23. Échanges de mails entre Mélula et le lapin de Pâques

4 minutes de lecture

De : Mélula la vilaine

À : Lapin de Pâques

Objet : Enquête de la Lutte des Lutins Ouvriers

Cher lapinou de Pâques,

Comme convenu, je vous contacte à la suite de l’enquête mandatée par Gollywari, le président de la Lutte des Lutins Ouvriers. À mon grand regret, mon projet de vengeance piétine, je n'arrive pas à retrouver l'auteur de l'énigme du doudou.

Les résultats s’avèrent être des probabilités (le père Noël, sa femme, Gollywari ou un parfait inconnu). J’écarte l’option « lutin », car il ne faudrait pas vraiment être fufute pour s’accuser. L’investigation va donc se poursuivre à ma demande.

Vous connaissez sans doute les conditions de travail précaire au pôle Nord. C’est la crise des gilets verts ! Beaucoup de lutins cherchent un nouveau boulot. Certains envisagent une reconversion en sorcellerie ! D’autres rêvent de devenir des bunnies. Des oreilles longues et un pompon, ça vous change la vie. Oui, vous êtes le fantasme inavoué de ces petits êtres gentils, candides et très dévoués.

Je vous offre l’occasion inespérée d’embaucher à moindres frais, si cela vous enchante, de monter un spectacle avec des chanteurs chevronnés. Le père Fouettard pourrait intervenir en tant qu’animateur. Tout en respectant votre anonymat, vous pourrez très bien produire ce show pathétiquement magnifique. Les enfants vont encore plus adorer les fêtes de Pâques !

Je peux aussi vous proposer de la fiente miraculeuse multi-usage. Une petite application, la magie opère.

En échange de ces incroyables opportunités, je sollicite un soutien financier de votre part en vue d'engager un détective privé pour l’avancement de l’enquête.

Et sans abuser de votre générosité, je souhaiterais que vous livriez des pralinés périmés de longue date de la part d'Igor Butchy à une nymphe nommée Venda, conseillère en image.

À très bientôt.

Toutes mes envoûtantes salutations.

La sorcière Mélula

****

De : Lapin de Pâques

À : Mélula la vilaine

Objet : Re : Enquête de la Lutte des Lutins Ouvriers

Coucou Cocotte en chocolat,

Sans surprise, les lutins ne se montrent pas très débrouillards pour mener à bien une enquête. Je crois surtout que le père Noël s’est moqué d’une sorcière sans défense. Tu dois te venger, de la plus vilaine des façons. Ne supportant pas les injustices, je te donne mon soutien. Je connais un excellent privé, Dick Xoul. C’est une goule très pugnace. Je fais régulièrement appel à ses services pour vérifier la fidélité de mes lapines. Ne t’inquiète pas, je vais couvrir toutes les dépenses. Il te contactera directement.

Concernant le recrutement des lutins, j’émets de grandes réserves. Dans mon précédent courrier, je t’ai précisé que je n’en étais pas fan pour diverses raisons. Ils se plaignent sans arrêt, tout en fredonnant en boucle des chansons si débiles qu’elles en paraissent déprimantes. Je tiens à rester un joyeux lapin, mais l’idée de monter un show affligeant est bien tentante. Après réflexion, le projet m’intéresse, à voir comment le mettre en place tout en évitant les foudres de leur big boss.

Pour le moment, les lutins sont très bien au pôle Nord ! L’image de Noël leur colle aux basques, difficile de se refaire une virginité professionnelle. En revanche, je veux bien recruter quelques ravissantes lutines dans mon service de logistique. Des oreilles longues, un pompon, un décolleté pigeonnant avec des bas résille… Trêve de plaisanterie, arrête de faire semblant de me confondre avec un autre lapin !

Tu souhaites donc que j’envoie des pralinés avariés à une séduisante nymphe de la part d’un célèbre vampire canon… Tu es une sorcière coquinette et ça me plaît beaucoup. Mais mon usine de production ne conserve pas les stocks dont la date limite de consommation est dépassée. Je pourrais toujours faire livrer des chocolats fourrés au caramel ultra collant.

Au fait, la fiente magique m’intéresse si cela dope ma libido… Un petit lapin passera bientôt à ton domicile pour en chercher.

Salutations chocolatées,

Le lapin de Pâques

****

Revigorée par son échange de mails avec le lapin de Pâques, Mélula pensait que la chance lui souriait enfin. Il l’avait bien cernée, et il allait surtout la mettre en relation avec un détective privé compétent. Les goules étaient non seulement pugnaces, mais voraces de cadavres. Elle n’appréciait guère ces créatures, mais elle ne pouvait pas se permettre de refuser toute aide providentielle pour la résolution de l’énigme du doudou.

En parallèle, cette histoire de coaching en séduction avec un vampire au charme ténébreux semblait peut-être une bonne idée au début, mais la tournure des événements ne lui plaisait pas avec l’intervention de Venda et l’invitation au Bal des Sorcières Débutantes. Elle aurait préféré éviter de s’y rendre, Igor Butchy la mettait vraiment dans une situation délicate. Tant que sa magie ne revenait pas, la Confrérie de la Sorcellerie pouvait lui infliger de lourdes sanctions, voire lui retirer sa carte professionnelle.

La priorité immédiate consistait à retrouver le pigeon-garou avant la prochaine session de coaching. Mélula enfila des vêtements confortables et des bottes en caoutchouc afin de fouiller les environs de la maison. Au moment de partir, elle entendit la sonnerie du téléphone. Elle décida de ne pas répondre, mais se ravisa à la lecture du numéro affiché. C’était le beau vampire qui l’appelait beaucoup plus tôt que prévu…

Annotations

Recommandations

Alice Druledo
Hélène Mathiot n'aurait pas du tomber sous le charme d'un cottage situé à environ 20 miles de son lieu de travail.
L'agent immobilier l'avait cependant mise en garde. La forêt d'Hazebridge, qui entoure la propriété, jouit en effet d'une réputation sulfureuse. Vénérée par les Celtes, crainte des Romains, condamnée au Moyen-Âge, elle abriterait des forces géophysiques extrêmement puissantes ainsi que des créatures étranges, mi-humaines, mi-animales.
Rapidement, Hélène s'aperçoit que, si certaines rumeurs sont totalement fantaisistes et infondées, cette forêt recèle en effet de nombreux secrets.
404
347
431
175
Marylou
Voici mes citations en peu de mots, telles qu'elles viennent à mon esprit. J'espère qu'elles vous plairont.
1625
190
23
22
Défi
docno
Bêtement, on se couche, on dort. Et BAM ! La cata !
C'est fou ce que les femmes sont méfiantes.
61
62
46
10

Vous aimez lire Bella Leff ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0