25. Message d’un admirateur secret

3 minutes de lecture

Adorable Mélula,

Je ne peux ignorer plus longtemps mon attirance à ton égard, car tu représentes mon idéal féminin. Ton mauvais caractère me rend joyeux et me donne des ailes. Je veux être près de toi comme le doudou dont tu ne te sépares jamais. Désires-tu que je sois ton Roméo, charmante ensorceleuse ?

Incognito, j’ai assisté à ton premier Bal des Sorcières où je m’ennuyais ferme. Je fus enchanté d’entendre ta voix de crécelle sexy en diable lorsque tu t’es emportée en pleine danse. Tu gesticulais dans tous les sens, de la fumée sortait de tes narines, ainsi que des petits éclairs de tes yeux. À cet instant, tu m’as captivé, hypnotisé, subjugué…

J’aurais tant voulu t’inviter à valser, hélas mes fonctions ne me permettaient pas de prendre cette initiative. Bref, je suis tombé sous ton charme. Ta robe couleur pomme verte ne seyait point à ton teint. Et ton chaloupé s’avérait bien maladroit, mais si irrésistible. Mon désir était de caresser ta chevelure ébouriffée.

La passion a embrasé ma raison. Pas une seule seconde ne s’écoule sans que mes pensées soient tournées vers toi, et je trouve ça cool. Tu m’as marqué au fer rouge ardent de l’amour. Tes yeux de braise ont fait fondre la carapace de glace qui emprisonnait mon petit cœur. lI ne bat désormais plus que pour toi.

Ces quelques roses écarlates représentent un humble témoignage de mon affection. Si tu deviens ma Juliette, tu seras la plus comblée des sorcières. Je te couvrirai de somptueux cadeaux. T’aimer, c’est magiquement excitant.

Machiavélique, magnétique

Ô merveilleuse Mélula

Captif de ton charme électrique

De mon amour, j’en reste baba

Tout devient magique avec toi

Des papillons squattent mon ventre

Deviens ma reine, moi ton roi

Ma sorcière si séduisante

Balance-moi tes étincelles

Super accro de ma mégère

Sois la flamme de ma chandelle

De mes ardeurs, je persévère

Mes sentiments enfin dévoilés, j’espère que tu devineras sans tarder mon identité.

Baisers bien baveux.

Ton dévoué admirateur secret.

****

La lettre partit en fumée dès la lecture achevée. Voici une déclaration enflammée en bonne et due forme ! Le petit cochon ailé refit son apparition et pointa son popotin en direction de la tête de la sorcière. L’animal évacua plein de paillettes dorées au délicat parfum de rose donnant une allure de boule à facettes à Mélula, puis se volatilisa.

Son admirateur secret était bien l’expéditeur de Roméo le crapaud mange-tout. Le mystère du doudou reposait sur l’identité de ce dernier. Qui pouvait-il bien être ? Jusqu'à présent, la sorcière n’avait eu aucun doute que le père Noël se cachât derrière tout cela. Elle commençait désormais à envisager d’autres pistes surtout avec l'évocation du Bal des Sorcières Débutantes. Même si le père Noël jouissait de l’immunité diplomatique avec la Confrérie de la Sorcellerie, en termes d’images de communication, ce ne serait pas judicieux de sa part de participer à ce type d’événements. Peut-être s’était-il grimé en vieil enchanteur pour l’occasion. Avec un peu de maquillage et de magie, tout devient possible !

Mélula devait aussi rappeler Igor Butchy à la suite de son altercation avec Pingo. Elle se saisit de son téléphone, puis le laissa tomber à l’ouverture de la porte d’entrée. Pingo était enfin de retour, la mine déconfite et tout recouvert d’une matière visqueuse non identifiable. Son long bec acéré se mit à trembloter, il recracha un gros œil ensanglanté qui roula au sol en direction du doudou !

― C’est un cadeau pour Roméo ? s’exclama la sorcière.

Le pigeon-garou hocha la tête en guise d’affirmation.

― C’est gentil, mais je ne crois pas que cela va convenir. C’est possible de le rendre à son propriétaire ?

Pingo la regarda d’un air contrit, en remuant le bec de gauche à droite.

― Mince…

La sonnerie du téléphone retentit. Le numéro d’Igor Butchy s’affichait sur l’écran de l’appareil. Ce vampire se débrouillait toujours pour appeler au mauvais moment !

Annotations

Recommandations

Alice Druledo
Hélène Mathiot n'aurait pas du tomber sous le charme d'un cottage situé à environ 20 miles de son lieu de travail.
L'agent immobilier l'avait cependant mise en garde. La forêt d'Hazebridge, qui entoure la propriété, jouit en effet d'une réputation sulfureuse. Vénérée par les Celtes, crainte des Romains, condamnée au Moyen-Âge, elle abriterait des forces géophysiques extrêmement puissantes ainsi que des créatures étranges, mi-humaines, mi-animales.
Rapidement, Hélène s'aperçoit que, si certaines rumeurs sont totalement fantaisistes et infondées, cette forêt recèle en effet de nombreux secrets.
421
364
455
185
Marylou
Voici mes citations en peu de mots, telles qu'elles viennent à mon esprit. J'espère qu'elles vous plairont.
1626
191
23
22
Défi
docno
Bêtement, on se couche, on dort. Et BAM ! La cata !
C'est fou ce que les femmes sont méfiantes.
68
62
47
10

Vous aimez lire Bella Leff ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0