Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de lauryn

Êtes vous d'accord à propos de la réforme de l'orthographe?

par lauryn  il y a 2 ans
Moi je suis carrément contre, on détruit toute la culture française. Quel est votre avis?
Image de profil de Expos-ito
Expos-ito
Je suis indigent en grammaire et orthographe, aussi m'est-il difficile de défendre la "pureté" du français, du moins je le fais mal quand j'écris. Mais il me semble que la grammaire est la structure de la langue, son squelette, alors que l'orthographe est la partie vivante, la chair... Les mots sont de l'orhographe, leurs rapports par la phrase est de la grammaire. Cette réforme porte sur l'orthographe, et je n'ai rien contre une acceptation d'un français d'aujourd'hui, s'il n'empêche tous les temps de ma langue, s'il n'efface le passé, s'il ne chasse sa mémoire. Il manque à l'apprentissage du français celui de son histoire, connaître son évolution, ses pourquoi, ses comments. Les mots sont les premiers personnages des écrits, on devrait les connaître comme des personnages, en leurs passé et présent, afin de pouvoir narrer en nos récits aussi celui de nos mots. Les trahir s'il nous plait comme on bouscule de vieux amis. L'étymologie est le fond qui permet la richesse dans l'usage et partage.
Image de profil de C.S. Ringer
C.S. Ringer
Contre aussi, je ne sais pas pourquoi cette réforme a été proposée, ou même imaginée.
C'est comme si on te disait : "bah alors, t'es trop con pour savoir écrire ? Bah on va simplifier comme ça tu sauras hein ? C'est bien mon petit."
C'est pas compliqué de savoir écrire OIGNON ou NÉNUPHAR, arrêtons de prendre les gens pour des neuneus aussi.
Image de profil de Nyctophylax
Nyctophylax
Nénuphar à étymologie persane s'écrivit longtemps nénufar, mais par confusion avec nymphe et intellectualisme artificiel, on lui attribua une étymologie grecque erronée.

L'oignon se prononce comme tro(i)gnon, moignon, ro(i)gnon, po(i)gnon. Tous ces mots ont eu une construction similaire en "-ign-" prononcé "-gn-". Il en va de même pour les mots campa(i)gne, monta(i)gne, compa(i)gnon, coca(i)gne, etc.
La suppression du i muet s'est faite par simplification et cohérence, sauf les exceptions poigne et moignon, des mots qui ont un temps subsisté essentiellement à l'écrit et qu'on a prononcés "-oa-" (d'où la distinction entre les pognes et la poigne), et l'oignon, le seul mot qui persiste à garder cette graphie dépassée et inutilement lourde, et qui fait dire à certains "oagnon".

On pourrait aborder le cas des mots en "-pt-" pour lesquels le "p" est muet, et que ceux ne les connaissant que via les livres persistent à vouloir prononcer "peuté", comme sculpter, somptuaire, dompter, prompt(e), etc. Il n'y a bien que "compter" qui est bien prononcé, parce qu'on compte tous les jours ou presque.

Il y a aussi les mots finissant en "il" où le "l" est muet, comme ménil, outil, chenil, coutil, etc. mais qu'on persiste à prononcer jusqu'à la dernière goutte... Et donc on garde une graphie compliquée qui déforme la prononciation.

Cette "réforme" qui n'en est pas une date de 27 ans. Elle ne contraint personne si ce n'est que c'est une mise à jour des manuels scolaires qui aurait dû être faite il y a bien longtemps. On peut ne pas être d'accord, mais ça n'empêche pas d'essayer de comprendre les raisons de ces préconisations (et pas obligations).
Image de profil de Vendarion d'Orépée
Vendarion d'Orépée
Pareillement, c'est du pur vandalisme et le pire, c'est que ça complique le travail des profs au lieu de le simplifier.
Image de profil de Lily H. Kitling
Lily H. Kitling
Petite chose intéressante : https://www.youtube.com/watch?v=nJ-3WWqm9V8
Zieutez le reste de ses vidéos, il est clair et explique bien.
Image de profil de Lily H. Kitling
Lily H. Kitling
Oh, pitié... La "vraie" langue française, c'est celle qui est parlée aujourd'hui. Parce que, hé, scoop : c'est aujourd'hui qu'on vit. Pas il y a dix ans. Pas au siècle dernier. Aujourd'hui, là, maintenant.
Image de profil de Sara B.
Sara B.
Contre pour ma part. Modifier certains mots, pourquoi pas. Mais là, j'ai plus l'impression qu'il s’agit de faire plaisir au gamin qui préfère écrire comme il parle plutôt que de prendre deux secondes de son temps et écrire correctement. Puis ça m’emmerde clairement aussi d'avoir appris à écrire si c'est pour qu'ensuite on vienne me dire désolé mais en fait on change tout. Je ne vois pas ou est le réel besoin. La vraie langue française à mon sens!) ne contient pas la base une majorité de mots arabes/anglais ou autre langue suivant le coin ou tu es dans quasiment chaque phrase.
Image de profil de Lily H. Kitling
Lily H. Kitling
Il n'y a pas de "vraie" langue française. Déjà, elle est multiple. Même Baudelaire parlait déjà de "langues françaises", puis "lettres françaises". Visionnaire ? Pas qu'un peu, à mon avis. Que pensez-vous du français de nos amis québécois ou cajun ? Ou suisses, belges ? Pour ne citer qu'eux. Est-ce qu'ils ne parlent pas de "bon français" ? Est-ce qu'il faut les brimer et les obliger à "parler correctement" ?

