Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Richard James

L'homosexualité dans la littérature moderne !

par Richard James  il y a 1 an

Première "discussion" que je lance ici. Un avant-propos est donc de rigueur. Je suis un homme, gay, de 32 ans, et je ne trouve malheureusement pas mon compte dans la littérature moderne en terme de représentations LGBT+. J'ai le sentiment que lorsque l'on tape "roman gay" ou "littérature gay" dans un moteur de recherche, on tombe constamment sur une première de couv' avec un mec aux pectoraux saillants et des histoires tournant majoritairement autour d'un amant et de sexe. Où sont les héros gays, bis, lesbiens, trans ??? J'ai en tête quelques auteurs qui arrivent à mettre en lumière des hommes gays. je pense bien sûr à Jonathan Tropper, Stephen McCauley, ou encore John Irving. Alors oui, j'enyends déjà les gens crier et dire "mais en fait la séxualité du personnage on s'en fou, qu'il soit gay, hetero ou autre !". J'aurais envie de dire oui. Mais en fait, non. Notre construction se fait aussi à partir de ce qu'on lit, de ce qu'on entend, de ce qu'on voit, et pouvoir s'identifier à travers la littéature, le cinéma, ou encore la télévision quand on est gay, est importante. Je ne dis pas que je le fais du mieux possible, mais que j'essaye, à travers ma plume, de retranscrire ma vision d'un homme gay, évoluant comme n'importe qui dans notre société .

Si vous avez des romans en tête qui pourraient m'intéresser, ou des auteurs sur Scribay mettant en avant la communauté LGBT+ de façon naturelle et moderne, je suis preneur !

Image de profil de NM Lysias
NM Lysias
Salutation,
il est vrai que j'ai fait ce constat aussi. Couverture et corps parfait ( pour ceux qui apprécient). J'aime bien ce qu'écrit Lyli Haine. Il y a Carnaval des âmes de Jahan Cavenbatch. J'ai pu lire de jolis textes sur scribay, cependant les auteurs ont pour la plus part trouvés une ME, donc, ils ont retiré leur texte. Les mauvais anges de Eric Jourdan m'a littéralement fasciné, tellement beau et dramatique. Je peux aussi te proposer mon texte Pendu à tes lèvres, mais c'est assez particulier, très peu fantasmé. https://www.scribay.com/text/483927278/pendu-a-tes-levres
J'ai envie de te parler de Dennis Cooper, mais ses romans sont très hard (violent, prostitution, drogue, dépravation... ).
Manon Seguin a écrit un de mes coups de cœur : Vingt mille lieues dans tes yeux.
Après, je conçois la complexité à trouver un bon texte de ce genre.

Voilà... c'est tout ce qui me vient à l'esprit.
Bon courage !!!
^^
Image de profil de Jean-Christophe Heckers
Jean-Christophe Heckers
J'ai jamais cherché à faire de la littérature LGBT+, l'important c'était l'histoire que je voulais porter, et quant à la sexualité de mes personnages je ne me posais qu'une question: est-ce qu'elle influe sur ce que je raconte, ou est-ce que je me fais plaisir? J'ai dans deux cas des personnages nécessairement homos, sinon l'histoire ne marche pas - et même n'aurait pas lieu d'exister. La plupart du temps, je me contrefiche de la chose, non parce qu'elle est secondaire, mais parce que pour moi, homo ou hétéro ce sont juste des sexualités normales et qu'il n'y a pas besoin d'insister sur l'une d'entre elles. Peut-être parce que, dans le temps, je n'ai pas cherché à m'identifier mais d'abord à m'accepter, mes couples sont indifféremment homos ou hétéros avec comme seule préoccupation, montrer que les sentiments ont le même poids pour les uns et les autres. Personnages gays ou pas, je m'en fous. Bien sûr mes inclinations naturelles m'inspireront toujours plus d'un côté que de l'autre, mais faire de la littérature LGBT+ ne m'effleure même pas. Ou peut-être que j'en fais sans me poser de questions, sans chercher à en faire.
Image de profil de SaltyKimchi
SaltyKimchi
Selon moi, taper "roman gay" dans un moteur de recherche, c'est le meilleur moyen de retomber sur les clichés du genre.

