Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Gobbolino

Vous avez dit cliché ?

par Gobbolino  il y a 2 semaines

Cela faisait longtemps que je n'avais pas lancé une discussion / jeu à la c...

Cette idée m'est venue en discutant au Scribmeet. On plaisantait sur les mirroirs servant de passage vers un Autre Monde, car à force de les utiliser, ce sont devenus de gros clichés, depuis Alice au Pays des Merveilles jusqu'aux romans publiés le mois dernier, et on s'est dit qu'en fait, Ok, le miroir, l'image renvoyée, tout ça tout ça.
MAIS EN FAIT, le meilleur moyen de passer d'une dimension à l'autre c'est clairement de passer par la machine à laver. Les chaussettes le font tout le temps, alors pourquoi pas nous ?

Et c'est ce jeu que je voudrais vous proposer aujourd'hui : prenez un cliché, et trouver une manière "plus logique" de l'aborder. ^^ (ou pas, on est au mois d'Août).

Image de profil de Ghost Hildly
Ghost Hildly
Après commencer son histoire par un réveil (voir les messages précédents) je propose le cliché de commencer par la météo.
Si on en est au point qu'une ME pointe cette particularité chez les primo-romanciers c'est peut-être parce que c'est plus fréquent qu'on ne le pense ;-) (source : https://anne-carriere.fr/contact).

À la place, nous pourrions être nous même un nuage, et envoyer le Bescherelle aux orties en conjuguant neiger et pleuvoir à la premier personne :-D
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
ha ha ça me rappelle justement le cliché soulevé par Vis9vies dans un des textes du Jeu le genre et la plume (nan, pas de pub :P). Plusieurs textes commencent par "dans une nuit étoilée" ou "pluvieuse", etc. et justement Neil Gaiman (c'est bien ça, ma Gobbo ?) qui s'est moqué de ce cliché avec Good Omens. Le rendu en anglais est meilleur : "It wasn’t a dark and stormy night."
Image de profil de Ghost Hildly
Ghost Hildly
Good Omens c'est Neil Gaiman et Terry Pratchett (qui s'amuse bien avec les clichés aussi dans ses annales du Disque-Monde pour le peu que j'en ai lu^^)
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Oui, il s'amuse comme un petit fou ^^? Enfin, il s'amusait. Et d'ailleurs, il y a un passage dans Accros du Rock où il décrit une pluie qui ambitionne de devenir une tempête pour jouer dans une grande production genre un moment où le destin se décide XD.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Le cliché qui m'agace : la nana (héroïne pas sûre d'elle, mais qu'en fait cache un canon) se regarde dans le miroir et dans le récit (à la première personne, BIG FAIL) dit "je contemple mes cheveux d'ébène/or/feu/autre connerie et mes jambes longues/fuselées/peu-importe-je-suis-canon-mais-trop-conne-pour-le-voir"

Dans la vraie vie, my GOD ! qui dit ça ? même une super top model va se trouver des défauts, c'est humain.
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Ha ha ha, c'est rageant. Et aussi, personne ne pense à soi de cette manière.
Image de profil de Isabelle K.
Isabelle K.
Le cliché de l'histoire qui commence au réveil du personnage... alors que personnellement, l'histoire de ma vie commence après le troisième café, avant il n'y a personne, ou ce qui habite mon corps, tu ne veux pas lui parler !
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
D'ailleurs ça me tue que les personnages narrateurs soient capables de penser au réveil. Mes pensées c'est plus "meuuuurtre"
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
tu me surprendras toujours ma Gobbo ! moi c'est "encore 5-10-15-30 minutes" :)
C'est vrai que c'est pénible celui-là
Image de profil de Ghost Hildly
Ghost Hildly
Il ne reste plus qu'à commencer une histoire au moment où le personnage se couche... puis on passe au chapitre suivant.

