Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de LaudaQuoi

Paradoxe scribayen (et autres plateformes d'ailleurs)

par LaudaQuoi  il y a 5 mois

Bonjour ou bonsoir,

Une réflexion qui me trotte par la tête depuis un petit moment : on lit souvent comme conseil - et peut-être même sur le blog de Scribay, je ne sais plus - d'écrire le premier jet de son roman d'une seule traite, sans se retourner et, donc, d'attendre la fin de ce premier jet pour reprendre, corriger, modifier... les premiers chapitres. Et, en même temps, les plateformes d'écriture telles que Scribay nous invitent ou nous incitent à publier au fur et à mesure le fruit de notre travail pour le soumettre aux commentaires et annotations des autres membres. Cela me semble un peui paradoxal, non ? Comment gérez-vous ça ?

Image de profil de LaudaQuoi
LaudaQuoi
Bilan des courses après moult réflexions et travail sur l'intrigue : passage en V2 "réécriture" à partir des premiers chapitres de Bandonéons avant même la fin du premier jet.
Pourquoi ? J'ai prévu une modification substantielle vers la fin qui nécessite des ajustements en amont. Donc 1/ si j'écris la fin telle que prévue précédemment, ça n'a pas grand sens sachant que je sais déjà comment je souhaite la modifier et 2/ si j'écris la fin déjà modifiée, ça devient incompréhensible.
Donc, V2 déjà en ligne pour les premiers chapitres et je pense que ça va bien avancer dans les jours qui viennent ;)
Image de profil de izuchux
izuchux
bravo :)
Surtout ne pas s'entêter dans une voie, il faut faire en fonction des besoins, du moment, et du temps dont tu disposes.
Image de profil de Ashee
Ashee
Alors, cela dépend de ton interprétation de ce qui est un 1er jet.

Me concernant, faire un 1er jet c’est terminer une œuvre entièrement de A à Z, certes, mais c’est aussi un jet que l’on peut améliorer de temps à autre. Il s’agit donc d’un brouillon incluant également des annotations/corrections faites en cours de route (mais sans trop se focaliser dessus et ne pas tout recommencer).

Ensuite le 2ème jet c’est reprendre & réécrire complètement l’œuvre pour l’améliorer d’un point de vue final pour édition ou son propre plaisir (suivi bien sûr d’autres jets si nécessaire).

Donc (pour moi) publier au fur et à mesure sur une plateforme tout en prenant en comptes les commentaires & les annotations des autres, c’est toujours écrire le 1er jet.

Pour la petite histoire, j’avais assisté à une Masterclass de Bernard Werber qui conseillait d’écrire le 1er jet sans s’arrêter tout en le considérant comme un brouillon, c’est-à-dire : l’améliorer de temps à autre sans trop se focaliser sur le surplus (qui pour lui est la grammaire, le style, etc).
Puis de réécrire complètement son œuvre sans relire le 1er jet, quitte à faire quelque chose de complètement nouveau.
C’est sa méthode à lui, avec parfois jusqu’à presque une trentaine de jets avant l’aboutissement final de son roman.

