Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de AnnRake

Quelle est votre méthode d'écriture ?

par AnnRake  il y a 8 mois

Pour échanger autour de nos méthodes, habitudes et bonnes pratiques !

J'utilise plusieurs outils pour écrire. Après avoir fait le plan de mon histoire, je me force au maximum à tout diviser en chapitre puis :

- Je rédige ce que je souhaite avec un outils d'écriture en ligne (Scribook, qui est gratuit et qui donne des données chiffrées) et parfois, lorsque je bute sur des passages ou que je suis en manque d'inspiration, j'utilise un micro.

- Je fais une première relecture du texte puis corrige avec un outil en ligne

- Soit je publie sur Scribay après, soit je garde le texte pour plus tard. Je n'ai malheureusement pas de proches pour me relire, ce sont mes amis Scriayiens qui m'aident pour leurs suggestions, avis et corrections.

- Je rédige ensuite le texte à la main pour fluidifier l'ensemble et j'apporte mes corrections sur Scribay au fur et à mesure !

- Je garde le texte "final" sur Word y retourne pour améliorer si nécessaire.

Et vous, vous faites comment ?

Image de profil de Vendarion d'Orépée
Vendarion d'Orépée
Pour les appels à textes:
Dans un premier temps, j'imagine un récit avec seulement deux informations en tête: le thème et le dénouement.
Les AT proposent toujours un thème précis, j'imagine donc quelque chose qui entre dans ce cadre mais qui sort malgré tout de l'ordinaire, avec en point d'orgue un épilogue surprenant. A partir de cette fin, j'imagine toutes les péripéties qui y conduisent logiquement et je crée mes personnages secondaires au fur et à mesure que le récit avance. --- Je fais rarement un plan pour ces AT, vu que les récits sont plutôt courts.

Pour mes romans:
Je passe des semaines à triturer l'intrigue dans ma tête, je complète mes idées en organisant un JdR dont les personnages sont les héros de mon récit, avec parfois des initiatives de mes personnages qui m'échappent complètement.

Ensuite seulement je fais un plan, généralement assez simple, et je découpe mon récit en chapitres de +- 4 pages A4, ce qui correspond au temps de lecture moyens sur scribay... du coup, la correction est plus facile.

Au niveau de Scribay, quand mon récit tient plusieurs arcs narratifs distincts (genre GoT ou les personnages sont séparés pour vivre des histoires sans lien apparent les unes avec les autres), je crée une oeuvre pour chaque arc narratif, je les pose sur Scribay et je les rassemble ensuite dans mon roman (sans oublier d'ajouter les chapitres d'aventures "communes" entre les deux récits.
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
Je commence par la fin et le plan généralement. J'ai une idée nette de ce que doit être le temps fort, le twist, ou l'idée générale du texte en question, et j'organise le reste autour.

Ensuite je fais un premier jet franchement très pauvre, où il s'agit à peu près de suivre mécaniquement mon plan et de relier entre elles les scènes fortes. C'est presque une étape "storyboard" en quelque sorte, c'est assez difficile d'écrire joliment en même temps qu'on s'attarde sur un scénario préparé (surtout que la surprise initiale est passée et on le connaît déjà par coeur) donc mon premier jet est assez squelettique.

Après je fais un deuxième passage où là j'oublie à peu près tout ce que je raconte du point de vue du scénario, et je fais seulement en sorte de repérer les phrases moches / pauvres / inintéressantes et les remplacer par des formulations ou idées qui me parlent plus.