Les rectifications orthographiques ne répondent pas à un besoin de "gamin qui ne veut pas écrire correctement" - BIEN AU CONTRAIRE. Les vieux de l'Académie sont bien loin des préoccupations et des difficultés des jeunes !

Cet acharnement à s'accrocher à une "vraie" et "bonne" langue française, c'est de l'élitisme pur et simple. Tu ne maîtrises pas l'orthographe ? Tu es un imbécile. Voilà le fond du problème. C'est sociétal, pas linguistique.

Rappelez-vous que les règles du français sont volontairement compliquées, pour que "les ignorants, les petites gens et les femmes ne puissent pas l'apprendre facilement et restent à leur place".
(Je vous retrouve la référence du discours, c'était de la part de l'Académie, j'invente rien.)

Sérieusement, qu'est-ce qu'on en a à *faire* (restons polie) d'écrire nénufar au lieu de nénuphar ? En quoi ça change votre vie ? D'autant que vous pouvez continuer à écrire les mots comme vous les avez appris. Les deux orthographes sont admises, acceptées, et justes. Alors pourquoi râler ? Où est le problème ?
Image de profil de Lily H. Kitling
Lily H. Kitling
Concernant "évènement", c'est la véritable orthographe d'origine qui est récupérée ; on l'a écrit "événement" suite à... une erreur de recopiage. Oui, oui.
Image de profil de lauryn
lauryn
J'ai toujours écrit "évènement" accent grave car avec un accent aigu la prononciation est bizarre non?!
Image de profil de Lily H. Kitling
Lily H. Kitling
Si tu as appris à écrire "évènement", tu as donc appris avec la réforme - elle n'est pas neuve, loin de là, et beaucoup de gens qui râlent aujourd'hui l'ont appris sans le savoir - la preuve que ça change votre vie, hein. ^^
Et oui, on ne prononce pas "évÉnement" de toute façon. D'où la rectification.
Image de profil de Anastasija
Anastasija
Moi aussi je suis contre. Chaque langue a ses particularités, et c'est ça qui fait la beauté de la langue.
Image de profil de lauryn
lauryn
D'accord avec vous
Image de profil de Gérard Legat (Kemp)
Gérard Legat (Kemp)
L'évolution est inéluctable, on ne parle plus et on n'écrit plus aujourd'hui comme il y a 1000 ans, et si un texte du futur nous parvenait aujourd'hui, nous serions probablement incapables de le comprendre. Il faut accepter les réformes (qui ne sont que le reflet de l'évolution de notre société) mais en restant vigilant, attentif, critique pour freiner l'idiotie ambiante. C'est à chacun à son niveau d'intervenir quand il le peut sur des micros événements du quotidien pour faire valoir sa pensée. Les réformes sont le résultat de la somme des réformes individuelles (enfin presque). Ce qui me désole le plus, même si ce n'est pas tout à fait le sujet ici, c'est la disparition de certains mots du dictionnaire pour faire la place aux nouveaux, pas toujours dignes d'y figurer à mon avis (car ils correspondent plus à une mode qu'à un usage établi). Je veux bien que l'on rajoute des mots dans les dictionnaires, mais j'ai du mal à accepter que l'on en retire surtout si ceux-ci ont été utilisés par plusieurs générations. Car je pense que la suppression des mots dans un dictionnaire est plus motivée par le mercantilisme (diminuer l'épaisseur des dictionnaires et donc le coût de fabrication) que par l'amour de la langue.
Image de profil de Vayrheko
Vayrheko
Je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis. C'est un peu triste de se dire que le langage évolue et l'orthographe aussi. Il y a plusieurs siècles, certains mots ont évolué, d'autres ont disparu, quand beaucoup sont apparus. Que ce soit bien ou non, c'est un fait et les néologismes, parfois inventés à la cour de récré (je blague, mais c'est pas loin de la vérité) , pullulent et envahissent les réseaux sociaux, qui sont devenus le moteur de la communication désormais. L'orthographe est compliqué en langue française, et je ne parle pas de la grammaire, mais un certain niveau devrait être atteint par tous. Je trouve que les professeurs ne font pas assez en la matière (sans jeu de mots). Que ce soit au niveau de l'écriture ou de la lecture. Il est incroyable de voir comment les gens écrivent sur internet en plus... C'est aberrant de constater le niveau de l'orthographe.
