Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de korinne

Allez-vous soutenir nos amis les libraires ?

par korinne  il y a 7 mois

Le confinement c'est pas marrant !

Certes, mais cela ne doit pas nous empêcher de nous batrre (puisque soit disant nous sommes en guerre !) pour retrouver à l'heure de la sortie une société agréable à vivre, et pourquoi pas même encore plus agréable qu'avant ?

Pour cela même enfermés chez soi on peut agir, si, si :)) On a même un super pouvoir !

Lisez-l'article, il vous expliquera tout ça bien mieux que moi :

https://www.bastamag.net/covid19-coronavirus-confinement-ecommerce-comment-soutenir-librairies-independantes-amazon-fnac?utm_source=actus_lilo

Et prétez-vous de livres entre voisins : il vous suffit de les déposer sur vos paillassons et d'attendre quelques heures pour les récupérer, le temps que le virus, si il est là, meurt :)

Et tant que j'y suis : êtes-vous au courrant pour les chiffons rouges à accrocher aux fenêtres pour se signaler en détresse sociale ? Bravo à ce monsieur pour son idée !

https://positivr.fr/confinement-pour-aider-les-personnes-en-detresse-sociale-il-propose-de-mettre-un-chiffon-rouge-aux-fenetres/?utm_source=actus_lilo

Image de profil de Félix
Félix
Salut ! Bonne idée pour le chiffon rouge... mais un truc me tracasse. J'espère que les personnes en situation d'isolement ne seront pas contaminées par les gens qui viendraient leur rendre visite. Il serait souhaitable de laisser un petit mot, des livres, des encouragements, un numéro de téléphone pour discuter etc., plutôt qu'un contact, afin de limiter les risques de contamination.

Cela ne s'appliquerait pas, bien évidemment, aux personnes en détresse auxquels une assistance physique ou personnalisée est nécessaire.
Image de profil de korinne
korinne
Toute interaction avec les autres nécessite de respecter les "mesures barrières" c'est évident :))
Image de profil de DLD
DLD
Toujours pour rester dans le domaine de la solidarité (et de la culture) :

Le ministre de l'agriculture invite les chômeurs et autre sans-emploi à se rendre aux champs pour aider la paysannerie qui manque de bras. Hardi les gars et les filles, allons-y gaiement !
Image de profil de korinne
korinne
Le ministre ? Les chômeurs ?
Bien, parce que hier (sur France Inter) j'ai entendu l'appel d'une responsable, de je ne sais plus quelle organisation agricole, appeler à l'aide les salariés actuellement au chômage technique et en particulier ceux du secteur de la restauration, parce qu'ils ont l'habitude de travailler dur.

Je l'ai trouvé gonflée !

Faut savoir quand-même que d'ordinaire ces boulots seuls les roumains et autres pauvres malheureux des pays les plus pauvres de l'Europe acceptent de les faire tant c'est de l'esclavage... ;(
Image de profil de DLD
DLD
Ce n'est pas payé assez cher, là je suis bien d'accord. Personnellement, je trouve qu'un métier difficile comme celui de l'agriculture devrait être payé quasiment autant que le métier d'infirmière. C'est pas difficile, il suffit d'augmenter le prix des matières premières agricoles payé aux producteurs.

Mais de l'esclavage ! Tu dis n'importe quoi, Korinne !
Image de profil de korinne
korinne
Je dis n'importe quoi ? Je connais des Portugais (des frères d'un copain) qui chaque années viennent en France cueillir les goldens, qui sont logés dans des pièces où il n'y a même pas l'eau courante, dorment sur des lits de camps de l'armée et sont payés en liquide... C'est pas de l'esclavage ? Ce n'en ait pas bien loin ;(

Tiens, l'article date un peu mais si tu cherches tu vas trouver des infos assez hallucinante :
https://blogs.mediapart.fr/fred-decosse/blog/280109/les-saisonniers-agricoles-etrangers-entre-discrimination-et-regularisa
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
korinne, tu as l'eau courante dans ta chambre, toi ? ^^

Et tu n'envoies pas tes enfants en colo parce qu'ils dormiraient sur des lits de camps ? Et les militaires alors ?

Et pour le liquide, c'est tout bénef pour ceux qui le reçoivent. Ils en font ce qu'ils veulent. Et je pense qu'ils ne sont pas idiots au point de venir sans y trouver une satisfaction.
Image de profil de korinne
korinne
Ah que vous êtes drôles les garçons !
Il n'est pas question ici du petit paysan du coin...