On peut faire de la "littérature LGBT+", quoi qu'encore, je trouve qu'elle est encore plus réussie lorsqu'elle s'insère dans un contexte beaucoup plus général et moderne. Je ne vois pas trop l'intérêt, à moins d'écrire un livre sur le thème de l'homosexualité (ce qui est tout à l'honneur de l'auteur), de construire son personnage uniquement à travers le prisme de sa sexualité.

L'homosexualité n'est pour moi qu'un détail du grand tout de ce qui fait une personne. Par exemple, une de mes meilleures amies est lesbienne, et je ne la désigne pourtant pas comme telle. Il y a tant de choses qui la construisent que je ne saurais la réduire à ce simple élément.

Développer un personnage LGBT+ dans une histoire à une plus grande échelle a pour moi beaucoup plus de sens que de faire du LGBT pour faire du LGBT. C'est de cette façon là que je vois le naturel et la modernité de la littérature.

Après, à la question "pourquoi il n'y en a pas plus ?", pour la même raison évoquée plus bas et qui justifie tout autant la moindre présence de personnages Noirs, Arabes, Asiatiques, Handicapés etc. De manière générale, les gens écrivent sur ce qui se rapproche le plus d'eux, et sur ce qu'ils connaissent. C'est la raison pour laquelle Murakami construit des personnages japonais, que Toni Morrison écrivait sur des jeunes femmes Noirs et qu'Oscar Wilde décrit des hommes qui s'attirent malgré la censure dans Dorian Gray.

Maintenant que la communauté LGBT s'affirme de plus en plus, de nombreux auteurs LGBT vont émerger de l'iceberg, tout comme c'est déjà le cas dans la musique (Eddy de Pretto, Angèle etc.). Evidemment, rien ne vous empêche, si vous ne vous reconnaissez pas dans la littérature actuelle, de gratter vos propres récits qui vous ressemblent. Qui sait ? Peut-être que d'autres se reconnaîtront en vous et soutiendront la démarche.
Image de profil de Kaede Darkara
Kaede Darkara
Je suis d'accord avec vous. Pour ça que pour ma part, je représente naturellement des personnages de toutes orientations dans mes récits. Et souvent, le lecteur ne connaîtra leurs préférences amoureuses que tardivement, au moment où une intrigue amoureuse se dessine pour le personnage (entre les machinations politiques ou une ou deux batailles pour sauver sa planète ou son pays !).
Image de profil de Kaede Darkara
Kaede Darkara
Mes écrits sur Scribay comportent des personnages d'orientations sexuelles diverses. Après, ça reste de la Fantasy avant tout, la romance est présente, mais les intrigues ne sont pas centrées dessus. :)

En roman, je me rappelle avoir lu des extraits d'un roman qui s'appelle "Hors jeu", publié par Bragelonne si je me rappelle bien, et qui racontait les difficultés de deux joueurs de foot à vivre leur histoire, étant donné que l'homosexualité est encore plus mal vue dans les milieux sportifs professionnels américains, apparemment... Ca avait l'air vraiment pas mal. On est dans une romance, mais en plus, on soulève le thème de l'intolérance dans la société, cela me paraissait une lecture plutôt intéressante. :) Après, c'est de la romance, donc il se peut que ça tombe dans la catégorie des bouquins que tu veux éviter avec "exposition de pectoraux"... je ne l'ai pas lu en entier, donc, je ne sais pas. ^^'
Image de profil de Mina singh
Mina singh
Bonjour Richard,

Je vois dans les commentaires que tu as eu pas mal de suggestions de lecture d’auteurs célèbres. Je te propose de lire sur Scribay les œuvres de Nicolas Raviere qui s'exerce dans différents styles littéraire et un livre de poésie en particulier, intitulé les Corps cendrés (non publié sur Scribay, disponible sur BookEdition). La rencontre des textes de Nicolas Raviere a été pour moi, une sorte de choc, une proximité de pensées ou de questionnements dans laquelle je me retrouve même s’il s’agit de récits loin de mon univers.
J’espère que tu pourras accéder toi aussi à cette forme de compréhension apaisante et constructive.
Voici le lien vers ses oeuvres : https://www.scribay.com/author/160024346/nicolas-raviere

