La marque des Exilés (1)

6 minutes de lecture

Le froissement d'une page tournée attira l'attention de Vyrian et il fit de nouveau face à la "légende des Sanctionneurs". Cependant, aucune information n'y figurait. Perplexe, il observa Yomi effectuer de grands gestes tout en psalmodiant. Malgré les multiples tentatives de la jeune femme, la page restait immaculée.

Le biologiste s'interrogea sur cette nouvelle légende. Il ne doutait pas qu'elle apporterait son lot de surprises. Curieux à l'idée des découvertes qui l'attendaient, il observa Dungal qui patientait dans l’embrasure de la porte. Le vieil homme tenait à la main une fiole à l’intérieur de laquelle un liquide s’agitait comme prit en pleine tempête. L'enseignant attendit que son élève finisse d'exécuter ses rituels avant de prendre la parole devant son visage déconfit.

— Si cette page apparaît blanche, c’est parce qu’aucune information sur les Sanctionneurs n’a été recensée. De rares témoignages mentionnent l'existence d'une aura maléfique. Le dernier remonte à dix-huit ans. Tout ce que je peux te recommander, c'est de prêter attention aux glyphes de Xam et à ton propre ressenti. Les animaux sont capables de ressentir l’arrivée d’une catastrophe naturelle. De la même manière, certaines créatures mythiques perçoivent l’approche d’évènements néfastes.

Yomi acquiesça. Vyrian, lui, était intrigué par l'apparition de créatures non répertoriées à un moment clé de l’histoire du Monde Mythique. Il interrogea Mère dans l'espoir d'en savoir plus.

— Dungal parle d'événements néfastes, en quoi les Sanctionneurs le sont-ils ? Leur espèce s'est-elle éteinte depuis ?

— Je l'ignore. Je découvrais tout juste les trois mondes à cette époque.

Le scientifique acquiesça et se tourna vers Xam. Il l’observa comme si la jeune créature pouvait lui apporter la réponse. Son regard dévia une fois de plus vers la fiole. Yomi sembla la remarquer pour la première fois et posa la question qui lui brulait les lèvres.

— Qu’est-ce que c’est ?

— Une preuve de l’agitation anormale de ton Xealeras. J’ai placé la fiole à différents endroits du village, mais je n’ai rien remarqué, j’ai fait de même sur une carte du monde et j’ai obtenu un résultat intéressant.

L’enseignant prit le rouleau qu’il avait posé derrière lui et en sorti un plan du Monde Mythique et l’étala sur la table. Il posa le flacon dessus et le fit glisser jusqu’à la cascade d’Alteryx et le liquide s’agita comme posé sur un feu ardent. Ils attendirent quelques secondes et le phénomène s’estompa, Dungal déplaça la fiole et le phénomène reprit de plus bel. Il recommença ainsi de suite plusieurs fois, jusqu’à ce que Yomi lui arrache la fiole des mains et la place sur le village.

— Rien. Qu’est-ce qui nous fonce dessus ?

— Je l’ignore. Tout ce que je peux t’affirmer, c’est qu’aucun Visionnaire, ni aucune autre créature magique au village n’est sensible à ce phénomène.

— Qu’est-ce que ça veut dire ?

— Que Xam est anormalement sensible aux variations d’énergie mythique. J’aimerai réaliser d’autres tests si tu me le permets.

— Bien sûr. Cet événement pourrait-il arrêter la Cérémonie ?

— Bien essayé, mais non.

— Pourquoi ? Quelque chose nous fonce dessus et on y est aveugle.

— Il peut également s’agir d’une mauvaise perception de la part de Xam.

Ce dernier grogna de désapprobation et Dungal le gratifia d’une caresse entre les deux oreilles.

— C’est pour ça que je dois le vérifier pour en être sûr. Je tenais tout de même à te prévenir. J’ai malgré tout pris certaines mesures. Je ne peux pas arrêter la Cérémonie, mais le présentateur est un vieil ami à moi, je l’ai prévenu, s’il voit quoi que ce soit d’inhabituel, il procédera à l’évacuation des lieux.

À l'extérieur, des cors s’ajoutèrent aux percussions que Vyrian avait entendues en découvrant Altéryx et la mélodie s'amplifia. Le scientifique chercha sa provenance, qu'il estima se trouver quelque part à l'est. Yomi se leva d'un bond et se cogna violemment contre le rebord de la table, sans prêter attention à Xam qui s'était redressé surpris.

— La Cérémonie !

La jeune femme regarda tour à tour son compagnon et son mentor ne semblant savoir que faire. Dungal la regarda avec affection.

— Vas-y, tu vas être en retard. Il n’est pas rare qu’en grandissant les Xealeras développent une hypersensibilité et n’oublie pas, je ne suis qu’un vieil ermite prévoyant.

La jeune femme ne put s’empêcher de sourire et elle sembla retrouver sa bonne humeur.

— Je sais. Une dernière question : la Cérémonie a-t-elle une utilité ?

— Tout a une utilité. La culture et les traditions ont persisté pour de bonnes raisons. Il est important de les respecter. Surtout à ton âge.

Tout aussi curieux, Vyrian se tourna vers l’assistance artificielle.

— Et quel est le but de cette cérémonie ?