Aller, encore un peu de lecture et ça date de 2010, je ne crois pas que ça se soit amélioré pour eux...
https://www.la-croix.com/Actualite/France/Dans-l-agriculture-la-precarite-des-saisonniers-etrangers-s-accroit-_NG_-2011-07-19-690755
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Je ne voudrais pas dire, mais dans tous les autres domaines où il y a de l'intérim, c'est la même chose ;)

Et je connais des gens qui sont inscrits en intérim et qui sont contents de ce système. C'est ce qui leur convient.
Image de profil de korinne
korinne
Je parle de la pénurie actuelle de travailleurs étrangers pour la récolte des fraises dont s'inquiètent les gros producteurs... pas du travail en intérim en général :))

Mais bon, on est totalement hors sujet-là et c'est moi qui dérape toute seule... Sans doute à cause de la dernière petite phrase ajouté à la nouvelle "Attestation de sortie dérogatoire" qui me hérisse le poil depuis ce matin :(
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Je sens que les prochaines semaines ne vont pas t'apporter que des bonnes nouvelles ^^
Image de profil de korinne
korinne
Ça, je suis bien d'accord avec toi V9...
Image de profil de SaltyKimchi
SaltyKimchi
Vers chez moi c'est surtout des Polonais qui récoltent les vignes ^^

Après ils viennent pour ça, en général ils font tout le tour de l'Europe en suivant la saison. Un coup les pommes, puis le raisin, puis les fraises etc. quelque part c'est aussi pour combler le fait que plus aucun de nos jeunes (et moins jeunes) ait envie de le faire. Je les ai vus sur le terrain, j'ai bossé avec eux, ils sont carrément plus productifs que nos petits Français et râlent trois fois moins.

Après on peut pas critiquer le secteur de la restauration non plus, c'est pas un métier simple. Pour avoir fait les deux (les vendanges, la cuisine et la salle, du coup les trois), ils sont tous aussi épuisants à long terme. Faut pas en prendre un pour taper l'autre ^^

DLD pour le prix des matières premières agricoles, y'a deux problèmes : la grande distribution et les consommateurs.
La grande distribution parce qu'elle monopolise tout le marché à l'heure actuelle, comme Lactalis avec le lait et les fromages, et qu'elle change toute la filière et cherche toujours à acheter à moindre coût.
Les consommateurs parce que eux aussi veulent acheter toujours moins cher, et qu'ils s'en foutent quand la GD achète ses produits au fin fond de l'Espagne ou de l'Allemagne. Du coup nos producteurs bleu-blanc-rouge ont le couteau sous la gorge et sont obligés de brader leurs produits.

Il faudrait d'énormes régulations pour gérer tout ça, et clairement vu la puissance qu'ont certains groupes sur leur secteur, c'est presque impossible. Faut se rendre compte, Lactalis a tellement de pouvoir sur le fromage qu'ils ont réussi à faire passer la création de Camembert AOP au lait pasteurisé, une aberration pour les producteurs de Normandie (le Camembert se fait au lait cru depuis sa création). Mais comme les gens préfèrent et achètent du Président ou du Cœur de Lion caca, bah ça continue.

Si y'a bien un truc que j'espère après ce confinement, c'est qu'on revienne un peu à nos valeurs et qu'on se recentre sur nos ressources, parce qu'on a bien vu que mondialiser à outrance, ça nous a foutu dans la merde (comme pour les masques fabriqués en Chine, oh bah merde, la Chine est contaminée du coup elle garde les masques et nous on vient après et on en a pas assez !)
Image de profil de DLD
DLD
Les paysans sont des gens qui travaillent souvent plus dur que leurs « esclaves ». Ils sont souvent au boulot avant eux, terminent après eux. Et parfois, ils gagnent moins qu'eux. Tu connais le revenu moyen d'un paysan ? Tu connais le montant de sa retraite ? Beaucoup gagnent moins qu'un smig mais essaient de garder la bête fierté de se lever le matin pour aller bosser pour des ingrats qui les traitent d'esclavagistes.
C'est toute une profession qui a le droit de se sentir insultée par ce terme d'"esclavage".

