Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Jo .

Débat 2 : Papier ou numérique?

par Jo .  il y a 2 ans
Cette question concerne toute lecture. Du roman à l'article de blog, en passant par les dictionnaires, les nouvelles ou je ne sais quoi.
Préférez-vous le toucher du papier, le livre matériel, ou la lecture sur écran (liseuse, téléphone, ordinateur ou autre)?

Bien évidemment, cette communauté étant pour échanger, ne vous contentez pas de cocher seulement la case (ce serait trop facile). Bon vous avez le droit, évidemment, mais voilà. Donc voici un petit lien pour vous mener à un sondage :
http://www.pixule.com/306248713459_papier-ou-numerique.html

Et, comme vous devez le savoir, quelques jours après le début du débat, le petit sondage...
En fait, c'est très bien réparti (je ne le pensais vraiment pas) : 4 lecteurs assoiffés, 4 écrivains insatiables et 2 auteurs/lecteurs (qui ne savent pas comment choisir). J'ai été bien étonnée en voyant ça! Pas que j'ai une idée bien arrêtée (je fais parti de ceux, celles je crois même, qui n'ont pas réussi à choisir) mais je pensais, il est vrai, que la balance pencherait d'un côté ou de l'autre. Et bien non! :-)

J'attends avec impatience vos réponses! Et à mercredi prochain (pour moi) et samedi (prochain débat avec @<1861>@)...
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Papier ! pourtant je pensais qu'une liseuse serait plus pratique, mais je me rends compte que rien ne remplacera le toucher, la panique et la tension quand on perd son marque-pages. Même ça permet d'avoir un marque pages fétiche. J'en avais un que j'adorais et j'en ai pleuré quand je l'ai perdu (c'est dire si je m'attache à des conneries). Il était en cuir avec un fil de laine et un dessin de Don Quijote. Made in Guanajuato, la plus belle ville du monde. Du coup, j'ai voulu le remplacer par tout autre marque-pages en cuir absolument. Tout ça pour dire, que sans livre papier, pas de fétichisme de marque-pages ! :)
Image de profil de Orchidoclaste
Orchidoclaste
Ton nouveau marque-page est-il en forme de cravate ? XD

Moi c'est papier de préférence, pour le côté "tactile". Et tant pis si l'intégrale du Seigneur des Anneaux pèse presque aussi lourd qu'un chat !
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhh !!! tu me donnes une idée de marque-pages pour mes goodies ! XD plus facile à faire qu'un violon ou un archet ! (même si ça fait genre 50 shades XD).

Rien ne vaut le papier et puis ça fait faire des muscles :)

P.S. il est maigre ton chat XD
Image de profil de AlexandraKean
AlexandraKean
Papier numérique, quelle importance car de toute façon on se retrouve dans un autre monde?
Image de profil de Lisa Giraud Taylor
Lisa Giraud Taylor
papier, papier, papier...
Image de profil de Vicomte Bidon
Vicomte Bidon
papier plié, papier plié, papier plié, papier plié... oula c'est pas facile à dire vite
Image de profil de Lisa Giraud Taylor
Lisa Giraud Taylor
J'ai essayé .... je bave ;)
Image de profil de Rémi Silvergold
Rémi Silvergold
Personellement, je vais choisir papier, même si j'ai aussi des livres numériques. Pourquoi ?

D'abord, il y a les raison subjectives, très subjectives XD Le toucher du papier, le poid du livre, la qualité de la couverture (genre celles en cuir), son odeur (car tout livre a une odeur et j'adore sentir un livre chez moi, en le lisant ou avant de l'acheter. Franchement, une odeur peut grandement influencer la lecture, à des moments), la couleur du papier... Mais il y a aussi tout le contact humain (pour moi extrêmement important) qui se fait lorsqu'on va dans des librairies, lorsque l'on va dans des bouquineries, lorsqu'on parle, tout simplement, avec l'autre, dans un endroit entouré de bouquins...