— Elle permet d'attester la maturité magique des participants. Par le passé, l’entente entre les créatures mythiques et les humains était loin d’être aussi paisible. Des Mystivols s’en prenaient souvent à la population et dérobaient leur magie au point de tuer les habitants. La Cérémonie destinée à de jeunes adultes était un moyen de déterminer les cibles potentielles de ces créatures et de les protéger jusqu’à leur maturité magique. Les Mystivols ne s’attaquaient qu’à cette tranche de la population en raison de l'immaturité de leur puissance magique. Cette énergie plus malléable s’intégrait plus facilement à leur organisme. À présent, les Mystivols sont des créatures inoffensives pour les habitants. Certains dresseurs en élèvent même pour affaiblir une cible et la dompter plus facilement.

— Pourquoi ne pas révéler l’origine de cette cérémonie dans ce cas ?

— Cette version des faits est peu connue car les habitants préfèrent travailler en partenariat avec les Mystivols que de se rappeler qu’ils étaient ennemis à une époque. Il existe une autre explication, plus répandue et plus récente : les quatre villages et les terres sous leur contrôle n'ont pas toujours été en paix. La Cérémonie était le seul moment où les cultures pouvaient se mélanger lors d'un événement populaire. Depuis, c'est devenu une fête annuelle. Si Yomi ne la connait pas, c'est parce qu'elle ne s'intéresse pas aux traditions. Dungal préfère qu'elle trouve les réponses par elle-même.

Vyrian découvrit dans son bestiaire, un onglet présentant les Mystivols. Ces créatures semblables à des chauves-souris lui rappelèrent les phœnix de la mythologie insulaire. Lorsqu’elles mouraient au combat, elles revenaient à la vie et développaient une maîtrise du sort qui les avait tuées ainsi qu’une résistance magique. Plus elles décédaient et plus elles devenaient résistantes et puissantes. Le scientifique ne put s’empêcher d’apprécier le perfectionnement de ces créatures, seuls la vieillesse et le domptage pouvaient mettre un terme à leur existence.

Se sentant perdre le fil de l’histoire, Vyrian se refocalisa sur Yomi. Sceptique, la jeune femme caressa distraitement Xam, des ronronnements emplirent la pièce et elle quitta le salon. Dungal, entendant la porte d’entrée claquer derrière son élève, s’adressa au jeune Xealeras.

— Allez, au boulot.

La créature suivit le Mysticien et Vyrian les perdit de vue. Il aurait aimé pouvoir les suivre, mais la projection fit demi-tour et traversa une nouvelle fois le mur. Le chercheur pouvait distinguer l’extérieur imprimé sur la fine membrane de façade qui lui restait encore à franchir.

Le scientifique souhaitait à la fois, en apprendre plus sur Xam et suivre Yomi. Il ne pouvait malheureusement réaliser qu’une de ces actions. Mère perçut sa déception.

Je suis désolée, depuis mon piratage, certaines de mes fonctionnalités se trouvent diminuées. Je ne peux vous montrer deux endroits en même temps. De plus, la Cérémonie rassemble tous les jeunes Mysticiens, il est possible que nous y rencontrerions d’autres Exilés. Quant à la santé de Xam, nous en saurons plus lorsque Dungal aura procédé aux examens nécessaires, il ne manquera pas d’en informer Yomi, suivre la jeune femme est donc le meilleur moyen de recueillir le plus d’informations.

Vyrian reconnaissait la pertinence des arguments de Mère et ne trouva rien à y redire. Il laissa donc la projection se poursuivre et se retrouva de nouveau au grand air.

Annotations

Recommandations

Ana F.
Née sous le célèbre chapiteau du Cirque des Chimères, une petite fille en mal de liberté voit ses rêves d'évasion se réaliser au péril de la vie de ses proches.

Escortée de deux jeunes hommes peu friands d'aventure, elle devra traverser la moitié du continent par ses propres moyens pour espérer revoir ceux et celles qui ont toujours compter pour elle.

[EN COURS]
429
627
2734
211
Mylène Ormerod
Haru n’est rien, rien qu’un loup soumis au cœur d’une meute cruelle.
Chaque jour est une souffrance, il survit à peine et n’a rien qui le rende heureux à part Lena, cette femme mystérieuse qu’il admire chaque soir.
Il fait tout ce qu’il peut pour satisfaire sa famille, mais sa différence le met à part.
Puis tout bascule du jour au lendemain, il commet l’irréparable, se retrouve acculé et la sentence est levée, il sera exécuté. Lui qui n'aspirait qu'à vivre libre.
L’épée brandie au-dessus de sa tête, le prince est venu lui-même appliquer le jugement.
Haru n’a même plus la force de riposter. L’épée est sur le point de le décapiter.
Mourra-t-il véritablement sans avoir jamais vécu ? Abandonnera-t-il cette vie unique qui est la sienne ?
651
134
562
251
Cornedor
LIVRE I - MAGIE D'ARTISAN

[Terminé - publication prévue prochainement]

Blanche et Cornélia n'ont guère l'étoffe des héroïnes. Elles sont fauchées, hirsutes, dorment en pyjama girafe et cohabitent vaillamment avec Greg, leur chat galeux mangeur de patates.

Mais lorsqu'elles rencontrent un jeune sans-abri par hasard, leur vie devient soudain beaucoup plus palpitante. Pourquoi leur offre-t-il ces masques somptueux ? Dans quel but leur confie-t-il un étrange colis ?
Bientôt, leur quotidien déraille pour de bon. Un autre monde colonise le leur : une dimension mystérieuse emplie de tarasques, de dragons orchidées et de lièvres ailés.

Et à cette faune improbable s'ajoutent deux inconnus aussi louches que séduisants, qui manœuvrent dans l'ombre...



[Fantastique / mythologie / humour] - Ceci est la 2e version de Masques & Monstres.
1439
2419
2468
404

Vous aimez lire Neru ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0