Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Lady Lilyah

Démarrer son roman

par Lady Lilyah  il y a 2 ans
Bonjour à tous!

Je ne sais pas vous, mais j'ai beaucoup de mal à démarrer mes récits. Que mettre dans le premier chapitre? Le premier paragraphe? Les premières phrases? Le premier mot a-t-il beaucoup d'importance?

Alors, dites-moi, comment faites-vous pour bien démarrer vos récits?
Image de profil de kiki ♡
kiki ♡
Pour ma part, en tant que lectrice très jeune, je ne porte pas d'attention aux " mots " qui sont utilisés mais plutôt à l'originalité de la phrase qui va faire ressortir les premières impressions du roman. J'ai toujours trouvée dur d'écrire un début et une fin, haha x3
Image de profil de Grégory Bryon
Grégory Bryon
Je vais prendre le problème à l'envers. En tant que lecteur, quelle importance ont les premiers mots, les premiers paragraphes, les premières pages ?
Pour ma part : aucune. Je me fous complètement de la technique utilisée, tant que je n'ai pas à corriger un mot sur deux. Et ce serait même l'inverse, en fait. Si le texte est trop alambiqué, et qu'il faut y chercher plusieurs sens, ça me gave. Je lis un roman pour m'y évader, pas pour subir une prouesse technique. Ça doit être clair et me tenir en haleine.
Et le défaut principal dans beaucoup de romans que je lis, c'est l'exposition. Un peu comme si l'auteur avait peur qu'on ne saisisse pas son univers, il nous assomme de descriptions (si vous ne voyez pas de quoi je parle, lisez du Tolkien et son habitude de décrire un buisson pendant une page et demi ^^). Pour ma part, si je n'ai aucune question sur l'univers à la fin du premier chapitre, c'est plutôt mal barré. C'est bien d'être paumé au début et de tout découvrir petit à petit. Ça force l'immersion. Mais c'est sûr qu'il faut que ce soit bien fait.
Voili voilou. C'était mon petit avis d'auteur débutant et de lecteur occasionnel.
Image de profil de Vendarion d'Orépée
Vendarion d'Orépée
N'importe quel professionnel vous dira que les premiers paragraphes d'un roman ou d'un chapitre sont déterminants pour accrocher ou non l'intérêt du lecteur, et c'est d'autant plus vrai à l'air du numérique et du zapping internautique ou il suffit d'un clic pour passer d'un roman qui n'accroche pas à un autre qui sera peut-être plus intéressant.
peut-être...

Les premiers paragraphes doivent donner le ton, imposer une ambiance et présenter les personnages principaux. Les premières phrases doivent aussi être très simples : sujet-verbe-complément. C'est d'autant plus évident qu'avant ces phrases, il n'y a rien.