Ensuite, il y a aussi d'autres raisons. Les livres numériques peuvent être pratiques. Très pratique, en effet, et ça peut faire gagner du temps au niveau universitaire, quand on essaye de citer (un petit ctrl + f et/ou un petit copier-coller)... mais, je vais être très honnête, le livre numérique, c'est bien et pratique seulement sur le court terme. En effet, les livres numériques reposent beaucoup trop sur le numérique. Et le numérique est, pour moi, éphémère. Après tout, lorsqu'il y aura une sorte de "retour en arrière" niveau technologique, pour de multiples raisons (pour aider l'écologie, car la Nature aura repris ses droits, car l'électricité se fera plus difficilement, car on utilisera la technologie pour autre chose (surtout au niveau politique), car il y a des hackeurs et que, si ces hackeurs ont des visés politiques, cerains peuvent faire en sorte d'effacer ces bouquins, etc...). Donc, lorsqu'il y aura cela, lequel des deux survivra le plus longtemps ? Le livre papier ? Ou le livre numérique ?

Pour moi, la réponse est évidente : c'est le livre papier qui survivra.
Image de profil de Izzie de Rives
Izzie de Rives
Le papier de préférence! Je lis un peu sur mon tel pour certains sp mais la lecture m'est moins agréable. J'aime bien avoir un livre dans mon sac, je lis lentement de toute façon donc j'ai pas vraiment l'utilité d'une liseuse. J'aime l'objet, l'odeur, avoir ma bibliothèque bien remplie, même de livres que je n'ai pas aimés (j'ai du mal à les revendre ou à les donner, les prêter ça dépend à qui lol, faut pas me les rendre tout abîmés sinon la tentation de le racheter est grande).
La liseuse, peut-être quand j'aurais plus de temps et pour les déplacements, ça peut être bien. Mais celle que j'avais n'a pas fait long feu, donc je me dis que c'est un peu fragile pour le prix que ça coûte...
Image de profil de Nath & Rochel
Nath & Rochel
J'utilise et affectionne les deux supports !

Le livre papier est plus cosy, plus détente, il a un coté "cocooning dans le canapé pendant les jours froids, avec tasse de chocolat chaud sur la table basse et chat sur les genoux". C'est aussi plus agréable d'offrir un livre papier plutôt qu'un ficher epub... xD Et j'adore avoir des rayonnages de bibliothèque bien pleins. Ce doit être mon objet de déco préféré !

La liseuse, j'aime beaucoup aussi et je l'utilise pas mal. En voyage, en déplacement... C'est extrêmement pratique, léger, on peut lire dans le noir... Et on peut amener 30 bouquins sans que ça pèse 1gr de plus (alors que 30 bouquins dans une valise... argl). Autre avantage des ebooks : le prix ! C'est idéal pour tester un livre, surtout quand notre bourse n'est pas extensible à l'infini. Souvent, si un ebook m'a énormément plu, j'achète la version papier ensuite =)

- N
Image de profil de Karen Robies
Karen Robies
Je suis tout à fait d'accord avec toi (ou vous ?) !
J'adore avoir une bibliothèque bien remplie, avec de beaux ouvrages, sentir l'odeur du livre et la sensation des pages au touché...etc

Cependant, je me suis pris une liseuse pour Noël (je m'auto fais des cadeaux ^^), et le simple fait d'avoir de quoi lire partout, et nuit et jour sans être encombrée c'est super !
Puis c'est un gain de temps, de place et d'argent !
Je ne lâcherais pas mes livres papiers, mais je vais de plus en plus lire sur ma liseuse, car autre la bourse non extensible, je n'ai pas une bibliothèque extensible non plus !

