Une vie pour une vie (2)

6 minutes de lecture

Keen’an parut comprendre le message et hocha la tête avant de rejoindre Faric. Lorsqu’il regagna l’extérieur, la nuit était tombée. Les cachots se trouvant en périphérie du village, Vyrian put observer Altéryx, éclairé par les arbres de nuit. Le spectacle était magnifique. Le vent faisait onduler les ombres colorées des arbres sur les murs des habitations dans un ballet végétal.

Faric attendait à la lisière de la forêt. Le mage le rejoignit et s’arrêta à bonne distance. Le manipulateur s’amusa de sa prudence. Un spasme de douleur parcourut le corps de Keen’an qui se tint le bras et commença à perdre patience.

— Alors de quoi vouliez-vous me parler, loin des oreilles indiscrètes ?

— Pour rappel, je te propose que tu me ramènes Yomi en échange de ta protégée. Bien sûr, comme tout marché, il y a des conditions : la Fusionnée ne devra rien savoir et tu devras agir seul.

— Pitchi m’accompagne !

— D’ailleurs où est-elle ? Je ne vois nulle part voleter ta petite garce.

— Elle est restée dans les cachots, elle était trop faible pour se déplacer.

Vyrian avait beau connaître la vérité, la colère de Keen’an n’était pas feinte. Il n’avait pas oublié le traitement qu’avait réservé le politicien à sa coéquipière. Faric serra sa main blessée imitant la pression qu’il avait exercé sur le corps de la Textys.

— C’est si fragile, un malheur serait vite arrivé.

Il referma brusquement le poing et dévisagea le mage, se satisfaisant de la colère qui le rongeait. Keen’an peinait à garder son calme, la rancoeur transperçait dans sa voix. 

— Pourquoi ne pas juste laisser la Fusionnée se faire exorciser par un autre village et laisser sa « remplaçante » partir ?

Vyrian remarqua l’attention que Keen'an fit pour ne pas révéler l’identité de Feyna.

— Parce qu’il s’agit de notre responsabilité ! Nous ne pouvons la laisser en liberté. Elle risquerait de nuire à autrui !

— C’est vrai qu’en matière de nuisance, vous en connaissez tout un rayon …

— Assez plaisanté. Que préfères-tu ? Faire endurer des souffrances inutiles à une innocente ou exorciser la véritable Fusionnée ? Je te conseille de ne pas me désobéir. Au moindre faux pas, c’est ta petite protégée qui en paiera le prix. Alors que choisis-tu ? Maintenir l'ordre et la justice ou observer les souffrances d’une innocente ? 

Keen'an prit son temps pour répondre. Vyrian se rappela qu’il devait distraire Faric pour permette à Pitchi de donner un pouvoir à Feyna et de l'entraîner avec l'aide de Dallan et Fara. Mais le nouveau maire commençait à s'impatienter et le mage ne put retarder davantage l'échéance.

— Justice ? Je serai curieux d’en connaître votre définition.

— Je n’ai pas besoin de ton approbation, gamin.

— C’est bien ça le problème. Vous vous pensez au-dessus des lois. Mais vous en paierez tôt ou tard le prix, si cela n’a pas déjà commencé.

Vyrian attendit la réponse du politicien, mais il semblait avoir perdu sa répartie. L’homme avait les poings crispés et les lèvres pincées. Il fusillait Keen'an du regard, mais ne cherchait pas à le contredire. Le biologiste ignorait ce qui se passait, mais il était persuadé que quelque chose n’allait pas. Il regarda le politicien tenter de se reprendre, mais ses propos avaient perdu leur mordant.

— Estime-toi heureux que je te laisse le choix. Je pourrais très bien t’y contraindre.

— Le choix ? Vous parlez du chantage ?

— Qu’importe ! Je t’offre la possibilité de sauver ta protégée. Quant à moi, je récupère la Fusionnée. Tout le monde est gagnant.