Chacun sa définition en somme ! :-)
Image de profil de LaudaQuoi
LaudaQuoi
Merci pour ta réponse. Personnellement, je ne vois pas bien l'intérêt de corriger son premier "brouillon" si c'est pour écrire ensuite une version différente sans relire la première mais cette manière de faire semble lui réussir :-)
Image de profil de GEO
GEO
Bonjour
Voici la méthode que j'utilise : je ne publie que des récits terminés et corrigés.
Pourquoi ? Parce que mon égo ne supporte pas certaines critiques. Par exemple je peux savoir qu'une phrase est mauvaise, lourde ou pleine de fautes, et je sais être capable de la corriger. Par contre si on me la signale, alors je me dis que j'aurais du voir mes erreurs.
C'est la même chose sur l'intrigue...
Alors la solution consiste à terminer le travail, le relire, lui laisser le moins de fautes possibles puis le soumettre. De cette façon, j'évite les commentaires que j'aurai pu me faire moi-même. Ceux que je reçois sur une version avancée d'un récit me font en général plus progresser que ceux que je reçois sur un premier jet.
A+
GEO
Image de profil de LaudaQuoi
LaudaQuoi
Il y a manifestement tous les cas de figure ;-)
Image de profil de GEO
GEO
Il y a une vidéo d'auteur sur youtube qui parle d'un sujet connexe (https://www.youtube.com/watch?v=SolNsjndnCg)
A+
GEO
Image de profil de LaudaQuoi
LaudaQuoi
Merci pour toutes vos réponses. C'est vrai qu'à la limite on pourrait tout écrire "d'une seule traite" (façon de parler) puis publier ici chapitre par chapitre. Je pense surtout qu'il faut éviter de trop tout remanier depuis le début en permanence au risque de se perdre dans son intrigue et de ne jamais terminer l'écriture du premier jet ;-)
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
ben, c'est justement là le paradoxe :P
on peut écrire d'une seule traite, oui, mais pour certains avoir des retours est "moteur" pour se motiver. Je pense qu'effectivement les remarques structurelles auraient tendance à effrayer l'auteur qui ne finirait jamais le 1er jet de peur de penser à tout remanier. Du coup... paradoxe à nouveau :)
Image de profil de leo stem
leo stem
Faire petit à petit m'aide beaucoup car tous les conseils de tes lecteurs sont importants et utiles!Etant novice dans l'écriture, ça m'a beaucoup aidé!Mais si tu préfères tt publier d'un coup tu peux aussi et tu peux corriger après!!
Image de profil de Paige "Popli" Eligia
Paige "Popli" Eligia
Je pense qu'il faut le faire comme tu le sens.
Personellement, j'étais bloquée dans l'écriture. J'avais pourtant toute la trame de faite, mais impossible d'écrire. C'est le fait de venir ici, et de savoir que des personnes attendaient la publication de la suite, qui m'a motivée (plus les commentaires et avis)
Là, par exemple, je n'ai qu'un seul chapitre qui n'est pas publié. Et je ne regrette pas de prendre le temps, parce que mes chapitres se sont améliorés par rapport aux premiers.
Si tu es plutôt quelqu'un qui écrit tout en une semaine, alors pour moi ça me parait pertinent de poster "plus vite", pour avancer dans le travail de réécriture.
Comme dans tout, y'a pas de recette :)
Image de profil de izuchux
izuchux
Je débute totalement donc comme le dit castor, pour moi il vaut mieux ne pas avancer trop dans l'écriture. Comme ça, je peux essayer d'appliquer les conseils qu'on me donne en critique des mes premiers écrits, sur ceux qui suivent.
Quand j'aurai fini ça fera un roman relativement épais je pense et même quand je l'aurai corrigé, des lecteurs viendront l'annoter encore... donc non pour moi ça n'est pas contradictoire. c'est le cheminement naturel d'un texte en construction.

Et même quand j'écrirai moins mal, j'imagine que j'aurais encore et toujours des choses nouvelles à apprendre, à prendre en considération, à réfléchir. Non pas que je voudrais continuer de travailler forcément sur le même ouvrage, mais dans le sens que les annotations sur un texte peuvent servir à un autre écrit.

sur ce même principe, je lis aussi les annotations et les commentaires sur les textes des autres, que je compare avec mon ressenti et mes réflexions tout au long de la lecture.
Image de profil de Castor
Castor
Lorsque j'ai débarqué sur Scribay, j'ai publié l'histoire en entier. Je l'avais écrit avant de découvrir la plateforme. Il est vrai que d'un côté, c'est très fastidieux, car au premier commentaire, tu apprends des règles d'écritures que tu dois ensuite essayer d'appliquer aux autres chapitres et ainsi de suite au fur et à mesure de l'apprentissage. Et c'est aussi surtout très frustrant lorsque tu patientes entre deux commentaires.

