Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Korten

Un ou des livres qui vous ont particulèrement marqué ou changé

par Korten  il y a 1 mois

Bonjour à tous !

Alors voilà est-ce qu'il y a des livres qui ont eu une importance particulière pour vous, des livres qui vous ont marqué ou changé ? Et si oui, lesquels ?

Pour ma part, plusieurs livres m'ont marqué. Cependant un livre m'a pas mal marqué car grâce à lui j'en ai lu ensuite beaucoup d'autres. Je ne lisais presque plus de livres quand à l'âge de 21 ans, je suis tombé sur "Histoire de la seconde guerre mondiale" de Liddel Hart.

Ma rencontre avec ce livre s'est faite par hasard. Il était dans ma bibliothéque, je ne sais pas comment il est arrivé dedans. C'est sûrement mes parents qui l'y ont mis. Le livre était un peu abîmé et il n'était plus tout jeune. Moi qui m'intéresse beaucoup à l'histoire, je passais à côté sans y faire attention jusqu'à mes 21 ans.

Et quand j'ai enfin commencé la lecture de ce livre de Liddel Hart, j'ai été plongé dans l'histoire de la seconde guerre mondiale. Il m'était difficile de lâcher le livre, je dévorais les pages. Liddel Hart en à peine 600 ou 700 pages content parfaitement la deuxième guerre mondiale d'une manière magistrale.

Ce livre m'a tellement accroché qu'il m'a redonné envie de lire et m'a fait devenir un lecteur régulier.

Donc vous aussi vous pouvez partager des livres qui vous ont marqué !

Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Lol, des livres qui m'ont changé ? Les livres de développement personnel de Dale Carnegie XD

Je pense que 3 livres m'ont marquée : L'insoutenable légèreté de l'être de Milan Kundera, Demian de Herman Hesse et Frankenstein de Mary Shelley
Image de profil de Orion
Orion
Et bien je garde un excellent souvenir de Subleteria et le prince des nuages. Romans fantastiques jeunesse enfin la fourchette est large. Dire jeunesse c'est réducteur.
Le premier pour son univers riche et ébouriffant très créatif, on ne veut plus s'en défaire. D'ailleurs maintenant que j'en parle, l'envie me tente.
Le second est tout aussi sensationnel sauf que tout est multiplié par 10. Vu qu'on suit trois quatres personnages en même temps dans divers contrées. L'adrénaline est à son max. Donc oui ça se déroule dans les nuages mais aussi sous terre et le danger est permanent. Ceux là répondent à ton sujet de discussion. Sauf que je n'ai pas changé d'un pouce pour autant. Rien de spirituel.
Image de profil de Loulouunne
Loulouunne
Si vous avez des livres fantastique à me conseiller je suis là. Sinon, je lis surtout des livres écrit par des auteurs indépendant :)
Image de profil de Paige "Popli" Eligia
Paige "Popli" Eligia
Hé bien moi j'ai commencé par les Pommes d'Api ^^ Dès que la porte de la lecture s'est ouverte à moi, quelques mois après mon entrée au CP, je faisais en sorte de me faire punir dans ma chambre pour pouvoir lire en paix tous les magazines que ma mère m'avait lu avant. De là, j'ai été abonné à j'aime lire, et je crois bien que c'est ma série préférée, encore maintenant. Ensuite, il y avait une sorte de série comme la bibliothèque rose, mais qui ne parlait que de sorcières, magie, robots... je suis tombée fan !

Il a vite fallu m'inscrire à la bibliothèque municipale, car ma mère n'arrivait plus à suivre mon rythme et tous les samedis j'ai commencé à écumer les rayons jeunesse. On pouvait emprunter beaucoup de livres, et j'entrais et sortais les bras chargés d'autant de livres que je le pouvais.

Une BD m'a marqué : Thorgal. J'ai beaucoup apprécié l'univers.

Dans le même registre, chez mes grands-parents, il n'y avai qu'une chose à lire à ma portée : Astérix. Je suis tombée fan de l'Antiquité avec eux, et je me revois lire les éditions d'époque chez eux. Je les connais par coeur !