Je rajoute aussi que c'est le métier ou dans l’indifférence générale on se suicide le plus, 1 tous les 2 jours. Ces chiffres officiels devraient être doublés, selon certains, parce que le milieu est très particulier, souvent croyant, et qu'un suicide, on s'en vante surtout pas dans les familles paysanes. Il est vécu comme un signe d'échec de soi-même avant d'être celui de l'oppression des autres. Les suicides à la poste ont fait tellement plus de bruit, eux !

L'esclavage, c'est des gens qui bossent sans salaire. Ils ont le gite, le couvert, c'est tout. Au-dessus le contremaître surveille et punit. Et tout en haut, les maitres, ceux qui ne font rien, qui vivent, grassement ou pas, du travail des autres. Chacun se place ou il veut dans cette grille.

Salty, c'est tout à fait ça. Le consommateur est schizophrène. Il devrait devenir consom-acteur et transformer sa carte bleue en bulletin de vote. Tu peux pas vouloir à la fois des prix bas et te désoler des conditions de ceux qui produisent. C'est valable pour l'habillement et les usines du bangladesh mais aussi pour l'agriculture française, la restauration, etc.
Image de profil de korinne
korinne
Je suis 100% d'accord avec toi DLD et je n'ai jamais dit que c'était le petit paysan du coin, lui n'embauche pas de main d'oeuvre étrangère saisonnière, j'habite en zone très rurale et je sais de quoi je parle.

Ces gens là ne sont pas des paysans, ce sont de gros propriétaires de vergers immenses et eux ne cueillent pas avec les ouvriers, ça ne risque pas, ils ne tiendrait pas deux heures.

Je parle de ce genre de producteurs : https://www.20minutes.fr/planete/973109-20120718-anjou-12000-panneaux-solaires-au-dessus-fraisiers
Ce n'est plus de l'agriculture tout ça :(
Si encore c'était une coopérative, mais non.

Alors bien sûr j'ai dit "esclavagisme", et ce n'en ait pas, mais franchement, lorsque tu fais des journées de 10h avec une pause de 20 mn pour casser la croûte et que le soir tu dors sur des lits de camps dans une pièce sans la douche chaude faut pas non plus s'étonner que peu de Français (pas forcément des fainéants !) n'acceptent pas ces conditions.

Pour le reste je te le répète, je suis solidaires des agriculteurs, je n'achète que des produits Français et quand c'est possible locaux même. Mais là nous ne parlons pas de la même agriculture :)
Image de profil de DLD
DLD
Par chez moi, les petits paysans du coin embauchent beaucoup de saisonniers étrangers. A côté, on trouve aussi un peu de main d'oeuvre locale. Certains ne viennent pas les jours de pluie. D'autres font la pause clope de 8 minutes à chaque bout de rang. D'autres encore ne se présentent plus un beau matin : ils ont atteint le quota d'heures et se mettent au chômage.

Pour le logement, il arrive que des candidats au travaux des champs demandent à l'employeur s'il a la possibilité de les loger. Un peu comme si le couvreur qui vient refaire la toiture de ton garage te demandait une chambre. Dans quel autre métier prend-on son futur employeur pour un hôtelier ? Et comment investir sur des structures hôtelières qui ne tourneraient que 2 mois par an ?
Image de profil de korinne
korinne
Je comprends leurs difficultés ;(
Mais j'ai chercher et j'ai trouvé un article pour illustrer mes propos. C'est un article Belge mais en France c'est pareil.
https://www.alterechos.be/travail-saisonnier-et-exploitation-les-pommes-de-discorde/
Je mets aussi le lien de ce qui m'a énervée grave, je ne supporte plus d'entendre dire que les chômeurs sont des fainéants ! Du travail il n'y en a plus pour tout le monde depuis longtemps, et les boulots qu'on trouve sont tous durs et mal payés, franchement y en a marre de ces discours !
https://www.huffingtonpost.fr/entry/coronavirus-les-recoltes-de-fraises-menacees-par-le-manque-de-main-doeuvre_fr_5e7b2453c5b6e051e8ddda0e
Désolée si les petits paysans qui font un boulot incroyable et mériteraient eux aussi de toucher une rémunération pour entretenir nos paysages se sont sentis visé par mes propos, je l'ai déjà dit deux fois, ce n'est pas à eux que je m'en prenais... Fin de la polémique :)
Image de profil de SaltyKimchi
SaltyKimchi
Le lien Huffington Post ne fonctionne pas ^^

En fait ce problème qui existe en Belgique et en France, il existe partout, des Mexicains aux Etats-Unis en passant par le Bangladesh. Et il peut se résumer à la dernière phrase de l'article : "Les priorités dépendent des priorités des citoyens, et ça ne dérange pas forcément les clients de payer moins les fruits et légumes."