Bon, après, je ne vais pas jeter la pierre, j'ai remarqué que je tombais totalement dans ce cliché XD
Image de profil de Le Molosse
Le Molosse
Cliché lié à la magie: L'utilisation régulière de l'elfique (depuis le seigneur des anneaux ?). Pourquoi ne pas inventer son langage après tout ? XD

Ou alors, le truc du type qui tamponne le front d'un autre personnage avec un chiffon humide. Autant qu'il le soigne, non ? XD
Image de profil de Luciferr
Luciferr
Tout le monde n'est pas docteur, après^^' (perso j'éviterais de tenter le diable :P)
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Tu m'as fait ma journée avec ton "j'éviterai de tenter le diable" XD
Apres créer sa langue, ça prend du temps et beaucoup d'efforts et même comme cela ce n'est jamais entièrement satisfaisant XD

Pour tamponner le front des malades...si ils transpirent ok mais sinon ? On peut leur amputer la tête.. c'est radical ^^
Image de profil de Ayshah Hassan
Ayshah Hassan
Je n'ai pas d'exemples à donner mais le cliché n'est pas ce que tout le monde attend ? N'est-ce pas celui qui va nous identifier aux personnages, à la réalité ? Le cliché est à mon sens nécessaire pour construire une histoire, nous pouvons bien entendu mettre en dérision un cliché mais il reste fondamental dans l'écriture. C'est ce qui nous construit dans la réalité et ce que nous exposons dans nos écrits.
Image de profil de Navezof
Navezof
Pas exactement, un cliché, par définition, est une idée qui est trop souvent utilisé (d'où la derision). Mais ce que tu décrits semble aller beaucoup plus loin qu'un cliché. Peut etre que tu as une autre définition en tête? Est ce que tu aurais un exemple de cliché qui aide à s'identifier aux personnages?

(on s'éloigne probablement de ce que Gobbolino voulait faire avec cette discussion, mais c'est interessant comme sujet!)
Image de profil de Ayshah Hassan
Ayshah Hassan
Je n'ai pas d'exemples de clichés à proposer par rapport à mes personnages qui le sont très peu, en ce moment. Mais comme le personnage principal de mon histoire en ce moment est une fille, je dirais que le cliché que j'utilise le plus est que les hommes en général s'intéresse à l'héroïne parce que c'est la seule plus jeune du groupe. Je dirais que c'est très cliché. Dans les séries et les films, les filles en général sont parfois avec des garçons beaucoup plus vieux en terme d'âge réel.
Image de profil de Navezof
Navezof
Pour cet exemple précis, est ce que c'est un cliché ou simplement une description de la réalité? Comme example de cliché je donnerais plutôt: "dans un film d'horreur, le groupe se sépare", "le flic cow-boy", ou plus large "la damoiselle en détresse", "le héro est l'élue de la prophétie". Ce genre de schéma qu'on retrouve un peu partout peu importe le contexte.
Image de profil de Ayshah Hassan
Ayshah Hassan
Je trouve que cet exemple est cliché mais c'est également une forme de la réalité.
Image de profil de Dldler
Dldler
Allez, un cliché que l'on pourrait détourner. Les deux flics qui jouent au gentil et au méchant. En fait, quand il s'attaquent à un QI supérieur, ce ne peut pas les mener très loin. Soit ils devraient être réellement gentil et méchant, ne pas pouvoir échanger leurs rôles, soit ils pourraient mieux choisir leurs rôles. Le stupide et lintelligent : réunir dans une même aventure Colombo et Sherlock Holmes. Ou alors des rôles interchangeables, mais plus subtils : le beau et le moche, le snob et celui qui manque de confiance en lui, le friqué et le fauché...
Image de profil de Dldler
Dldler
Je comprends bien que donner une référence pour comprendre ta démarche peut te mettre mal à l'aise, parce que je te crois à mille lieues d'une autopromo, alors je me permets de montrer en quoi identifier les clichés peut être intéressant pour l'écriture.
https://www.scribay.com/text/485095464/les-palpitantes-peripeties-de-dick-burman--prive-archetypal/chapter/149659
Image de profil de Dldler
Dldler
Histoire de montrer que, yeux bleus, cheveux roux, là n'est pas le problème en soi. Chacun fait et imagine ce qu'il veut. Par contre, y réfléchir, c'est se préparer de la matière pour dépasser l'attendu.
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Oui effectivement, le but n'est pas de mettre ce pauvre Dick en avant (déjà faudrait que je le reprenne...oups ^^;). Je pensais surtout que ce pourrait être drôle. Le coup de la machine à laver m'a bien fais rire mais je réalise maintenant que je n'étais peut-être pas la personne indiquée pour créer ce sujet.
Image de profil de Dldler
Dldler
Je crois plutôt que c'est parce que le détournée de clichés est plus complexe que le résumé raté, par exemple. En tous cas, moi je vois bien ce que je peux gagner en circonscrivant un cliché, mais j'ai plus de mal à en faire quelque-chose de drole.
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
C'est tout le seul de l'histoire. Je dois dire que souvent, chez moi, ça prend une forme très visuelle. Genre les pierres à la place des yeux ou les cheveux VRAIMENT flamboyants chez PM.
Cela dit, effectivement, détourner un cliché, c'est aussi en comprendre les mécaniques, et je pense que cela aide beaucoup à déconstruire sa propre façon d'écrire.
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
Est-ce si cliché que ça, les personnages aux yeux verts ? On s'entend qu'un certain pourcentage de gens en ce monde naissent avec les yeux verts.