Voilà voilà =)
Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
Je suis à fond pour le livre papier, même si je lis quelques petites choses techniques sur l'écriture en ligne, ou certains mangas en scan.
Déjà, à notre époque d'écrans, je trouve que lire un livre papier permet de couper avec le monde virtuel, de revenir à quelque chose de plus matériel, de plus réel et vrai. En plus j'aime l'odeur du livre, son toucher, sa présence. Un livre papier est aussi pour moi un gage de liberté quasi totale, je peux l'emmener partout, sans me soucier si j'ai assez de batterie, si y aura un bug etc. Et puis, sans livre papier, beaucoup de métiers disparaîtraient, comme les bibliothécaires, les libraires, les relieurs... Enfin j'aime voir mes bibliothèques remplies de livre, ce qui, en numérique, n'est pas possible, cela perd de son charme !
Après, pour amener les plus jeunes générations à lire, l'option numérique peut être un avantage, mais rien ne vaudra jamais le livre papier pour moi ! :)
Image de profil de Lily C.M.V
Lily C.M.V
Pour la version papier et la version audio.
Image de profil de Alain Lefebvre
Alain Lefebvre
Pour une raison qui m'échappe, le livre papier est sacralisé. Selon moi, c'est absurde. J'ai beaucoup d'affection pour certains livres de ma bibliothèque, c'est vrai mais c'est rapport à leurs contenus, pas au fait qu'il soit fait de papier !

Les supports évoluent, changent, disparaissent car c'est bien le contenu qui compte. Les morceaux de musique étaient sur disques vinyls, ils sont passés sur CD et, désormais, sont complètement dématérialisés et ça change quoi ?

J'écoute toujours les mêmes et avec autant de plaisir. Pareil pour les films, les DVD ont quelle espérance de vie désormais ?

Bref, revenons aux livres et voici la liste des avantages que je vois pour les supports numériques versus les supports papiers :

1- on peut emporter sa bibliothèque avec soi
Quand on part en voyage, on peut emporter 2/3 livres avec soi mais, au-delà, ça devient tout de suite nettement moins pratique... Le lecteur numérique est aux livres ce que le lecteur MP3 est aux disques : la liberté liée à une grande capacité d'emport. Sur mon kindle, j'ai plusieurs dizaines de titres (principalement des PDF d'ailleurs mais là n'est pas le sujet). C'est grâce à sa capacité que j'ai pu emporter avec moi partout et lire "l'histoire de la révolution française" par Adolphe Thiers en 20 volumes... Vingt volumes, vous imaginez cela en support papier ?

2- la lecture est confortable
Oui et il ne s'agit pas seulement de lisibilité (encore que l'argument lisibilité est seulement valable pour les lecteurs basés sur le procédé Epaper, voir à http://fr.wikipedia.org/wiki/Papier_%C3%A9lectronique). Car s'il y a bien un truc que je n'aime pas avec les livres papiers, c'est de devoir les tenir à deux mains (sinon, l'effet mécanique d'une reliure rigide tend à refermer le livre...) !
Je ne suis pas le seul à être dérangé par cette posture obligatoire (sauf à "casser" franchement la reliure ce qui peut entrainer d'autres problèmes comme la perte de pages...) puisqu'il existe même des accessoires pour tenir le livre en position sans qu'il puisse se refermer accidentellement. Passons aussi rapidement sur la nécessité d'un marqueur physique pour repérer le point de lecture, le lecteur numérique gère tout cela bien mieux.

3- un système de référence embarqué est présent à tout instant
Sur le Kindle, on peut avoir la définition d'un mot simplement en plaçant le curseur devant lui et l'entrée correspondante du dictionnaire s'affiche (un simple résumé sur 2 lignes mais on peut avoir plus simplement en appuyant sur une touche).
Sur l'iPad (application iBooks), c'est encore mieux : on le choix entre le dictionnaire ou wikipedia.

4- la prise de notes est facilitée
Mon premier Kindle était équipé d'un clavier. Avant de le recevoir, je me demandais si cela était bien utile... Désormais, je ne me pose plus la question car je l'utilise, tout simplement !
Grâce à ce clavier et à la gestion des notes intégrée au logiciel, la prise de notes est facile et il est ensuite simple de parcourir ces notes et de les gérer. Dans le cadre de la relecture/corrections d'un livre, je peux dire que c'est d'une grande aide comme je viens de la vivre avec notre livre sur l'histoire de l'informatique...

