Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de october 11th ☀️

Romance, et c'est tout ?

par october 11th ☀️  il y a 3 mois

Bonjour !

J'aimerais être éclairée sur les histoires d'amour, les romances.

Elle a fortement évolué au fil du temps, mais depuis maintenant années j'écris une romance.

Cependant, je traverse une période de doute.

J'ai lu a plusieurs reprises, que la romance ne pouvait être le cœur de l'histoire. Je m'explique.

L'histoire d'amour ne doit pas apparaître comme le thème principal, il faut par exemple le coupler avec une approche type thriller, horreur ou encore historique. En gros, il serait mal vu d'écrire une histoire, dans laquelle amour semble être la trame principale.

Qu'est-ce que vous en pensez ?

Est-ce que n'avoir affaire qu'à une histoire d'amour (qui, admettons, s'éloigne des clichés habituels), serait dérangeant pour le lecteur ?

Également, j'aimerais savoir quelles sont les romances que vous aimez et détestez, et pourquoi. Éventuellement, les clichés qui vous repoussent et ceux qui sont moins choquants.

Mon roman me tient à cœur, mais je serais attristée si je me rendais compte qu'il est tout ce que le public déteste.

J'espère ne pas faire fausse route.

Merci à celleux qui prendront le temps de me lire et me conseiller.

Image de profil de Clem Laysler
Clem Laysler
Salutations.

Pour la première partie de ton fil de questions, il est vrai que la majorité des histoires de romance, d'amour sont en fait une histoire plus globale (enquête policière à la Guillaume Musso), série/livre d'interaction entre personnages (série d'adolescent, mythologie, films, etc). Je suis d'avis à dire qu'il est vrai ; la romance pourrait-être en cœur de l'histoire seulement qu'en elle est nuancée et, apparaît coups à coups. Mais pourquoi ça ?

Car, encore une fois, subjectivement, avoir affaire qu'à une histoire d'amour serait dérangeant pour la simple raison que ça serait trop répétitif, trop usant. Puis comment écrire QUE de l'amour ? Par série de lettres ? Par dialogue ? Le sujet tournerait en boucle, même si on parle de l'amour d'une, deux, plusieurs personnes en même temps. La romance en thème principal, c'est une lettre d'amour de 300 pages, donc de la guimauve en boucle. Ecœurant... dommage hein...

Cependant.

Il y a des romances que nous aimons et détestons, car elles sont le fruit d'une personne qui a vécu une expérience personnelle pour une passion universelle. C'est ça la puissance de la romance, on regarde des histoires de personnages de papier qui pourrait être toi, moi, n'importe qui. Je pense que j'adore les histoires qui me cultivent tout en me donnant l'impression de vivre avec de faux personnages : du livre à la réalité. Pour ce que je déteste, c'est plus compliqué x). Je pense qu'il y a eu assez de commentaires sur les clichés ^^

Si ton roman te tient vraiment à cœur, alors fonce et n'hésite pas à écrire ce que tu aimes avant tout. Il ne faut pas avoir peur des autres, on s'en fiche des réactions limites, c'est ce que tu en fais le plus important. Bon après, si tu estimes qu'on peut te "détester" juste pour des écrits... je veux bien savoir ce qui mettrait tant en colère xD

Voilà, un commentaire de plus qui se perdra dans la masse o/
Bonne chance pour la suite !
Image de profil de october 11th ☀️
october 11th ☀️
Merci pour ton avis constructif et très intéressant :)
Image de profil de izuchux
izuchux
J'ai d'autres références pour ma part, plus classiques et plus "littéraires"
- Love Story
- La Princesse de Cleves
- Roméo et Juliette
- Orgueil et préjugés
- Tristan et Iseult
- L'éducation sentimentale
- La Dame aux Camélias (et un opéra de Verdi *-*)
- Carmen (et un opéra de Bizet o/)
...

On peut écrire des histoires d'amour avec style aussi, les romans de gare se lisent beaucoup, vite, mais s'oublient encore plus vite.