Et je répète cette étape jusqu'à ce que j'arrive à lire le texte entier sans buter sur la maladresse d'une phrase ou d'un paragraphe. Le but final c'est généralement que le texte ait un propos assez intéressant pour qu'on en tire une idée ou un questionnement, et juste assez "fleuri", même si c'est pas trop mon domaine, pour que la progression ne soit pas trop désagréable
Image de profil de AnnRake
AnnRake
D'accord ! C'est une façon très logique en fait, d'une certaine manière ! Au moins tu es sûr d'arriver à décrire ce que tu souhaites faire ! Tu fais un résumé de chaque chapitre et tu résumes également les dialogues avant de développer ?
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
Non, les dialogues ça vient un peu tout seul, j'essaye juste de connaître mon début, mon milieu, ma fin, et les scènes essentielles avant d'écrire. Après ça varie un peu en fonction, mais j'aime avoir une idée ou une scène centrale (et souvent c'est celle de fin) pour être sûr qu'indépendamment des improvisations je raconte bien l'histoire que je comptais raconter. Les chapitres je les découpe après coup là où la narration fait naturellement des pauses. Mais c'est pas vraiment une méthode que je suis à la lettre, c'est juste ce que j'ai pris naturellement l'habitude de faire au fil des tentatives.
Image de profil de AnnRake
AnnRake
C'est vraiment une astuce intéressante en tout cas de faire ça !... Je pense que ça pousse à réfléchir et à se questionner sur : qu'est-ce que j'ai vraiment envie d'écrire et dans quel but ?
Cela t'es déjà arrivé du coup de changé ta fin en cours de route ? (Mort d'un personnage que tu changes par exemple)
J'ai du mal à finir mes œuvres, car je m'attache :x et j'ai peur qu'à cause de ça, mes fins soient maladroites... Ton astuce est un peu une révélation pour moi ! Ça permet d'approfondir l'histoire et éclairant le discours !
Image de profil de papyyrus
papyyrus
Quand je vois toute cette organisation, je me sens tout petit, et très, très novice...

Lorsque j'écris, tout est au "feeling" ! Je pose les mots qui me viennent sur word, et j'effectue très peu de relecture. Je poste sur Scribay si mon récit / chapitre me convient, mais il n'y a aucune planification derrière...
C'est une erreur de ma part, je le reconnais, mais j'aime à penser que mes personnages vivent en temps réel, presque sans pause. Comme si ils agissaient par eux-même, sans savoir ce qu'il adviendra de la suite...

En fait ce qui me plaît c'est tout simplement écrire, et ça peut paraître étrange, mais je ne prends aucun plaisir à me lire. De ce fait, je me corrige très peu et me répète souvent ! Je montre très peu mes histoires à mon entourage, peut-être par honte, donc pas de relecture "extérieure"...
Ceci dit, j'aime lire vos petite annotations, et corrige avec soin les erreurs quand on me les notifie...

Mais ça ne m'empêche pas de penser souvent à mes personnages... ;)
Image de profil de AnnRake
AnnRake
Je pense qu'il n'y a pas de mauvaise méthode, la preuve en est nous aimons tous écrire et nous avons tous des manières différentes de procéder ! Je voulais surtout échanger avec les autres, connaître leurs habitudes, cela permet de rester ouvert d'esprit et de rencontrer aussi de nouvelles personnes.

Personnellement, je n'ai pratiquement jamais partagé mes écrits avant Scribay, j'ai d'autres oeuvres que je mettrais peut être un jour ici... Mais je n'en suis pas sûre. J'ai eu beaucoup de mal à assumer mon loisir, qui est très solitaire...

Mon entourage me soutient en vérité que depuis très peu de temps. Quand j'ai expliqué que j'écrivais un roman. Avant ils ne prenaient pas du tout au sérieux ce que je faisais. J'ai eu une période où j'ai arrêté de lire et d'écrire à cause de ça, qui a duré plusieurs années. J'ai repris en faisant un travail sur moi et j'ai aussi cessé de me faire du mal, mettre la pression.

