Hack (3)

4 minutes de lecture

Vyrian vit Pitchi se diriger vers Declan. Le jeune homme avait hérité de la stature de son père, de larges épaules tendaient sa toge. Il frottait distraitement le début de bouc qui ornait son menton lorsque la Textys apparut devant lui. Il sursauta, surpris par cette brusque arrivée. Une fois remit de ses émotions, il l’accueillit chaleureusement. Son nouveau compagnon semblait moins ravi, mais s’abstient de tout commentaire. Le sourire de Declan s’effaça bien vite devant les regards interrogateurs de ses camarades de promotion. Le jeune mage prit congé de son groupe d’amis et s’écarta de la foule. Après s’être assuré d’être suffisamment loin, Declan s’adressa à la petite créature sur le ton de la confidence.

— Pitchi ? Mais qu’est-ce que tu fais là ? Pourquoi es-tu seule ?

La Textys entama une série de pépiements incompréhensibles, ce qui fit soupirer le mage.

— C’est vrai, j’avais oublié.

Exaspérée, Pitchi plaqua sa main contre son visage et secoua la tête de désespoir. Declan reprit dans un murmure. 

— Keen’an va bien ?

Elle secoua énergiquement la tête et l'expression du Sage se fit soucieuse. 

— Où se trouve-t-il ? 

Pitchi se reprit rapidement et montra du doigt la forêt.

— Keen'an est dans le bois ?

Lassée, Pitchi saisit Declan par la manche et tira. Le Wileefy intervient.

— Ce ne sont pas des manières !

— Pitchiiii, pitchitchi !

— Ton manque de vocabulaire n’est en rien une raison pour agresser mon partenaire. Vois-tu, nous sommes promis à un grand avenir !

Vyrian pouvait voir la colère couver chez la Textys. L’envie de faire flamber ce jeune arrogant devait être grande. Pourtant, elle n’en fit rien. Declan intervint avant.

— Wikee ! C'est bien comme ça que tu t'appelles ? C’est une Textys, elle ne peut s’exprimer autrement !

— Je sais bien ! J’ai toujours trouvé ces créatures grotesques. Elles sont dépendantes. Sans association, elles ne peuvent communiquer et dépérissent. Ça craint !

Cette fois, Pitchi ne put se retenir et se jeta sur Wikee. Declan eut juste le temps de s’interposer.

— Arrêtez, vous deux !

Pitchi prit sur elle pour se calmer, tandis que Wikee manifestait son mécontentement. 

— Ne me rabaisse pas au même niveau que cette sauvage !

— Cette sauvage est la coéquipière de mon meilleur ami, alors je vais la suivre.

— Et la cérémonie ?

— Elle est terminée.

— Mais… le buffet…

Le Wileefy se tourna l’espace d’un instant vers les grandes tables qui avaient été dressées et autour desquelles la foule discutait joyeusement. Wikee hésita l’espace d’un instant et finit par renoncer aux nombreux mets, mais lorsqu’il se retourna Pitchi et Declan pénétraient dans la forêt.

— Attendez-moi !

Une fois dans les bois, Declan ne rencontra aucun Lumobscure. Leur absence le perturbait et il recherchait leur présence. Pitchi s'enflamma et se positionna fièrement face à lui. Le mage sourit affectueusement à la petite créature.

— Je vois.

Cette réaction déplut une fois de plus à Wikee.

— C'est une criminelle ! Elle perturbe la faune de la forêt !

Declan prit les devants, avant qu'une nouvelle querelle ne débute.

— Pitchi, peux-tu nous montrer le chemin ?

Sans plus attendre la petite créature bondit en avant, il ne fallut pas longtemps pour que le Sage Vagabond la perde de vue. Pour la première fois, Vyrian vit Wikee sourire.

— Bon débarras !

Le mage ne prit pas la peine de relever et s'élança à la poursuite de la petite créature, faisant fulminer Wikee, à la traîne. Les coéquipiers la rejoignirent, essouflés, dans la grande plaine. Vyrian reconnut sans difficulté l’endroit où le portail était apparu. Le sol était calciné et un profond sillon balafrait le sol à l'endroit à Keen'an avat planté sa faux. Tout en s’accroupissant pour égrainer la terre entre ses doigts, Declan interrogea la Textys.

— Pitchi que s’est-il passé ?

