Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Jean S.

Quel statut choisir pour diffuser son livre en librairie ?

par Jean S.  il y a 3 ans
Bonjour

Je suis actuellement en train de commander des exemplaires de mon livre auprès d’un imprimeur pour ensuite démarcher des libraires et les placer dans leurs rayons. Internet, ça va un temps, mais ce n’est pas tout. ;)

Seulement voilà, pour facturer un libraire, il faut avoir un statut spécial, et le plus indiqué semble être celui de micro-entrepreneur. Le statut vous permet d’avoir une situation légale et déclarée. Tout n’est pas rose, car dès qu’il y a chiffre d’affaires, il y a calcul des cotisations, 13,5 % sur le chiffre d’affaires (et non pas le bénéfice). Du coup, il ne faut pas faire n’importe quoi. Sur un livre à 20 €, je vous laisser imaginer ce qu’il reste une fois que l’imprimeur et le libraire ont pris leur commission. Mieux vaut savoir quel bénéfice on va en tirer (si tout est vendu) et que cela dépasse les 13,5 % afin de ne tout simplement pas perdre de l’argent. En plus de ça, il semble bien qu’il faille donc s’inscrire au RSI, et mon entourage a immédiatement levé les yeux au ciel quand il a entendu ça. On m’a promis les pires galères.

Mais bon, c’est un peu la seule situation qui semble possible. Devenir micro-entrepreneur éditeur. Néanmoins, je n’en suis qu’au début de l’étude du sujet et je peux difficilement avancer plus que ce que j’en aie déjà dit. Alors je voudrais consulter les uns et les autres ici qui aurait peut-être déjà tenté l’aventure. Si vous avez des infos ou de l’expérience, je sous tout ouïe.

Merci à vous pour les infos éventuelles. En tout cas moi je continue à creuser le sujet et vous tiendrez au courant si des gens manifestent l’envie d’en savoir plus.
Image de profil de DLD
DLD
Je m'étais un peu renseigné sur ce sujet. J'ai lu plusieurs articles où il était dit d'en-deçà d'un certains seuil de livres vendus, les impôts ne prenaient pas la peine de "lancer la chasse". Une sorte de tolérance tacite, non-écrite et qui ne tient qu'au bon-vouloir des contrôleurs. Quelqu'un sait ce qu'il en est réellement ? N'y aurait-il pas un employé du trésor public écrivain à ses heures sur Scribay ? (J'irai volontiers lâcher un commentaire exagérément positif sur une de ses oeuvres, même une très mauvaise)
Image de profil de Angie Edengac
Angie Edengac
Serait-ce une tentative de soudoiement absolument mal déguisée ? Tu m'as habituée à plus de subtilité...
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
À mon avis, si tu vends sous le coude, transactions en liquide si possible, tu ne risques rien. Si tu passes par des plateformes ayant pignon sur rue ou des libraires patentés, tu tends le filet pour te faire prendre. L'art de la guerre est de ne pas donner prise au doute ^^
Image de profil de Lisa Giraud Taylor
Lisa Giraud Taylor
Bonjour, vous pouvez donc choisir entre deux régimes : celui de micro-entrepreneur / auto-entrepreneur ou l’entreprise individuelle.
Perso, j'opterais pour le premier. Il faut aussi comprendre que la vente de votre livre est considérée comme une vente de marchandise et vous percevez donc un bénéfice sur la vente de ce produit. Le chiffre d’affaires annuel maximal est de 32900€ HT; le taux Impôt sur le revenu : 2,2 % avec un code APE etc.

Sachant aussi que si vous êtes salarié, il vaut mieux le signaler, sauf à être fonctionnaire, car il y a une autorisation tacite en tant qu'artiste, sauf à dépasser de plus 60% votre salaire annuel brut (et à ce compte-là, on est auteur à plein temps ;) !.

Mais, MAIS, le plus simple est de s'adresser à la CCI de votre ville car ils sont armés pour répondre à ces questions et à aider aussi dans les démarches...
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Maintenant que le RSI est enterré, qu'en est-il de la Sécu et des indépendants ?
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Rien ne change... du moins pour ceux que ne seront jamais malades ni retraités. ^^
Image de profil de Pepito Resk
Pepito Resk
Le mieux est de donner (gratos) ton bouquin à des potes et si ils sont sympas, ils te paieront l’apéro.
Image de profil de ennkhala
Image de profil de Jean S.
Jean S.
Merci pour le lien, toujours bon d'avoir des récits d'expérience et de voir que d'autre se sont bien aventurés dans cette direction. Je me demandais si d'autres n'avait pas tenté un statut différent.

En tout cas, dès que j'ai le temps, je m'intéresse à votre association.
Image de profil de Kiran Syrova
Kiran Syrova
Hors sujet :

ennkhala
J'ai été membre de votre forum à son ouverture après votre séparation de jeune écrivain !
Saisons d'écriture, quelle aventure !
Content de vous (re)voir.
Toujours auteure de nouvelles érotiques ?
0