C'est ce que je disais à DLD plus haut. En soi, si des lois étaient faites, les agriculteurs pourraient augmenter le salaire de ces saisonniers. Mais, en contre partie, pour pouvoir aussi gagner leur pain, il faut que le prix d'achat du produit augmente derrière, et donc in fine le prix de revente. Et comme aujourd'hui, c'est encore à qui vendra le moins cher, c'est compliqué pour les producteurs ^^

Certains vont garder leur éthique et respecter à la fois le produit et les personnes qui travaillent dessus. Mais aujourd'hui, 80% des ventes se font sur de l'industriel et du bas de gamme/moyenne gamme.
Image de profil de korinne
korinne
Pardon, j'ai modifié le lien :))
Oui, c'est bien la Grande distribution le problème et les consommateurs pas encore consom-acteurs...
Image de profil de SaltyKimchi
SaltyKimchi
La GD dépend aussi grandement de ses consommateurs, suffit de voir le tournant des rayons Bio de ses quelques années, la surface a été multipliée par 3 ou 4 en à peine 10 ans. En ce moment la GD joue la carte justement du local, AOP, "on fait attention aux producteurs" etc. mais on est loin du compte.
Image de profil de korinne
korinne
Avec la fermeture des frontières ils vont bien devoir acheter un peu plus local et nous payer le vrai prix... Seulement vu qu'on ne va plus aux courses que tous les dix jours pas sûre que même ramassées ils prennent le risque de prendre les Fraises françaises... On est tous très mal barré sauf la GD :(
Image de profil de SaltyKimchi
SaltyKimchi
Même pas ^^ J'ai un gars de ma classe qui bosse chez Auchan, dans la partie stockage drive, dans leurs centrales ils ont de quoi tenir plusieurs mois sans rien acheter ^^ (si les gens ne deviennent pas fous d'ici là)

Même les fruits et légumes, en général ils les font venir de loin avant qu'ils deviennent mûrs et les stockent dans des chambres froides pour une maturité lente. Ça leur permet d'acheter en plus grandes quantités (donc moins cher), moins souvent et d'écouler au fur et à mesure.

Sauf dans certains cas, la GD est tranquille là-dessus :)
Image de profil de korinne
korinne
Pff :(
Ben c'est pas la peine de ramasser les fraises alors... Ce sont les oiseaux, les abeilles, guépes et frelons qui vont être contents :)
Image de profil de SaltyKimchi
SaltyKimchi
Bah c'est utile pour tous les Français consciencieux de l'avenir de leurs agriculteurs et qui préfèrent la fraise de Plougastel (BRETAGNE INDEPENDANTE !) à ce truc visqueux et rouge de l'Espagne :)
Image de profil de korinne
korinne
Les marchés sont fermés, si la GD ne leur les achète pas pour les vendre, puisque tu dis qu'ils ont su stock, et que les Français consciencieux sont confinés comment ils feront pour les vendre ???
Image de profil de SaltyKimchi
SaltyKimchi
Les prefets et les maires peuvent les réouvrir s'ils estiment qu'ils sont nécessaires. Les régions qui récoltent en ce moment ont donc plus de chances de pouvoir vendre leurs marchandises, à petites doses je pense vu le confinement, mais un petit peu :)

Après je ne sais pas si la GD continue d'acheter les produits qu'elle achète en temps normal (comme ces fruits et légumes justement) à cette période (pour former son stock futur).

