Coopération

6 minutes de lecture

Feyna se redressa sur sa paillasse et haussa un sourcil.

— J'ai l'impression que nous n'avons pas le choix, si nous voulons sortir d'ici.

Keen'an hocha la tête.

— Je suis d'accord avec elle.

L'ancien maire se tourna alors vers le précepteur.

— Et toi Dungal ?

— Tu ne devrais pas avoir à demander.

— Bien, puisque nous sommes tous d'accord, nous allons pouvoir commencer.

L'ancien dirigeant d'Altéryx prit une profonde inspiration.

— Suite à l'arrêt de la retransmission de la Cérémonie, j'ai contacté la Milice. Pour ceux qui ne le savent pas, c'est une organisation indépendante qui a pour but d'étudier et d'éradiquer si nécessaire toute anomalie. Elle n'a pas de statut officiel, ce qui permet d'enquêter en secret, comme je l'ai fait lors de la mort du doyen. Ils n'avaient rien trouvé à cette époque, mais aujourd'hui avec la disparition des participants de la Cérémonie, des similitudes sont apparues et dans chacun des cas, Faric pouvait être relié aux événements. Les Végétalières venaient me prévenir de l'arrivée prochaine d'un groupe de Miliciens à Altéryx. Je leur ai demandé de prendre Feyna sous leurs ailes. De cette façon, elle échappera à l'éxorcisme, mais pour s'intégrer à l'équipe et rendre cela cohérent, il lui faut des pouvoirs. C'est là où tu interviens Keen'an, ou plutôt ta Textys.

Dungal réagit avant que le mage n'ait eu le temps de le faire.

— Pendant que tu t'entretenais avec Faric, nous avons déjà discuté d'un passé fictif pour Feyna. La Milice agissant en toute discrétion, nous avons imaginé que Feyna aurait réalisé un sort de métamorphose pour se rendre sur les lieux de la Cérémonie, mais qu'il aurait été annulé en se rendant sur place, lui donnant cette apparence particulière. Ce sont des sorts très longs et complexes. Incomplet, il l'aurait laissé blessée, le corps bloqué dans un état transitoire. Ce scénario expliquerait sa proximité avec le village. Elle pourrait prétendre être partie en repérages pour expliquer la situation à ses supérieurs. Les villageois pourraient y croire. Quant à Faric, il se doit de préserver les apparences. Il n’aura pas d’autre choix que de la tester, ce qui pose la question de la magie. Feyna en est dépourvue. Sans pouvoir, sa couverture tombera à l'eau. Pour son identité, ça ne devrait pas poser trop de problème. Les membres de la Milice sont anonymes et ne montrent jamais leur visage. C’est une organisation très secrète et les membres ne laissent filtrer aucune information sur leur vie privée.

Fara s'adressa à Keen'an.

— Nous savons que c'est beaucoup t'en demander ou plutôt vous en demander. Vous vous sentez responsables de la personne à qui vous octroyez un pouvoir. Mais dans le cas où vous acceptez, nous vous avons donné le portrait fictif de Feyna, afin que vous puissiez plus facilement lui donner un pouvoir. 

Keen'an prit la parole. 

— Pitchi peut lui donner un pouvoir, mais pas la maîtrise qui va avec. Je ne peux pas lui enseigner en si peu de temps. Pitchi non plus… Même si je la laissais ici, sans parvenir à se faire comprendre, elle ne sera pas d’une grande aide. Je lui ai appris à écrire, il y a longtemps, encore faut-il que Feyna sache lire. Si elle est étrangère à notre culture, jusqu’où va sa compréhension de notre langue ?

Dallan et Fara lui répondirent. 

— Nous nous occupons de cette partie. 

Pitchi émergea des cheveux du mage et se laissa tomber sur son épaule. Keen'an tourna la tête dans sa direction. 

— Et toi qu'en penses-tu ? 

La Textys essaya de rejoindre Feyna, mais elle ne put traverser les barreaux des cellules renforcer magiquement. Elle se contenta juste de la fixer de ses grands yeux. 

— Pschti !

Elle voleta ensuite jusqu'à la main du mage possédant le tatouage et la souleva pour l'orienter en direction de la sortie en pépiant à tout va. Elle la laissa ensuite retomber et désigna Feyna du doigt avant de se désigner elle-même. 

Keen'an regarda attentivement sa partenaire avant de répondre. 

— Elle accepte.

Dungal prit part à la conversation. 

— Ce n'est pas la seule chose qu'elle t'ait dit, pas vrai ?

— Non. Elle m'a dit de m'occuper de retrouver Yomi, pendant qu'elle s'occuperait de Feyna. Elle m'a aussi dit de ne pas m'inquiéter pour elle, mais que ce n'était pas une raison pour que je lambine en chemin. 

La voix douce de Fara détourna le mage du précepteur. 

— Nous sommes désolés, nous savons ce que représente votre partenariat pour vous.

Keen'an hocha distraitement la tête et s'adressa à Pitchi.

— Tu es sûre de toi ?

La petite créature attrapa la main du mage et le força à s'accroupir. Elle tendit ensuite l'un de ses doigts et lui fit écrire dans la poussière. Une fois terminé, Vyrian put y lire la réponse de la Textys : «Oui» .

L'Exilé se redressa amusé.

— Tu aurais pu me le faire comprendre plus simplement. 

Pitchi mit l'une de ses mains sur sa poitrine et l'autre sur le torse de Keen'an, puis elle pencha la tête en direction du message. 

Keen'an retransmit son message à Fara.

— Elle me fait comprendre que nous sommes tous les deux d'accord. Après tout, ça n'aurait aucun sens de refuser après avoir défendu Feyna face aux villageois.