Une fois, je ne dénonce personne directement, on m'a fait savoir que c'était cliché alors que j'ai basé ce personnage sur quelqu'un que je connais... qui a effectivement les yeux verts. Il a des racines italiennes (et forcément, européennes, parce que les yeux verts sont plus communs chez vous).
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Ton message me met mal à l'aise dans la mesure où, si tu ne dénonces personne directement, tu dénonces quand même quelqu'un, qui je suppose se reconnaîtra. Cela donne l'impression que tu essais de gagner une discussion par tiers interposé. Je te conseille plutôt d'en discuter à tête reposée avec la personne plutôt que cela.

Après, puisque tu as posé la question dans quel mesure les yeux verts sont-ils clichés ? Je me sens un peu forcée d'y répondre. Comme toujours en littérature, ce n'est pas si simple de toutes les manières..

La réponse est la même que pour les cheveux roux : tout dépend du degré et de la manière dont c'est présenté. Parler d'yeux verts émeraude ou de cheveux roux flamboyant, comme on disait plus bas est de base un cliché, quand bien même effectivement une certaine portion de la population a les yeux verts et les cheveux roux (indépendamment ou de manière concomitante). De plus, les yeux verts, vraiment verts, sont en fait très rare, souvent ils sont mâtinés de bleu ou de marron, donc en soi, dire qu'une personne a les yeux tout à fait vert est étrange.

Cependant, je dirais que la question du cliché ne se pose pas là mais dans la surreprésentation des personnages aux yeux verts, ou de couleur étonnante, d'ailleurs, dans les récits. Surtout de couleur vert émeraude comme cela a déjà été cité plus bas. Je n'ai pas les chiffres exacts, mais a priori, 2% de la population mondiale a les yeux verts (avec des disparités, a priori 86% de la population irlandaise a les yeux bleus ou vert), mais il doit y avoir un bon 75% pour des héros d'histoires, si pas plus, qui ont les yeux verts... C'est dans cette mesure que c'est un cliché : le lecteur a l'impression d'une systématisation entre héros => yeux verts (ou bleus à la limite, ou autre couleurs, mais à chaque fois que tu as un personnage aux yeux émeraudes, y'a de bonnes chances qu'il soit important). D'ailleurs, sur ces traits physiques, il y a un très bon passage dans la série des Tophanie Acchings de Pratchett où l'héroïne découvre très jeune que les princesses sont blondes aux yeux bleus ou verts et comme elle est brune aux yeux marrons, elle décide que ELLE, elle sera sorcière.