5- l'achat de titres est facilité et la livraison est immédiate
Bon, une fois de plus on est dans la satisfaction de la pulsion immédiate qui caractérise si bien notre société de consommation !
Mais on doit admettre qu'il est tout de même bien agréable de ne pas avoir besoin d'attendre sa livraison par la poste pour commencer la lecture d'un titre qu'on vient de commander !
Ce côté achat presse-bouton est sans doute critiquable dans son principe mais bien pratique dans son application, j'avoue...

6- il est possible de lire des extraits avant d'acheter un nouveau titre
Alors ça, c'est un vrai plus, sans conteste !
Pourvoir télécharger gratuitement le ou les premiers chapitres d'un ouvrage pour l'évaluer, voilà qui va dans le bon sens. Du coup, on évite une bonne partie des déceptions (pas toutes car certains titres commencent bien et partent en vrille après !).

7- la "lecture sociale" devient possible
Sur le Kindle, on peut consulter les passages les plus souvent soulignés (view popular highlights) par les autres lecteurs. Ce n'est pas encore grand chose mais imaginez ce qu'on va pouvoir faire en creusant cette direction. Là, le livre numérique a un boulevard devant lui, on ne sait simplement pas à quelle vitesse les acteurs de ce marché vont être capable de l'exploiter...

8- l'auteur va pouvoir interagir avec ses lecteurs
Là, c'est à prendre au futur car ce n'est pas encore vrai sauf rares exceptions (il y a quelques auteurs qui ont choisi de diffuser leurs livres à travers des applications spéciales afin d'y inclure un forum par exemple et ainsi établir un lien interactif avec leur lectorat). Ici encore, c'est comme pour le point #8, ça va prendre du temps mais c'est une dimension qu'on va voir grandir, inévitablement et où seul le livre numérique peut aller...

9- le prix des titres est inférieur aux versions papier
Sur ce dernier point, il faut avouer que ce n'est pas toujours vrai : sur Amazon, on trouve désormais des livres en version Kindle qui sont au même niveau de prix que les versions papier. Autre point important qui réduit un peu l'intérêt de ce 9ème avantage, c'est que le différentiel de prix (entre version numérique et version papier) n'est pas aussi élevé qu'il le devrait et c'est particulièrement vrai sur l'offre venant des éditeurs français... On peut dire que ces derniers "font de la résistance" vis-à-vis de ce nouveau marché et c'est une attitude que j'ai du mal à comprendre...

Pour conclure, même si je pense que le livre numérique présente bien tous les avantages listés ci-avant, il faut tout de même avouer qu'il ne représente encore pas grand chose sur le marché français... Alors que la place du livre numérique est déjà bien ancrée sur le marché US, on doit dire que, chez nous, on en est encore qu'au début.
Image de profil de Mansuz
Mansuz
Est ce que tu peux prêter ou donner un livre numérique ?
Image de profil de Luc Witz
Luc Witz
le papier sans hésiter, quand il s'agit d'acheter un livre.
mais le numérique c'est quand même bien, sinon on ne serait pas en train de se lire les uns les autres.
il y a encore des éditeurs qui exigent des versions imprimées, ca coute cher, c'est encombrant, etc....
je dirai que le numérique est génial pour découvrir de nouveaux livres, de nouveaux auteurs, mais qu'une fois que le choix est fait, rien ne remplace la version papier.
pour ce qui est d'écrire, j'ai commencé avec le papier, oui c'est sympa, plein de charme, etc...mais surtout ,que de temps perdu dés qu'il s'agit de tout mettre au propre. le numérique c'est moins romantique certes mais que de confort.
Image de profil de Caiuspupus
Caiuspupus
Il manque les livres audio dans les possibilités. Personnellement, c'est une forme de lecture que j'adore !
Sinon, le papier, bien sûr. Le numérique, très rarement (seulement sur scribay, jamais sur kindle ou autre). Il s'agit surtout de confort de lecture. et aussi parce que je lis différemment sur un écran, je scanne plus que je ne lis.
Image de profil de jean-alain Baudry
jean-alain Baudry
écrire, le clavier me plaît pour cette façon de former les mots et les phrases sans "pattes de mouches", je n'ai plus de crampes dans mes vieux doigts, et je peux me relire sans effort...
lire, je n'aime pas le format "feuille doc", mais Word a installé la lecture "livre" qui est plus plaisante malgré que la dernière version n'accepte pas les corrections. les écrans illuminés ne me conviennent pas, aussi j'imprime... par contre la liseuse d'Amazon me procure une lecture agréable, légèreté, stock toujours présent, où que l'on soit on peut la mettre en route. en plus je colle dans le stock mes propres écrits pour les lire (éventuellement) à autrui. autre avantage, tous les textes sont calibrés identiques, on se concentre sur le style, épatant !
bye, jab.
Image de profil de CharlotteKW
CharlotteKW
Personnellement j'aime écrire sur papier ET numérique, mais j'apprécie beaucoup de lire une histoire sur papier. C'est moins fatiguant pour les yeux, je trouve.
Image de profil de phillechat
phillechat
En fait, je lis sur les deux supports, mais j'écris et je publie en numérique !
Image de profil de Rosa Carmon
Rosa Carmon
Tu publies sur Amazon ou la Fnac ou des sites comme ça? J'ai entendu dire que c'était possible en pdf ou je sais plus quel format.
Image de profil de phillechat
phillechat
Non, je ne publie que sur ds sites gratuits: plus simple !
Image de profil de Rosa Carmon
Rosa Carmon
Ah, d'accord, mais du coup, tu ne vends pas tes publications.
Image de profil de Alexis Garehn
Alexis Garehn
Sans hésiter : le papier !

