres individus, avec délectation. Je me dirigeais vers l'espace approprié pour me débarasser de mes habits et les ranger, puis me glissais dans l'eau chaude qui détendit mes muscles instantanément.

  • C'est le paradis, marmonais-je en fermant les yeux pour profiter de cette merveilleuse sensation.

Il passa quelques minutes dans un calme apaisant, jusqu'à ce que j'entendis Titania voler près de moi et plonger elle aussi dans la source avec un bruit de satisfaction. Sentant mon regard insistant sur elle, elle se tourna vers moi et haussa les épaules.

  • Ben quoi ? Les fées aussi n'ont pas le droit de profiter d'une source chaude ?

Je ris à sa remarque, puis entendis un juron plaintif dont j'identifiais la voix comme celle d'Anéon. Il se comportais vraiment comme un enfant, bien qu'il prétende ne pas en être un. Mais même ça ne me détourna pas de ma relaxation.

oOo

Après que je juge que j'avais suffisament profité, j'étais sortis en me séchant et me dirigeais là où j'avais laissé mes vêtements. Il me fallut quelques secondes pour m'habiller, et je me regardais moi-même. Les vêtements étaient très confortables, et j'étais ravie de voir qu'ils m'allaient bien. Je quittais les bains afin de retrouver mes chaussures... ainsi qu'Anéon portant ses nouveaux vêtements qui me fixait d'un regard noir.

  • Tu as pris ton temps, bougonna-t-il en croisant les bras.
  • Oh ça va ! Lors de notre voyage, je parie qu'on aura pas l'occasion de se détendre très souvent. Je voulais seulement profiter de l'instant et le prolonger. Tant que j'y pense, tu as bien meilleure mine maintenant que tu es lavé.

Il murmura quelque chose que je ne compris pas, mais je ne doutais pas que ce n'était sûrement pas un remerciement. Débarrassé de toute la saleté, la peau d'Anéon avait désormais un éclat plus pâle, même s'il gardait une teinte un peu bronzée, ce que je n'avais pas juger auparavant de naturel chez lui. Ses cheveux, toujours aussi ébouriffés et recouvert de goutelettes d'eau, étaient largement plus propres qu'avant. Il avait l'air pensif, me regardant avec des yeux plus clairs, montrant que son agacement s'estompait.

  • Tu sembles aussi moins fatiguée. Tes vêtements te vont bien aussi, lâcha-t-il en me regardant d'un air observateur. Si tu permets, je pourrais peut-être faire une coiffure qui conviendrait, ajouta-t-il après une hésitation.
  • Hein, quoi ? riais-je un peu.

Je ne m'attendais pas à sa proposition, ne le voyant pas vraiment manier une brosse mais, devant le regard un peu blessé qu'il prit, je poursuivis :

  • Si tu y tiens. Mais il faut nous dépêcher, ou nous risquons d'être en retard, lui rappelais-je en quittant les thermes.
  • La faute à qui ? soupira-t-il en m'emboîtant le pas. Ne t'inquiète pas. Elle est assez simple et je la fais très vite.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 17 versions.

Recommandations

ChihuahuaBlack
Shanna Aguanieve est une étudiante totalement dissipée, qui se bat et qui ne porte que peu d'attention à son avenir. Luna est son exact opposée. Bonne élève, elle cherche toujours à en apprendre plus sur la psychologie humaine. Et alors qu'elle arrive au Lycée, son nouveau sujet d'étude est tout trouvé : la fameuse chef des délinquants...
1
0
0
84
Défi
el Sorio 2
un portrait chinois sur moi
5
1
9
1
Défi
Jérôme S

L'extase! L'extase totale! Imaginez vous cela? Je sortais du théatre et la piece "la machine infernale" de Cocteau m'avait ravi le coeur. Celui ci palpitait et battait la chamade.Bien que de nature timide naturellement , j'allais vers n'importe qui dire n'importe quoi! Je me sentais légé comme une plume et je courrais par les rues. "Le pavé du roi!" m'écriais-je et je bondissais comme un lunatique.
N'allez pas croire que je suis fou. Je suis simplement un être comblé.
 Par l'amour! J'allais voir ma promise et rien au monde n'eu pu me rendre plus heureux.
Je toquais a la porte. Je poussais le loquet.
Merde! Elle était entre deux gars qui la draguait ostensiblement. Je fus saisi d'une fureur sans pareil: je soulevais une chaise et la balançais sur les deux types. Ils détalèrent au taquet. Et je fut pris d'un dégout monumental pour cette petite catin .
Je pleurais beaucoup les jours suivants. Mon désespoir s'accrut de jour en jour et je tombais dans une mélancolie profonde comme cette chère Emma Bovary.
Pauvres âmes blessées! ayez pitié seigneur!Mais rien n'y fit.Mes prières étaient vaines.Un matin je pris mon revolver dans le tiroir de mon secrétaire. J'allais en finir .Mon état d'esprit à ce moment fut innéfable,inavouable même!
Japprochais l'arme de ma tempe.
C'était fini.

Jérôme S.....
1
1
0
1

Vous aimez lire Dragon Fire ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0