Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de essaime

Émission spéciale du lundi 17 octobre et palmarès du jury défi N°4 !

par essaime  il y a 1 an
– Bonjour à toutes et à tous, Oulipathlètes comme Ouliponautes de tous bords ! Alors que nous pourrions facilement céder à une certaine mélancolie de saison, en ce premier lundi d’automne orphelin de nouveau défi paraOulipique, nous avons pour vous, ici, en direct des studios de ScribayTV une formidable nouvelle à vous annoncer et qui sera suivie de nouvelles non moins formidables ! Oui, mesdemoiselles, mesdames, messieurs, je vous annonce le retour du grand, de l’unique…
– Je vous en prie, Raoul-Gonzague…
– … Du vénérable, de l’oulipique…
– Enfin, comme vous y allez…
– De l’émérite et de l’irremplaçable...
– Non, c’est trop, là…
– Du maître chroniqueur, de l’artiste commentateur…
– Raoul-Gonzague, s’il vous plaît, c’est affreusement gênant…
– J’ai nommé, pour vous ce soir, Jean-Patrick Maurice-Bernard en personne !

*(Applaudissements)*

– Merci, merci cher collègue ! C’est trop d’honneur que vous me faites…
– Ah mais si, nous y tenons Jean-Patrick ! Vous ne pouvez pas savoir comme vous nous avez manqués ces derniers jours… Et pas qu’à moi : ce sont des courriers, des tweets, des emails de fans par dizaines qui nous sont parvenus à la rédaction, regardez… Je lis au hasard « Jeeeeeaaaaannnnn Paaaaatriiiiick !!!!! Nooooonnnn.... :'( », « Jean-Patrick, un jour de plus sans toi… C’est toute l’Oulipie qui pleure », « Jean-Patrick, si tu ne reviens pas, j’arrache la touche **e** de mon clavier », « Jean-Patrick, j’ai entamé une grève de la fin jusqu’à ton retour, mes textes obèses souffrent avec toi ! », et encore des cartes, des post-it, des lettres d’amour, « Jean-Patrick, toutes mes nuits, je pense à toi, je rêve que tu pianotes sur mon corps comme tu caresses les touches de ton clavier », « Jean-Patrick, reviens et tu pourras me chroniquer où tu veux, quand tu veux ! », des bouquets de fleurs et j’en passe… Tiens et ça qu’est-ce que c’est encore ? Mais c’est une culotte de jeune femme ! Et parfumée de « Paris », d’Yves Saint-Laurent, en plus… Vous vous rendez compte ?
– Je, je… Je ne sais que dire Raoul-Gonzague, vous allez me faire rougir… Merci à toutes et à tous… Je… Voyez, j’en perds mes mots, j’en ai les larmes qui montent aux lettres… Vous êtes durs Raoul-Gonzague de me faire ça en direct…
– Allons, allons, Jean-Patrick c’est que nous sommes vraiment heureux de vous retrouver. Respirez un peu, remettez-vous de vos émotions… Là… Et puis surtout, racontez-nous ce qui vous est arrivé : c’est incroyable comme vous avez disparu ! Où étiez-vous donc, Jean-Patrick ?
– Ah, si vous saviez Raoul-Gonzague… C’est de ma faute aussi, c’était plus fort que moi. Comme toujours, j’ai craqué pour les nouvelles technologies et je me suis acheté le PS VR.
– Le quoi ?
– Le PS VR, le casque qui se branche sur la PlayScribay Station 4 et qui permet de lire les textes en Réalité Virtuelle…
– En réalité virtuelle ?
– Oui, et ce casque de lecture est censé vous permettre de vivre des expériences incroyables en immersion totale, à la première personne ! C’est le summum des « je » idéaux, je vous assure, c’est bluffant !
– Et alors ? Qu’est-ce que ça a donné ?
– Hé bien ça a donné que c’est tellement immersif que je me suis laissé *littéralement* absorbé par les mots. Un instant je lisais avec le casque sur le nez et l’instant d’après, j’étais physiquement **dans** l’histoire !
– Vraiment ? Mais c’est incroyable, Jean-Patrick !
