Conversation télépatique

6 minutes de lecture

Point de vue Soraya :

Je clignais plusieurs fois des yeux, restant néanmoins allongée en voyant le monde autour de moi tanguer très bizarrement. Sans parler de mon corps qui me semblait être aussi lourd que de la pierre. Même ouvrir les yeux m'étais difficile. D'ailleurs, je ne me rappelais pas m'être endormie. La dernière chose qui me revenait là, maintenant, était d'avoir vu la main recouverte du sang d'Anéon... puis le trou noir.

  • Soraya, tu es réveillée ? entendis-je alors, reconnaissant aussitôt la voix de Titania toute proche de mon oreille droite.

J'essayais de lui répondre, mais je n'émis qu'un grognement assez rauque, pire qu'un tyranours* sortant de son hibernation. Je repris une longue inspiration, sans tenir compte de mes poumons endoloris et formulais maladroitement :

  • O...Où-uis ?
  • Quoi ? Répète s'il te plaît.
  • Où-uis ? recommençais-je en essayant de mieux articuler, sans succès.
  • Hmmm... D'accord. Je vais tenter autre chose, m'indiqua-t-elle.

J'attendis alors puis, quelques instants plus tard, je sentis une présence s'immiscer dans mon esprit, comme si un être marchait dans ma tête. Paniquée par ma précédente expérience, je me débattis instinctivement contre cette présence inconnue. La peur embrouillant ma raison, je ne compris pas tout de suite qu'il s'agissait de Titania. Sa présence se retira alors, puis elle soupira :

  • Je sens que ça va être compliqué.
  • éso-é.
  • Soraya, écoute. Je sais que tu ne le fais pas exprès, mais tu dois me laisser passer dans ton esprit. C'est compliqué, j'en ai conscience. Si tu veux, pour m'oublier, pense à toute autre chose. Attention, je recommence.

J'appliquais alors ce qu'elle m'a conseillé et me mis à penser à ce qui nous attendais, c'est à dire à l'affrontement contre le Gueule-de-Fer. Au vu de la taille de ce trou creusé par lui, il devait être très grand et puissant. Je devais me rendre utile, aussi je visualisais tout ce que je pouvais faire. Utiliser l'une de mes armes de prédilection, comme la lance et l'arc, me paraissait une mauvaise idée à cause de l'armure d'écaille que portait le reptile. Il me restait ma maîtrise d'élément, mais je ne maniais que l'Eau. Et je ne pensais pas que les eaux souterraines soient à flot dans cet endroit. Aussi, mon don m'était inutile. Du moins pour le moment.
Entre temps, je sentis à nouveau Titania reprendre son parcours dans mon esprit. Une nouvelle vague de peur vint alors, mais cette fois je me consacrais entièrement à moi-même. Ce fut dur, très dur. Et plus la sensation se prolongeait, plus il m'était difficile de l'ignorer.

Enfin ! J'ai réussi à t'atteindre ! s'exclama alors la voix de Titania dans ma tête.

Je serrais les dents en l'entendant parler... non, plutôt penser si fort. C'était comme un écho qui se répercutait dans les moindres parcelles de ma tête et qui se renvoyait à chaque fois. Rien à voir avec tout à l'heure, vu qu'elle s'était adressée à moi et Anéon en même temps pour stopper notre confrontation. Ce qui me faisait penser...

Titania, est ce que tu m'entends ? mis-je alors en pensée en comprenant instanément le principe de la télépathie.

Oui, je t'entends, me répondit-elle en ne baissant pas d'un poil l'intensité de ses pensées. Excuse moi, je pense peut-être trop fort ? poursuivit-elle.

Et pas qu'un peu, grommelais-je alors en oubliant qu'avec le lien entre mon esprit et celui de Titania, cette dernière pouvait aisément percevoir mes pensées.

Maintenant, est-ce-que c'est mieux ? reprit-elle en rendant enfin ses pensées supportables, sans que je ne la sentis irrité par ma réflexion.

Heu... oui. Merci, répondis-je alors en rougissant de honte.

Alors, que voulais-tu me dire ?