Une histoire d'amour peut se suffire à elle-même, comme n'importe quelle histoire de n'importe quel genre/type, tant que c'est bien écrit.
(on vend aussi de la merde par paquet de 12 que tout le monde s'arrache mais je peux difficilement te donner ce conseil *-*)
Image de profil de CammieH-L
CammieH-L
Au risque de répéter ce qui a déjà été dit, la romance est un genre à part entière qui, même s'il est décrié, se vend d'ailleurs plutôt bien^^ Partant de là, je ne vois pas pourquoi tu ne pourrais pas écrire ta propre romance :) Il existe des sous-genres : fantastique, paranormal, érotique, contemporain, etc. mais des tas de romances ont vu le jour et ont connu un certain succès ces dernières années.
Pour ne citer que quelques exemples :
- After
- 50 Nuances de Grey
- Twilight
- Nos Etoiles Contraires
- Tous Nos Jours Parfaits
- A Tous les Garçons que j'ai Aimés
- Eleanor and Park
- Call Me By Your Name
- Avant Toi
- Five Feet Apart,
et j'en passe...
Alors ne te pose plus la question et écris cette romance qui te fait envie ! :)
Image de profil de Ai acheté un couteau
Ai acheté un couteau
Personnellement, je ne vois pas de roman uniquement d'amour (à part peut-être le roman pastoral...). Mais après, toute histoire d'amour tend quand même à s'inscrire dans un contexte (l'amour interdit, en période de trouble, maladie, etc. etc.) Je ne vois pas de roman où je peux dire : ils s'aiment, point final, il n'y a rien d'autre.
Que ce soit tous les grands classiques (Haut de Hurlevent, certains Stendhal, l'Ecume des jours) s'inscrivent quelque part. Mais ça ne veut pas dire que l'amour n'est pas le thème principal

Mais comme dis plus bas, écrit ce que tu veux écrire, le reste importe peu
Image de profil de Vicomte Bidon
Vicomte Bidon
"L'histoire d'amour ne doit pas apparaître comme le thème principal, il faut par exemple le coupler avec une approche type thriller, horreur ou encore historique. En gros, il serait mal vu d'écrire une histoire, dans laquelle amour semble être la trame principale."

mais c'est évident, bien sûr, l'amour ne peut pas être le sujet principal d'un livre, quelle idée ! par exemple qui aurait lu madame Bovary, si ça n'avait été avant tout une histoire policière avec des morts vivants et des vampires ? ;-)
Image de profil de Ai acheté un couteau
Ai acheté un couteau
Madame Bovary c'est pas vraiment une histoire d'amour quand même...
Image de profil de Hubert Pozac
Hubert Pozac
Tu aimerais être éclairée sur les histoires d'amour, les romances ? Sache que c'est le genre le plus vendu au monde devant tout autre genre confondu. En France, il est considéré comme un genre mineur, peut-être à cause de sa légèreté, son manque de suspense, voire une vie idéalisée...
Il existe des sous-genres : Young Adult (Twilight, Hunger Games) qui ont eu un succès retentissant. Et aussi "Cinquante nuances de Grey". Alors, pourquoi pas toi ;).

La romance est le genre privilégié par les femmes et généralement écrite par des femmes, bien que l'un des premiers romans d'amour fût écrit par un Anglais et qui connut à son époque, auprès de la gent féminine, un réel succès. S'ensuivirent, Jane Austen (Orgueil et Préjugés) ; Charlotte Brontë (Jane Eyre).

Les clichés, tu ne pourras évidemment pas t'en défaire, car ils contrôlent les codes de cette littérature que veulent lire les gens : la beauté magnifique de la femme ou de l'homme ; l'amour sans nuage, etc. Sortir des sentiers battus dans la romance équivaut à un moindre lectorat. Le lecteur, en l'occurrence la lectrice, s'attend à retrouver dans le roman d'amour une vie parfaite.

Mais il ne tient qu'à toi, parce que rien n'est figé en littérature, de sortir des sentiers battus. Et surtout, faire rêver ton lectorat.

On ne fait jamais fausse route quand on écrit un roman, tous genres confondus.

Sinon, c'est quand que tu postes ton œuvre ?
Image de profil de october 11th ☀️
october 11th ☀️
Je te remercie pour ton message et ton avis :)
Je posterais mon œuvre quand j'aurais avancé dans la réécriture.
Image de profil de Symph'
Symph'
Salut ! Question intéressante !

Je pense que la romance peut sans problème être un genre à part entière. Après, personnellement, une histoire où il n'y a que de la romance me lasse vite dans le sens où j'aime bien quand L'histoire garde une part de mystère et que je ne sache pas où l'on va.

Ça doit être ça qui fait que les romances se placent généralement dans D'autres intrigues. C'est parce qu'une fois que tu as identifié les deux partis du couple, et bien tu sais concrètement où va aller L'histoire, et que tout va tourner autour d'eux. Y ajouter une autre approche permet de garder le lecteur en haleine et rajoute de la profondeur à la relation en l'incluant dans un plus grand ensemble :)
Image de profil de Andy Clarbann
Andy Clarbann
Il y a toujours eu une place pour la romance dans la littérature, ça représente une bonne partie de la littérature féminine

Donc quand tu demandes ce qui serait dérangeant pour le lecteur, disons qu'il faut savoir à qui tu t'adresses

