Shéhérazade

2 minutes de lecture

Heather descendit à la librairie une heure avant que Yuki, son employée, arrive. Elle aimait être seule dans la boutique avant le début de la journée, pour se préparer un thé à la bergamote qu’elle dégustait dans le fauteuil de son bureau. Elle ferma les yeux, profita du silence.

A la fin de ses études, diplômée d’Harvard en littérature anglaise, Heather ne savait pas trop quoi faire de sa vie. Sa mère aurait voulu qu’elle devienne professeur, qu’elle enseigne à l’université, rien que ça ! Gwenn avait toujours eu de l’ambition pour les autres, alors qu’elle n’avait jamais rien fait de ses dix doigts, à part dépenser l’argent de son mari. Lorsque la jeune femme avait annoncé vouloir prendre une année sabbatique afin de réfléchir à son avenir, Gwenn avait hurlé qu’elle n’hébergerait pas une fainéante sous son toit. C’est l’hôpital qui se fout de la charité ! avait-elle pensé.

Nouveau projet : trouver un emploi pour quitter cette maison le plus rapidement possible, avant qu’un évènement fâcheux se produise. En flânant dans les rues, son attention fut attirée par une annonce scotchée sur la porte de la librairie « Shéhérazade ».

Cherche personne motivée n’ayant pas peur du travail.

Pourquoi pas ? Cela restait dans son domaine de prédilection.

A son entrée, une femme sortit de l’arrière-boutique. Elle présentait une étrange ressemblance avec le personnage de Minerva McGonagall, dans la saga Harry Potter.

─ Bonjour. Je viens pour l’annonce, dit Heather en pointant du doigt la porte.

La femme ôta ses lunettes pour détailler la jeune femme, des pieds à la tête.

─ Demain matin, 8h. Soyez à l’heure, la ponctualité est une vertu.

La libraire lui tourna le dos, sans rien ajouter.

Ainsi avait commencé la collaboration entre Heather et Miss Imogène qui, sous des dehors revêches, était une femme chaleureuse. Sous l’œil bienveillant de sa patronne, la jeune femme apprit le métier sur le tas.

Trois ans plus tard, Miss Imogène lui annonça qu’elle comptait rejoindre sa sœur en Floride, pour profiter d’une retraite bien méritée. Avant que Heather se désespère à la perspective de chercher un autre emploi, sa patronne l’informa que tout avait été légalement fait pour que la jeune femme devienne la nouvelle propriétaire de la librairie. Il ne manquait plus qu’un oui et une signature.

À son tour, Heather avait scotché une annonce sur la porte pour trouver une employée.

L’arrivée de Yuki ramena la jeune femme dans le présent. Elle avait une certaine appréhension à laisser la librairie entre les mains de la jeune fille. Elle lui faisait confiance, le problème n’était pas là. Yuki connaissait son métier, mais elle était vraiment tête en l’air parfois, ce qui provoquait des désagréments fâcheux.

A la fin de la journée, sûre d’avoir briefé son employée sur les moindres détails de gestion de la boutique, Heather regagna son duplex se situant au-dessus, afin de faire ses bagages.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 6 versions.

Recommandations

Défi
Opale Encaust
Tout est dans le titre.
1203
979
22
12
Défi
Œil de Lynx
Réponse au défi une phrase par jour :)

Ce n'est pas une histoire, seulement des phrases jetées chaque jour au hasard... Je ne sais pas si cela respecte bien le principe du défi.
3431
879
75
14
Défi
SeekerTruth
En réponse au défi "Une phrase par jour".
2220
1627
24
11

Vous aimez lire Carole Pohie ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0