Quoi qu'il en soit, oui, il y aura des pertes financières (pas forcément perte des fruits puisqu'ils peuvent les donner), mais c'est tout le pays qui est en deficit actuellement. Ma boite, on est complètement gelé.
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
On voit sur le net des infos (mais à vérifier) que la GD ne mettrait plus en rayon F&L que des produits français
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
Je cherche un moyen pour me procurer des livres en évitant l’Amazonie (surnommons-le ainsi). Néanmoins, nous ne pouvons plus nous voiler la face sur le déclin des librairies... L’aspect positif : la société lit encore.
Image de profil de korinne
korinne
Si tu habites dans un immeuble tu peux peut-être mettre une affichette dans l'entrée ? Sinon, ben va falloir lire sur écran, je trouve ça moins confortable mais "à la guerre comme à la guerre" ! Tu sais, il y a de très bons romans, entier et terminés sur Scribay, tu veux quelques liens ? En plus ça ne te coûtera rien ;)
Image de profil de philippemoi
philippemoi
le declin est relatif, un nouveau courant de café librairie qui ouvrent dans nos campagnes par exemple, il y a aussi des librairie itinerantes etc. il est sur que les vieilles librairie de centre ville ont du plomb dans l'aile mais à paris il y a des ouvertures dans les banlieues dite defavorisées qui sont nouvelles et appreciée...il faut pas voir tout en noir non plus. Figurez-vous que je voulais ouvrir un projet en province, en gironde ou landes... eh bien mon étude de marché me dit qu'il y en a trop qui se sont ouvertes et ont pris ce créneau... je ne vois pas de lieu ou m'implanter...
Image de profil de korinne
korinne
Beaucoup de Librairies (comme bien d'autres petits commerçants) risquent de ne pas survivre à ce qui se passe ;(
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
korinne : Bonne idée, je vais y réfléchir. Pour les romans sur Scribay, je te remercie mais je vais décliner l’offre. Je déteste lire sur écran, d’où mes passages rapides sur Scribay >.<‘
Encore merci cependant !
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
euh, perso je ne pense pas que ce soit une bonne idée de se prêter des livres entre voisins (sauf ceux d'en dessous, là oui, surtout si je fais tousser mes filles dessus, il paraît que les enfants sont porteurs sains, lol, pause crime parfait). Je pense qu'il faut rester confiné et limiter les interactions tant que possible. Sinon, j'ai de quoi m'entretenir si au moins j'avais le temps :) j'ai une bibliothèque très fournie et une "ebooktèque" encore plus fournie. Pour soutenir ma librairie, ben je vais continuer comme avant, je n'achète pas des livres (sauf des rares exceptions) en grande surface/Amazon.
Image de profil de korinne
korinne
C'est bien Gigi ! Et que la force soit avec nous, hein ;)

J'ai précisé qu'il fallait les laisser quelques heures sur le paillasson les livres avant qu'ils ne passent d'un appart ou d'une maison à l'autre (le virus n'a qu'une durée de vie de quelques heures sur les surfaces papier :) Tu vois ce qu'il te reste à faire en rentrant avec les courses (au secours la chaîne du froid... d'ailleurs est-ce que cet saleté de bestiole résiste à la congélation ? Je ne sais pas :(
Image de profil de DLD
DLD
Pour répondre à ta question : non le froid ne détruit pas le virus. Il peut même se conserver des centaines d’annees. Il y a quelques années, on a déterré des corps dans un permafrost pour retrouver je ne sais quel virus disparu sur lequel les savants voulaient travailler.
Image de profil de korinne
korinne
Merci DLD d'éclairer ma lanterne... :))
Image de profil de Gérard Legat (Kemp)
Gérard Legat (Kemp)
Je l'avoue il m'arrive de commander des livres sur amazon, ce qui se passe m'incite à plus de retenue. Je vais donc m'abstenir de commander sur amazon pendant la période de confinement au minimum, à l'avenir je vais aussi privilégier les sites de libraires.
Image de profil de korinne
korinne
Félicitations et sage décision Gérard ! :))
Image de profil de SaltyKimchi
SaltyKimchi
De manière générale, il ne faut pas acheter ses livres sur Amazon ^^ Ils gagnent déjà tellement d'argent avec le reste (même si ils ont démarré avec les bouquins) qu'on peut au moins laisser ça aux librairies :)
Image de profil de DLD
DLD
Les libraires sont comme Amazon, même s'ils s'en défendent. Leur but est de faire de la marge et comme Amazon, il le font sur le dos des auteurs. Pour un auteur, crois-moi, Amazon offre une vraie visibilité.
Korinne, Salty, vous vendez sur quelle plate-forme ?
Image de profil de korinne
korinne
Non, les libraires ne sont pas comme Amazon, ils apportent un service, un conseil, de l'humain, animent nos villes et villages et payent des impôts qui font fonctionner les services publics. Les livres sont au même prix partout que je sache et heureusement. Question visibilité peut-être mais là, vu leur réaction face aux évènements actuels franchement ils méritent le boycott... Après, chacun est libre de faire ce qu'il veut.