Je pense premièrement que cela dépend du niveau. Pour un débutant, il vaut mieux publier chapitre par chapitre pour que la masse de correction soit moins importante. Pour ceux qui connaissent déjà les règles d'écritures, c'est moins gênant de tout publier d'un coup.

Puis, cela dépend aussi de la manière d'écrire. Certains, écrivent sans avoir une trame prédéfinie et vont donc plus naturellement publier par chapitre en fonction de leur avancée.

En ce qui concerne le problème quantité VS qualité que certains évoquent, c'est tout à fait justifié pour cette plateforme. Et je m'explique :

j'ai effectué pas mal de quantité, au début, pour justement apprendre. Il est plus facile d'avoir des annotations sur des textes courts que sur un texte long et qui plus est sur un genre "aventure scout" qui ne va pas attirer les foules ;)

Que ce soit à travers les différents Défis proposés ou le bradbury que j'ai essayé de suivre pendant quelques semaines. Cela donne sûrement des textes de piètres qualité littéraire, mais d'une qualité d'enseignement inégalable en ce qui me concerne ! J'ai tellement appris des échanges que j'ai eu sur ces textes des scribayens. Enseignements que j'ai pu appliquer ensuite sur mon texte plus long.
Image de profil de LaudaQuoi
LaudaQuoi
Merci pour ta réponse
Image de profil de Rosacia ***
Rosacia ***
Hello,
pour ma part j'ai commencé il y a des années une histoire (j'ai du mal à dire un roman XD) et je suis bloquée au chapitre 16... Je profite de Scribay, pour tester mon histoire, la première rédaction a été du premier jet d'une traite. Et ça se ressent... je réécris tout chapitre par chapitre, je prend le temps et c'est pas du luxe par ce qu'il y a des choses je ne comprends même plus le pourquoi de comment XD . Une amie m'aide et relit mes chapitres au fur et à mesure et me donne son avis et en parallèle je publie ici...
Le premier jet pour moi sert à écrire les choses brut telles qu'elles viennent, et pas grave si c'est pas "joli" tu le remanies après avant de publier. Les annotations et autres commentaires permettent un nouveau regard, des choses auxquelles nous n'aurions pas penser. Quand on est trop dans le texte on voit plus rien et on passe a côtés de certaines choses. Un regard neuf permet d'avancer...
Image de profil de 6_LN
6_LN
Ce n'est pas contradictoire, il y a le conseil d'écriture (premier jet d'une traite) et le conseil de publication (chapitre par chapitre). Ce sont deux choses différentes.
Après chacun voit midi à sa porte. Je me suis pas lancée encore dans la publication pour ma part, mais je travaille de mon côté mon développement avant d'en proposer les chapitres en lecture au fur et à mesure que je les retravaillerai. Je pense simplement qu'il faut se lancer comme on se sent de le faire ;)
Image de profil de LaudaQuoi
LaudaQuoi
Merci pour ta participation au débat :)
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Autant d'auteurs, autant de méthodes pour écrire :)

Les sites poussent à la publication en quantité, car c'est ça qui fait vivre le site : le renouvellement perpétuel.

Mais l'écriture pousse à la publication de qualité, car c'est ça qui donne ses lettres de noblesse à l'écriture ;))
Image de profil de LaudaQuoi
LaudaQuoi
Quantité vs qualité, oui c'est intéressant :)
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Hello ! Chacun sa méthode, dirais-je. Certains se sentent "booster" en écrivant au fur et à mesure et en ayant des retours. D'autres pas. Donc, il n'y a pas de formule magique. Idéalement, oui, ce serait mieux d'écrire son premier jet en cachette, le relire, le corriger et enfin le publier pour demander des avis. Certains fonctionnent comme ça et ont des textes très aboutis. D'autres brouillonnent et d'autres commencent brouillon et s'améliorent justement avec les retours. Du coup, oui, paradoxe, mais c'est selon les méthodes de travail de chaque auteur.
0