La petite créature mima l’ouverture d’un portail, à l'aide de la trainée de feu qu'elle laissait dans son sillage. Une arche rougeâtre et quelques vaguelettes enflammées présentèrent la scène au Sage. Sceptique, Declan tendit les bras, de ses paumes de main naquirent de petits halos blanchâtres. Peu à peu, ils firent réapparaitre le portail.

Wikee siffla d’admiration. Seulement, afficher le portail ne suffisait pas. Il fallait à présent l'ouvrir. Le jeune mage ne se laissa pas abattre, sans cesse motivé par Pitchi qui s’affaiblissait de plus en plus. Après une énième tentative infructueuse. Declan s’adressa à elle.

— Es-tu capable de localiser Keen’an ?

La petite créature parut hésiter puis hocha vivement la tête.

— Bien ! Si je ne peux emprunter ce portail pour le rejoindre, je vais en créer un autre !

Devant cette affirmation Wikee manqua s’étouffer.

— Quoi ?!

Tandis que le jeune Wileefy s’indignait, un fol espoir gagnait Pitchi et Vyrian. Le chercheur n’eut pas le temps d’en profiter. Une alerte retentit. Il mit un certain temps à comprendre qu’il s’agissait de Mère. L’intelligence artificielle diffusait une longue plainte robotique. Vyrian fut coupé du Monde Mythique. Il tenta de questionner Mère, mais il parvint à peine à lui communiquer ses pensées.

— Que… se… passe-t-il ?

— Mes données… on me les vole.

— Em…pêche… ça !

— Je … peux… pas.

— Qui te pirate ?

— … connue.

L’échange prit fin. La communication fut rompue. Le monde autour de Vyrian redevint noir. Des fourmillements lui parcoururent le corps. Il tenta de déplacer ses membres sans bouger les aiguilles des perfusions. Il eut un court instant de répit avant qu'une nouvelle douleur irradie de son corps. Il convulsa, il lui sembla que son matelas se consumait. Ses mains cherchèrent les bords du lit, par peur de basculer. Il ne rencontra rien. Rien d’autre que des cendres incandescentes et un ciel sans lune.

Il n’était plus dans le labo. Ce fut sa dernière pensée avant de s’évanouir sous les assauts de la douleur.

Annotations

Recommandations

Mylène Ormerod
Haru n’est rien, rien qu’un loup soumis au cœur d’une meute cruelle.
Chaque jour est une souffrance, il survit à peine et n’a rien qui le rende heureux à part Lena, cette femme mystérieuse qu’il admire chaque soir.
Il fait tout ce qu’il peut pour satisfaire sa famille, mais sa différence le met à part.
Puis tout bascule du jour au lendemain, il commet l’irréparable, se retrouve acculé et la sentence est levée, il sera exécuté. Lui qui n'aspirait qu'à vivre libre.
L’épée brandie au-dessus de sa tête, le prince est venu lui-même appliquer le jugement.
Haru n’a même plus la force de riposter. L’épée est sur le point de le décapiter.
Mourra-t-il véritablement sans avoir jamais vécu ? Abandonnera-t-il cette vie unique qui est la sienne ?
613
131
562
244
Cornedor
LIVRE I - MAGIE D'ARTISAN

[Terminé - publication prévue prochainement]

Blanche et Cornélia n'ont guère l'étoffe des héroïnes. Elles sont fauchées, hirsutes, dorment en pyjama girafe et cohabitent vaillamment avec Greg, leur chat galeux mangeur de patates.

Mais lorsqu'elles rencontrent un jeune sans-abri par hasard, leur vie devient soudain beaucoup plus palpitante. Pourquoi leur offre-t-il ces masques somptueux ? Dans quel but leur confie-t-il un étrange colis ?
Bientôt, leur quotidien déraille pour de bon. Un autre monde colonise le leur : une dimension mystérieuse emplie de tarasques, de dragons orchidées et de lièvres ailés.

Et à cette faune improbable s'ajoutent deux inconnus aussi louches que séduisants, qui manœuvrent dans l'ombre...



[Fantastique / mythologie / humour] - Ceci est la 2e version de Masques & Monstres.
1429
2418
2468
404
Ana F. Rose
Née sous le célèbre chapiteau du Cirque des Chimères, une petite fille en mal de liberté voit ses rêves d'évasion se réaliser au péril de la vie de ses proches.

Escortée de deux jeunes hommes peu friands d'aventure, elle devra traverser la moitié du continent par ses propres moyens pour espérer revoir ceux et celles qui ont toujours compter pour elle.

[EN COURS]
428
627
2696
203

Vous aimez lire Neru ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0