Mon "Jardin des possibles" est disponible gratuitement sur Librinova (suite à un concours) sinon pas d'auto-édition pour moi, si aucune Maison ne veut de mes textes ben c'est sans doute que je n'ai pas encore le niveau. C'est ce que je me dis... ;(
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Entre Amazon et Librinova, le vrai voleur ne commence pas par la lettre A :P on peut traiter Amazon de tous les noms, mais pour leurs services d'auto édition, le prix de fabrication d'un broché est (à peu près) le vrai coût de revient si vous passez par un imprimeur pour une très petite commande. Ensuite ils ajoutent leur marge, frais d'envoi sont compris. Un librairie ne fait pas dans la charité, ils se font leur marge aussi, comme le dit DLD. Un libraire va se prendre entre 30 à 40% de marge sur le prix de vente. Donc il n'y a pas de voleurs, juste des business model différents, une force de frappe différente. Ceci dit, franchement à moins d'habiter dans un trou perdu ou d'être asocial et agoraphobe, je ne comprends pas ceux qui préfèrent commander chez Amazon que chez leur libraire. On fait la guerre à Amazon, mais il y a aussi les grands surfaces Cultura, Fnac, et autres hypermarchés.
Image de profil de SaltyKimchi
SaltyKimchi
Pour le moment, je ne vends rien, mais même quand ce sera le cas, et même si je sais qu'Amazon est profitable aux auteurs auto-édités (c'est leur but, ils font dans le marché de masse), ce n'est pas ceux que je vais privilégier. Je suis d'accord que les libraires ont aussi une machine à faire tourner, mais le business model d'Amazon est un trust qui s'ignore. Perso j'ai pas envie d'investir là-dedans et j'évite au maximum d'acheter sur leur plateforme, surtout si c'est pour aller financer des entrepôts de milliers d'hectares ou les rêves spatiaux de Jeff Bezos. Mais c'est quelque chose qui n'engage que moi (c'est vrai que mon ordre au-dessus n'avait pas lieu d'être) et c'est purement une question d'éthique.

Je suis d'accord avec korinne, au moins quand je vais chez mon libraire, même s'il s'agit d'un groupe qui a la main mise à Lyon (Decitre, pour ceux qui connaissent), je peux discuter avec lui (ou elle, tout dépend), débattre sur mes/ses dernières lectures, me faire conseiller tel livre ou tel livre, découvrir des nouveaux auteurs ou des nouveaux titres etc.

Amazon, à part me proposer des livres selon les cookies de mon ordinateur (et certains diront que ça permet de mieux nous connaître que nos propres amis) ou les derniers trucs à la mode, il n'est pas là pour me parler de littérature.

Librinova j'ai vu ça oui, c'est dommage parce que leurs master classes sont intéressantes.
Image de profil de philippemoi
philippemoi
Il est demontrer que ce n'est pas amazone qui a tué les petites librairie de quartier mais les grosses librairie implantées dans les centre comerciaux en periferie des grandes villes. Amazone est le concurent de ces dernieres pas des petites librairies...
Image de profil de DLD
DLD
Je n'ai jamais rien acheté sur Amazon de ma vie, sauf trois ou quatre bouquins en novembre dernier. C'était pour soutenir incognito des amis.es auteurs.es qui ne vendent que par ce biai.

Sinon, je suis d'accord avec Gigi, libraires ou Amazon sont des modèles business différents. Et je suis d'accord aussi avec toi Korinne : chacun fait bien ce qu'il veut. Je suis seulement gêné par un appel au boycott qui sous prétexte que les libraires ne peuvent plus ouvrir, il ne faut plus acheter chez Amazon. J'appelle ça du nivellement par le bas.

Je crois aussi que si tu veux faire une bonne action, tu peux contacter directement les auteurs auto-édité. La plupart (mais pas moi) accepteront de t'envoyer leur bouquin contre un chèque. Non seulement il sera dédicacé, mais en plus tu feras une bonne action en évitant d'engraisser le gros (le libraire) qui se prend effectivement 30% mini sur un bouquin que tu as passé plusieurs années à écrire et dont tu paies l'impression.

Quand à l'écoute des libraires, hum !
Il t'écoute parce que tu es cliente et qu'il veut te vendre sa came.
En tant qu'auteur d'un roman dont l'action se passe dans ma région, j'ai pris contact avec des libraires de ma région. J'ai même envoyé un exemplaire. Leur réponse, je l'attends toujours.
Plus fort encore, la première personne qui a accepté avec enthousiasme de me prendre en dépôt dirigeait un petit intermarché. C'était pour le mettre en évidence dans son point presse.