– C’est ça la puissance des mots, Raoul-Gonzague ! Jb Desplanches, nous l’avait dit dans l’affaire Carpenter la semaine dernière !
– Mais que lisiez-vous, alors ?
– Ah, ça, j’aurais préféré me retrouver dans une fiction d’amour ou quelque prose érotique de bon aloi… Au lieu de cela, la conscience professionnelle passant avant toute chose, je me suis lancé dans la suite des lectures du défi N°5.
– Les labyrinthes ?
– Oui ! Et j’ai bien cru que je ne m’en sortirai jamais, Raoul-Gonzague ! Quand bien même la lecture de ces histoires fut très plaisante, vous ne pouvez pas imaginer les tourments que vivent ces personnages, parmi lesquels des enfants, enfermés, perdus, oubliés, dans des tunnels, des lettres torturées, des cerveaux malades, hallucinés, déprimés ou désillusionnés, des calligrammes déraisonnables, des sonnets irrationnels, des temples piégés, des relations empoisonnées, des jeux sadiques, des films lynchiens, sans parler des auteurs torturés…
– Ah mon pauvre… Mais comment en êtes-vous sorti, alors ?
– Hé bien grâce à un exorciste, figurez-vous !
– Un exorciste ?
– Oui, grâce à Azastel, l’exorciste de Sangre13 qui venait tout juste de redevenir un ange dans l’épisode **Guilt** et qui avait décidé de ne plus voir mourir personne… Me prenant en pitié, il a décidé que sa première mission serait de me renvoyer dans la dimension des Scribayens…
– Et comment a-t-il fait ?
– Hé bien ça n’a pas été simple, car fallait-il encore qu’il y ait un lecteur-récepteur compatible dans notre dimension. Et c’est là qu’Essaime est intervenu.
– Notre Essaime ?
– Oui, précisément. Il faut dire qu’il avait lancé des recherches dans tous les textes suite à ma disparition, soulevant chaque lettre, décollant chaque mot, interrogeant chaque personnage personnellement… Jusqu’à finir sur le texte de Sangre13 où j’avais finalement échoué après toutes mes péripéties. Là, Azastel m’a propulsé dans les airs, très haut dans le ciel, au-delà du système solaire, jusqu’à franchir le trou noir de la création à travers lequel les ondes cérébrales d’Essaime m’ont permis de réintégrer mon corps dans notre bonne vieille réalité… Et moi revoilà parmi vous !
– Ça alors pour une aventure… Et comment vous sentez-vous maintenant ?
– Secoué, mais heureux ! En tout cas, je recommande d’être prudent avec ces nouvelles technologies tout de même, on ne sait jamais où ça peut nous mener.
– Bon, bon, Jean-Patrick, nous avons hâte d’en savoir un peu plus sur ces textes labyrinthiques et ces derniers auteurs qui ont relevé le défi N°5… Mais en attendant, et comme, je l’ai annoncé aux spéctaliseurs en début d’émission, nous avons une autre surprise pour vous. Et celle-ci devrait vous faire plaisir, Jean-Patrick !
– Ah oui ?
– Oui, car le jury des Jeux ParaOPulipiques de Scribay vient tout juste de nous faire parvenir l’enveloppe contenant le palmarès du défi N°4 !
– C’est vrai ? Oh c’est génial, ça ! Et moi qui croyais l’avoir manqué, justement.
– Non, Jean-Patrick, vous n’avez rien manqué et j’ai l’enveloppe toute chaude avec moi, juste ici… Tenez, Jean-Patrick, comme je suis heureux de vous avoir retrouvé, je vous laisse le plaisir d’ouvrir cette lettre et de la lire à nos lecteurs !
– Ah, vous êtes un véritable ami, Raoul-Gonzague, merci ! Hé bien la voici, cette lettre, je lis :
« Le gagnant du défi N°4 des Jeux ParaOulipiques est … »
– Raoul-Gonzague, vous êtes certain qu’il n’y a pas d’erreur et que c’est bien la bonne enveloppe, n’est-ce pas ?
– Bah oui ! C’est maîtresse Cappella en personne qui nous l’apportée à la minute même. Pourquoi ? Il y a un problème ?
– Non, rien, c’était pour être sûr… Je reprends :