Romance pure c'est peut-être pas le meilleur moyen de scotcher les foules masculines, mais au pire elles sont minoritaires si je me souviens bien
Image de profil de Cléo Didée
Cléo Didée
Bien que peu lectrice de romance (mis à part les yaoi), je trouve dérangeante l'idée qu'une romance ne pourrait être le cœur de l'intrigue. Après tout, il y a bien des romans (j'ai surtout lu des nouvelles) de tranches de vie ! Une romance bien pensée et écrite emporte et fait vibrer tout autant qu'un autre genre.
D'ailleurs j'avais cru comprendre que la romance se vendait mieux de manière large que de la littérature de genre fantastique ou science-fiction (je pense à une éditrice qui s'est retrouvée à ne publier que de la romance parce qu'elle ne vendait rien d'autre).
Image de profil de Parker
Parker
Hello :)
C'est marrant cette idée (très répandue) que la romance ne pourrait pas être un genre à part entière :)
Il m'a fallu un peu de temps pour assumer de mon côté, mais j'écris de la romance, à 100%, j'adore ça et je l'assume maintenant tout à fait :)
"Le public", ça n'existe pas, il y a des publics. Certains détestent la romance (parfois sans même en avoir jamais lu une seule, mais c'est un autre débat ^^), d'autres adorent. Certains vont préférer la romance en intrigue secondaire dans un polar, d'autres en intrigue principale... Impossible d'écrire en fonction de ce que les gens attendent.
Quant aux clichés, c'est une question qui me fait souvent sourire. Prenons un personnage adolescent. Si tu le décris comme un jeune en crise, qui s'oppose, râle, se traîne, etc, on va hurler au cliché. Si tu le décris comme un jeune adorable, serviable, posé, mûr, etc., on va te dire que c'est pas plausible ^^

J'ai pris le parti il y a un moment d'écrire ce qui me fait kiffer. C'est de la pure romance, parfois il y a même de la guimauve, mais je ne force personne à me lire :)
Parfois il y a des clichés, parfois pas. Je ne me pose plus la question. J'écris ce qui me semble juste, ce qui me plaît, ce que j'aimerais lire :)

Amuse-toi surtout :))
Image de profil de october 11th ☀️
october 11th ☀️
J'ignore pourquoi c'est si mal perçu, alors que dans la vie, beaucoup rêve d'une histoire d'amour bien guimauve, ahah.
Je comprends par ton message ainsi que ceux des autres, que finalement il ne faut pas tenir compte des gens en général, car chacun est différent et ce n'est pas parce que certains n'apprécient pas, que le roman est pour autant mauvais.

C'est tout à fait ça, on ne veut pas de clichés mais en même temps, on veut du réalisme ! C'est contradictoire.

J'apprécie la conclusion de ton message, et ça me fait sourire car c'est véridique, il fait écrire ce qui nous plaît.
Merci beaucoup :)
Image de profil de Parker
Parker
Parce que c'est de la littérature "pour les femmes", ces pauvres êtres décérébrés ^^ Ça n'a pas le sérieux d'un bon thriller ou d'un polar. Pire, c'est (souvent) plein de bons sentiments, beurk beurk beurk ^^

Je viens de lire ta réponse en dessous, je me permets d'y réagir : penser au lectorat quand on écrit, c'est la mort de l'inspiration et de la spontanéité ;)
N'hésite pas à partager tes écrits, il y a qq lecteurs (oui, des hommes) et lectrices de romance par ici :)
Image de profil de october 11th ☀️
october 11th ☀️
J'avoue, quelle horreur ahahah

C'est ce que j'ai remarqué, ça m'a foutu un coup au moral.
Je suis en pleine réécriture (voire refonte) de mon roman, mais je pense que j'en publierai quelques chapitres un jour :)
Image de profil de Ainhoa
Ainhoa
Fais d'abord le livre que tu veux toi, celui qui te fera rire, vibrer ou pleurer. Le lecteur va le lire en quelques heures tandis que toi tu y auras passe des jours, des semaines, des mois et même des années.
Le pari le plus risqué à mon sens c'est d'écrire pour faire plaisir à un lectorat. En faisant ça tu y perdrais ta signature, ta singularité pour un lissage fadasse.
La romance est un mot étiquette. Derrière ce mot on peut y glisser un tas de choses. Tu abordés forcément d'autres thèmes ( je ne parle pas de genre même si c'est possible).
La famille, le travail... Ça peut en faire quelque chose de contemporain.
J'ai écris de la romance avec mon texte intersection et pourtant même s'il est question de l'amour, la manière dont il est traité est loin d'une romance cliché. J'aborde des choses thèmes variés et des questions actuelles sous différents angles pour répondre à mon postulat de base.
Ce qui fait que mes lecteurs ne l'ont jamais nommé "romance" alors que ça ne parle foncièrement que de ça.
Ne te décourage pas, tout le monde a sa place ;)
Image de profil de october 11th ☀️
october 11th ☀️
Lorsque j'ai commencé à écrire, je ne pensais pas justement au lectorat. C'est récemment que je me suis dit que je pouvais partager, ça a été un échec (aucun lecteur) alors je me suis remise en question.
Je suis d'accord avec ça justement, mais quand je lis des avis sur la romance, j'ai l'impression que les gens associent juste l'histoire d'amour entre les protagonistes et ne comptent pas le reste (famille, amitié, travail, comme tu dis)