Par conséquent, peut-être que ton héros a de bonnes raisons d'avoir les yeux verts, mais le pauvre est en compétition avec tout une tripotée d'autres héros qui ont aussi les yeux verts parce que ce sont les héros et c'est ce qui crée les clichés : la répétition.
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
J'aurais très bien pu lui donner les yeux mauves ou roses, ce n’est pas ça le problème. J'ai trouvé ça un peu étrange, c'est tout. Quand on imagine un personnage, on ne le fait pas avec le but qu'il soit cliché. Mais si c'est cliché, tant pis quoi. J'ai l'impression qu'on pense que tout cliché est mauvais quand je vois ce genre de conversation sur d'autres plateformes. Moi, quand j'ai écrit ce personnage, je l'ai fait en me basant sur un ami qui m'est cher et il a les yeux verts. Du coup, j'étais curieux de voir qui trouvait ça cliché ou non. Bref. J'assume ce cliché. ( Comment ça, je me répète ? :P )

Et je ne m'inquièterais pas pour la personne concernée, je ne lui en veux pas du tout. Seulement je n'aime pas viser directement quelqu'un sur une discussion publique.
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
"Ton message me met mal à l'aise dans la mesure où, si tu ne dénonces personne directement, tu dénonces quand même quelqu'un, qui je suppose se reconnaîtra. Cela donne l'impression que tu essais de gagner une discussion par tiers interposé. Je te conseille plutôt d'en discuter à tête reposée avec la personne plutôt que cela."

Ce fut déjà le cas en privé. Je pose quand même la question parce que je suis curieux de voir les autres avis, c'est tout. Y'a pas de leurre dans mon message initial.
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Je te renvoie à l'excellent commentaire de DIdIer, même si je n'arrive jamais à le citer : tout peut être cliché, le tout, c'est de dépasser l'attendu (c'est merveilleusement bien dit). Personne n'a dit que les clichés étaient mauvais, juste qu'ils étaient un peu rebattus, c'est dans leur nature.

Pour ce qui est de ta démarche, encore une fois la manière dont tu écris a un impact. Tu parles de "dénoncer" ce qui est un mot très fort, en plus "pas directement", ce qui implicitement sous-entend que tu la dénonce quand même, et tu apporte ici ce qui paraît être un désaccord que tu as eu avec quelqu'un. C'est extrêmement malvenu car cela donne l'impression que tu prend une tierce personne à partie pour résoudre quelque chose qui t'oppose à quelqu'un. Encore heureux que tu ne lui en veuilles pas, et j'espère qu'elle non plus ne t'en veut pas, car elle pourrait avoir l'impression que tu la met "on the spot" comme disent les anglophone. Imagine hors d'Internet, quelqu'un qui vient te demander ce que tu penses du sujet de désaccord qu'il a eu avec une tierce personne... Plus précisément, imaginons que tu es au lycée, tiens, vu qu'on a tous été ados un jour. Est-ce que tu iras voir quelqu'un que tu connaît assez peu pour lui dire "Alors j'ai eu un désaccord avec quelqu'un et je voudrais savoir si tu penses comme lui parce que moi je ne suis pas d'accord." Ce serait au mieux considéré comme très maladroit de ta part. Surtout si la personne peut potentiellement entendre la conversation.
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
D'accord, mais je ne l'ai pas vu comme ça. Je vois où tu veux en venir, mais ce n'est pas du tout l'intention initiale. Y'a pas le feu, quoi.
Image de profil de Alex’s_18
Alex’s_18
Je ne veux raviver aucune discussion, mais simplement faire part de mon avis :D. Et je suis d'accord, les yeux verts c'est très clichés. Attention, moi-même je use de ce cliché (les yeux vert émeraude, ou alors, c'est les yeux bleus azur et les blonds comme le blé, patati patata XD). Mais après, je pense que j'utilise ce cliché parce que c'est un moyen pour moi de mettre en valeur mes personnages. Après tout, dans un roman, on veut toujours montrer que nos personnages sont "différents" des autres. Ce cliché me permet de dire qu'ils sont différents de mes autres personnages secondaires et différents des personnes réelles comme vous et moi. Mais est-ce pas ce que les lecteurs veulent voir ? Est-ce qu'un protagoniste qui ressemble à vous et moi et qui a un physique qui ne sort pas de l'ordinaire fait autant rêver qu'un personnage cliché ? Je pense que tout dépend du genre de nos œuvres.

