13. (2/2)

4 minutes de lecture

[...]


La lueur assassine qui avait élu domicile dans les yeux de son adversaire s’éclipsa aussitôt. Il lâcha prise et Ely tomba sur le sol, sous les applaudissements du public. Alors qu’il se massait le cou et tentait de retrouver un semblant de respiration, l’homme continua de le détailler.

Toujours à genoux sur le sol, Ely s’approcha du grillage et planta son visage à quelques centimètres seulement de celui d’Alex.

– Va chercher tes affaires, lui dit-il d’une voix rauque. Tout de suite ! aboya-t-il en voyant qu’elle ne bougeait pas.

La jeune fille acquiesça d’un signe de tête, bien que pas très sûre de comprendre. Faisant demi-tour, elle se fraya un chemin dans la foule en colère qui hurlait pour que le combat reprenne, et reçut un coup de coude de la part d’un spectateur proférant moultes insultes. Un rapide coup d’œil en direction du bar lui apprit qu’Azia n’avait pas bougé. Son visage s’était cependant décrispé depuis qu’Ely s’était dégagé de la poigne de son adversaire.

Après ce qui lui parut durer une éternité, elle parvint au pied de l’escalier et en gravit les marches quatre à quatre. Elle se rua sous le lit qu’elle occupait, attrapa son sac et, alors qu’elle s’apprêtait à redescendre, fut propulsée sur le sol par une immense explosion.


Au départ ce ne fut qu’un bruit de fond mais, très vite, il se transforma en vacarme incessant. Alex avait beau chercher l’interrupteur qui aurait permis de l’éteindre, elle ne le trouva pas. Se décidant à ouvrir les yeux, elle remarqua qu’elle était allongée sur l’herbe, en plein milieu d’une forêt.

S’adossant à l’arbre le plus proche, elle entreprit de se rappeler les derniers évènements. Elle revit le combat d’Ely, les paroles étranges qu’il avait échangées avec son adversaire, puis l’ordre qu’il lui avait donné d’aller chercher ses affaires à l’étage. Se pouvait-il qu’il ait su pour l’explosion ?

Il fallait qu’elle le lui demande. Alex essaya de se lever mais remarqua qu’elle avait les deux poignets liés dans le dos par une corde. Elle balaya rapidement les environs du regard mais ne vit personne. Aucune trace de son sac non plus.

Sentant son pouls s’emballer, elle parvint à se lever après un deuxième essai. Il fallait qu’elle retrouve Ely et Azia. Qu’elle s’assure qu’ils aillent bien. D’une démarche peu assurée, elle fit quelques pas en avant.

– Je peux savoir où tu vas ? demanda alors une voix derrière elle.

Elle ne bougea pas d’un pouce mais sentit très vite le souffle de quelqu’un lui parcourir la nuque. Puis un objet froid et humide rencontra sa peau et la fit se retourner d’un bond. Devant elle se tenait un cheval aussi noir que le charbon, monté par…

– Holte, dit-elle en reconnaissant l’adversaire d’Ely.

L’homme sauta à terre. Il avait enfilé un vieux gilet à capuche et ses cheveux noirs tombaient sur son front. Tout en gardant une main sur l’encolure de l’animal, il s’approcha d’Alex.

– Je ne pensais pas que tu te réveillerais aussi vite. Comment va ta tête ?

– Ça va, mentit Alex. Pourquoi êtes-vous là ?

L’homme sourit. Plus il se rapprochait, plus Alex se rendait compte qu’il avait un visage carré.

– C’était vous l’explosion, n’est-ce pas ? demanda la jeune fille.

– Il se peut qu’avant mon combat, j’aie dissimulé un engin explosif dans l’enceinte du Jugement Dernier. Et il se peut aussi, poursuivit l’homme, que je t’aie extirpée des décombres et emmenée jusqu’ici. Mais tout cela n’est, bien sûr, que pure hypothèse.

– Que sont devenus les autres ?

Le regard de l’homme se voila.

– Morts, je présume.

Alex sentit son cœur battre la chamade. Elle imagina Azia et Ely, leurs deux corps étendus l’un sur l’autre, inanimés. Mais très vite germa en elle l’idée que si elle avait pu survivre, alors eux aussi. Elle n’avait aucune idée de l’endroit où la bombe avait explosé mais si son adversaire s’en était sorti sans aucune égratignure, Ely avait dû en être capable aussi.

– C’est quoi votre nom ? demanda-t-elle alors.

– Tu le sais très bien. Je m’appelle Holte.

– Je voulais parler de votre vrai nom, pas du surnom débile que vous avez donné à votre arrivée au Jugement Dernier.

L’homme partit d’un grand rire bruyant qui sonnait faux dans sa bouche.

– Je ne pensais pas que tu serais insolente à ce point. Si je peux te donner un conseil, ne t’avise plus de faire ce genre de commentaire. Ou alors le gentil geôlier que je suis va être obligé de sévir.

– Geôlier ? répéta Alex.

D’un geste précis, il tapa sur ses poignets toujours liés.

– Tu crois peut-être que c’est de la décoration ?

– Vous m’avez sauvée pour me faire prisonnière ?

– Tu es très intelligente on dirait, quelle vitesse de réflexion !