De même, dans la maison de vacances, il n'y avait qu'une chose à lire : les Picsou. Picsou d'époque aussi !! Mais une date de publication n'est rien face à l'ennui. (Bref vous l'aurez compris je lisais tout ce qui me tombait sous la main)

Ensuite je suis tombée sur Harry Potter, bien avant le phénomène, bien avant les films, bien avant tout. J'avais pratiquement l'âge du héros et je me suis tout de suite identifiée à lui. Seulement le deuxième tome est resté là... sans bouger, trop gros, trop dense pour moi qui était encore à l'école primaire.
Mais je suis retombée dessus plus tard, et j'attendais avec impatience la sortie de la suite en librairie ! Ce sont les premiers livres que j'ai demandé à avoir :D J'ai grandi avec, et finir cette saga m'a laissé un grand vide, car voilà c'était la fin d'une histoire.

Comme au collège j'avais fini de lire le rayon jeunesse, je suis passée au rayon adultes, avec explications des rayons autorisés pour mon âge.
Et là je suis tombée sur un livre qui m'a marqué mais dans le mauvais sens. Ça parlait de la relation entre une geischa et un homme, et de son bâton de jade :o Croyez moi je n'oublierai jamais ma réaction horrifiée !! xD

Un autre livre que je garde en mémoire est la Moïra, ainsi que le maitre du temps. Je crois bien que ce sont ceux qui m'ont fait le plus frissonner, et m'ont vraiment fait grandir dans ma lecture. J'avais envie de quelque chose de bien plus profond niveau histoire, aussi bouleversant. Je crois aussi que ce sont ces deux sagas qui m'ont donné envie d'écrire. J'ai d'ailleurs commencé l'histoire d'une elfe qui débarquait sur une plage et trouvait un jeune forgeron qui avait hérité d'une épée... (première histoire qui m'a largement inspiré pour mon œuvre actuelle)

Pour mon dernier livre ultime, c'est évidemment Robin Hobb. Si Harry potter m'a accompagné toute ma jeunesse, Hobb m'a suivi toute ma vie d'étudiante et de jeune adulte. Je me suis rendue compte récemment que le vocabulaire était vraiment soutenu, pourtant j'ai dévoré ça d'une traite. J'ai acheté tous les livres, incapable d'attendre que les bibliothèques l'achètent. De même qu'HP la saga s'achève maintenant alors que j'ai laissé de côté un grand pan de ma vie douloureux... Il m'est impossible de lire les vingt dernières pages, car je pressens exactement la fin qui arrive et je n'ai pas envie de dire adieu à mon personnage préféré ainsi qu'à ce compagnon de vie. Je crois que je ne lirais jamais la fin.

Pour les autres livres, quand je me retrouvais à tourner en rond chez mes parents, sans plus rien à lire (ce qui arrivait souvent)... j'ai fini par explorer leurs bibliothèques. Là dedans, je retiens tous ces ouvrages : (ceux que j'ai tellement relu car je n'avais que ça !!)
Ceux d'Asimov qui m'ont littéralement transcendé et fasciné car pour moi tout était possible dans le futur. Je reste d'ailleurs convaincu de voir son monde quand je serai à la retraite...
Et ceux de Zola, Balzac, des livres mis là pour faire beau (je dois être la seule de la famille à les avoir lu) et celui qui m'a le plus marqué est : le bonheur des dames.
Là aussi le côté réel qui prend à la gorge, avec l'injustice...
Par contre je n'ai jamais accroché aux nombreux Agatha Christie de ma mère, ce qui ne m'a pas empêché de les lire.
Lamartine et sa poésie. Un livre de chevet dont je lisais des bribes décousues.
Stephen King et Charlie. Le seul que je puisse lire sans faire des cauchemars. J'adore cette histoire. Énormément. Je n'arrive à rien lire d'autre de King ^^

Donc ça fait un paquet quand même !!
Image de profil de Korten
Korten
Merci pour le partage de tes lectures. On voit que ça a été de belles découvertes.
J'ai eu les mêmes lectures que toi dans ma jeunesse, Astérix, Picsou, Harry Potter... Dans les bd manque tintin qui doit être ma bd occidental préférée. Après j'ai lu beaucoup de mangas, si j'ajoute ce que j'ai vu en anime, c'est une très longue liste.
Image de profil de Mat. C.
Mat. C.
Pour moi, mon évolution littéraire s'est faite en trois parties. Trois livres pour trois décennies (je ne compte pas la première de 0 à 10 ans).