Et bien entendu, je projette aussi mes propres "goûts" et je fabrique mes personnages en fonction d'eux.
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
"Mais est-ce pas ce que les lecteurs veulent voir ? Est-ce qu'un protagoniste qui ressemble à vous et moi et qui a un physique qui ne sort pas de l'ordinaire fait autant rêver qu'un personnage cliché ? Je pense que tout dépend du genre de nos œuvres."

Ce point m'interpelle. Perso, je n'écris pour personne d'autre que moi. Alors comme toi, j'écris mes histoires en fonction de mes goûts et de ce que j'aimerais voir dans la littérature. C'est possible que dans mes clichés, j'y retrouve une forme de réconfort. En gros, je me fais rêver avec mes propres désirs ? Mais bon, je n'ai pas vraiment envie que ça tourne en une conversation +18, donc je ne vais pas en rajouter.
Image de profil de Alex’s_18
Alex’s_18
Oui, oui je suis d'accord avec toi. Je me suis peut-être mal exprimé. Personnellement, en tant que lecteur, je m'attends à retrouver certains clichés, en vérité. La lecture est pour moi un moyen de s'évader du monde réel, d'entêter dans un univers différent et unique. Et puis je suis forcément mon premier lecteur, j'écris pour moi mais indirectement pour les autres, également, puisque je me considère comme le lecteur lambda qui découvre mon œuvre. Après honnêtement, il ne faut pas se voiler la face, non plus, j'apprécie que des lecteurs suivent mes œuvres...

Sinon je suis d'accord avec toi, j'assouvis certains de mes désirs à travers l'écriture, donc forcément, je ne pense pas qu'on puisse échapper aux clichés, et je ne suis pas sûr qu'on le veuille forcément.
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
C'est un peu automatique dans le fond. On finit toujours par écrire quelque chose qui n'est pas forcément cliché à nos yeux, mais l'est pour d'autres personnes.
Image de profil de Alex’s_18
Alex’s_18
Sauf que moi, je sais que ce que j'écris est cliché XD. Mais c'est voulu.
Image de profil de Laukeat
Laukeat
Un cliché ? Les vampires ! Beaucoup trop de jeunes filles sont tombées éperdument amoureuses de créatures supposées mortes ayant pourtant les fonctions vitales d'une sangsue.
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Alors que voilà, tout de suite, si ils ressemblaient vraiment à des sangsues, tout ce suite, ça serait moins aguicheur (et pas que les jeunes filles, ohlala, dès Dracula, il y a une forte composante homoérotique chez le vampire) XD, mais le monde n'est pas prêt pour les sangsues.
Image de profil de Rayeuse
Rayeuse
Un gros cliché, c'est le coup de foudre avec une bousculade. Le prince charmant fait tomber sans faire exprès la jolie demoiselle et paf, une histoire d'amour.
Comme niveau probabilité on a plus de chances de trébucher à cause d'un caillou, est-ce que si on suite cette logique, on devrait tomber amoureux dudit caillou ? (fonctionne aussi avec peaux de bananes, marche d'escalier...)
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
J'adore ce cliché. Petit détail marrant : Gotlib le dénonçait déjà dans Cinémastoc dans les années 70. Effectivement à ce rythme, on devrait avoir depuis longtemps une institution dans la société de femmes (c'est toujours les femmes qui tombent, pauvres petites choses fragiiiiiles) ayant épousé leurs cailloux. Je te raconte pas les soucis d'héritage... "Madame est morte et a tout laissé à son époux, Gypse..." Ce sont les enfants qui doivent être ravis XD
Image de profil de Rayeuse
Rayeuse
Ah ah excellent :D je ne connaissais pas cette référence x)
Image de profil de PM
PM
Un truc que j'ai vu sur instagram (@scribolitain) c'est l'héroïnes qui se mordillent les lèvres à tout bout de champ. En vrai, elles devraient avoir les lèvres dans un sale état !

