Les origines selon l'Église des Sauveurs

5 minutes de lecture

* Gros changement prévu avec la réécriture *

Avant propos,

Le texte qui suit est un bref résumé de la mythologie du monde par l' Église des Sauveurs.

Selon les sources mythologiques la vision des origines diffère si on prend comme vérité les mythes des clans Narlhinds ou des Sultanats du lointain désert. Selon les saints écrits de l'Église des Sauveurs, il n'y a qu'une vérité. Pour l'Église au commencement, il n'y avait rien. Le vide et ses infinies possibilités occupaient l'espace tangible et intangible. Il n'y avait ni temps, ni matière, ni dimension, ni passé, ni futur et encore moins de présent. Dans ce vide rempli de possibilités, des forces se créèrent, se façonnèrent . C'est ainsi que vint le Créateur, l'Entité à l'origine du monde, de tout ce qui est connu. Cet être créateur prit forme et conscience dans le vide. Nul ne sait combien de temps il passa à perfectionner ses talents. Des années, des siècles, rien n'est sûr. Ce que l'on sait par contre, c'est qu'il créa notre monde par son art. Il le façonna rempli de beauté, mais aussi de dangers, fidèle à son image. Pourtant ce fut après avoir accompli ses desseins que lui vint une idée fondatrice : créer des formes de vie pour peupler son monde encore vierge de vie.

Ainsi vint au monde l'être humain. Comparable à son apparence, il représentait les espoirs qu'il avait : pouvoir être en présence d'une forme de vie avec laquelle converser, échanger. Mais sa création lui laissa un goût amer.

Elle n'était pas à la hauteur de ses attentes. Ces êtres étaient doués de bonté, d'espoir et de gentillesse ; toutefois les hommes étaient aussi remplis de désirs, de haine et de jalousie. Jugeant sa création ratée, il décida de stopper ses efforts. Il ne leur laissa qu'un choix : vivre pour le vénérer et ainsi le nourrir en force. Car cet être si parfait possédait lui aussi des lacunes. Ses forces, aussi grandes qu'elles soient, s'étiolaient avec le temps. Il trouva donc un moyen d'en trouver plus : se faire vénérer. Le simple fait de penser à lui donnait une raison à sa présence et cela lui permettait de gagner en force, en puissance.

L'entité créatrice ayant ainsi retrouvé la pleine capacité de ses pouvoirs, elle put à nouveau continuer son existence sans entraves. Le temps passa, son œuvre terrestre inaltérable connut une période de prospérité sans précédent. Les humains vénéraient le Créateur qui, en retour, leur garantissait une vie calme et longue.

Cependant l'entité créatrice se sentait seule, ses créations les plus avancées les humains n'arrivaient pas à combler le vide de sa solitude. Il prit alors une décision qui changea le futur de la terre à jamais. Il décida de mettre au monde trois enfants. Pour se faire, il fit appel à toute l'étendue de ses arts.

Par ses forces, il façonna des êtres à l'apparence humaine ; mais la ressemblance s'arrêta là. Ils étaient grands, puissants et possédaient surtout chacun une petite partie du pouvoir du Créateur en eux.

Le premier de ses enfants fut celui qui lui ressemblait le plus. Dotée d'une apparence féminine, elle se nomme Dalia. D'une rare intelligence et d'une perspicacité sans égale, elle est l'aînée des enfants du Créateur. Comme son père, elle aime la création et le renouveau, contrairement à son frère Beorth.

Beorth, quant à lui, est doté d'une enveloppe d'homme. Versé dans l'art de la stratégie, il pratique la guerre avec talent. Sans pitié avec ses ennemis et les lâches, il voue un respect sans bornes aux guerriers respectueux et courageux .

Enfin, le cadet des fils du Créateur se nomme Magrim. Artisan de génie, il est versé dans la création d'objets d'art.