A l'adolescence, comme beaucoup, je suis tombé vers l'âge de 15 ans sur le Seigneur des Anneaux (c'était un peu avant que les films sortent). Je devais être en seconde. Je n'avais pas lu depuis des années, et un jour au CDI, pendant un des longs moments d'ennui, je tombe sur les Deux Tours (et oui j'ai commencé par le deuxième tome)... et là quelle claque. J'ai tout de suite su qu'il y aurait dans ma vie un avant et un après Seigneur des Anneaux.
C'était beau, c'était grandiose, c'était sublime et les années qui ont suivies je n'ai fait qu'arpenter un peu plus cet univers. J'ai tout lu de Tolkien : Bilbo, les contes et légendes inachevées, le Silmarillon, les Lais du Beleriand... Il a formé mon imagination, et je n'ai jamais pu retrouver dans n'importe quel roman de Fantasy (dont j'étais très friand plus jeune) de telles sensations.

Ensuite la vingtaine est arrivée. Grâce à Tolkien et à la Fantasy j'étais entré en littérature, et doucement je m'étais confronté à d'autres genres et d'autres styles. J'avais commencé à lire du contemporain, du classique, de la littérature russe, japonaise, américaine... des choses transcendantes, des choses qui m'ont marquées aussi, mais rien de comparable à ma découverte de Bret Easton Ellis.
Bret Easton Ellis, je l'ai découvert par hasard avec son bouquin Lunar Park, acheté bêtement dans un Intermarché, et qui n'étant pas son meilleur livre, m'avait pourtant motivé à découvrir l'ensemble de son travail. J'ai tout lu de lui, tout relu deux, cinq ou dix fois chacun de ses livres, mais plus précisément les Lois de l'Attraction.
C'est indubitablement ce bouquin qui m'a appris à écrire, que j'ai recopié, que j'ai essayé d'imiter, ce livre qui m'a fait m'écrier : "mais on peut écrire comme ça !". En lisant les Lois de l'Attraction, j'ai su que je serai écrivain, j'ai compris que c'était un art et que j'étais face à un Maître.
Il y avait tout dans ce bouquin, toutes les techniques narratives, une écriture basée sur les points de vue à la première personne (que j'ai repris dans Wish you were here), une virtuosité sans pareille, une fluidité, un côté jeune et surdoué, absolument rock'n'roll... Pendant toute la décennie, je l'ai étudié, m'appropriant son style, le torturant dans tous les sens, pour au final m'en éloigner, appelé sur une autre voie.

J'ai continué entre-temps ma découverte, lisant tout, absolument tout, me confrontant aux abords de la trentaine à Kerouac et à la beat generation pendant quelques années qui furent aussi une découverte importante, mais que je ne compterai pas dans mes auteurs les plus marquants (même s'il m'ont beaucoup appris).

Car est arrivé peu après trente ans Victor Hugo, et là tout a changé. Ma vie a changé, j'ai changé, le monde a changé et mon univers s'est éclairé. Hugo a été l'auteur de mon existence, et les Misérables les fondations de quelque chose de sublime.
Je vous invite à lire le premier chapitre de l'Homme qui Rit (mon Homme qui Rit à moi, pas celui de Hugo, disponible ici https://www.scribay.com/text/1490577678/l-homme-qui-rit/chapter/350285 . Un chapitre préliminaire : HUGO) pour comprendre tout mon attachement à cet auteur, ce qu'il m'a donné, et ce qu'il m'a permis d'être.
Les Misérables a été le roman de ma trentaine (même si j'ai plus d'affection pour l'Homme qui Rit, mais il est venu après), et sans doute du reste de ma vie. Je me le relis une fois par an depuis, tout en y replongeant par à-coups, au hasard d'un paragraphe.