Concernant ton analyse sur le côté mercantile du dictionnaire, ce n'est peut-être pas loin d'être la vérité :)
Je sais plus qui disait ça, mais le langage français tel qu'il est, ce sera celui qu'on pourra lire dans les livres, fer de lance de la vérité...
Image de profil de JPierre
JPierre
Bonsoir,
Une langue vivante évolue nécessairement, sous peine de s'éteindre. Une fois posé le postulat, si changer des règles est fait pour coller à l'inculture généralisée, alors il y a un vrai problème.
J'avoue être un peu gêné voire désabusé car je soupçonne que ce soit le cas et donc, potentiellement, c'est ramené la langue à la politique et ses pratiques qui sont, pour le moins, plus que douteuses quand aux motivations.
Image de profil de lauryn
lauryn
D'accord avec vous.
Image de profil de Jean-Christophe Heckers
Jean-Christophe Heckers
Disons... contre, moins par attitude réactionnaire devant les évolutions inévitables de la langue que par opposition à ce qu'on nous cherche à nous la réformer d'office, sans grand souci de son histoire et de ses racines. Hormis nénufar qui retrouve son orthographe d'origine, le reste est souvent assez absurde et ridicule (ramasse-miette: que voilà un singulier bien singulier, sémantiquement amusant), et les simplifications pour coller au phonétique m'exaspèrent un tantinet. D'autant que certaines modifications créent des exceptions qui sont aussi difficilement assimilables que les règles anciennes. Bref, j'aurais bien du mal à digérer tout ça, mais le soulagement est que les deux orthographes restent valables. Je peux donc sans crainte devenir un vieux croûton qui se tamponne l'oignon de ces bêtises.
Image de profil de lauryn
lauryn
Merci pour le lien, en effet la langue française a déjà subi des modifications, je n'étais pas au courant de la modification sur les nombres avec les tirets.
Image de profil de Nobody IsHere
Nobody IsHere
Je suis contre et je suis d'accord avec toi, Jo . , sur le fait que les fautes maintenant acceptées dégoûtent.
Certains diront que notre langue est une langue vivante, donc qui change au fur et à mesure des années. Et ils ont raison !
C'est juste que j'ai beaucoup de mal à accepter ces nouvelles réformes... J'ai l'impression que leurs auteurs ont fait un sondage auprès des élèves qui n'aiment, mais alors vraiment pas le français, et qu'ils ont gardé les remarques qui revenaient le plus souvent :
"Quels changements veux-tu voir dans l'orthographe ?
- On écrit les mots comme ils se disent ( "événement", qu'on écrit maintenant "évènement") c'est plus simple !
-Mais tu es un GENIE !"

Pardon pour ma reconstitution grotesque. Il fallait que ça sorte !
Image de profil de lauryn
lauryn
Exactement ça et c'est vrai que ça fait du bien de s'exprimer car nous n'avons même pas notre mot à dire pour cette réforme, nous sommes obligés de l'accepter!
Image de profil de Lily H. Kitling
Lily H. Kitling
En quoi c'est aberrant d'écrire les mots comme ils se prononcent... ?
Image de profil de lauryn
lauryn
Je suis entièrement d'accord avec vous Jo ., en plus les enfants ne sauront même plus ce que c'est que d'apprendre, cela ne nous a pas tué d'apprendre l'orthographe!
Pour moi, le gouvernement a voulu mettre en avant cette réforme pour que l'on oublie leur échec alors qu'il y a plus important à faire en France.
Frédéric Leblog, c'est vrai que d'un côté vous avez quand même raison car cela peut arriver que l'on oublie des accents et le principal est de se faire comprendre mais le problème, c'est que le gouvernement veut banaliser les fautes alors je pense que l'on tue à petit feu la langue française.
Image de profil de Jo .
Jo .
C'est exactement ça! La langue française, la vraie, disparaît peu à peu...
Image de profil de Jo .
Jo .
Je ne suis pas du tout pour, toutes ces nouvelles versions de cette belle langue qu'est le français, toutes ces fautes qui sont désormais comptées comme normales... Ça me dégoûte.
0