Hack (1)

4 minutes de lecture

— Pschiiii ! Pschiii ! Pschiiii !

Vyrian ! Vyrian ! Ressaisissez-vous !

Le biologiste mit quelques temps à revenir à la situation actuelle. Lorsqu’il découvrit Pitchi survoler la zone où le portail s’était ouvert, Il avait l’impression de toujours sentir le regard de Clana braqué sur lui. La vitesse de la petite créature était telle qu'il peinait à la suivre. Il la regarda s’épuiser. Lentement, elle s’immobilisa, le souffle court et le visage défiguré par la tristesse.

Vyrian ne put fixer ces yeux embués bien longtemps. Il se détourna et interrogea Mère.

— Que s’est-il passé ?

— Quelqu’un semble avoir forcé l’ouverture d’un portail entre les mondes.

— Qui ? Yvias ?

— Cela semble peu plausible.

— Faric ?

— Je l’ignore.

— Qui alors ?

— Je l’….

— C’est bon, j’ai saisi ! Maintenant, comment allons-nous aider Pitchi ? On ne peut pas la laisser mourir !

Vyrian n’oubliait pas que la Textys était liée au mage, il était le seul capable de la comprendre. Sans lui, elle ne pouvait communiquer et cette solitude la tuerait.

Vyrian vit un nouvel onglet charger, il se focalisa dessus. Après ce qui lui parut être une éternité, un sociogramme apparut. Le chercheur reconnut Pitchi et Keen’an. Tous deux étaient reliés par une ligne argentée. Vyrian sut en la regardant qu’elle symbolisait leur entente. Comme il avait pu l’observer, elle était puissante. Seulement, en y regardant de plus près, elle semblait perdre de son éclat. Pires, les parties ternies s’effritaient.

Il vérifia la stabilité des autres relations partant du mage et fut rassuré lorsqu’il se rendit compte que le phénomène était spécifique au lien qu’il entretenait avec Pitchi. Au moins, pouvait-il supposer que le mage avait survécu.

Une interaction en particulier attira son attention. L’épais tracé d’un bleu vif se démarquait des autres liaisons. Il reliait Keen’an à un jeune homme que le scientifique ne connaissait pas. Un nom apparaissait sous son profil : « Declan ». À peine l’avait-il lu qu’il s’aperçut que la Textys avait disparu.

Il la chercha et la retrouva plus loin à proximité de la forêt marquant la frontière entre Altéryx et la Confrérie. Surpris par cette brusque décision, Vyrian abandonna ses recherches et questionna Mère.

— Mais qu’est-ce qu’elle fait ? Où va-t-elle ?

— Le retrouver.

— Qui ça ?

— Declan, le fils de Dungal, le mentor de Yomi.

— Le monde est vraiment petit…

Le scientifique reporta son attention sur le sociogramme. Comme le lui avait révélé Mère, il découvrit que Declan était effectivement relié à Dungal. Cette fois-ci, le lien était rouge vif.

Il remarqua une légende en bas à droite de l’histogramme et comprit que l’argenté correspondait à un lien avec une créature mythique, le bleu à l’entente entre deux êtres réels et le rouge aux relations entre membres d’une même famille.

Vyrian s’autorisa une dernière recherche avant de fermer le sociogramme. Il ne parvenait pas à suivre Pitchi dans sa course folle et à s’imprégner des informations qui lui étaient offertes. Il retourna sur la photo de Keen’an et regarda les interactions tout autour. Une liaison en pointillés reliait le mage à Jylk, son mentor décédé. Le lien qui les unissait était fort. Vyrian découvrit que cet homme était une connaissance commune à Dungal, Declan, Dallan et Fara. L’Exilé s’était montré suspicieux quant à son décès. Comme si cela n'était pas suffisamment étrange ses proches étaient liés à Numyrhis et se trouvaient sous les verrous, seul Declan y échappait. Vyrian aurait bien aimé pousser ses recherches plus loin, mais il se résolut à fermer l’onglet.

Il focalisa toute son attention sur Pitchi et la regarda franchir les derniers mètres qui la séparaient de l’angoissante forêt. Elle s’y enfonça sans hésitation et slaloma entre les troncs d’arbres. Des craquements la firent sursauter et elle émit un petit cri strident.