Trois romans pour trois décennies donc :
- de 10 à 20 ans : le Seigneur des Anneaux
- de 20 à 30 ans : les lois de l'Attraction
- pour la trentaine : les Misérables

Je suis encore relativement loin des 40-50, mais j'aime à imaginer ce que sera le livre et l'auteur de cette décennie. J'espérais que ce soit Tolstoï mais j'ai déjà pratiquement tout lu de lui... alors mystère !
Image de profil de Korten
Korten
Merci pour ce partage de ton parcours littéraire. On voit l'influence qu'ont eu tous ces grands auteurs sur toi et sur ta vie.
De Bret Easton Ellis, j'ai très envie de lire American Psycho. Ce livre culte a l'air très intéressant.

J'ai toujours pas lu les misérables mais je vais peut-être me lancer dans une biographie de Victor Hugo qui est dans ma bibliothèque.
Image de profil de Mat. C.
Mat. C.
American Psycho est un bouquin génial et monstrueux. Certains (comme moi) en sont fans, d'autres n'accrochent pas du tout, ne trouvant aucun intérêt à suivre le quotidien de Patrick Bateman.
Ce qu'il faut savoir sur ce livre avant de le commencer c'est qu'il ne se passe rien pendant de nombreuses et de nombreuses pages. C'est juste de la narration virtuose : le héros qui parle, qui raconte, se raconte avec arrogance, vit sa petite existence qu'on pourrait juger sans intérêt, digresse des chapitres entiers pour évoquer la musique qu'il affectionne, son album de Tina Turner préféré, la marque de mocassins qu'il aime en particulier... Il ne se passe rien, et le héros n'a rien d’intéressant (jusqu'au moment où...) mais comme dans tous les Ellis, on est happé par le style, et c'est la narration, qui comme un enchantement, nous incite à poursuivre.
On apprend énormément en lisant Bret Easton Ellis.

Et Hugo... sa biographie écrite par Max Gallo (en deux tomes : Je suis une force qui va, et Je serai celui-là ! ) est fantastique. Si c'est celle-là que tu as, fonce n'hésite pas !
Image de profil de Korten
Korten
C'est justement la biographie de Max Gallo que j'ai ;)
Image de profil de Sonio
Sonio
La découverte du philosophe indien Krisnamurti.
" Se libérer du connu "
"La première et dernière liberté "
Une grande délivrance et libération...
Dommage que ce grand philosophe est très peu enseigné en classe philo du Baccalauréat.
Image de profil de Korten
Korten
Je ne sais même plus les philosophes que j'avais étudié en terminale.
Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
Hey ! :) Pour ma part, beaucoup de livres m'ont marqué et changé ^^"