J'ai tendance à lire en diagonale sur l'écran, j'ai bien du mal à me concentrer sur ce que je lis. Par contre, le papier prenant beaucoup de place, j'emprunte beaucoup en bibliothèque.
Image de profil de EmmaAvis
EmmaAvis
Sans aucune hésitation la version papier !
D'une part, j'ai eu un ordinateur assez tard, lorsque j'ai commencé mon BTS...
Les livres, étant enfant, je les trimballais de partout avec moi, même lorsque je faisais mes cures thermales... ce qui faisait bien rire les aides soignantes à l'époque !
Même encore, malgré le fait d'avoir un smartphone, j'ai toujours un livre dans mon sac à main et je ne me lasse pas d'aller dans les librairies ou les médiathèques.
Je travaille toute la journée sur ordinateur, donc en rentrant à la maison, hors de question de me remettre devant l'écran.
Mes histoires sont écrites d'ailleurs sur des cahiers papiers (et j'en ai une tonne !) que j'ai toujours aussi dans mon sac au cas où une brillante idée me passerait dans la tête !
Mon mari me dit à chaque fois de le noter dans le mémo de mon portable mais je n'y arrive pas...
Noëli, tu parles de fanfiction, rassures toi, je ne connais aussi que depuis quelques années et j'adore ! autant sur des livres comme Harry Potter ou sur les séries télé...
Mais mon choix reste sur la version papier.
Image de profil de Jo .
Jo .
Oh! les cahiers... Moi aussi je préfère. Ecrire sur ordi, c'est tout de suite moins agréable. Trop facile je trouve. Alors que sur le cahier, il faut réfléchir à ce que l'on va écrire, comment, on est plus long dans le tracé des lettres (et c'est bien normal!) du coup, les phrases à rallonge comme celle-ci, il y en a moins (je pense). Rien ne vaut le papier pour écrire! :-)
Image de profil de Rosa Carmon
Rosa Carmon
"Sans tri d'éditeur, de relecteur, de correcteur, j'ai plus l'impression de me livrer à un travail de débroussaillage qu'autre chose.": justement, moi j'en ai assez que ce soient les éditeurs qui me dictent ce que j'ai à lire, j'en ai marre des rentrées littéraires, des prix littéraires où le goût est orienté, des modes, des émissions littéraires où c'est toujours les mêmes que l'on invite, etc ...
Après, oui, il y a des éditeurs, des libraires, des amis avec qui mes goûts sont en affinité, alors oui, je peux m'y fier, mais de façon globale, le monde de l'édition est quand même une énorme imposture, il n'y a qu'à voir combien gagne un auteur sur un livre de 20 € (je crois que c'est 3€ environ), donc il y a de quoi dissuader les talents.
Du coup, effectivement, je trouve l'auto-édition assez intéressante, mais, même entre les blogs, les sites d'information, il y a beaucoup à lire, tout et n'importe quoi comme tu le décris très bien, mais cela nous entraîne à exercer notre sens critique et notre libre arbitre, je trouve et il y a des pépites qui passent à travers les mailles du filet de la bien-pensance, parce que faire lire quelque chose d'innovant et de constructif pour l'humanité (pour moi, c'est ma définition du "bon"), cela n'intéresse pas grand monde, du moins pas dans le monde économique tel qu'il est pensé actuellement.
Image de profil de Jo .
Jo .
Très joli... :-)
Ainsi tout le monde préfère papier... Je ne vais pas dire le contraire, c'est aussi ce que je préfère (même si je ne peux pas nier que ma liseuse me manquerait vraiment si je ne l'avais plus).
Et, si tu veux être rassurée sur la qualité des histoires, je peux te conseiller la liseuse, justement (peut-être que tu connais en fait, je viens d'y penser...). Par exemple, tu as des liseuses qui travaillent avec fnac ou autre. La mienne est avec Fnac, du coup, et ce ne sont que des livres avec éditeur sérieux. On y trouve quasiment tous les livres sur le marchés, parfois un peu moins cher (parfois vraiment moins, ça dépend).
Enfin voilà...
Image de profil de Rosa Carmon
Rosa Carmon
Pour moi, papier.
Comme Marion, un contact physique et sensoriel (moi-aussi je sens les livres) est essentiel, voire indispensable.
J'aime avoir l'objet dans ma bibliothèque, le contempler, pouvoir le feuilleter lorsque je me réveille en pleine nuit.
Et offrir un VRAI livre, ce n'est pas pareil qu'offrir un PDF ...
Il m'arrive de lire sur tablette-liseuse, mais mes yeux se fatiguent beaucoup plus vite, même si je suis très étonnée de ma facilité d'adaptation au "numérique" au sens large après avoir fait de la résistance contre l'informatique (cela m'arrive toujours dans certains domaines).
Mais il faut avouer que le numérique, c'est pratique, on a accès à beaucoup de choses, parfois à distance, ce qui avant était impossible, à moins de se déplacer (ce qui peut avoir son charme aussi ...) et encore les catalogues n'étaient pas en ligne, ni centralisés, ce qui est le cas souvent.
De même, numériser un manuscrit ancien, c'est bien pour éviter la détérioration du manuscrit au fil du temps, même si moi qui ai l'occasion de travailler sur des documents du 17ème siècle, c'est très émouvant de travailler avec ces ouvrages et de les avoir dans la main.
La conservation des documents se pose aussi pour des questions beaucoup moins agréables, et je sais que la plupart des bibliothèques en Syrie sont en train de numériser les livres en leur possession (surtout les plus rares) avant que des fous furieux ne les détruisent et ainsi éviter le sort de la bibliothèque d'Alexandrie.
Après, notre société évolue: si on peut économiser des arbres, d'accord pour le numérique.
D'un autre côté, il faut aussi envisager la possibilité d'un énorme black-out nous empêchant d'avoir accès à nos numérisations, donc il faut aussi garder des traces sur papier.
Image de profil de Jo .
Jo .
Quelle est la marque de ta liseuse? Juste pour savoir. Personnellement, la mienne ne m'abîme pas les yeux car elle reproduit l'effet papier (c'est pas vraiment pareil, c'est sûr, mais bon quand même). Mais il est vrai que je ne prends jamais autant de plaisir en lisant qu'avec un bon bouquin papier (pauvres arbres...).