Il n'y a aucune honte à écrire, même si c'est nul, pourri, débile, bourré de fautes. Il fait garder le plaisir de le faire. Certains s'investissent plus que d'autres... certains sont intéressés pour progresser d'autres vivent leur relation avec l'écriture telle qu'elle est c'est très bien ! Le respect et l'ouverture d'esprit doivent rester une valeur quand on lit l'œuvre d'un autre. Bref je suis d'accord avec toi sur beaucoup de points :)

Et je trouve même que ceux qui s'investissent le moins sont parfois ceux qui écrivent le mieux :)
Image de profil de papyyrus
papyyrus
J'aime beaucoup ta réponse... ;)
Image de profil de Ihriae
Ihriae
Tout à fait d'accord avec AnnRake.

L'essentiel est d'y trouver du plaisir.

Quant aux pressions extérieures... Elles peuvent être importantes dans de nombreux aspects de notre vie. Il faut donc se garder un jardin secret (ou pas si secret, mais en tous les cas bien à soi) coûte que coûte, un lieu où on peut s'éclater complètement, sans pressions extérieures. Ça permet de faire passer le reste.
Image de profil de papyyrus
papyyrus
Je suis complètement d'accord, et l'écriture fait partie de ces "défouloirs"... ;)
Image de profil de Ihriae
Ihriae
Je viens de trouver une citation de circonstance sur l'un des carnets de l'IMEC (Institut Mémoires de l’Édition Contemporaine) :

"Quand on commence, quand on veut écrire, on ne sait plus quand ça s'arrêtera. Tout le temps à venir est à soi. Ce n'est pas d'inspiration, mais d'une aspiration longue qu'il s'agit." (Pas d'auteur indiqué)
Image de profil de LuizEsc
LuizEsc
Avant je faisais des jolis plans tout chiadés, avec plein de notes bien rangées, et des détails chapitre par chapitre….
Puis à force de ne jamais les respecter, j'ai fini par écrire à l'arrache avec les idées qui viennent. C'est pas plus mal, mais c'est le bazar s'y retrouver après :D

Vous êtes trop organisés les gens, je sais pas comment vous faites !
Image de profil de AnnRake
AnnRake
Et bien écoute trop d'organisation tue l'organisation ! (De mon point de vu)
Sur une page Facebook, j'ai vu une dame qui postait des fiches personnages, avec des flèches, des schéma et des croquis... Ça m'a fait pensé à mes anciens cours de management et au mindmapping. Pleins de gens trouvaient ça génial...
Après bon, chacun son truc pour rester créatif !
Moi ça me permet de suivre une ligne directrice.. mais parfois je retombe sur mes notes initiales et je me rends compte que j'ai changé le nom d'un personnage ou la timeline sans même m'en rendre compte...
Image de profil de LuizEsc
LuizEsc
Je trouve ça trop mignon les fiches personnages, ça rajoute du background. Même si au final, tu vas peut-être réutiliser le quart des infos de la fiche dans l'histoire...
Retrouver ses anciennes notes qui n'ont plus rien à avoir avec la version finale, ça me fait penser aux croquis bonus dans les crédits d'un film ou d'un jeu vidéo qui n'ont plus rien en commun avec ce que tu as vu, mais c'est beau quand même ^^
Sinon, je viens d'apprendre un terme... Mindmapping Oo
Image de profil de AnnRake
AnnRake
Ça peut être intéressant pour réaliser des projets et des évènements mais c'est tellement à la mode qu'ils font des mindmapping à toutes les sauces ! Perso j'en ai tellement mangé que j'en suis un peu dégoûtée...
Sinon moi aussi j'adore voir les croquis et les essais des personnages de films, dessins animés et jeux vidéos *..* c'est tellement classe !
Image de profil de AnnRake
AnnRake
Je suis d'accord que voir sur un autre écran permet de voir les choses avec du recul, de se mettre à la place du lecteur :) c'est beaucoup de travail !
Image de profil de Ihriae
Ihriae
- Des notes d'abord, ou un personnage et son background, jusqu'à ce qu'une structure émerge.
- Puis un synopsis détaillé de l'histoire que je divise en chapitres.