La "technique" pour bien réussir sa première phrase réside justement dans la simplicité, mais cette simplicité n'est pas une absence de technique, elle est délibérée et mesurée.
Image de profil de Grégory Bryon
Grégory Bryon
C'est justement ce que je reproche aux professionnels : de trop s'intéresser à la technique (je parle pour moi en tant que lecteur).
Autant je suis d'accord qu'un 4e de couv est hyper important. Mais si j'ai accroché au résumé, et pas au premier chapitre, je ne vais pas arrêter la lecture pour autant. C'est peut-être une volonté de l'auteur de me perdre au début, je n'en sais rien.
De manière général, un roman souffre de la même problématique que la poésie, à savoir qu'il y a trop de règles, de contraintes. Il y a un canevas, tout le monde le respecte, sauf quelques excentriques. Bon, j'exagère un peu, mais c'est le sentiment que j'ai. Quand je vois certains se prendre la tête sur la longueur de leurs chapitres, je ne comprends pas. J'ai envie de dire : écris ton histoire comme tu en as envie, et on s'en fout si tel truc n'est pas dans les normes.
C'est comme pour la musique. Tu le sens de suite s'il y a les tripes de l'artiste ou si c'est juste un morceau sans âme, peu importe le niveau technique. Et autant je comprends parfaitement les perfectionnistes, autant j'ai l'impression que parfois (souvent ?) la technique enlève de la richesse plus qu'elle n'en apporte.
Mais encore une fois, ça n'est que mon humble avis de lecteur.
Image de profil de Vendarion d'Orépée
Vendarion d'Orépée
Oui, j'avais bien compris que tu as un problème avec le "concept" de technique, et pourtant... les conseils de simplicité que tu donnes pour les premiers chapitres sont justement très proches de ce que recommanderaient des professionnels, alors que ce sont précisément les amateurs qui ont le plus de chances de se noyer dans de longues descriptions, faute de comprendre leur impact sur le lecteur.
L'écriture est, comme la peinture, un art à part entière. Mais comme la peinture, c'est aussi une technique dont il faut maîtriser les règles si on veut s'en affranchir
Image de profil de staffez
staffez
le premier chapitre est très important puisqu'il donne le ton du récit. quand tu écris le premier jet, ne te prend pas la tete avance dans l'histoire, a la relecture les modifications viendrons naturellement. sinon il y a une méthode utiliser par certains c'est d’écrire ton histoire en commençant par le fin et remonter jusqu'au début de l'histoire. ça permet d’éviter les problèmes d’incohérence et de se perdre dans la trame.
Image de profil de BeyondTheWords
BeyondTheWords
Pour moi, la première et la dernière phrase d'un roman sont les plus importantes, parce que ce sont la première et la dernière impression qu'on laisse au lecteur. Personnellement, quand je me rends en librairie et qu'un résumé de livre m'intéresse, je lis la première phrase pour voir si elle m'intrigue. Cette première phrase peut -être originale (très longue et s'étalant sur plusieurs lignes, par exemple) ou au contraire très simple et même banale (en apparence tout du moins), comme savaient si bien le faire Camus et Proust. A toi de voir, compte tenu de ton récit, ce qui est le mieux. Ne t'inquiète pas, tout te viendra naturellement. Et ton début pourra être modifié plus tard, donc laisse-toi porter par les mots sans te poser de questions.
Image de profil de Hophop Hop
Hophop Hop
(Je doute de pouvoir vraiment t'aider, mais on ne sait jamais...)
Je me souviens avoir passé des semaines, voir des mois à écrire, réécrire, corriger, mon premier chapitre sans jamais écrire la suite. La première phrase a été modifiée tellement de fois que j'ai arrêté de compter, sans parler du reste du texte...
Et puis, je me suis décidée à arrêter de penser que le premier jet devait être parfait, à me dire que de toute façon il y aurait plusieurs réécritures, des heures entières pour trouver les bons mots plus tard. Et là, j'ai commencé à écrire tout le récit, de A à Z, sans plus me soucier du début.
Une fois ce brouillon terminé (affreusement désordonné et plein d'incohérences, d'ailleurs), je me suis penchée une nouvelle fois sur le premier chapitre. Et ça a été tout de suite plus facile de le réécrire - et de faire de même avec le reste du récit, d'ailleurs.
Le seul fait de me dire que je pourrais tout modifier plus tard m'a énormément aidée à avancer et à écrire quelque chose qui a fini par me plaire, au bout du compte... Donc je pense que tu ne devrais pas t'inquiéter pour ton début - ni le reste - pour l'instant, et passer tout de suite au reste du récit. ^^

