Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Marie Tinet

Battle numéro 1 - ouverte à tous

par Marie Tinet  il y a 4 ans
Je lance la première Battle avec un texte écrit sur le tas, directement dans le post. J'espère qu'il vous inspirera ! Hâte de voir vos réponses !

---

Hey, toi ! Oui, toi ! Retourne-toi quand je te parle ! Regarde-moi dans les yeux ! Voilà, tu as compris. Il faut que tu arrêtes ! Que tu te reprennes ! C'est un fantôme que j'observe, non pire : la mort ! Pourquoi te refuses tu à sourire au monde ? À diffuser un peu de toi, un peu de vie ? Les cartes sont dans tes mains. Pense à toi. Pense aux autres. Tu mérites de voir le bonheur qui circule dans les rues de ta ville. Saisis l'énergie des enfants, la sagesse des vieillards. À toi de jouer maintenant.
Image de profil de E'lia
E'lia
Vous apprendrez très chère, que selon ma pensée, le Noir est la plus belle, la plus vraie des couleurs. Qu'y a-t-il, je vous prie, de plus profond que le Noir ? C'est la couleur de la nuit. La couleur de l'âme, celle cachée au fond du regard. Une couleur si entière qu'elle retient toutes les autres. Qu'elle embrasse toutes les autres. C'est la couleur de la mort et la couleur de l'Univers. Car oui, à l'oeil de l'observateur, il semble Noir, l'Univers. Tout entier. Le Noir le plus profond et le plus intemporel qu'on puisse imaginer. Quelque part, c'est la couleur du temps. De quelle autre couleur pourrait-on vanter le mérite de représenter à la fois aussi parfaitement la mort et l'Univers, la mort... et la vie ? Cette couleur-là, aussi, mérite d'être décrite. De temps à autres, il faut laisser le Noir envahir le tableau. Prendre les feuilles des arbres, les pétales des fleurs, parsemer les nuages de menace. Colorier le monde de sa couleur à lui. Car il appartient au monde. Car pareil au phoenix, là où le monde s'écroule, toujours il se reconstruit. Plus fort. Plus résistant. Plus beau. Ces regards qui vous traquent, et à qui vous attribuez la couleur du temps, ne peuvent être malsains que si vous leur donnez le pouvoir de l'être. Comme le sentiment qui les accompagne. Avez-vous essayé déjà d'embrasser la couleur de l'Univers ? Faites. Et sous le malaise, vous verrez, se cache le véritable trésor.
Image de profil de Jonas
Jonas
On n’a qu’une vie.
À quoi bon se morfondre dans une quelconque catacombe ?
Sors, avance, n’aies pas de regrets.
Demain, c’est toujours plus tard, trop tard...
Alors vas-y.
Elle passe si vite.
Mes filles m'initient
Aux poètes de la rue
Les Big Flo et Oli
Deux gamins toulousains
Qui assurent qu’à vingt ans,
on en voudrait quarante et qu’à quarante on aimerait l’inverse.
Pas faux.
Une règle, une seule.
Pas de regrets.
Image de profil de Marie Tinet
Marie Tinet
Et si le monde était noir ? Y as-tu pensé ? Les couleurs ne sont peut-être que des nuances de gris. Touches de peinture fades que le soleil n'éclaire plus. Quand mon monde s'écroule, j'y crois parfois. Et puis, je me reprends à chaque fois, pour continuer à avancer sous les bombes, les regards et ce sentiment malsain qui tourne autour de nous.
Image de profil de E'lia
E'lia
Sourions mes amis. Vous aussi, souriez ! Cessez donc je vous prie de vous harponner à la lame de mots qui serviraient bien mieux à d'autres destinées. Comme dit la demoiselle, il faut en profiter. Profiter de nos yeux capables d'observer, et de s'émerveiller du monde et des lumières qu'il est prêt à offrir pour peut qu'on s'en approche. A la mode des grands des siècles passés, à notre tour narrons la vie au travers de sonnets, de romans, de nouvelles et d'autres drôleries, rendons à d'autres yeux le pouvoir des couleurs, celui de s'ébaubir devant d'autres beautés, devant les vérités cachés par ce brouillard, celui du quotidien, épais et malaimé. Qu'on affute les plumes, qu'on lisse les parchemins. Donnons à aujourd'hui les couleurs de demain.
Image de profil de Dehorian Green
Dehorian Green
Que c'est mignon tout ça, vous voulez jouer aux mots ? Oserez-vous danser au rythme de la vie ?

Oubliez les adages et oubliez un peu de la froide décence touchant à l'indécence. Oubliez la pudeur et oubliez le beau. Soyez vous sans façon, osez donc le mépris de la bien-séance.

Rattrapez donc le gant que je vous jette ici.
Image de profil de Marie Tinet
Marie Tinet
Gardez vos gants, je préfère vivre dans la misère plutôt que dans la charité. Oui, je suis pauvre. Et alors ? Ce n'est pas une maladie ! Je me satisfais des petits riens de la vie et c'est déjà beaucoup. Je m'habille de vieux vêtements, mais je suis riche à l'intérieur. Le respect de mes valeurs vaut bien plus à mes yeux que vos maisons luxueuses et vos voitures polluantes. Je ne cherche pas à vous critiquer, juste à vous faire comprendre ma différence, juste à me faire respecter.
Image de profil de Dim
Dim
Tu rigoles j’espère ? On ne m’appelle pas Casper. Ma vie ne va pas à l’envers ni ne ressemble à l’enfer.
Je ne suis pas non plus calotin, ne souris pas comme un chérubin pour plaire à mes voisins.
D’un côté il y a la bonne volonté, d’un autre un sourire fausset affiché, il ne faut pas tout mélanger.
Je ne fume plus le cannabis, j’ai perdu le smiley du vice, c’est pas pour ça que j’incarne Anubis.
Aux contemplatifs je dis merde. La vie s’expérimente sans qu’elle se perde. Les objecteurs sont de nuisibles saperdes.
Je continue mon chemin, plus je le suis plus il va loin, loin des conseils altruistes brille mon destin !
0