Souvenirs et réflexions

2 minutes de lecture

De retour chez elle, Heather consulta les horaires des vols, puis réserva son billet. Dans deux jours, elle s'envolerait pour Portland dans le Maine. Elle laissa un message sur le téléphone de son grand-père pour prévenir de son arrivée, en espérant que Martha l’écouterait. Martha, la cuisinière de ses grands-parents. Petite femme replète, dont les boucles blondes tressautaient à chacun de ses pas. Chaque année, lorsque Heather venait passer l’été dans leur maison, Martha la gavait de cookies et de gaufres faits main, car elle trouvait « la jeune demoiselle » trop maigre. Selon elle, l’air pollué des grandes villes empêchait les enfants de se développer correctement.

Mais c’était il y a bien longtemps tout cela. La jeune femme n’avait plus remis les pieds à New Heaven depuis la mort de Violette, sa grand-mère, quinze ans auparavant. Sans donner d’explications, Gwenn avait décidé, du jour au lendemain, que sa fille ne passerait plus l'été chez son grand-père. Comment aurait-elle pu protester ? Elle n’avait que quatorze ans, à l’époque. Évidemment, son père s’était rangé du côté de la sorcière qui lui servait de femme.

*

James avait attendu que sa femme se rende à son club de bridge, pour sortir de son bureau puis investir le salon. Après le départ de Heather, le reste de la journée s’était passé dans un silence de mort.

Assis dans un fauteuil, un verre de scotch à la main, James réfléchissait aux motivations de sa femme. Il ne la comprenait pas. Les relations entre Gwenn et Malcolm n’avaient jamais été au beau fixe, mais cet acharnement à vouloir éloigner Heather de son grand-père, sans raison, dépassait son entendement.

Ce qui l’ennuyait le plus dans tout cela : sa fille lui en voulait. Il savait très bien ce qu’elle pensait de lui, comme tous les autres, d’ailleurs. Être faible, sans caractère, il se laissait marcher dessus par sa femme. James voulait seulement avoir la paix chez lui, ne pas entendre Gwenn monter dans les aigus, lorsqu’il avait le malheur de donner son avis. Que les gens pensent ce qu’ils veulent, son bien-être intérieur était à ce prix. Tiens, en parlant du loup ! La joueuse de bridge était de retour. Il l’entendit monter à l’étage, puis s’enfermer dans sa chambre. Allez ! Un dernier verre pour la route.

*

Depuis que Gwenn avait décidé de faire chambre à part, elle verrouillait sa porte tous les soirs, au cas où la libido de son mari le titillerait. Le sexe ne lui avait jamais procuré de plaisir, que ce soit avec James ou les autres. Elle trouvait la chose dégoûtante, sans compter les halètements bestiaux des hommes. Elle n’était pas un animal.

Assise devant le miroir de sa coiffeuse, Gwenn retira ses bijoux avant de se démaquiller. Elle sourit à son reflet, se trouvant très bien conservée pour son âge. La grande satisfaction de sa vie. Les soins quotidiens du visage, les séances de torture à la salle de sport ainsi que le régime draconien qu’elle s’imposait, portaient leurs fruits. Son sourire s’effaça lorsqu’elle repensa à sa soirée gâchée. Elle n’avait pas la tête au jeu, l’esprit occupé par la réaction de sa fille, qu'elle jugeait excessive. Pourquoi toute cette comédie ? Malcolm était âgé, en mauvaise santé ; il était mort, point. Et puis, bon débarras ! Elle n’aurait plus besoin de s’échiner à empêcher Heather de voir ce vieux fou, pour peu qu’il empoisonne son esprit avec des inepties. Que sa fille aille aux obsèques, après tout. Ensuite, Gwenn aurait la paix.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 10 versions.

Recommandations

Défi
Opale Encaust
Tout est dans le titre.
1203
979
22
12
Défi
Œil de Lynx
Réponse au défi une phrase par jour :)

Ce n'est pas une histoire, seulement des phrases jetées chaque jour au hasard... Je ne sais pas si cela respecte bien le principe du défi.
3431
879
75
14
Défi
SeekerTruth
En réponse au défi "Une phrase par jour".
2220
1627
24
11

Vous aimez lire Carole Pohie ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0