13. (1/2)

5 minutes de lecture

Elle aurait préféré mourir plutôt que de l’admettre devant lui, mais Ely avait raison. La vie perdait tout son sens dans l’enceinte du Jugement Dernier. Tous les matins, Alex se réveillait et allait s’entraîner. Ely lui donnait des cours. Leur dernière conversation remontait à la nuit après son combat, et ils n’avaient jamais plus abordé le sujet de l’Armée et du Commandant Thompson.

À vrai dire, leurs discussions se résumaient à des commentaires désobligeants, chacun essayant de pousser l’autre dans ses retranchements. Étonnamment, Alex s’était rapprochée d’Azia. Elle savait qu’elle pouvait compter sur elle en cas de besoin, qu’elle serait toujours là pour panser ses blessures.

Plus les combats passaient, et plus Alex se dégoutait elle-même. Chaque fois qu’elle entrait sur le ring, elle en ressortait victorieuse, et vivante. Esteban l’avait convoquée plusieurs fois dans son bureau, afin de la féliciter pour tout l’argent qu’elle lui rapportait. La Traîtresse était le nouveau champion du Jugement Dernier.

Ely ne semblait pas pâtir de ce manque d’attention. Ses bagarres continuaient d’être ovationnées par une foule de supporters, et Aas’ gen Calypso avait toujours sa place dans le cœur de ses fans.

Alex n’allumait le téléphone que pour connaître la date. N’ayant aucun accès à l’extérieur, elle ne pouvait vérifier les dires de l’appareil quand celui-ci lui indiquait que le mois d’octobre venait de commencer.

La veille, elle avait terminé son neuvième combat. Une fois de plus, elle avait gagné. Plus dérangeant encore, elle n’avait eu aucun mal à se débarrasser de son adversaire. À chaque combat qu’elle faisait, Azia et Ely la regardaient, tous deux derrière le bar. L’homme ne la quittait pas des yeux, comme s’il évaluait ses mouvements et dressait la liste des erreurs à rectifier.

Ainsi qu’Ely l’avait annoncé, la vie au Jugement Dernier était un schéma sans fin qui se poursuivait éternellement.

– C’est le combientième ? demanda Alex en prenant deux verres sous le bar.

Elle en remplit un avec de la vodka et le second avec un liquide verdâtre qu’elle ne connaissait pas. Elle les fit ensuite glisser sur le comptoir vers un homme barbu qui lui donna six billets verts en échange.

– Quatre-cent-onzième, répondit Azia qui servait elle aussi un client.

Comme Alex avant elle, elle empocha l’argent et le glissa dans les poches de son pantalon. Alex reporta son attention sur le ring. À en voir le futur adversaire d’Ely, nul doute quant au fait que ce quatre-cent-onzième combat serait un des plus faciles.

L’homme avait des cheveux noirs d’ébène et des traits asiatiques. Il était plus petit qu’Ely et paraissait avoir à peine trente ans. Il avait certes l’air musclé mais il lui en faudrait plus pour ne serait-ce que mettre à mal le champion de l’arène.

Honorant son rituel d’avant match, Ely vint prendre un verre au bar qu’il avala d’une traite, puis tapa dans les mains des spectateurs le long de son chemin vers le ring. Esteban lui ouvrit le grillage et le referma avec le gros cadenas rouillé.

Les deux hommes se défièrent du regard.

– Il a un nom ? demanda Alex à Azia en désignant l’adversaire d’Ely.

– Il se fait appeler Holte. Ne me demande pas ce que ça veut dire, je n’en ai pas la moindre idée. De toute façon, il est inutile de le retenir, il sortira du ring les deux pieds en avant et finira brulé avec les autres.

Elle avait dit ça avec beaucoup de détachement, comme si toutes ces années passées à voir des hommes mourir sur le ring avait eu raison de son humanité.

Alex reporta son attention sur l’arène. Esteban venait de sonner le début du combat, déclenchant les cris de la foule. Ely fut le premier à porter un coup. Il balança son poing en direction du visage de l’asiatique, mais ce dernier le stoppa sans difficulté. La foule s’arrêta instantanément de crier. Tous les regards furent portés sur la main droite du jeune homme qui contenait le poing du champion.