Moi j'observe tout cela avec amusement, sans me faire d'illusion sur la nature des uns ou des autres. On est tous humains.
Image de profil de SaltyKimchi
SaltyKimchi
C'est pour ça que je disais que mon ordre n'avait pas lieu d'être, puisque chacun est libre de ses actions. Quand je parle d'Amazon, c'est un boycott général auquel je fais appel, pas seulement pour les livres ^^

Les seuls livres auto-édités que j'ai proviennent de salons du livre où j'ai rencontré directement les auteurs et où j'ai pu leur acheter a mano a mano, avec une petite dédicace. On a pu papoter de leur univers, du métier, de l'écriture en général, pour moi c'est ce qui est le plus riche et le plus intéressant car l'argent va dans leur poche sans intermédiaire.

Je suis d'accord sur le fait que le principe du vendeur, c'est de vendre. Toutefois, je parle d'expérience personnelle mais j'ai toujours apprécié les discussions avec les vendeurs de ma librairie, parfois je découvrais des choses, ou je pouvais débattre sur des choses que j'avais déjà lu. On a au moins affaire à un service et à une humanité. C'est pas juste un vendeur qui va te dire "ça c'est bien, ça c'est pas bien". Des fois je ne leur achète pas de livre (parce que je ne suis pas venu pour ça), mais ça n'empêche pas de bien discuter. Amazon, y'a pas d'humain donc comme ça c'est réglé ^^

Je ne connais pas ta région donc je ne sais pas, perso autour de ma campagne je n'ai pas de petite librairie (ou alors je n'en ai pas connaissance), donc je suis obligé d'aller dans ces "grosses librairies" comme Decitre. D'ailleurs en passant, à la base Decitre c'était juste une librairie de quartier dans le centre de Lyon, qui a fini par grossir et ouvrir d'autres enseignes un peu partout dans le département. Et du coup ça, ça lance un autre débat sur la taille et la légitimité des librairies ? Est-ce qu'une librairie n'est légitime que parce qu'elle est petite et à taille humaine ? Doit-elle refuser la croissance ? Doit-on aussi boycotter Decitre ou Gibert Joseph au profit de librairies encore plus petites ?
Image de profil de korinne
korinne
En fait, le problème en ce moment, à mon sens, c'est que pendant que l'État met en place des soutiens financiers pour permettre aux boutiques (Librairies incluses) de ne pas faire faillite à cause du confinement d'autres ( les géant du commerce électronique et la grande distribution) continue à vendre des produits qui ne sont pas de première nécessité. Ce n'est pas ni loyale ni éthique. Les aides de l'État ce sont nos impôts, pour Amazo qui en plus n'en paye pas c'est encore pire. Bref, j'ai entendu (France-Inter) qu'ils avaient enfin entendu l'appel et qu'ils cessaient toutes ventes en dehors des produits de première nécessité, j'espère que c'est vrai... De plus, pensons à ces gens qui travaillent dans les plateformes logistiques et à la Poste : Est-ce normal qu'ils prennent des risques pour nous livrer des choses dispensables le temps du confinement ? Soyons solidaires et altruistes au moins jusqu'à la fin du confinement :))
Image de profil de SaltyKimchi
SaltyKimchi
Après comme disait le PDG de Leclerc : "Un Hyper on peut pas le scinder" ^^ Sous entendu, si on ouvre pour l'alimentaire, on est obligé d'ouvrir pour tous les autres rayons, dont les livres. Du coup il faudrait n'autoriser que les commerces 100% alimentaires (et qui vendent des brosse à dents etc. des produits d'hygiène sinon on va schmouter)
Image de profil de korinne
korinne
Le mieux, ce serait quand-même que chacun de nous soit capable d'être responsable... Je sais : je rêve ! Mais finalement c'est plutôt bien si TOUT ÇA n'a pas complétement anéanti mes espérances en l'humain :))