- Une première version écrite au crayon à papier avec des annotations (points à vérifier, à développer, recherches à faires, mais aussi questions et problèmes), sur feuilles volantes.
- Je reporte le texte sur Libre Office Writer (en résolvant les problème ci-dessus, et en ajoutant pas mal d'autres choses).
- J'imprime une 1ere version papier qui aura bcp de corrections. Corrections que je reporte sur Writer.

- Publication non publique, sur Scribay par exemple, ou sur un blog). Je relis mon texte une à deux fois avant de le publier en statut "correction/relecture".

- Je corrige en fonction des remarques des lecteurs (Cela dit, je ne mets jamais mon texte en statut 1er jet, car je sais exactement où je veux aller quant au récit. Si j'ai un problème sur ce point, je pense que je poserai directement la question, dans mon journal).
Mais il peut aussi m'arriver de réecrire le texte quasiment en entier, comme je le fais actuellement avec le tome 1 de L'OdP (j'ai retiré les histoires annexes pour les inclure dans L'univers OdP) ou de le structurer différemment.

Par contre, j'aimerais bien essayer, un jour, Y-Writer. J'ignore si les fonctions de ce logiciel (gratuit) sont vraiment intéressantes...
Image de profil de AnnRake
AnnRake
Tu es vraiment super bien organisée !
J'ai vu que certaines personnes ne mettaient jamais en premier jet, mais du coup tu corriges au fur et à mesure des annotations que l'on peut te faire en restant sur Correction ? Est-ce que au bout d'un moment, tu passes ton texte en Final ? (Quand tu as finalisé l'oeuvre par exemple)
Image de profil de Ihriae
Ihriae
Je crois que j'aurais du mal à passer en "texte final", car une bonne remarque peut arriver à tout moment. Ou alors, ce sera pour m'obliger à me dire "stop ma fille, passe à autre chose".

En fait, les remarques des lecteurs arrivent après deux ou trois corrections. Elles me permettent de voir ce que je ne suis plus capable de remarquer à force de travailler et retravailler le texte...

Mais pas sûre que je sois si bien organisée, je suis aussi, soit un peu fainéante, soit totalement HS après une journée de taf, alors ce semblant d'organisation me permet de garder le cap.
Image de profil de AnnRake
AnnRake
Ouais c'est clair qu'écrire est une occupation très prenante, solitaire et chronophage :s courage à nous ! En tout cas ce rythme te convient très bien !
Image de profil de Valanaire
Valanaire
Je note idées, morceaux de plans, fiches personnages à la main sur un carnet. Ensuite, soit je fais un plan, soit je n'en fais pas, soit j'en fais un court de quelques lignes ou pages toujours sur le cahier (tout dépend du feeling que je ressens avec l'histoire). Enfin, je rédige le tout sur LibreOffice et relis plusieurs fois avant de l'envoyer à mes bêtas-lecteurs :)
Image de profil de AnnRake
AnnRake
Je fait aussi pareil pour le début !! Tout au carnet sur les personnages, le plan, les idées !
Image de profil de FlammeLune
FlammeLune
Tout en one-shot, l'écriture, le thème etc... Une écriture très instinctive.
Image de profil de AnnRake
AnnRake
Et bien c'est quelque chose de passionné ! Tu écris avec tes tripes ! Ça donne de la confiance en soi :) tu imagines tout avant de bout en bout ou bien cela te vient au fur et à mesure ?
Image de profil de Michayl
Michayl
Bonjour !
Je n'écris pas de gros textes, les miens se lisent en quelques minutes, ce sont surtout des instants de vie. Je fonctionne au coup de cœur, à l'envie, parfois même à la passion. Je jette mes mots sur le clavier, avec ou sans musique. Il faut qu'ils sonnent bien, qu'ils sonnent vrais. Parfois, je n'en suis pas satisfait, alors je recommence un passage ou je le décale, ou je le supprime. D'autres fois, je trouve que le sujet mériterait plus, ou mieux, mais je n'ai rien d'autre à offrir que moi-même alors je donne tout ce que j'ai, en espérant que cela suffise.
Word me suffit amplement, je remplis rarement plus d'une page. J'écris le soir, quand tous les événements de la journée ont bien décantés et que je suis seul avec moi-même.
Voilà, je ne sais pas trop si on peut appeler ça une technique d'écriture mais je procède ainsi.
Au plaisir de te lire.
Image de profil de AnnRake
AnnRake
Je pense que tu peux dire que c'est une technique ! On ressent une certaine exigence avec tes habitudes et ce que tu veux faire, ce qui est difficile pour beaucoup de personnes ! Je trouve que cette attitude fait progresser personnellement
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
Bonjour AnnaRake,

