D'autres questions

3 minutes de lecture

Les entrées suivantes étaient très espacées : plusieurs mois, parfois même, plusieurs années. Une franche amitié s’était installée entre William et Malcolm. Ce dernier avait eu accès aux archives concernant les familles de magiciens, sans indiquer comment. Il était très peu expressif sur les recherches qu’il menait. S’il en existait un compte rendu précis, manifestement, ce n’était pas dans ces carnets que Heather le trouverait. Malgré tout, la jeune femme continua sa lecture, s’arrêtant sur certaines dates.

Novembre 1985

William m’a annoncé que sa femme est enceinte, évènement inespéré. Il m’a avoué se sentir heureux et terrorisé à la fois. Il prie pour que cet enfant ne soit pas un garçon.

Mai 1986

Preuve que Dieu n’existe pas : il n’a pas répondu aux prières du meilleur des hommes que j’ai rencontré dans ma vie. Lady Catherine a mis au monde un magnifique garçon, prénommé Julian.

Avril 1989

Ma petite fille, Heather, est née. Avec Violette, nous avons fait le voyage jusqu’à New-York. Lorsque j’ai vu cette enfant, j’ai compris qu’elle serait celle qui me succèderait dans ma mission. Si je n’arrivais pas à sauver William de la malédiction, Heather aurait la tâche de sauver Julian.

William est père pour le seconde fois. Une petite fille : Victoria. Le portrait craché de sa mère.

Été 1995

William est venu me parler d’une très ancienne légende qui relate comment un mortel avait détruit un immortel, à l’aide d’un artefact bien particulier. Cependant, il ne possède aucune description de cet objet, ni où, ni comment le trouver. Quant à savoir si cette « merveille » existe vraiment, toute la question est là. William en est persuadé, partant du principe que toute légende possède une part de réalité. Même si j’ai promis de l’aider, je ne suis pas sûr de souhaiter partir en quête de cet artefact, en sachant parfaitement ce que compte en faire mon ami. Mais comment le blâmer ? Les années passent et l’espoir de lever la malédiction du vivant de William s’amenuise. Cet artefact représente sa seule porte de sortie afin d’éviter une mort lente et douloureuse.

Heather releva la tête vers les fenêtres de la bibliothèque. Le soir commençait à tomber. Elle avait lu toute la journée. La faim ne la tiraillait pas particulièrement, par contre, un thé à la bergamote serait le bienvenu. La jeune femme revint de la cuisine avec une tasse fumante, accompagnée d’un paquet de biscuits au chocolat.

Au fil des autres pages des carnets et des années qui passaient, Malcolm énumérait, sans entrer dans les détails, les différentes pistes qu’il avait explorées. Aucune n’avait abouti à quoi que ce soit de concret. Myriam, sa famille, ses descendants, si elle en avait eus, tous semblaient s’être évaporés comme s’ils n’avaient jamais existés. Lever la malédiction relevait d’une mission impossible.

Chose étrange, Malcolm ne donnait aucune information sur la quête du fameux artefact. L’avait-il seulement cherché ? Avait-il laissé William s’en acquitter seul ? Cela aurait été compréhensible. Le grand-père de Heather s’était donné pour mission de sauver William, de lui rendre ce qui lui appartenait de droit : la vie éternelle. Pas de l’aider à trouver la seule chose qui précipiterait sa mort. En tout cas, l’objet en question avait été retrouvé et William Tyrell s’en était servi.

Après la mort de Violette, sa femme, Malcolm n’avait plus rien écrit.

Machinalement, Heather continua de tourner les feuillets vierges du carnet, jusqu’à la fin. Et là, sur la dernière page :

Mon ami est mort. C’est moi qui l’ai tué. Je pensais être un sauveur, mais je ne suis qu’un bourreau.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Défi
Opale Encaust
Tout est dans le titre.
1203
979
22
12
Défi
Œil de Lynx
Réponse au défi une phrase par jour :)

Ce n'est pas une histoire, seulement des phrases jetées chaque jour au hasard... Je ne sais pas si cela respecte bien le principe du défi.
3431
879
75
14
Défi
SeekerTruth
En réponse au défi "Une phrase par jour".
2220
1627
24
11

Vous aimez lire Carole Pohie ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0