À l’arrêt, la Textys surveillait les environs. Des branches s’abattirent non loin d’elle. Effrayée, elle reprit sa course. Quand soudain un fantôme apparut devant elle. La petite créature voulut freiner mais entrainée par son élan, elle le traversa. Inquiète, Pitchi regarda derrière elle. Le spectre se tenait là, intact. Seule son expression avait changé. Le scientifique supplia Pitchi de reprendre sa course, mais elle demeura figée, immobilisée par la peur.

Mère crut bon de lire la notification qui clignotait.

Les Lumobscures ne supportent pas les rayons du soleil. Lorsqu’ils s’y trouvent exposés, ils deviennent invisibles, les UV détruisent leurs pigments. Intangibles de nature, ils se retrouvent sans moyen d’interagir avec l’environnement. Ils n’apparaissent donc qu’à la tombée de la nuit, protégés sous un épais branchage, tels des spectres. Ils ne sont pas agressifs, mais leur intangibilité diminue fortement leurs échanges. Il s’agit de leur talon d’Achille, ainsi que du moyen le plus sûr pour les provoquer.

Ils ne blesseront pas Pitchi. Ils en sont incapables. Par contre, ils savent manipuler l’esprit et peuvent se montrer terrifiants. Ils excellent dans l’art de donner vie à la forêt, le craquement des branches se transforme alors en un long cri strident, faisant des bois un lieu d’épouvante. Ils vont se jouer d’elle et lui faire payer son affront.

Vyrian maugréa. Pitchi n'avait pas besoin de ça. Il observa d’autres Lumobscures apparaître et rejoindre celui que la Textys avait accidentellement bafoué. Le biologiste les vit s’approcher animant la forêt d’ombres cauchemardesques. Arrivés à quelques centimètres de la Textys, la petite créature sortit de sa torpeur et hurla. Les traits des Lumobscures s’étirèrent dans un sourire malsain. Lorsque Pitchi fit de même, l’expression de ses adversaires se troubla, aussitôt elle s’enflamma et les désintégra. Satisfaite, elle reprit sa route. Si les bois abritaient d’autres Lumobscures, ils ne se montrèrent pas. L’orée de forêt se rapprochait. Pitchi parcourut le reste de la distance sans encombre.

Annotations

Recommandations

Ana F.
Née sous le célèbre chapiteau du Cirque des Chimères, une petite fille en mal de liberté voit ses rêves d'évasion se réaliser au péril de la vie de ses proches.

Escortée de deux jeunes hommes peu friands d'aventure, elle devra traverser la moitié du continent par ses propres moyens pour espérer revoir ceux et celles qui ont toujours compter pour elle.

[EN COURS]
429
627
2734
211
Mylène Ormerod
Haru n’est rien, rien qu’un loup soumis au cœur d’une meute cruelle.
Chaque jour est une souffrance, il survit à peine et n’a rien qui le rende heureux à part Lena, cette femme mystérieuse qu’il admire chaque soir.
Il fait tout ce qu’il peut pour satisfaire sa famille, mais sa différence le met à part.
Puis tout bascule du jour au lendemain, il commet l’irréparable, se retrouve acculé et la sentence est levée, il sera exécuté. Lui qui n'aspirait qu'à vivre libre.
L’épée brandie au-dessus de sa tête, le prince est venu lui-même appliquer le jugement.
Haru n’a même plus la force de riposter. L’épée est sur le point de le décapiter.
Mourra-t-il véritablement sans avoir jamais vécu ? Abandonnera-t-il cette vie unique qui est la sienne ?
651
134
562
251
Cornedor
LIVRE I - MAGIE D'ARTISAN

[Terminé - publication prévue prochainement]

Blanche et Cornélia n'ont guère l'étoffe des héroïnes. Elles sont fauchées, hirsutes, dorment en pyjama girafe et cohabitent vaillamment avec Greg, leur chat galeux mangeur de patates.

Mais lorsqu'elles rencontrent un jeune sans-abri par hasard, leur vie devient soudain beaucoup plus palpitante. Pourquoi leur offre-t-il ces masques somptueux ? Dans quel but leur confie-t-il un étrange colis ?
Bientôt, leur quotidien déraille pour de bon. Un autre monde colonise le leur : une dimension mystérieuse emplie de tarasques, de dragons orchidées et de lièvres ailés.

Et à cette faune improbable s'ajoutent deux inconnus aussi louches que séduisants, qui manœuvrent dans l'ombre...



[Fantastique / mythologie / humour] - Ceci est la 2e version de Masques & Monstres.
1439
2419
2468
404

Vous aimez lire Neru ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0