Alex voulut décocher un coup de pied à son interlocuteur mais il le stoppa à l’aide de sa main gauche. Perdant l’équilibre, elle chuta sur le sol. L’homme vint s’accroupir à côté d’elle, une lueur étrange dans le regard.

– Tu as encore une chance de t’en sortir indemne, Alex. Si tu réponds correctement à cette question, je te laisse t’enfuir. C’est honnête, n’est-ce pas ?

La jeune fille acquiesça d’un signe de tête.

– Alors dis-moi : est-ce que tu aimes ton père ?

C’était une question piège ? Car Alex ne voyait pas du tout où il voulait en venir.

– Oui, mentit-elle.

– Mauvaise réponse, ricana l’homme.

Et il lui balança un direct du droit qui la fit retourner dans les vapes.

Annotations

Recommandations

Défi
Guillaume H.
Rachel est une réincarnée.
Depuis vingt vies, à chacune de ses morts, elle se régénère dans un nouveau corps pour vivre une nouvelle vie.
Sa dix-neuvième mort a été particulièrement atroce : enlevée, puis violée et torturée, elle a fini par succomber à ses souffrances en jurant sa vengeance.
Depuis ses dix ans de sa vingtième vie, Rachel retrouve la mémoire de ses vies passées. Aujourd'hui, elle part en quête de son bourreau afin de venger sa propre mort.
7
5
5
5
Défi
petite rêveuse

Le monde est si grand et si vaste que je me demande comment certaines personnes font pour savoir qu’elles ont réussi leur vie et qu’elles est rêvée et qu’elle connaissent tout de la vie. Pour une vie est tellement complexe et vaste qu’il faudrait plusieurs vie pour savoir les décisions différentes que l’on aurait pris , les actes différents et enfin les issues de chaque situation qui aurait pu être differente selon mes choix .Je m’appelle Lys et je vais vous raconter comment j’ai regretté ma vie d’avant.
Je suis une fille du genre que l’on pourrait appeler ordinaire: bonne à l’école . Je ne dis pas excellente mais je me suis toujours debrouillé pour avoir des résultats corrects et je pense que cela est dû à mes connaissances de cultures generla que mes petis camarades n’avaient pas forcement. J’étais une fille solitaire qui aimait passer son temps à la bibliothèque entouré de livres et d’un grand savoir de connaissance. Autour de moi , les autres filles étaient portées sur l’apparence et sur les garçons. Je me suis toujours demandé ce que cela ferait de penser comme elle et d’être dans leur tête. Faut croire que cette penser qui tourner dans ma tête c’est produit et ce n’a pas été la meilleur expérience de ma vie.
Les vacances d’été se terminait peu à peu , ma dernière année de lycée était en vue. J’avais travaillé fort les années précédentes pour pouvoir rentrer dans une bonne école d’art appliqué. Les arts me poussaient à m'exprimer chose qu’oralement je n’étais incapable de faire.
1er septembre , je me réveilla et en sortant du lit quelque chose me semblait bizarre. Quelque chose dans mon corps avait changé pendant la nuit et cela ne sentait pas bon du tout. Je Hurla de peur devant le reflet de cette mannequin dans le miroir. Une silhouette se dressait devant moi : un corp de guêpe, des cheveux long et soyeux, un visage sans imperfection , un corp musclé. Ce n’était pas le corp de la Lys de hier soir je pouvais vous l’assurer. J’étais de base un peu ronde avec de jolie formes c’est à dire que j’avais de la poitrine , des fesses , des hanches et des cuisses tout ce qu’il ya de plus normal. Mais le corp qui se dressait devant moi était lui beaucoup plus fin j’avais perdu de mes attributs féminin. JE me demandais ce qui s’était passé . Quoi de mieux que demander à ma maman qu’est ce qui s’était passé. J’ai dévalé les escaliers et je suis tombée sur ma maman dans la cuisine.”Lysa !” s'écria-t-elle “tu n’es pas prête” . Je tombais des nues mon nom n’était pas celui de Lysa mais Lys. J’étais perdu tout dans ma tête se mélanger , je ne comprenais pas ce que je faisais ici. Plus perdu que moi sur cette terre ce n’était pas possible. Je remonta les escaliers à vitesse grand v et j’ouvris ma garde de robe. Ce n’était pas les vêtement que je portais d’habitude. J’avais un style bien à moi : tee-shirt assez sombre du blanc au noir en passant par le gris , des jeans bleu clair et noir et pour apporter de la couleurs des doc martens de couleurs. J’en avais une collection avec toutes les couleurs possibles et inimaginables enfin dans mon ancienne vie. Là ma garde de robe se constituait de petite robe , de jupe , de slim assez moulant, de petits tops moulant et en chassure que des talons enfin presque il y avait une paire de converse blanche classique au fond du placard (trés originale cette couleur pour des converses). Je choisis une petite robe simple jaune avec les converses blanches acr hors de question de porter des talons qui m’aurait donné des ampoules au pied et dans lesquels je ne sais pas marcher. Je pris mon sac de cours et je partis sur le chemin de l’école
2
2
109
4
Défi
Johnny B. Write
Rémi a une vie des plus banales : métro, boulot, dodo. Aucune petite-amie. Un soir, il a l'occasion de vivre dans la peau d'un héros de série TV. Comment cela va tourner alors qu'il connaît déjà le scénario ?
2
6
14
8

Vous aimez lire pXh ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0