Il y en a plein comme ça sur son compte, si ça t'intéresse ;)
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Haha, il va falloir que j'aille te suivre. Et oui, c'est ce qui m'intéresse, et aussi comment retourner le cliché pour en faire quelque chose d'un tant soit peu plus marrant.

Cela dit, wtf, honnêtement, j'ai l'impression que c'est rare pourtant les gens qui se mordillent les lèvres dans la réalité.
Du coup je propose qu'au lieu de se mordiller les lèvres, ces héroïnes fassent quelque chose de plus réaliste : qu'elles mordillent un bic et se retrouvent avec la langue bleue, comme tout le monde !
Image de profil de PM
PM
Elle a aussi parlé sur son compte des roux/rousses flamboyant.e.s (que j'avoue utiliser beaucoup pour parler d'une pote rousse dans une parodie de bouquin de super-héros, sauf que son super-pouvoir est justement de foutre le feu à ses cheveux ^^) ; les auteurs/tueurs en séries ; et d'autres ^^

Mais oui, vive les langues bleues ! x)
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
ha la la oui ! ça m'énééééééééééééééééérve quand je vois ça ! OK on se mordille souvent quand on est nerveux, mais merde, trouvez autre chose, autre façon de le dire à la limite. D'ailleurs, j'en ai vu ^^ dans je ne sais pas quel bouquin (oups) l'héroïne "plissait son front" très très très souvent (OK elle "pensait", mais "nerveuse"), ça faisait pas tip top plusser son front, mais bon, on avance petit à petit ^^
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
J'adore la chevelure qui prend VRAIMENT feu. Ca c'est du retournement de cliché pour le coup XD.

Ahlalaa, faut pas lisser son front trop fort, paraît que ça fait des rides !

Moi ze trruc qui m'énerve sans fin c'est les descriptions de couleur d'yeux complètement over the top (pas vrai, Gigi ^^). Un de ces quatre je ferai une histoire avec que des gens sans yeux qui ont des pierres à la place pour rigoler.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Mais c'est top de donner un nom de couleur improbable et original pour les yeux :D.
Lol, si tes personnages ont des pierres à la place des yeux, on ne verra pas la différence XD
Image de profil de PM
PM
Des yeux émeraude, mais pour de vrai, trop bien x)
À coupler avec des cheveux d'argent, le moindre passage au coiffeur devenant un renflouage du porte-monnaie ! x)
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Comme dans Hot Shot, si tu l'as vu. Le héros dit à sa copine "J'ai les yeux de mon père" et tout le monde croit que c'est un cliché alors qu'on s'aperçoit à la fin du film que NON, il a VRAIMENT les yeux de son père dans un écrin XD
Image de profil de PM
PM
Je ne l'ai pas vu, non, mais rien que ça, ça me donne envie x)
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
ahhh Hot Shots, Top secret ! Y a-t-il un pilote dans l'avion ? Du top pour casser les clichés (allez Scary movie aussi est la preuve plus récente, moins classe, mais efficace avec tous les Machin Movie).
0