Me concernant je n'ai que Word enfin et même si c'est un très bon logiciel, je me vois mal en utiliser d'autres, même si connais Scribook par réputation, je n'y trouve pas grand intérêt. Enfin et cela ne tiens qu'à moi de le penser. Enfin et encore comme nous avons chacun nos méthodes, je vais un peu te dire ma manière de procéder :

Je pose toujours mon premier jet, idée ma narration pour être plus clair. Ensuite, je me relis deux ou trois fois sur Word et je passe après sur scribay où je relis deux ou trois fois encore et je publie et ce n'est qu'après publication que je peux enfin me relire avec plus de confort. Pour cela, je me relis toujours à voix haute et je ne fais que cela avant de pouvoir passer à un autre chapitre.

En somme, je taille mon histoire comme un silex mais je ne laisse jamais poser plus d'une ou deux journée un chapitre en cours sauf exception. Il m'avoir parfois d'écrire en une ou deux heures un chapitre et met le double ou le triple du temps selon la longueur de celui-ci ( il m'est arrivé de me relire plus de trois heures d'affilés une seule et même partie ) Pour terminer, je ne peux passer à la suite du récit tant qu'il n'est pas suffisamment relu est juste. Enfin et toujours c'est cela ma méthode.

Ah, j'oubliai je n'ai aucune trame je n'aime pas ça, chacun son truc, mais pour ça il faut une grande mémoire ce qui est fort heureusement mon cas :) J'espère avoir aider au mieux conseiller, dans tout les cas, c'est ainsi que je procède. :)
Image de profil de AnnRake
AnnRake
C'est vrai que la lecture à voix haute, on l'oublie trop souvent ! C'est une excellente astuce ! Bravo en tout cas pour tout faire de tête, c'est effectivement remarquable ! Et oui nous avons tous nos methodes, j'ai rarement l'occasion d'échanger avec des personnes qui écrivent et je trouvais intéressant de voir comment chacun abordait sa "tâche" si je puis dire ! C'est très enrichissant, en tout cas pour moi, et cela me permet de garder l'esprit ouvert :) Merci du partage !
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
C'est pour moi un grand plaisir de partager, enfin merci d'avoir pris le temps de me lire et me répondre. Même si parfois, j'ai pu paraître un peu loco, j'essaye de me racheter, alors quoi de mieux que de partager, comme un partager son repas, non ?