Pour Vyrian, il ne faisait plus aucun doute, Faric tentait d’abréger la conversation. Mais pour quelle raison ? Avait-ce un lien avec les propos du mage ? Le biologiste observa Keen'an dans l'espoir d'en apprendre plus, mais l'Exilé semblait indifférent à l’impatience du politicien. Il répéta les propos de Faric songeur.

— Tout le monde est gagnant.

Le scientifique supposait qu'il pensait à Fara et Dallan. Keen'an s’apprêtait à prendre en chasse leur fille. Pourtant, ils avaient paru si sûrs d’eux, si déterminés. Vyrian le vit détourner le regard telle la honte qu’il devait ressentir envers les parents de Yomi. Il s'apprêtait à condamner leur fille pour sauver une étrangère. Ses yeux furetaient en tout sens et trahissaient ses doutes. Puis, ils se tournèrent vers le politicien et Vyrian reconnu la malice et la détermination qui brillaient d'ordinaire dans les prunelles du mage.   

— Marché conclu.

— La dernière fois que la Fusionnée a été vue, elle se trouvait près de la cascade. Non loin de là où tu te tenais.

— J'avais cru le comprendre. 

— Tu partiras à l'aube. Je ne tiens pas à ce que tu profites de la nuit pour t'échapper. 

Keen'an fut reconduit dans les cachots. Vyrian observait les deux hommes de dos. Plus il fixait Faric, plus il trouvait sa démarche raide et son attitude étrange. Il ne parvenait à saisir son changement de comportement. Une fois le mage de l’autre côté des barreaux. Le politicien se tourna vers Dallan.

— J’ai à te parler, sors.

— Le pouvoir ne t’aura pas rendu plus courtois.

— Non,  mais il m'a donné plus de libertés. Je serai toi, j'éviterai de traîner. 

De la même manière que pour Keen'an la porte de la cellule s'ouvrit toute seule et le père de famille suivit Faric à l'extérieur. Dès qu'ils disparurent, Pitchi voleta jusqu’au bras de Keen’an et le mage lui fit un sourire rassurant.

— Je vais bien. Laisse-moi juste le temps de cicatriser et mon bras sera comme neuf. Même si j'avoue qu'une nouvelle visite de nos amies feuillues ne serait pas de refus.  

Il se tourna vers les autres.

— Dîtes-moi que tout ça n’a pas été vain.

Ce fut Fara qui lui répondit.

— Feyna est une imitatrice.

— Pas mal ! Ça correspond bien à la situation.

Vyrian eut à peine le temps d'interroger Mère, qu'elle lui répondit. 

Les imitateurs sont des personnes pouvant prendre temporairement les aptitudes d’autres êtres, réels ou mythiques. Pour cela, ils identifient le flux magique de leur cible et s’en approprie une partie. Cette capacité déjà puissante en soit, à d'importants effets secondaires pour sa victime qui se retrouve affaibli.

— Mais Feyna n’est pas habituée à la magie, peut-elle discerner ces fameux flux ? Et comment avez-vous su pour ma question ?

— J'apprends.  

Le biologiste ne tarda pas à avoir sa réponse. Keen'an, tout aussi curieux avait déjà interrogé les Altériens et Dungal lui répondit.  

— La bonne nouvelle c’est que l’hypothèse du sort de transformation interrompu n’a jamais été aussi crédible. Elle est incapable de discerner les flux magiques et les mélange. Tu l’auras deviné, la mauvaise nouvelle, c’est qu’elle n’est pas prête de maîtriser son pouvoir.

— Je vois.

Le mage jeta un coup d’œil à Pitchi comme pour demander confirmation. La petite créature roula des yeux et se laissa tomber en arrière dans un nuage de poussière. Keen’an haussa un sourcil et entreprit de la redresser.

— Ça promet.

Feyna restée jusque-là silencieuse, s'adressa au mage. 

— Merci. À toi et Pitchi. Sinon comment ça s'est passé avec Faric ? Il a pas l'air de t'avoir mis une raclée cette fois.