Dans mon enfance, le livre Fanny et la louve m'a fait découvrir cet animal majestueux, mystérieux et méconnu qu'était le loup, en faisant ainsi mon animal préféré :) Et même plus d'une décennie plus tard, je repense toujours à ce livre avec tendresse.
À onze, mon parrain m'a offert Frère de Loup, le premier tome de la série Chroniques des Temps Obscurs. À l'époque, je n'étais pas un très grande lectrice, aussi obtenir un livre aussi épais (plus de trois cent pages de mémoire, sans aucune image ^^), cela m'a fait peur, j'ai pensé que jamais je ne parviendrai à lire autant ! Et finalement, l'histoire m'a happé dès les premiers mots et j'ai par la suite acheté tous les autres tomes... Grâce à ce livre, je n'ai plus eu peur des "gros" livres alors qu'avant je ne lisais presque que des J'aime Lire ^^". Il m'a notamment fait découvrir à quel point les mots et l'imagination étaient puissants car j'ai vu tous les passages de l'histoire, entendu les personnages parler comme s'ils étaient juste là, à côté de moi... bref, une fantastique expérience de lecture ! ^o^
Plus tard, j'ai dévoré les livres fantasy et je dois dire qu'ils m'ont tous marqué, d'une manière ou d'une autre. Petite pensée spécial au livre spin-off des Chroniques de la Tour, intitulé L'Elfe Fenris, qui m'a vraiment fait adorer les elfes, ainsi qu'à la série Les Bannis et les Proscrits de James Clemens, qui a été l'une des premières séries fantasy que j'ai lu en entier. J'ai aussi adoré Masques, de Patricia Briggs, qui m'a fait réaliser qu'une bonne histoire de fantasy, ne ce n'était pas forcément des héros qui allaient sauver le monde, que ça pouvait être des personnages simples, que rien ne prédestinait à quoi que ce soit qui finalement sauvent un royaume... Le Pacte du Hob de Patricia Briggs m'a aussi beaucoup marqué pour ces raisons : des personnages simples, avec des vies simples, qui finalement vivent de grandes aventures et cela même si on ne quitte pas les environs d'un petit village et que "la grande quête" est la protection de ce même village et de ses habitants. Le Septième Guerrier-Mage de Paul Beorn m'a également marqué pour ça, avec en plus un personnage principal pour le coup vraiment inoubliable qui m'a donné envie d'écrire plus d'histoires à la premier personne. Et que dire du premier tome de La Passe-Miroir de Christelle Dabos qui m'a juste estomaqué tellement c'était bien écrit et orignal (or venant d'une fan de fantasy ayant déjà lu à peu près tout ce qui est sorti du genre, fallait le faire xD) ou encore de la série Lockwood & Co. ou du livre Le Jeu de l'Assassin... Et il y a aussi Darren Shan l'assistant du vampire, que j'ai dévoré au collège et qui m'a fait aimer ces créatures de la nuit buveuse de sang... Bref, il y a trop de livres, trop de personnages qui m'ont marqué, m'ont amené à penser autrement, parfois même à les imiter dans des expressions, des comportements, des emportements même que je n'aurai jamais eu si je ne les avais pas lus. ^^" Mais en même temps, c'est pour ça aussi qu'on lit, non ? :) Pour s'évader, être soufflé, emporté, réfléchir sur nous, le monde, la société, frémir avec nos personnages, voyager à travers des centaines de mondes, vivre des milliers de vie et en sortir, grandi, enrichi, un peu plus nous ^^
Image de profil de Korten
Korten
Pas mal, tu as lu beaucoup de livres de fantasy ! Chronique des temps obscures a l'air vraiment sympa. L'univers semble très attitrant.

Tout a fait d'accord pour tout ce qu'apporte la lecture, c'est une évasion dans un monde et un enrichissement pour nous. Je lis pour les mêmes raisons que toi :).
Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
Je crois que je peux difficilement lire autre chose que de la fantasy ^^" C'est un genre que j'ai dans la peau, dans le sang ^^. Et oui, Chroniques des Temps Obscurs est une super série, surtout qu'elle prend place dans un monde qui nous rappelle un peu la fin de la préhistoire, avec des tribus humaines peu évoluées niveau technologie mais très croyantes dans la force de la nature, les esprits animaux etc. :)