C'est épuisant le lire un roman à voix haute, mais en ce moment, j'en lis deux et je suis enchanté de cela. Oui, le partage quel qu'il soit quand il est bienveillant c'est toujours agréable. J'essayerai de passer te lire. Au plaisir d'échanger à nouveau avec toi, AnnRake.
Image de profil de AnnRake
AnnRake
Mais je t'en prie ! C'est toi qui a gentiment répondu à mon message de départ :)
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
Je sais pas... tout m'est venu comme ça. Bonne soirée. :)
Image de profil de Ghost Hildly
Ghost Hildly
J'applique aussi la lecture à voix haute. Je trouve ça efficace pour entendre ce qui "sonne faux".
Image de profil de Stefan_G
Stefan_G
Lire a voix haute : la bonne vieille méthode de Flaubert ;-)
Il avait un gueuloir oú il criait littéralement ses textes.
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
En effet, sans pousser la voix non plus x)
Image de profil de Lierachan
Lierachan
J'écris le premier jet sur ordinateur, attend un peu, relis et corrige.
J'attend encore avant de passer à la réécriture.
Je note des idées durant la période d'attente pour voir comment je peux rajouter du contenu.
Après la réécriture, encore de la lecture et correction.
Les retours Scribay aident à améliorer durant la période de réécriture.
Image de profil de Stefan_G
Stefan_G
Mon premier jet est toujours a la main, sur des cahiers pas chers, au stylo plume. Puis je réécris au fur et a mesure une deuxième version toujours a la main au stylo plume (j'en ai un certain nombre...) dans un second jeu de cahiers. Puis je tape cette version sur OpenOffice, lignes doubles.
Puis j'imprime et je corrige, j'annote beaucoup. Je reporte les corrections sur le document OpenOffice.
Je publie sur Scribay uniquement cette version, qui peut évoluer en parallèle sans que je republie ici.
Image de profil de AnnRake
AnnRake
C'est intéressant de voir que malgré les outils informatique, on en revient souvent à revenir au contact du papier ! Personnellement ce contact me rassure énormément et m'inspire :)
Image de profil de Stefan_G
Stefan_G
Pour moi, le contact stylo : papier est primordial. Je ne parviens pas à lire sur écran. Sauf sur écran e-book. L'ordi me sert uniquement à clarifier mon écriture et l'ordre du texte. Car parfois je n'écris pas dans l'ordre chronologique. Et j'ai une grand feuille A3 avec le déroulé des épisodes et les enchaînements, que j'annote aussi bien sûr. En plus d'un cahier où je note mes recherches sur les lieux, des faits, des notions abordées dans le texte.
Image de profil de AnnRake
AnnRake
Je suis d'accord : sur e-book tout saute aux yeux !
Image de profil de Millie M.
Millie M.
J'ai du mal à me tenir à des étapes précises, mais j'ai remarqué quelques récurrences dans mon fonctionnement que je vais tâcher d'expliquer. ^^

J'écris principalement sur ordi, mais j'ai toujours un carnet ou un exemplaire papier de mon texte sur moi, pour pouvoir bosser mon histoire pendant mes heures de trou, au lycée. :)

Je fais partie de ces insouciants qui postent leurs premiers jets directement sur Scribay. C'est grâce aux retours que je retravaille.

Une fois l'ensemble de l'œuvre publiée et après quelques réécritures, je me cale une semaine ou deux loin de mon texte. Puis je reviens pour la réécriture finale, en m'inspirant des annotations et commentaires laissés par mes lecteurs. Je note les remarques récurrentes, pour les avoir en tête.

De cette manière, je remets petit à petit les chapitres à jour. Et ! très important ! je m'assure d'avoir un exemplaire PDF de mon texte final sur mon pc et sur une clé USB.