Mais il est aussi vrai que la liseuse, c'est pratique, le soir (surtout à mon âge), quand on veut lire sans déranger le reste de l'étage (mon frère à le sommeil léger comme ma mère). Ca fait beaucoup de lumière qu'une lampe de poche...
Image de profil de Rosa Carmon
Rosa Carmon
Ben, en fait, j'ai une tablette qui a une application liseuse et le logiciel que j'utilise s'appelle Bibliovore.
Bon je crois qu'il y a beaucoup aussi de manque d'habitude, comme Noëli l'explique ...
Oui, après, concernant les arbres, oui, mais bon inutile aussi de nous culpabiliser, les arbres, ça se plante et il y a des traditions où lorsqu'un enfant naît, un arbre est planté.
Et je suis sûre que si on se décarcassait vraiment, on pourrait trouver d'autres matériaux.
Image de profil de Rosa Carmon
Rosa Carmon
"Je trouve que c'est facile de faire culpabiliser les lecteurs papiers sur leur manque de côté écologique (je ne parle pas de toi, MissJo)...": si c'est à moi que cela s'adresse, non, non, relis ce que j'ai écrit, je ne culpabilise pas les lecteurs papier, bien au contraire, je les défends, et j'aurais plutôt tendance à culpabiliser les éditeurs justement et l'industrie du livre ... et cette frénésie du publier encore plus, encore plus, encore plus, plus d'argent, plus d'argent.