Heureuse de voir qu'on est sur la même longueur d'onde alors ! ;) Mais je pense que c'est un trait commun à beaucoup de lecteurs ! x) En tout cas, super sympa cette discussion ! ^o^
Image de profil de Korten
Korten
Pourtant, tu écris beaucoup de la poésie à ce que j'ai regardé. C'est pas trop enfantin les chroniques du temps obscurs ? Comme tu l'as lu à 11 ans.
Je pense que la lecture apporte une pulsion de vie contrairement aux films, séries ou jeux vidéos qui te donnent plutôt envie de moins sortir ! En tout cas c'est que je ressens avec, c'est son avantage par rapport à d'autres arts.
Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
Disons que je publie beaucoup de poésie sur Scribay, mais j'écris plus des romans fantasy ^^" La poésie c'est plus comme une pulsion que j'ai parfois, ce besoin de coucher en rimes et simplement des moments, des impressions sur le papier.
Pour répondre à ta question, non, Chroniques des Temps Obscurs n'est pas du tout enfantin. C'est même un monde assez rude, avec son lot de morts, de complots, de trahisons, tout ça sur fond de nature sauvage, tantôt bénéfique tantôt fatale. J'ai lu la série de mes onze ans à mes quinze-seize ans et j'en garde un souvenir très différent de mes autres lectures plus enfantines justement à ce moment-là ^^. C'était ma première série "de grands". J'ai relu plusieurs passages par la suite et, même avec un regard plus mature, j'adore toujours cette série. :)
Une pulsion de vie, hein. J'avoue que je ressens aussi ce "vent du coeur" lorsque je finis un bon livre, j'ai envie de sortir de ma chambre et de vivre un million d'aventures. Cependant, je ressens aussi ça devant le Seigneur des Anneaux (ou tout autre bon film fantasy) et les films de Miyazaki ^^". Je pense que ce qui différencie la lecture des autres arts, c'est en revanche notre participation à sa réalisation. Pour lire, on doit suivre les mots, tourner les pages et c'est notre imagination qui se charge de l'animation, des décors, des sensations... Devant un film, on a juste à regarder défiler les images sans le moindre effort, devant un tableau, on a juste a observer, idem devant une sculpture, un jeu vidéo, même si tu es acteur, tu profites des décors et des actions sans vraiment participer à leur bon fonctionnement et tu as en effet plus envie d'aller dans le monde du jeu et d'explorer celui qui est hors de chez toi... Pour moi l'écriture ressemble plus à la musique du coup, à nous d'imaginer, d'inventer, de nous laisser porter par les mots comme par les notes. Quand j'écoute une musique épique ou que je lis un livre fantasy, j'ai envie de m'envoler ou de courir à perdre haleine jusqu'à l'horizon sans m'arrêter ! ^o^
Image de profil de Paige "Popli" Eligia
Paige "Popli" Eligia
L'Assistant du vampire ! Oui j'ai adoré ce livre :D
Sinon il y en a beaucoup que je ne connais pas dans tout ceux que tu cites, et je note les titres :p
Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
Ah, toute ma jeunesse cette série ! et comme la diffusion française des romans s'est arrêtée avec le quatrième tome, j'ai acheté toute la série de mangas pour avoir la suite ! XD C'est du reste grâce à ça que j'ai plongé dans l'univers incroyable de ces bandes-dessinées japonaises ! *-*
XD j'espère que tous ces livres te plairont autant qu'ils m'ont plu ! ;)
Image de profil de Korten
Korten
Oui notre imagination travaille beaucoup avec la lecture. La fantasy permet de laisser son imagination aller loin. C'est cool si tu ressens tout ça.

De mon côté, ça va dépendre des livres. Mais certains livres, certains auteurs ont su me toucher profondément. Et l'écriture permet de structurer une pensée, de développer un univers propre à soi.
Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
Je pense surtout que je suis une accro aux livres xD

Un livre c'est un peu comme une personne, soit on a des atomes crochus avec et il va nous ébranler, soit on s'entend bien mais sans plus et on passe un bon moment, soit on ne l'aime pas :) L'écriture est en effet un bon moyen de structurer notre imagination et de nous découvrir (même si j'adore écrire parce que mes histoires sont inédites et que je suis du coup ma première lectrice, même si parfois, quand on bloque sur un passage, on a juste envie de s'arracher les cheveux et de se frapper la tête contre les murs XD)
Image de profil de Korten
Korten
Le problème que j'ai avec l'écriture, c'est de m'y mettre. ça peut prendre beaucoup de temps... Et il faut donc de l'énergie, de la volonté, de la rigueur. Pas toujours simple.
Du coup, pour l'instant je fais surtout des nouvelles plutôt que de longs romans, peut-être un livre un peu philosophique bientôt.
Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
Je peux tout à fait comprendre ! :) Pour ma part, j'ai un sérieux blocage depuis plusieurs mois, qui fait que j'ai beaucoup de mal à me remettre à l'écriture (tout ce que j'écris, je le trouve moche, sans intérêt, bon à jeter, ce qui du coup m'angoisse et me fait un peu fuir l'écriture ^^"). Il faut beaucoup de volonté et de travail pour écrire régulièrement et surtout pour écrire un projet aussi ambitieux qu'un roman... Donc les nouvelles et autres petits formats comme les contes, sont plutôt sympas ! :)
Un livre un peu philosophique... c'est-à-dire ? :) Une fiction, un essai ?
Image de profil de Korten
Korten
Profite du confinement pour t'y remettre ! On attend ton grand roman. J'ai bien envie d'écrire un dictionnaire philosophique.
0