15. Réponse de la sorcière Mélula

2 minutes de lecture

Cher lapin de Pâques,

Je vous remercie de votre lettre où vous me proposez de m’aider financièrement. Votre offre tombe à pic.

En vous contactant, le père Fouettard vous a envoyé un appel au secours. Le pauvre bougre semble si malheureux. Depuis des lustres, il affiche sa morosité aux chenapans, trainant ses nombreux accessoires dans son effrayant costume.

Tout le monde sait que le Dark Vador de Noël peut courir vite, très vite. Une certitude, il adore gambader au petit matin, dans l’herbe imbibée de rosée. En toute confidence, il rêverait de devenir l’un de vos lapinous, afin de cacher des œufs de Pâques tout en tintant ses ravissantes clochettes. Ce serait une bonne action ! Et comme vous êtes loin d'être crétin, vous devinez bien que tout le monde y trouverait son compte !

Attention, je ne vous recommande pas de produire les Vilains d’antan. En effet, je suis over-bookée, entre ma vengeance et mes séances de coaching en séduction. Je ne sais plus où donner de la tête !

Néanmoins, j’accepte volontiers toute subvention dans la réalisation de mon projet de représailles. J’attends toujours les résultats d’une enquête mandatée par la Lutte des Lutins Ouvriers. Dès que j’aurai des nouvelles, je vous relancerai.

Vous m’avez demandé des sortilèges pour booster votre libido et la performance de vos agents. En toute franchise, la magie et les petits lapins, ça ne fait pas bon ménage... Je ne suis pas une vulgaire magicienne capable de faire sortir de mon grand chapeau des pauvres lapins-rockets !

Si vous insistez, je peux vous envoyer une potion à base de bois bandé. Je tiens à vous avertir de quelques contre-indications, comme l’aérophagie avec flatulences ou la diarrhée, voire la colique néphrétique... Pas très glamour pour séduire, hein !

Je garde précieusement votre courrier, car je prends au sérieux le respect de votre anonymat dans vos combines à l’encontre du père Noël. Et comme vous, je n’apprécie pas certaines chansons... Heureuse de vous compter comme allié !

Toutes mes envoûtantes salutations.

À très bientôt.

La sorcière Mélula

****

Un ravissant lapin blanc vint chercher le courrier de Mélula qui jubilait d’avance de la réaction de son destinataire.

La sorcière avait plus d’un tour dans son sac. Le père Fouettard l’avait sous-estimée. Il allait l’apprendre à ses dépens. Ses pouvoirs magiques avaient disparu, mais sa méchanceté demeurait intacte.

On frappa à la porte. Aucune visite n’était prévue. En ouvrant, elle reconnut l’oiseau qui l’avait agressée. Celui-ci tendit une enveloppe avec le logo de la Compagnie des Pigeons Voyageurs.

La sorcière attendit que l’animal reparte de lui-même. Il ne bougeait pas. Bon sang de chauve-souris, pourquoi restait-il planté là ? Un pourboire ? Il pouvait poireauter jusqu’à la saint Glinglin !

Le pauvre pigeon afficha un air dépité et leva le bec comme pour signifier à Mélula de lire la lettre immédiatement. Il semblait si triste, surtout qu’il trainait derrière lui un petit baluchon...

Annotations

Recommandations

Thomas Hillokâ
Une faiseuse de miracle en maraude atteint sa prochaine destination, le village de Boroth, pour y pratiquer une nouvelle fois son don.
12
9
3
12
Epitaph
Nouvelle
2
2
0
7
AlexMZ
On ouvrait toutes les portes, rien qui puisse rappeler un abattoir n'avait subsisté.
4
5
6
3

Vous aimez lire Bella Leff ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0