16. Lettre de la Compagnie des Pigeons Voyageurs (suite à questionnaire de satisfaction)

2 minutes de lecture

Chère Mélula,

Nous sommes heureux de vous compter parmi l’une de nos plus anciennes clientes !

Notre Service Qualité a bien pris soin d’analyser vos réponses afin que nos prestations correspondent au mieux à vos attentes.

Plusieurs cadeaux se sont glissés dans notre courrier :

  o Un poster de notre pigeon du mois dédicacé.

  o Un bon de réduction de 30 % sur votre prochaine commande.

  o Une carte de membre Premium *.

Et nous vous avons réservé le meilleur pour la fin :

  o De la fiente fraîche à domicile pendant un mois afin que vous puissiez vous concocter divers soins de beauté.

Notre agent Pingo s’est porté volontaire de bonne grâce. Vous devez prévoir une litière où il pourra déverser ses excréments. Son régime alimentaire se compose essentiellement de graines, et de temps en temps de petits carrés de chocolat. Cependant, nous attirons votre vigilance sur le fait de ne jamais lui donner à manger ou à boire après minuit, même s’il vous supplie**.

Nos pigeons voyageurs vous disent à bientôt !

Le Service Clientèle de la Compagnie des Pigeons Voyageurs

* Cette adhésion vous est offerte cette année avec tacite reconduction au prix en vigueur, sauf dénonciation de votre part dans les 30 jours avant échéance.

** Nous déclinons toute responsabilité si vous ne suivez pas cette consigne

****

Mélula observa le pigeon qui la fixait de son regard orange morne. Tout en dodelinant de la tête, il déposa son petit baluchon aux pieds de la sorcière qui ricanait niaisement. Quelle surprise, elle n’avait pas prévu d’héberger quiconque. Le bon côté des choses, avec de la fiente bien fraîche, c'est qu'elle pourrait créer quelques masques ou lotions, sans avoir recours à la magie.

Toutefois, elle ne souhaitait pas bénéficier du statut Premium et l’avait pourtant spécifié dans le questionnaire. Elle savait qu’elle jouissait d’une réputation de vilaine sorcière, et la Compagnie des Pigeons Voyageurs voulait la satisfaire afin de ne pas s’attirer son courroux.

Pendant ce temps, Pingo s’approcha de Roméo le crapaud mange-tout. Mélula restait sur le qui-vive, prête à intervenir au moindre geste brusque de l’oiseau. Mais il se contenta de hocher le bec à maintes reprises vers le doudou comme s’il se présentait. Il ne se rendait pas compte qu’il avait affaire à une peluche !

Ce ravissant spectacle fut interrompu par la sonnerie de réception d’un SMS sur le vieux smartphone de la sorcière. Le message provenait de la conseillère en « relooking extrême » recommandée par Igor Butchy. Une nymphe surnommée Venda.

L’experte attendait que Mélula allume son ordinateur et accepte son invitation via Skype pour un appel vidéo.

Mélula grommela, car elle avait oublié de se peigner ce matin et sa tenue vestimentaire laissait à désirer...

Annotations

Recommandations

Défi
Sur le départ

Je n'aurais jamais du fondre pour elle.
Je la vis qui se tenait devant moi. Sa couleur pâle appelait à tout les vices. Sa rondeur m'appelait, je rêvais de l'entourer de mon corps. J'ai dit rondeur ? j'aurai du dire des courbes délicieuses. Charnue comme il faut, aux endroits appropriés. Son odeur sucrée invitait elle aussi aux plaisirs licencieux. D'avance, je me délectais. Je la rêvais pour moi. Je me voyais partager ce temps interdit tous les deux. Dans une atmosphère feutrée, je l'aurai fait fondre de plaisir. Dans la pénombre, nous serions juste elle et moi. Elle serait à croquer.
L'objet de ma convoitise attirait le regard des autres, elle était tellement belle. Je bouillonnais, elle était à moi ! Je refusais de la partager. J'allais faire le premier pas. Moi qui avais l'habitude d'être adulé, je me retrouvais à supplier la belle. 
Elle n'avait pas pu résister à la tentation. Mes tablettes et ma couleur chocolat les faisaient toutes fondre d'envie. Ce qu'elle ignorait c'était que, là, je fondais pour elle.
je l'ai rejointe. L'endroit était moins intime que dans mon imagination. Lorsque je me suis coulé contre elle, j'ai tout oublié, la cuisine, les autres, le bruit. Elle se tenait contre moi. Elle était froide, j'étais brûlant. Pour moi, elle s'était déshabillée. A mon contact, elle s'est réchauffée. Notre osmose frisait la perfection. J'en étais soulevé, près du septième ciel.
Nos températures ont fini par s'accorder. La magie de l'instant s'est estompée. Depuis ce matin, nous attendons, langoureusement collés sur un lit de paillettes, résidus de notre fusion intense. Le froid nous saisit. Des gens nous regardent, me regarde. Je protège ma belle des regards gourmands. Je détourne leur attention par mon corps lisse mais cela ne suffit pas. Au contraire, ce que je cache attise les regards. Des doigts nous montrent. 
- le dôme poire chocolat, s'il vous plait.
le verdict est tombé, nous allons être dégustés. Notre pénombre sera la bouche d'un gourmand où, cette fois, nous nous mélangerons.
8
16
12
1
Défi
La_Rêveuse_99
Voici, en réponse au défi "Et pourtant, Scribay a posé cette question", la présentation de mon mot préféré.
10
15
0
0
Eirleann Wilde
Juste quelques pensées qui me sont venues à l'esprit, et qui résument ben ma façon de voir l'écriture.
L'occasion également, de m'y replonger et d'à nouveau retrouver le ferveur de la narration.
1
1
0
2

Vous aimez lire Bella Leff ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0