— Faut croire qu'il s'est lassé. Plus sérieusement, c'était étrange. Il est devenu bizarre lorque j'ai mentionné le prix à payer pour son utilisation abusive et amorale de la magie. Je l'ai observé et je n'ai trouvé aucune séquelle, ce qui me laisse penser qu'il a peur que ça se produise dans un futur proche. Je suppose que c'est pour cette raison qu'il souhaite s'entretenir avec Dallan. Quelque chose me dit que ça a avoir avec ce qu'il cherchait dans son bureau. Vous n'avez vraiment aucune idée de ce dont il peut s'agir ? 

Fara secoua la tête. 

— Pas la moindre, j'ai bien peur que seul Faric le sache.  

Dungal enchaîna. 

— Si sa santé est belle et bien en jeu, Je l'imagine d'autant moins le dire à Dallan. 

Personne ne commenta et Vyrian se tourna vers Mère. 

— Une idée ?

— Non, aucune. Faric est toujours resté très vague sur ce qu'il cherchait. Il a fait fouillé la mairie de fond en comble dans l'espoir de trouver une porte dérobée.

— Vous pensez qu'il a vraiment peur de devenir un Fusionné à force d'utiliser leurs compétences ? Ou qu'il a abusé du TransMagie ? 

Vyrian gardait un oeil sur l'historique, dans l'espoir de n'omettre aucune possibilité. Mais il eut beau relire ses dernières notes, aucun autre détail ne lui sauta aux yeux. Lorsqu'il reporta son attention sur les cachots, seule Fara restait éveillée dans l'attente de son mari. Le biologiste voulut demander à l'intelligence artificielle de rejoindre les deux hommes, mais ses paupières se fermèrent à leur tour. Il eut à peine le temps de s'interroger sur le temps passé à observer les autres mondes, qu'il tomba dans un profond sommeil. 


Annotations

Recommandations

Ana F.
Née sous le célèbre chapiteau du Cirque des Chimères, une petite fille en mal de liberté voit ses rêves d'évasion se réaliser au péril de la vie de ses proches.

Escortée de deux jeunes hommes peu friands d'aventure, elle devra traverser la moitié du continent par ses propres moyens pour espérer revoir ceux et celles qui ont toujours compter pour elle.

[EN COURS]
429
627
2734
211
Mylène Ormerod
Haru n’est rien, rien qu’un loup soumis au cœur d’une meute cruelle.
Chaque jour est une souffrance, il survit à peine et n’a rien qui le rende heureux à part Lena, cette femme mystérieuse qu’il admire chaque soir.
Il fait tout ce qu’il peut pour satisfaire sa famille, mais sa différence le met à part.
Puis tout bascule du jour au lendemain, il commet l’irréparable, se retrouve acculé et la sentence est levée, il sera exécuté. Lui qui n'aspirait qu'à vivre libre.
L’épée brandie au-dessus de sa tête, le prince est venu lui-même appliquer le jugement.
Haru n’a même plus la force de riposter. L’épée est sur le point de le décapiter.
Mourra-t-il véritablement sans avoir jamais vécu ? Abandonnera-t-il cette vie unique qui est la sienne ?
651
134
562
251
Cornedor
LIVRE I - MAGIE D'ARTISAN

[Terminé - publication prévue prochainement]

Blanche et Cornélia n'ont guère l'étoffe des héroïnes. Elles sont fauchées, hirsutes, dorment en pyjama girafe et cohabitent vaillamment avec Greg, leur chat galeux mangeur de patates.

Mais lorsqu'elles rencontrent un jeune sans-abri par hasard, leur vie devient soudain beaucoup plus palpitante. Pourquoi leur offre-t-il ces masques somptueux ? Dans quel but leur confie-t-il un étrange colis ?
Bientôt, leur quotidien déraille pour de bon. Un autre monde colonise le leur : une dimension mystérieuse emplie de tarasques, de dragons orchidées et de lièvres ailés.

Et à cette faune improbable s'ajoutent deux inconnus aussi louches que séduisants, qui manœuvrent dans l'ombre...



[Fantastique / mythologie / humour] - Ceci est la 2e version de Masques & Monstres.
1439
2419
2468
404

Vous aimez lire Neru ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0