Voilà, j'essaie de rester la plus organisée possible, mais c'est compliqué de conjuguer écriture et cours, parfois ^^
Image de profil de Ghost Hildly
Ghost Hildly
J'écris le premier jet sur ordinateur (Word ou Libre Office). Je patiente quelques semaines. Je corrige et/ou réécris au stylo (donc oui j'imprime et c'est pas donné ^^' ). Je retape la version corrigée. Je la recorrige sur écran. Je la fais lire à quelqu'un. Je patiente quelques semaines. Je retravaille au stylo. Je retape, je recorrige, je repatiente... etc. Jusqu'à en avoir marre. Dans les phases de "patience", je note d'autres idées dans un carnet, ou j'écris d'autres choses sans gros enjeux.
Image de profil de AnnRake
AnnRake
La prise de recul est importante c'est complètement vrai (de mon point de vue) Parfois oublier son texte et le redécouvrir cela permet tellement de voir nos "faiblesses" d'un oeil neuf et de largement développer la qualité ! C'est un sacré travail que tu donne :) Je comprends tout à fait ce que tu dis dans "jusqu'à ce que j'en ai marre" :) je ressens cela aussi !
Image de profil de Ghost Hildly
Ghost Hildly
La prise de recul, je l'avais lu sur pleins de sites, de blogs, et autres endroits. J'avoue à la fin de mon premier jet, je l'ai laissé reposer uniquement parce que des gens "plus expérimentés" disaient que c'était utile, mais je n'étais pas vraiment convaincue. Néanmoins, quand je suis revenue sur le texte, tous les défauts m'ont sauté aux yeux, c'était violent XD
Pour l'instant je me fixe cette limite de lassitude parce que je ne pense pas avoir le bagage nécessaire pour estimer qu'un texte est fini. J'espère l'apprendre, un jour. Ce jour ne viendra peut-être jamais, j'en ai aussi conscience. Heureusement, plus le temps passe, et plus je suis patiente.
Image de profil de Markus Charret
Markus Charret
A vous relire de la sorte, vous n'avez pas parfois l'impression de tourner en rond? Il m'arrive souvent de devoir me forcer à interrompre des phases d'attente-relecture, car je me rend compte que je modifie des phrase A vers B un jour, puis B vers A le lendemain, et encore A vers B le surlendemain! J'ai toujours abordé la relecture comme une étape vers la perfection recherchée de l'écrit, mais finalement j'ai l'impression que cette "perfection" est toujours liée à un état d'esprit du moment, et que donc elle n'existe pas dans l'absolu :(
Image de profil de Ghost Hildly
Ghost Hildly
C'est un risque. C'est le jeu et c'est un pari qu'on prend.
Pour éviter de tomber dedans, je garde toujours ce que j'ai fait avant. Aussi, j'ai appris à me connaitre. Je sais quels sont mes défauts quand j'écris et ce sont eux que je corrige. Aussi, après 4-5 jets (pour moi, un jet, outre le premier, c'est lorsque le texte a vécu un cycle réécriture/correction et que je l'estime près à l'envoyer à un bêta-lecteur), je peux voir où je tourne en rond. Sur mon manuscrit en cours, qui est mon premier roman au final, j'ai vu que ce n'était jamais le cas. Comme tu le dis, cette "perfection" est liée à un état d'esprit, donc, techniquement, si je repasse sur mon texte dans 2, 3 ans ou 10 ans ou même plus, il sera différent, et je pense mieux, car je suis toujours en apprentissage.
D'où la question de se poser une limite. Le "quand j'en aurai marre". Maintenant, j'ai toujours envie de progresser mais sur d'autres histoires. Je pourrai également choisir d'améliorer le même texte. C'est un choix. Etant trop jeune dans l'écriture, je ne pense pas avoir les capacités à déterminer quand un texte est fini de chez fini. Par contre, je pense que c'est quelque chose que certains écrivains savent faire.
Image de profil de Markus Charret
Markus Charret
Personnellement mes écrits ont toujours été fait à l'ancienne, sur un bon vieux papier et avec un bon vieux porte-mine ^^ De la sorte au moins, dans le pire des cas, impossible de nier la parenté :)
Image de profil de AnnRake
AnnRake
J'ai commencé à écrire uniquement dans des cahiers et des carnet et tout au crayon à papier (ce que je continue à faire pour les phases de réécriture globale) mais j'ai changé depuis que je suis sur Scribay à vrai dire...
Je me met moins la pression je dirais, car avant j'écrivais tout d'une traite et tenais absolument à faire dans l'ordre de l'histoire ! Je ne supporte pas qu'un cahier soit trop raturé ou les chapitres dans le désordre. Alors que j'aime bien regarder quand c'est "brouillon et mélangé dans ceux des autres !
Du coup quand je bloquais sur des passages je me forcais beaucoup ou prenait bien plus de temps à rédiger...
Maintenant je suis plus cool !
Image de profil de Markus Charret
Markus Charret
Qu'est-ce que je te comprend ^^ le nombre de pages que j'ai dû réécrire complétement! Scribay a en effet beaucoup changé la donne, je l'avoue...
Image de profil de Hilaze
Hilaze
De la rêvasserie, parfois l'écrit d'un récapitulatif pour quelqu'un, puis taïaut, écriture
Image de profil de AnnRake
AnnRake
quand tu as une oeuvre en cours, tu fais donc cela au rythme de tes montées d'inspiration ?
Image de profil de Hilaze
Hilaze
Ah, non, je n'entame jamais rien sans avoir d'idée precise du debut, du milieu et de la fin ! ^^ mon rythme et les histoires racontées vont plus dépendre de mon temps libre et du personnage dont j'arrive à m'imprégner en ce moment
Image de profil de AnnRake
AnnRake
Du coup tu rédiges tout à la main ou tu fait par ordinateur ? tu te fixes des objectifs ?
Image de profil de Hilaze
Hilaze
^^ tout directement à l'ordinateur, et non, je ne fonctionne pas aux objectifs. J'ai l'histoire/la mentalité du personnage/ le temps/ l'envie d'ecrire je fonce, sinon je passe en phase de relecture, ou de rêvasserie où tout se met en place, est pesé, estimé, repensé... et dans de rares cas j'écris la trame principale comme pour la présenter à une personne pour voir avec un meilleur recul quelle tête pourrait avoir le résultat final, l'ambiance générale et si c'est pas cliché (ou de façon assez modérée pour être exploitable ^^)
Image de profil de AnnRake
AnnRake
D'accord ! Perso je me fixe un objectif car ce que j'ai en tête me hante trop et j'ai des passages qui tournent dans ma tête sans arrêt, je n'arrive pas à imaginer autre chose. Du coup je me force un peu à dépasser ces passages là pour pouvoir avancer sur d'autres... Et prendre du recul sur ce que je veux faire avec ces passages plus marquant qui prennent trop de place. Merci en tout cas :)
Image de profil de Mel Espelle
Mel Espelle
Oui se fixer des objectifs quotidiens sur tableur Excel, on voit le résultat et c est stimulant
Image de profil de AnnRake
AnnRake
Excel carrément ! Tu l'utilises de quelles façons ?