Non, mais faut penser aux arbres quand même, d'où l'idée de réfléchir avant de publier sur papier (comme maintenant, un prof réfléchit davantage avant de faire des photocopies excessives et projette sur écran), comme je le signale replanter plus systématiquement des arbres comme cela se fait dans certaines traditions, trouver d'autres supports, le numérique certes (mais qui génère d'autres soucis au niveau environnemental), mais il y en a peut-être d'autres!
Image de profil de Rosa Carmon
Rosa Carmon
"en tant que prof": comment ça, tu es prof et tu n'as pas encore lu le best-seller de la rentrée en EXCLUSIVITÉ sur Scribay -et j'entends d'ici la forêt amazonienne me remercier- Dérive Nationale ???? (Oublie Amélie Nothomb)
Ouh, la vilaine! :p

"faire écrire les élèves pour 4 lignes d'exercice": ça leur fait les pieds ... enfin, les mains. Il m'empêche que de plus en plus d'élèves sont INCAPABLES de lire une écriture manuscrite au tableau, et que ça y est, dans certains pays, on apprend à écrire direct sur l'ordi.
Image de profil de Rosa Carmon
Rosa Carmon
Ah, oui, si tu n'en peux plus de l'EN, tu vas être servie ...
J'ai pris Amélie Nothomb comme exemple justement pour le côté médiatique ...
Oui, je sais par expérience que l'on retient mieux en écrivant soi-même que par "procuration" pour pratiquer moi-même la prise de notes ...
Et bien, bonne continuation et ... bonnes lectures ...
Image de profil de Marion Tmp
Marion Tmp
Papier ! Papier ! Papier !
Au pire si c'est par souci d'argent, (des livres classiques sont gratuits sur certaines plateformes), un petit tour au CDI, ou à la bibliothèque. ( Ou pour ceux qui me connaissent, un tour dans la salle de français ;) )

Après je comprends, la liseuse c'est plus pratique, mais je ne vois la praticité que pour les voyages. Si c'est pour la taille, les livres poches, existent :)

Enfin, vous avez compris que le toucher du papier est important pour moi, ainsi que l'odeur. L'odeur, si vous voulez un fait bizarre sur moi, sachez que je sens tous les livres que je lis. (Ne vous moquez pas... je vous vois !)
Image de profil de Jo .
Jo .
Oh... tu as deviné le sourire sur mes lèvres! :-p
Oui, l'odeur c'est un truc important... Mais j'avoue que la liseuse, c'est pas mal pratique, quand même. Quand tu parles de la taille (la mienne, c'est comme un livre poche) c'est vrai pour un livre. Mais moi, j'ai une centaine de bouquins sur ma liseuse (oui, je sais, c'est beaucoup), dont une bonne partie sont des classiques ( sur liseuse, ils sont gratuits (certains)). Maintenant, emporte une centaine de bouquins (si je n'ajoute pas ceux papiers que je prends en plus) dans ton sac et dis moi ce que ça fait ! xd
(et pour moi, le CDI du lycée est fermé pour rénovation T-T)
0