« Le **gagnant du défi N°4** des Jeux ParaOulipiques est **Essaime** pour sa recette du *Curry de groin d’âne aux oignons de nonnes, croustillant de gorilles aux pissenlits et coulipo franc-comtois*, un « savoureux » repas, qui de l'entrée au dessert en passant par le plat principal nous a ravi les papilles, un festival de jeux de mots et un très bon travail sur les sensations, une richesse de saveurs et un joli accord mets - vins. Merci !
https://www.scribay.com/read/text/1502158324/curry-de-groin-d-ane--croustillant-de-gorille-et-coulipo

Le **second prix** de ce défi est attribué à **Noëli Thex** pour son *idée aux petits oignons*, une idée intéressante, cuisinée comme il se doit avec un réel jeu de sens et de goût, le tout parfaitement mariné dans son jus d'images alléchantes.
https://www.scribay.com/read/text/174542734/idee-aux-petits-oignons


Le **troisième prix** est quant à lui décerné à deux auteurs ex æquo :

• **Suzanne Ville** pour sa recette des *Yeux mirettes sauce marchand de sable* : une saveur douce-amère, un soupçon de poésie, une pincée de délicatesse et l'ensemble donne un plat aussi simple que savoureux qui rappelle l'enfance, un délice pour les yeux et les papilles.
https://www.scribay.com/read/text/615697336/yeux-mirettes-sauce-marchand-de-sable

• **Nog Lhuisne** et son *Blues d’Elina*, pour la richesse de cette poésie oulipique qui glisse dans ses vers et dans nos verres un nectar délicieusement parfumé, une merveille qu'on prend plaisir à lire à voix haute pour que l'arôme se déploie en bouche comme le ferait un vin d'exception.
https://www.scribay.com/read/text/256547669/le-blues-d-elina

Nous cherchions un jeu de sens et de sensations, tout en gardant la cohérence du plat, de son exécution ou du menu proposé, un récit où les saveurs se succèdent et les goûts s'entrechoquent dans la musique des phrasés comme on ferait tinter les couverts dans l'assiette. Merci aux vainqueurs de nous avoir régalés à leur table.
À tous les autres participants, merci pour vos réponses et votre engouement pour les jeux, et bonne chance à tous pour la dernière épreuve. »


– Merci Jean-Patrick, voilà encore un beau palmarès !
– Oui, je crois que nous pouvons à notre tour féliciter tous les candidats pour avoir prêté leurs talents à ce quatrième défi, quand bien même la cuisine ou la poésie n’étaient pas nécessairement des sujets dont tout le monde raffolait. Et pourtant, c’est bien en explorant de nouvelles voies que l’on découvre parfois des trésors insoupçonnés.
– Bien dit, Jean-Patrick !
– Et n’oublions pas non plus de remercier les membres de notre jury, dont on sait toute la difficulté de la tâche, d’autant plus qu’il n’a sûrement pas été simple de déguster et d’évaluer chacun des plats proposés. Merci encore à vous quatre et bon courage pour aborder les méandres labyrinthiques du défi N°5 !
– Hé bien mes chers Oulipôtres, il va être temps pour nous de rendre l’antenne, tout en sachant que nous nous retrouverons très bientôt pour la suite et fin des chroniques labyrinthiques, cette fois avec un Jean-Patrick plus en forme que jamais, des interviews, le prochain podium du jury et encore plein de choses à venir. Je vous souhaite une très bonne soirée sur Scribay ou ailleurs. À bientôt !
– Et surtout, happy writing !
Image de profil de ChrisH
ChrisH
Bravo à tous et tout particulièrement aux gagnants de ce défi ! Et je suis soulagée qu'on ait retrouvé JP, tout est bien qui finit bien ;0)
Image de profil de niala92
niala92
Un grand bravo à tous :-)
Image de profil de Julien Be
Julien Be
Bravo aux gagnants ainsi qu'à tous les participants !
Image de profil de Jb Desplanches
Jb Desplanches
Bravo à tous ! Bon, ce défi m'a confirmé que la poésie n'était pas mon fort, mais c'est toujours un plaisir de lire de si beau poèmes :D
Image de profil de nano
nano
Fëlicitations aux gagnants et bravo aussi à tous les autres!!!
Merci Essaime, merci le jury!!!
Image de profil de Kiel Kinimo
Kiel Kinimo
C'est le retour de Jean-patrick ! Il aura sans doute été guidé jusqu'à nous par les bonnes odeurs du défi numéro 4 ;)

Félicitation aux vainqueurs qui ont su tous nous régaler !
0