EDIT : Après coup, je me rends compte que je rejoins énormément la réponse de Eric Kobran ... Désolée pour ce doublon. x)
Image de profil de Lady Lilyah
Lady Lilyah
Pas de soucis, une petite piqûre de rappel ne fait pas de mal ;) En plus, cela me permet de voir que je ne suis pas la seule à travailler de cette manière!
Image de profil de Lady Lilyah
Lady Lilyah
Merci à tous pour votre aide, j'y vois déjà beaucoup plus clair!
Image de profil de Eric Kobran
Eric Kobran
Je comprends peut-être la question différemment de ceux qui ont déjà répondu. Mais si c'est un blocage technique, passe directement à la suite et finis ton roman. Il sera toujours temps de reprendre la première page à la fin de l'écriture, avec une meilleure vision du roman.
Image de profil de Lady Lilyah
Lady Lilyah
Toutes les réponses apportent des éléments intéressants, mais effectivement, à la base ma question portait sur la technique ;)
Image de profil de Eric Kobran
Eric Kobran
En tout cas, si c'est ton seul blocage, tu as de la chance. C'est en général le début qui est le plus facile à écrire car c'est un projet tout neuf, une super idée, on a encore de la motivation et de la fraîcheur.
On trouve plus souvent des auteurs (comme moi) qui ont des tonnes de débuts de romans et qui n'arrivent pas à finir le manuscrit ou ont une histoire qui finit pas s'essouffler.

Je te dirais donc de foncer dans l'écriture et de finir le manuscrit. Dans quelques semaines, quelques mois, ton roman sera achevé, tu maîtriseras parfaitement l'histoire et l'ambiance du roman. De plus, à la marge, tu seras une meilleure auteure et donc plus à même d'écrire un incipit parfait.
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
je te mets ici un commentaire que j'ai posé sur la première page d'un auteur...

"le premier pas est en effet très important il sera le témoin de la maîtrise de l'auteur et de son travail...

Au stade de la première page c'est ce qu'on regarde parce que l'histoire on l'a pas et qu'au final on s'en fout... le problème de l'histoire se posera après au fur et à mesure qu'on avance dans le texte, mais avant d'avancer il faut y entrer et pour y entrer il faut qu'on se sente en confiance... confiance auteur/lecteur. Qui fait que quand tu ouvre un livre c'est un livre, pas un texte que tu corriges... tu comprends ? Sur la première page on juge ni le scénario, ni le thème choisi, on juge la capacité d'écriture. Et quand elle est au rendez vous on sait déjà que derrière le reste suivra à peu près... ça peut paraître dur et sévère mais c'est vérifié... on peut dire que c'est réducteur de juger sur une première page mais crois moi, j'insiste parfois en allant plus loin, et je trouve rien... Par contre l'inverse se trouve. Tu as une super première page et sur la longueur, ça s'essouffle. Mais la première page qui tient pas et le reste qui est béton, ça j'ai jamais vu."

Voilà j'espère que ça répond à ta question... ;-)
Image de profil de Lady Lilyah
Lady Lilyah
Je vois parfaitement ce que tu veux dire et je tâcherais de suivre tes conseils pour améliorer mes récits. Merci!
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Alors, comme Sangre je n'ai pas de formation d'auteur, mais ayant fait des études de littérature, il y a quelques points qui me restent en mémoire et qui peuvent peut-être t'aider. Mais bon ce sont des choses selon mon avis donc pas forcément objectif ni adapté.

-Déjà oui les premiers mots sont cruciaux. C'est la première gorgée du roman. Le premier pas de ton lecteur dans ton histoire. Donc mieux vaut leur donner envie de s'immerger dedans, plutôt que de faire dire à ton lecteur "elle est un peu fraîche, je retenterai un autre jour"
On lit énormément de choses dans un environnement première phrase. On lit l'univers, le ton, l à complexité, les différents niveaux de lectures...

J'ai un exemple que j'adore : le début de Orgueil et Préjugés. "It is a truth universally acknowledged that a young man in possession of a good fortune must be in want of a wife".
En une phrase tout est posé : le mariage, qq centrale dans le roman, sa qualité financière plus que romantique, mais également le questionne ment des institutions et de la doxa : qui a établit cette vérité ? Et comment ça elle est universelle ? Pourtant personne ne t'à rien demandé à toi lecteur. .. ni au jeune homme d'ailleurs, on n'entend pas sa voit. Et ce "must" indiqué soir une injonction interne : il est un peu obligé de le faire en fait, par lui même, sois une forte probabilité . Mais dans ce cas, si c'est une probabilité, alors ce b'est pas une vérité universelle....