Où est-ce qu'on est ? me renseignais-je en m'habituant peu à peu à cette étrange conversation.

Nous sommes dans une infirmerie. Après que tu es utilisée ton Aura, tu t'es évanouie peu après, comme ça ! Tu es restée deux bonnes heures sans reprendre connaissance. Et puisque j'aborde le sujet, je peux savoir ce qui vous est passé par la tête ?! Pourquoi avez-vous fait ça ?!

L'intensité de sa voix revint à son point initial mais, pour cette fois, je savais que c'était justifié. Nous n'aurions jamais dû nous battre pour une chose aussi bête. Mais je ne regrettais pas de l'avoir fait.

C'est à cause de sa décision d'aller affronter le monstre avec nous. Je lui ai dit de ne pas venir, mais il était décidé et puis... ça a dégénéré.

Titania ne répondit pas tout de suite, mais je perçus son étonnement et son hésitation sans que je ne sache ce qu'elle pensait. Il faudrait que je me rappelle à lui demander comment elle faisait.

Soraya, finit-elle par dire plus calmement, je comprend ton inquiétude pour Anéon. Mais je ne m'étonne pas qu'il ait mal réagis. S'il y a bien une chose qu'il déteste, c'est le manque de confiance. Tu as bien acccepté qu'il vienne, même en sachant ce qu'il risquait, non ? Alors pourquoi refuser son aide ? Il se débrouille bien pour les combats. Tiens ! Tout à l'heure, il s'est défendu face à quatre soldats. Quatre ! Armés de surcroît. Et lui non ! Sa contribution à la bataille pourrait être décisive.

Je ne m'attendais pas à ce qu'elle me dise ça. Au moins, ça explique l'état du soldat allongé sur la caisse des légumes et leur fureur contre lui. Après cette révélation, je cherchais mes mots pour contrer ce qu'elle venait de me dire, mais je devais bien me rendre à l'évidence que Titania avait raison. Anéon devait posséder un pouvoir incroyable pour manifester une Présence aussi importante. Il s'était très bien défendu face aux chauve-souris de la forêt et il nous a sauvé des gobelins. J'étais là et je l'avais vu. Je savais bien que mon refus était absurde, ainsi que mon entêtement, surtout au vu du danger qui planait sur nos têtes. Mais un argument me vint et, même dérisoire, je le lui transmis.

Anéon est encore jeune. Et je trouve qu'il prend trop les choses à la légère. Participer à un combat n'ait pas une bonne chose, au contraire, me justifiais-je en parvenant à garder les yeux ouverts afin de la regarder.

Je t'en prie, je connais Anéon depuis bien plus longtemps que toi. Et crois moi, il ne s'engagerait pas dans un combat si cela ne ferait que le mettre en danger.

Il n'y a pas que ça.

J'interrompis alors le court de ma pensée en regardant le plafond parsemé de pierres lumineuses, me remémorant quelques souvenirs qui n'étaient pas si lointain. Cette situation m'en rappellait une autre, et je ne tenais pas à ce qu'elle se répète.

  • Soraya ? m'appela alors Titania

Pardon. C'est juste que plus un être est confronté aux batailles, plus il se met à changer. J'ai connu la plupart des soldats qui composent notre armé, ainsi que certains des membres de ma famille et mes amis qui prenaient les armes face à l'adversité. Par le quotidien qu'offre les luttes et les décisions parfois cruelles à prendre envers des ennemis, ceux qu'ils ne purent sauver, les familles qu'ils ont perdu, beaucoup ont alors vu certaines de leur plus belles valeurs et traits de personnalité disparaître. Et parfois, au lieu de devenir autre que ce qu'ils étaient, ils ne reviennent tout simplement pas. Voilà pourquoi je ne veux pas qu'Anéon vienne.

Soraya, je ne suis pas là pour te faire changer d'avis. Si tu penses cela, je ne t'imposerais pas mon opinion à ce sujet. Retiens seulement ceci. Tu te fies beaucoup trop aux apparences. Certes, Anéon à l'apparence et le comportement d'un humain de douze ans, mais il a la maturité nécessaire pour ce genre de chose. Je ne connais pas son passé, mais par son aisance et son attitude lors de combat, il a très certainement dû porter une épée et mettre sa vie en danger. Si tu ne me crois pas, alors suis moi lorsque que tu te sentiras mieux.