Personnellement je regarde uniquement le volume, temps de lecture et la répartition en % de chaque chapitre par rapport aux autres pour essayer de faire des parties équilibrées.
Il y a aussi d'autres donnés sur l'outil Scribook mais je ne m'en sert pas...
Quelles sont les données qui sont importantes pour toi ?
Image de profil de Mel Espelle
Mel Espelle
J'ai toujours utilisé le tableur pour mes romans classés en fonction de : brouillons, en cours, terminés.
C'est par mois, chaque colonne représente ma vitesse de rédaction. Je me fiche pas mal du nombre de signets mais d'un mois à l'autre je vois si j'ai été productive.

Ensuite, je fais un classement "A à Z" pour voir justement lequel traine un peu et aurait besoin d'un coup d'accélérateur. En gros, chaque fois que j'ouvre un texte sur mon logiciel, je débriefe ensuite avec moi même. Hé, hé :) Voir si j'ai été productive tel mois ou pas.
Image de profil de AnnRake
AnnRake
C'est vraiment précis je suis admirative !
Image de profil de Mel Espelle
Mel Espelle
J'avance plus vite ainsi. A titre personnel, c'est un excellent booster. Sinon j'aurais tendance à prendre mon temps, à rester bloquer sur un texte et avancer en vitesse de croisière. Or le plus dire, c'est la relecture. J'en pleure vraiment à chercher la bonne méthode pour avancer et ne rien oublier de corriger. Je m'en arrache les cheveux, presque, tellement je n'avance pas.
Image de profil de no97434
no97434
Un jet sans outil.
Image de profil de AnnRake
AnnRake
Et bien c'est très bien aussi :)
0