Ayant ainsi façonné des êtres supérieurs, à son image. Le Créateur put enfin se sentir en compagnie d'êtres à sa hauteur. Il prit alors la décision de se retirer pour regagner ses forces perdues lors de la création de ses enfants. Pendant son absence, ses enfants ne perdirent pas leur temps. L'humanité connut un bond en avant sans précédent. Malgré la vénération du Créateur, qui régissait la vie des hommes, ses trois enfants s'occupèrent de l'humanité avec une attention particulière. Philosophes, guerriers et artisans se multiplièrent.

Cependant une scission entre la vision du Créateur et celle de ses enfants se fit. Ses enfants n'étaient pas du même avis quant à l'utilisation de l'humanité par le Créateur. Pendant des décennies, la vie sur terre se passa sans accident. Mais un jour, le Créateur revint.

Comme cela était envisagé par les trois enfants, le Créateur n'aimait pas les libertés prises par ses enfants quant aux humains. Il reprit donc sa création en main. Perdant confiance en ses enfants, il dirigea d'une main de fer la terre, allant même à enlever les guerriers entraînés par Beorth pour faire sa garde personnelle en leur lavant le cerveau.

Le temps passa et ses exactions quant aux humains continuèrent et pas seulement envers les guerriers de Beorth. Il utilisa les philosophes créés par Dalia pour renforcer son culte et utilisa les artisans de Magrim pour construire son palais.

Les choses ne se calmèrent pas avec le temps. Le Créateur continua à se perdre dans ses pensées et resta de plus en plus distant avec ses enfants, jusqu'au jour où ceux-ci prirent la décision de se dresser contre le Créateur pour protéger les humains de celui-ci.

Rassemblant les humains pour les combats à venir, les trois enfants du Créateur se préparèrent à l'affronter. Le Créateur, ayant eu vent des agissements de ses enfants, finit par perdre totalement ses esprits et, dans sa colère, créa toutes sortes de monstres et de bêtes. Le chaos se répandit sur terre quand il lâcha ses nouvelles créations sur les humains.

Des années de terreur s'installèrent sur terre. Cela prit du temps aux enfants pour prendre le dessus. Puis, quand le temps parut le plus opportun, ils lancèrent l'assaut sur le palais du Créateur. Survint alors un affrontement qui resta gravé à jamais : La bataille des portes d'or.

Rassemblant les humains sous leur bannière les enfants du Créateur chargèrent les portes de son palais. La garde personnelle du Créateur ; les immortels firent face aux assaillants avec l'aide des légions de monstres. Cet affrontement fut le point d'orgue de la guerre entre l'entité créatrice et ses enfants.

Voyant ses forces dépassées par les assauts furieux des humains, le Créateur entra en action. Malgré ses forces titanesques, il fléchit face à ses enfants.

Dès qu'ils perçurent un moment de faiblesse, ils rassemblèrent leurs pouvoirs et bannirent le Créateur du monde. Malgré leurs pouvoirs, ils disparurent dans le processus.

Dans la confusion qui s'ensuivit, les humains détruisirent le palais et les gardes encore présents. Les monstres du Créateur et la puissance de l'aura créatrice qu'il utilisait se dispersèrent sur la terre. Les humains, seuls sur terre et démunis de tout guide, prirent enfin leur libre arbitre et sillonnèrent la terre en tribus de nomades.

Cependant, le sacrifice des trois enfants du Créateur ne fut pas oublié et chacun d'eux fut hissé au rang de dieu. Le temps passa, mais dans leur divergence, les humains ne purent s'accorder sur leurs nouveaux dieux et un conflit religieux éclata entre les suivants de chacune des divinités. Dans les affres de ce conflit, un culte vénérant le Créateur fit même son apparition. Ce conflit ne put se résoudre que grâce à l'ascension d'une église qui reconnaissait les trois dieux à la même valeur et mit fin au conflit en rassemblant les tribus sous une seule vénération et chassa sans pitié les adorateurs de l'entité créatrice. Sous la tutelle de cette nouvelle religion, les tribus de la planète se sédentarisèrent et ne tardèrent pas à créer royaumes, civilisations et conflits.

Annotations

Recommandations

Vous aimez lire Kost . ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0