Je viens de lire cette info : La Fnac propose 500 livres en téléchargement gratuit pendant la durée du confinement :
https://positivr.fr/confinement-la-fnac-met-en-ligne-500-ebooks-gratuits/?utm_source=actus_lilo
Belle initiative, merci à eux :)
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Oui, le mieux est que chacun soit responsable :)
Que les facteurs travaillent sans protection me paraît inadmissible, mais ce n'est pas la faute d'Amazon. En outre, je ne suis pas d'accord pour les produits qui ne sont pas de première nécessite. Tu n'as pas besoin, mais cela ne veut pas dire pour les autres. Par exemple je suis obligée de bosser à la maison. Hier ma souris est tombée et a rendu l'âme, perso j'aime bien ma souris pour les tableaux excel et là j'en bave avec le pad. De plus j'aurais bien besoin (urgent) d'un écran pour mieux travailler sinon j'ai juste le petit écran mon portable. J'ai des enfants et leurs devoirs nous sont envoyés par mail, avec des fiches de révision et des exercices. Heureusement j'ai une imprimante, mais elle n'aura plus d'encre et je n'aurai plus de papier. Si je veux respecter le confinement (pourquoi prendre la voiture et faire la guerre dans un gros hypermarché quand je peux faire mes réserves à la superette du coin, qui reste bien ravitaillée ?). Ce sont des articles qu'il faut commander chez Amazon ou un autre qui assure la livraison. C'est triste pour les petits commerces, mais cette crise ne va pas les toucher qu'eux, d'ailleurs.
Image de profil de korinne
korinne
Faisons pour le mieux, ou le moins mal, Gigi et avec ce que l'on a notre disposition... Si déjà on se pose la question "en ai-je vraiment besoin ?" avant d'acheter quoi que se soit bah le confinement nous aura au moins donner une bonne habitude :))
Image de profil de Aude Vesselle
Aude Vesselle
Même si je devais relire des dizaines de fois tous les livres que je possède, jusqu'à en connaître la moindre ponctuation, jamais je m'abaisserais à commander sur ces sites qui ont déjà détruit des centaines de commerces.
Soyons tous logiques, ne râlons pas lorsque nos centres-villes meurent tout en continuant d'enrichir ces groupes multimillionnaires ;-)

Bon sujet de discussion, korinne, et merci pour les liens !
Image de profil de korinne
korinne
Pas toujours évident... moi je vivais à 40 km de la première librairie, jusqu'à ce qu'un gentil fou furieux crée une libricyclette (au garage actuellement ;)
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
J'ai proposé à mes libraires de mettre en place un système de précommandes. On paie maintenant. On vient chercher à la fin du confinement. Elles sont en train d'étudier l'idée.
Image de profil de korinne
korinne
Pas évident, je pense que pour bénéficier de l'aide de 1500€ que l'État va accorder aux indépendants et commerçants il ne faut pas qu'il y ait d'activité du tout ... :(
C'est à la réouverture qu'il faudra foncer commander plein de livres ! :)
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
Comme je dis : elles sont en train d'étudier. L'aide de l'état a l'air assez difficile à obtenir donc beaucoup sont en train d'étudier des plans B
Image de profil de korinne
korinne
Pourquoi ça ne me surprend pas ? ;((

Et repasser par une commande par courrier ou mail que les libraires pourraient traiter sans ouvrir la boutique et envoyer par courrier (pardon les facteurs et les factrices mais vu que vous continuez à bosser autant que ce ne soit pas que pour Amazon..)
Comme à l'ancienne finalement : un coup de tel et un envoie :))
Image de profil de DLD
DLD
Je vends quelques bouquins sur Amazon. Je n'ai pas de sympathie particulière pour cette plate-forme qui ne paie pas assez d'impots en France. Mais si on leur interdit les bouquins, où iront vendre les auteurs indépendants ?
Image de profil de korinne
korinne
Nul part, comme les libraires, le temps que durera le confinement ;(
Image de profil de DLD
DLD
Même les versions numériques ?
Image de profil de korinne
korinne
Non, les versions papier uniquement :))
Image de profil de SaltyKimchi
SaltyKimchi
Amazon n'est pas la seule plateforme d'auto-édition, encore heureux ^^
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
"Amazon n'est pas la seule plateforme d'auto-édition", mais elle est le carrefour ;)
Image de profil de SaltyKimchi
SaltyKimchi
Elle est le Carrefour ou l'Amazon ? ^^ J'y vois plus très (Le)clerc :)
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Sur amazon tu as accès aux autres plate-formes d'auto-édition

Autrement dit, sans amazon, les autres plate-formes d'auto-édition perdent beaucoup de leur visibilité ^^

Cela a un prix
0