11. Réponse de La Lutte des Lutins Ouvriers

2 minutes de lecture

Vénérable sorcière,

Nous faisons suite à votre demande d’informations compromettantes sur notre employeur.

Vous nous signalez avoir reçu un cadeau provenant de notre usine à jouets. Après vérification au registre des enfants sages, nous ne retrouvons ni votre nom ni le bordereau de livraison de commande. Nous sommes bien embêtés, car nous avons le désir de vous assister dans votre démarche. Toutefois, vos coordonnées sont enregistrées dans le fichier des refus sur les critères suivants : méchante et âge limite dépassé depuis des lustres. Une enquête est ouverte pour non-conformité de la procédure.

Vous nous apprenez également que notre patron voue des sentiments amoureux à votre égard... Sans vouloir vous offenser, cela nous semble improbable car il aime le profit, l’argent, le pouvoir et surtout la notoriété. Cela fait belle lurette qu’il fait chambre à part avec la mère Noël. Et même pas un regard sur les plus charmantes lutines ou mignons lutins ! Mais nous ne remettons pas en doute votre bonne foi de puissante sorcière.

Officiellement, nous ne sommes pas en mesure de vous divulguer des éléments internes sous risque de sanctions comme le licenciement pour faute lourde. Et retrouver un emploi au Pôle Nord, c’est aussi facile que de marcher sur un arc-en-ciel !

Officieusement, notre syndicat souhaite vous aider, nos lutins ouvriers sont sous pression avec Noël qui arrive. Le moindre écart sur cette cadence infernale, c’est une retenue sur salaire. Beaucoup de nos collègues craquent et rêvent de partir, ils envisagent même de bosser avec vous et le père Fouettard pour la tournée des Vilains d’antan.

Dès que nous connaîtrons les résultats de l’investigation, nous vous tiendrons au courant. Vous pouvez compter sur notre soutien.

Veuillez agréer, vénérable sorcière, nos salutations respectueuses.

Gollywari, le Président

La Lutte des Lutins Ouvriers

****

Mélula ne savait que penser, entre la joie de manipuler ces vulnérables lutins et la colère à propos de cette tournée de vilains has-been. Le Dark Vador de Noël essayait tant bien que mal de la rouler dans la farine. La sorcière voulait réunir tous les éléments nécessaires pour l’élaboration de sa vengeance, et le soutien du père Fouettard pouvait être utile. Aussi, elle se tâtait d’écrire à la mère Noël qui s’avérait être une femme délaissée.

Elle se leva péniblement de son rocking-chair dès qu’elle aperçut une chauve-souris de Nosferato arriver par une fenêtre entrouverte. Le petit chiroptère déposa un courrier, puis repartit sans attendre un hypothétique pourboire.

Mélula prit aussitôt connaissance du contenu de l’enveloppe : le contrat de coaching à retourner dûment complété et signé, le planning des séances. Toutefois, une information attira son attention : la mention d’une tarification spéciale « sorcières » en vigueur (voir directement avec Igor Butchy pour les modalités de versements). Quésako ! Devait-elle payer en potions, voire avec des sortilèges ? Elle blêmit puisque ses pouvoirs n’étaient toujours pas revenus. La sorcière rouspéta et alluma son ordinateur portable afin d’envoyer un mail à Gryfolle. Le temps pressait car le prochain entretien téléphonique avec le beau ténébreux était prévu pour le surlendemain.

Par le passé, sa sœur avait suivi des séances de coaching avec le vampire, donc elle saurait la renseigner sur ce fameux tarif. Elle pourrait même s’occuper du règlement. Après tout, c’était son idée de faire ressortir la femme fatale si bien cachée chez Mélula.

Annotations

Recommandations

Alice Druledo
Hélène Mathiot n'aurait pas du tomber sous le charme d'un cottage situé à environ 20 miles de son lieu de travail.
L'agent immobilier l'avait cependant mise en garde. La forêt d'Hazebridge, qui entoure la propriété, jouit en effet d'une réputation sulfureuse. Vénérée par les Celtes, crainte des Romains, condamnée au Moyen-Âge, elle abriterait des forces géophysiques extrêmement puissantes ainsi que des créatures étranges, mi-humaines, mi-animales.
Rapidement, Hélène s'aperçoit que, si certaines rumeurs sont totalement fantaisistes et infondées, cette forêt recèle en effet de nombreux secrets.
421
364
455
185
Marylou
Voici mes citations en peu de mots, telles qu'elles viennent à mon esprit. J'espère qu'elles vous plairont.
1626
191
23
22
Défi
docno
Bêtement, on se couche, on dort. Et BAM ! La cata !
C'est fou ce que les femmes sont méfiantes.
68
62
47
10

Vous aimez lire Bella Leff ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0