Il enserrait les phalanges d’Ely, tout en conservant son attitude nonchalante. Alex crut apercevoir un rictus sur sa figure. À croire qu’il avait voulu sourire mais que son visage n’arrivait pas à exécuter pleinement le mouvement. L’espace d’une demi-seconde, Alex aperçut une lueur d’inquiétude dans le regard d’Ely.

En un quart de seconde à peine, l’homme avait balancé son genou sous l’aisselle d’Ely qui tomba à terre. Son adversaire continuait de maintenir son bras gauche pour l’immobiliser.

– Tu es sûre de ne pas vouloir te rappeler de son nom ? demanda Alex par-dessus son épaule.

Elle se retourna et réalisa qu’Azia ne bougeait plus. La jeune femme serrait une bouteille en verre dans sa main droite et paraissait figée. Alex lui donna un coup de coude, la ramenant brusquement à la réalité.

– Ne t’en fais pas, la rassura-t-elle. Ely est un grand garçon, il va s’en sortir.

À peine eut-elle prononcé ces mots qu’un murmure s’éleva de la foule. Reportant son attention sur l’arène, Alex vit qu’Ely était maintenu contre le grillage par son adversaire. Il battait frénétiquement des pieds mais aucun de ses mouvements ne semblait avoir d’emprise sur son concurrent

– Je pensais que combattre le grand Aas’ gen Calypso serait bien plus compliqué, ricana l’homme.

Incapable de répondre, Ely avait posé ses deux mains sur les poignets de son adversaire. Il avait rivé son regard à celui en face et n’y voyait que de la haine. Alex avait quitté le cadre rassurant du bar. Jouant des coudes, elle s’était rapprochée du ring de façon à être juste derrière le grillage. Elle aurait pu toucher Ely si elle avait tendu le bras.

– Allez, Ely, bouge-toi ! cria-t-elle.

Holte braqua aussitôt ses yeux vers elle. C’était un regard extrêmement puissant, comme s’il contenait toute la colère du monde et qu’il s’apprêtait à la déverser sur elle. Un étrange rictus déforma son visage. Sa lèvre supérieure se retroussa, dévoilant une rangée de dents blanches.

Hee ano’ne, dit-il.

Alex n’avait pas la moindre idée de ce que cela signifiait, et encore moins de quelle langue il s’agissait. Mais elle vit très nettement le corps d’Ely se raidir. Ce dernier, usant du peu de forces qui lui restait, ouvrit la bouche à son tour.

̶  He mand anrhanahg ano mahl levle tine, lâcha-t-il dans un souffle.


[...]

Annotations

Recommandations

Amanda Cat
Discrétion, intimité, sensualité... il est sûr que les bals masqués ont l'ambiance parfaite pour attiser l'imagination. Après avoir reçu une invitation anonyme, Sophia va être plongée dans un univers érotique qui mêle adrénaline, jeu de séduction et plaisir.

Lors de ces soirées secrètes dont elle ne sait rien et pour lesquelles elle deviendra pourtant addict, elle fera la rencontre d'un homme tout aussi mystérieux. Il va bouleverser ses sens, bouleverser sa vie, mais... saura-t-elle lui faire ôter le masque ?

Droit d'auteur pour la photographie @DoinaCiobanu
36
50
155
117
Défi
Aishi
Voici ma réponse au défi ''Message pour le monde'' .
2
1
0
1
Vincent Winand
Minuscule île perdue au milieu d'un océan aux eaux noires, Colympha vit de réguliers épisodes de chaleur qui affectent la vie de ses habitants, provoquant malaises et décès. Lorsqu' Ilan, jeune vétérinaire aussi athlétique que passionné, en devine les causes, il entre en conflit ouvert avec les Conseillers de l'Île et se voit obligé de fuir à bord de son voilier. Sa fuite effrénée lui permet de réaliser que l'île est entourée d'un énorme paroi de verre protégée par une escouade armée. Parviendra-t-il à leur échapper et à sauver les îliens de l'asphyxie et d'une mort qui se rapproche ?
61
93
284
45

Vous aimez lire pXh ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0