*tyranours : ours gigantesque à la fourrure grise et noire peuplant les forêts elfiques et les régions du Nord. Contrairement aux autres ursidés, il possède une longue queue puissante dont il se sert comme appuie lorsqu'il se lève sur ses pattes arrières et de fouet pour attaquer un ennemi. Il est considéré comme le mammifère le plus dangereux qui soit après la wyverne.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 21 versions.

Recommandations

Défi
cornelie
En réponse au défi de Chuck Mac Cracker. Conversation vidéo, chapitre 3.
10
52
17
2
Marie Smorta


Une image
J’ai toujours voulu te dire
J’ai toujours voulu
« Tu es semblable au vent, à la tempête
Gouttes de pluie dans tes yeux quand tu te calmes un peu »
Je voulais t’écrire
Ça se bouscule dans ma tête
Ça fait beaucoup de bruit et réveille beaucoup de choses
Tout me dérange
Pourtant
Tu sais, c’est difficile de se dire que les choses continuent d’avancer. C’est difficile de se rendre compte qu’on ne peut pas se souvenir de tout. C’est dérangeant quand on essaye de contrôler ce qui ne peut plus l’être.
C’est triste quand on se rappelle d’avoir vécu

________________________________________________________________________________________________________

Je rapporte tout à l’amour, constamment.
Comme si c’était ce qui importait le plus.
C’est juste que j’ai été profondément blessée, pas que par toi mais aussi de la société.
Ce sont des choses qui arrivent, j’imagine.
Tant de cicatrices qui ne demandent qu’à se rouvrir inlassablement.

Ça fait mal, n’est ce pas ?
3
5
3
1
Défi
Naomie

    "-Ravi de faire votre connaissance, moi c'est Edgard mais vous pouvez m'appeler Ed. Je suis pizzaiolo.

     -Enchantée, moi c'est Jane. Je suis lycéenne."
Wow, y'a un rat dans la pizza de Ed, c'est énorme!

    "-Ahah c'est marrant le rat dans la pizza...mais vous êtes une licorne?!
     -Eh ouais, la classe hein? J'ai une idée géniale...j'ai un bolide-d'enfer-pas-piqué-des-hannetons dans l'avion. Tu veux l'essayer?
Waouh! C'est trop bien toutes ces couleurs, en plus Ed change de couleur et de forme, il est bleu, gros, rouge, c'est trop drôle. Putain! Le top du top.
    "-Comment ton avion est arrivé ici sans faire de bruit, il est trop fort!
     -C'est plutôt nous qui sommes arrivés à côté de l'avion sans faire de bruit. Chut, il risque de se réveiller."
Putain les marches de l'avion sont en guépard. Merde y'en a un qui me regarde, je dis quoi?
    "-Tout ceci n'a aucun rapport avec Gisèle! Demande à Ed, c'est à Christen qu'il faut s'en prendre, c'est elle qui a balancé de l'eau sur le ciel. Je l'ai vue...je l'ai vue de mes propres yeux! Croooois-moooii!"
Ses yeux se sont retournés et de la lumière en sort...on dirait des minis concerts à l'intérieur! C'est vraaaaaiiiiiment troooooop trop bien! Je me sens tellement...bien.
    "-Jane! Viens voir mon bolide-d'enfer-pas-piqué-des-hannetons...
     -Putain!! Elle est trop cool ta balançoire. Je peux faire un tour?
     -Bien-sûr que oui."
Elle est confortable...mais c'est encore le guépard. Il est trop drôle.
Merde! Ca a disparu, Ed, le guépard, l'avion et la balançoire. Et j'ai un de ces mal de tête, c'est horrible.
    "-Elle était puissante, hein? Je t'avais prévenue, aller je te l'offre pour cette fois."
2
1
0
1

Vous aimez lire Dragon Fire ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0