Ton œuvre m'intrigue, j'irais jeter un œil à l'occasion.
Merci pour ton avis !
Image de profil de Daegann
Daegann
La romance est un genre, il peut tout à fait être le moteur de l'intrigue.
Et tout comme on peut avoir une romance comme intrigue secondaire d'un roman de SF, on peut aussi avoir de la SF comme intrigue secondaire d'une romance. Ou bien n'avoir que de la SF ou que de la romance. On fait ce qu'on veut, on place le curseur où on veut. Et ici je parle de SF comme exemple mais ça peut être n'importe quoi, y compris une problématique tournant autour de problèmes de sociétés (je veux dire, c'est pas forcément de la fantasy, du thriller ou autre).

Après c'est vrai que n'avoir que de la romance, me semble un peu risqué, mais dans l'absolu pourquoi pas si c'est bien fait.

Pour ce qui est des choses à éviter, je pense par contre qu'il faut éviter les choses trop guimauve (en tout cas si c'est le thème principale de l'histoire, si c'est du secondaire on peut être plus léger je pense). Pareil, mieux vaut éviter les clichés vu et revu, notamment toutes les romances basé sur du superficiel. Je pense que pour réussir une romance il faut s’intéresser aux sentiments, et surtout laisser le temps à ceux-ci de mûrir au fil de l'histoire. Le coup de foudre immédiat, personnellement je trouve ça bof. Par contre il peut y avoir un crush mais qui se révèle et se renforce ou se découvre au fil de l'histoire, là oui.

Après pour en revenir aux mix de thèmes, l'avantage quand tu as une intrigues lié à autre chose que de la romance, c'est qu'on peut prendre le temps de faire grandir cette romance au second plan, on ne sait pas d'avance et cela peut venir perturber ou modifier les relations déjà établi entre personnages. Sans cela, c'est plus difficile de surprendre...
Image de profil de october 11th ☀️
october 11th ☀️
Merci pour ton avis, ça me rassure :)
Image de profil de Anne O'Delly
Anne O'Delly
Dans ce cas, ce serait dire qu'on ne peut pas écrire un roman où la science-fiction est le genre principal...
Image de profil de october 11th ☀️
october 11th ☀️
C'est pour cela que je me posais cette question, j'ai l'impression que la romance est un genre mal perçu...
Image de profil de Anne O'Delly
Anne O'Delly
C'est mal perçu par ceux qui n'aiment pas la romance. C'est comme demander à quelqu'un qui n'aime pas la politique son avis, il ne va pas en faire des éloges.
Image de profil de october 11th ☀️
Image de profil de ArchiducAshide
ArchiducAshide
Je t’en prie !
Image de profil de ArchiducAshide
ArchiducAshide
Ah et n’oublie pas de te présenter dans la discussion créée à cet effet ! En espérant pouvoir lire tes œuvres !
Image de profil de ArchiducAshide
ArchiducAshide
Alors je ne suis absolument pas friand de romance (à l’état pur) par là je veux dire qu’une œuvre dont la trame principale sera l’amour ne m’attirerais pas mais je la trouve importante néanmoins dans une trame. Par là je veux dire que nos personnages comme toi et moi sont humains et comme tout le monde ils ont des sentiments. Mais ! Ça ce n’est que mon avis et comme dit si bien Ashee : écrit ce qu’il te plait ! Écris le roman que tu as envie de lire ! J’adhère complètement à ces paroles !
Image de profil de Ashee
Ashee
Même si j’en lis de moins en moins, j’aime la romance si elle est bien écrite.

Ce qui me déplaît, ce sont :
- les intrigues vues & revues
- les histoires truffées de clichés

Par exemple :
- bad-boy kiffe d’amour good-girl
- je l’aime mais en fait non c’est l’autre, oups
- mon patron ce fantasme
- la moche qui devient belle
- je n’ai personne pour aller au mariage de X, toi le bogosse là-bas vient laisse-toi faire

Mon conseil : écris ce que tu as envie d'écrire.
8 milliards sur Terre = 8 milliards de points de vue = tu ne pourras pas contenter tout le monde.

Bernard Werber nous avait conseillé (lors d’un Masterclass) d’écrire le roman que nous souhaiterions lire car il faut le faire pour soi avant tout.
0