Bref tout ça pour dire que selon moi les premiers mots sont cruciaux. Et desolee pour les fautes, je suis sur mon tel. Dans l'idéal je devrais pas poster mais je suis en transit toute seule pour 2h et je m'ennuie.
Image de profil de Lady Lilyah
Lady Lilyah
Ah, Orgueil et préjugé! J'ai adoré! Bon, ayant fait des études d'anglais, je ne pouvais pas passer à côté de Jane Austen^^ Merci pour toutes ces précisions et, ne t'inquiète pas pour les fautes, quand je suis sur le téléphone, j'ai également de sérieux problèmes avec l'orthographe!
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Copine ! :D (Etudes d'anglais aussi. Tu t'en doutais après le coup sur Jane Austen, je suppose. J'espère que je n'ai pas trop enfoncé une porte ouverte, du coup).
Image de profil de Lady Lilyah
Lady Lilyah
Non, t'inquiète! On en avait parlé en cours, mais on s'était attardé sur le dialogue entre M. et Mme Bennet quand cette dernière apprend l'arrivée en ville de M. Bingley ^^

J'ai fais master enseignement après la LLCE anglais... As-tu suivi le même parcours? (envie de savoir si j'ai une potentielle collègue prof sur la communauté :D)
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
J'ai suivi un parcours proche : Licence LLCE, master LLCE spé littérature, et concours. Je suis actuellement en thèse, même si je patine un peu :D.
Et oui, j'ai eu mon concours, et passé mon année de stage, je serai néotit à la rentrée. Je suis un bébé prof (Je ne suis pas venue à l'anglais directement en fait, donc c'est pour ça que malgré mon âge, j'en suis encore au début).
Image de profil de Lady Lilyah
Lady Lilyah
Je viens d'obtenir le concours :) Je serais fonctionnaire-stagiaire à la rentrée. En collège. Si tu as des "tuyaux" pour bien démarrer l'année, je suis preneuse! Je m'essayerais peut-être à l'agreg' plus tard^^
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Ah bah oui, je peux peut-être t'aider, j'ai fait mon année de stage au collège. je vais t'envoyer un message pour ne pas prendre plus d'espace sur ce sujet.
Si tu veux, je peux te rencarder sur l'agreg aussi, c'est un peu un monde de fou.
Image de profil de Sangre13
Sangre13
Lady Lilyah
Hum, grand problème que tu as là (que ce soit claire, je suis loin d'être une experte mais bon breeef...).
Ce que je fais, c'est que je trouve l'idée de base, et la laisse mûrir histoire de savoir qui sont les personnages et ce qui se passera. Ensuite, je trouve d'autres idées, je les fait mûrir, je commence l'ébauche d'une histoire qui n'arrivera jamais et je mixe tout ensemble. Je prends le bon et le mauvais, ce qui rend mon projet plus grand et je suis souvent plus inspirée.
Après, pour la rédaction, j'écris comme je le sens et parfois je rephrase (je ne sais pas si ce mot existe mais bon, tu m'as compris...) par dessus si c'est vraiment pas clair ou moche.
Bon, les autres questions maintenant: Le premier mot à son importance certe mais le premier paragraphe et la première page, beaucoup plus. Mais c'est vraiment sur le premier chapitre que tout se joue, si le lecteur aime ton chapitre, il ira plus facilement lire la suite.
Dernière question et après t'es débarrassée de moi ^^. Dans ton premier chapitre mets ce qui posera les bases de l'histoire, ça peut être un moment du passé ou un qui sera plus loin dans l'histoire. Ou bien, troisième cas, tu commence ton récit directe...
Bon, j'espère avoir pu t'aider :-)
À la revoyure!
Ps: bienvenue dans la communauté ^^
Image de profil de Lady Lilyah
Lady Lilyah
Je pense déjà suivre les conseils que tu me donnes, donc je ne suis pas complètement hors sujet, ahah!

Merci :)
0