Pitchi mit ses mains sur ses hanches et hocha vigoureusement la tête, tandis que le mage s'étirait.  

— Bien, je suppose que Faric va venir me chercher à l'aube. Il veut que je retrouve et lui rapporte la vraie Yomi, en échange de la liberté de Feyna. Je n'aurai jamais cru dire ça, mais la fierté de Faric joue en notre faveur. Si je ne l'avais pas défié, il ne m'aurait jamais blessé et jeter en cellule. Lorsqu'il reviendra, Pitchi en profita pour changer la texture de son corps et devenir invisible. Elle sortira de la cellule et s'approchera de Feyna, un simple contact suffit. 

Dallan qui observait jusque-là attentivement le mage, s'adressa à lui. 

— J'ai besoin d'être sûr de tes motivations. Comme je l'ai dis, les bénéfices qu'a tiré Faric du décès du doyen et de la disparition des participants de la Cérémonie sont suspects, mais ce ne sont pas des preuves en soient. Ne va pas chercher à te venger. 

— Je vais vous aider. D’une part, parce que j’ai une revanche à prendre contre Faric. D’autre part, car cette histoire m’intrigue. Je connais un passionné de la légende de Numyrhis, je pense qu’il n’en reviendrait pas d’apprendre une telle chose. Yomi m’intrigue aussi, je n’ai jamais vu de Fusionnée jusqu’à présent, c’est une bonne occasion. Apparemment le symbole qui est apparut sur ma main me permet de retrouver les autres Exilés, une idée de la manière dont il fonctionne ?

Dallan et Fara secouèrent la tête. 

— Non, désolé, tu devras le découvrir par toi-même.   

— Admettons que Feyna arrive à quitter le village avec la Milice et que je retrouve Yomi. Qu'adviendra-t-il de vous ? 

— Faric ne peut pas nous tuer, nous lui sommes plus utiles en tant que fautifs que morts. Il lui faut des boucs émissaires pour que sa manipulation fonctionne. De plus, notre mort risquerait de trop choquer les villageois et de rompre l'effet du Violeâmes. Mais il ne fait aucun doute qu'il prendra un malin plaisir à nous laisser croupir en cellules et à nous ridiculiser, mais pendant ce temps-là, nous pouvons informer la Milice de ces faits et gestes. 

— Vous savez que ça ne pourra durer qu'un temps. La corruption des lieux aura raison de vous et il serait suspect que vous la supportiez trop longtemps. De plus, les Végétalières ne peuvent vous rendre visite trop souvent et trop longtemps, pour éviter d'être contaminés et de corrompre leur arbre mère. 

— Nous le savons. C'est pour cela que nous nous en remettons à vous. Mais nous ne pouvons pas laissé Faric agir et encore moins découvrir l'existence des autres mondes.

— Je vois que je ne suis pas le seul à faire des paris risqués. Dallan, que cachez-vous dans votre bureau ?

— C'est difficile à dire, sans que je sache ce que Faric cherche.  

— En tout cas, il semblait y accorder une grande importance. Une dernière question : comment les Exilés ont-ils été choisis ?

Vyrian devinait une raison personnelle derrière cette question, comme une souffrance cachée. Mais le jeune homme resta sans réponse. La porte des cachots s’ouvrit laissant une ombre se profiler à l’intérieur et Faric apparut.

Annotations

Recommandations

Ana F.
Née sous le célèbre chapiteau du Cirque des Chimères, une petite fille en mal de liberté voit ses rêves d'évasion se réaliser au péril de la vie de ses proches.

Escortée de deux jeunes hommes peu friands d'aventure, elle devra traverser la moitié du continent par ses propres moyens pour espérer revoir ceux et celles qui ont toujours compter pour elle.

[EN COURS]
429
627
2734
211
Mylène Ormerod
Haru n’est rien, rien qu’un loup soumis au cœur d’une meute cruelle.
Chaque jour est une souffrance, il survit à peine et n’a rien qui le rende heureux à part Lena, cette femme mystérieuse qu’il admire chaque soir.
Il fait tout ce qu’il peut pour satisfaire sa famille, mais sa différence le met à part.
Puis tout bascule du jour au lendemain, il commet l’irréparable, se retrouve acculé et la sentence est levée, il sera exécuté. Lui qui n'aspirait qu'à vivre libre.
L’épée brandie au-dessus de sa tête, le prince est venu lui-même appliquer le jugement.
Haru n’a même plus la force de riposter. L’épée est sur le point de le décapiter.
Mourra-t-il véritablement sans avoir jamais vécu ? Abandonnera-t-il cette vie unique qui est la sienne ?
651
134
562
251
Cornedor
LIVRE I - MAGIE D'ARTISAN

[Terminé - publication prévue prochainement]

Blanche et Cornélia n'ont guère l'étoffe des héroïnes. Elles sont fauchées, hirsutes, dorment en pyjama girafe et cohabitent vaillamment avec Greg, leur chat galeux mangeur de patates.

Mais lorsqu'elles rencontrent un jeune sans-abri par hasard, leur vie devient soudain beaucoup plus palpitante. Pourquoi leur offre-t-il ces masques somptueux ? Dans quel but leur confie-t-il un étrange colis ?
Bientôt, leur quotidien déraille pour de bon. Un autre monde colonise le leur : une dimension mystérieuse emplie de tarasques, de dragons orchidées et de lièvres ailés.

Et à cette faune improbable s'ajoutent deux inconnus aussi louches que séduisants, qui manœuvrent dans l'ombre...



[Fantastique / mythologie / humour] - Ceci est la 2e version de Masques & Monstres.
1439
2419
2468
404

Vous aimez lire Neru ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0