Bonne journée ;-)
Image de profil de Vicomte Bidon
Vicomte Bidon
Si avec ça, il ne revient pas ! ;-)
tu es la troisième à conseiller Nicolas Raviere dans cette discussion, avant il y a eu Lucas Dalva bien plus bas, et un ou une autre (orelei ?) dans un message qui a disparu, je crois.
Image de profil de Guillaume Roussard
Guillaume Roussard
Il faut toujours remonter à la racine pour essayer de comprendre. Je suis allé à la meilleure référence pour ce que je ne comprends pas : https://www.wattpad.com/search/lgbt -> plus de 8 500 textes...
En fait, c'est carrément une nouvelle littérature qui naît sous nos yeux.
Je trouve par contre très limitée la description de Richard James. Il n'y a pas tant que ca de torses bodybuildés. Je remarque surtout une une surreprésentation des minets metrosexuels et de lycéennes en pleins émois adolescents.
Image de profil de Cléo Didée
Cléo Didée
En roman, il y a "La Confrérie de l'Ombrelle" de Gail Carriger qui propose des personnages homosexuels. C'est un univers steam-punk fantastique dans le Londres de la reine Victoria. Sinon, je pense forcément à la saga de vampire d'Anne Rice où le genre des vampires n'interfère plus du tout dans leurs relations amoureuses ! ^^
Image de profil de Kindaichi
Kindaichi
Yo !

Tu as dit que la représentation était importante pour toi et que tu ne trouvais pas ton compte dans les médias. Tu as sûrement raison.
L'un des soucis, je pense, est que très peu d'auteur n'étant pas homosexuelles eux-même, parviendront à te donner la représentation exacte que tu recherche. Si tu recherche quelque chose de profondément réel et cohérent, je suppose que tu ne le trouvera que chez des auteurs homo, ou, chez des rares auteur hétéro ayant réussi à le retranscrir.

Hors, comme ces auteurs sont rares, (homo ou hétéro ayant réussi à le retranscrir), il est... normal que tu ne trouve pas de représentation à ton goût. Il n'y a aucune solution miracle à cela. Si les autres n'y arrivent pas, il n'y a que les auteurs gays qui pourront le faire. Tout en gardant à l'esprit que cela peut repousser une partie des lecteurs. Donc même parmi les auteurs pouvant retranscrire tout ça, il y a encore le filtre de ceux qui ne passeront pas le pas car le marché n'est pas adapté. Déjà que le marché de l'écriture...
Image de profil de Richard James
Richard James
Il y a aussi Armistead Maupin sinon qui met en avant la communauté LGBTQ+. J'ai lu que le 1er tome des Chroniques de SF. J'avais plutôt bien apprécié d'ailleurs. Très feuilletonnant. La mini-série Netflix n'était pas non plus.
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
T'as pensé quoi de Sense8 ?
Image de profil de Richard James
Richard James
Je connais, mais j'ai pas encore eu l'occasion de me pencher dessus.
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
Perso, je rage parce que la série a été annulée après la saison 2 mais j'ai quand même apprécié qu'ils fassent une fin. C'était pas parfait, mais j'ai aimé l'aventure.
Image de profil de Paige Eligia
Paige Eligia
J'adore cette série *-*
Oui le dernier épisode finit tout, trop vite, mais c'était bien quand même.
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
Nomi, Sun et Kala étaient mes personnages préférés. Trop dommage qu'on les verra plus.
Image de profil de Maioral
Maioral
Oui, le dernier épisode faisait plutôt "fan service", mais la série en elle-même, j'avais adoré aussi. Un vrai coup de coeur à l'époque <3
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
J'avoue que les scènes de sexe, ça n'a jamais été pour moi. Par contre le message de l'amour et de l'acceptance d'autrui dans cette série m'a redonné espoir en l'humanité.
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Perso, j'aime bien les BDs de Tagame ^^

Il sait par expérience de quoi il dessine ;)
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
Ah mais le yaoi, plus particulièrement le Bara c'est une autre histoire. ^^
Image de profil de Guillaume Roussard
Guillaume Roussard
Voyons voir...
Proust, Gide, Verlaine et Rimbaud.
Tous des hommes évoluant comme n'importe qui dans la société, et dont la postérité littéraire ne se limite pas à leurs occupations horizontales.
Image de profil de Ai acheté un couteau
Ai acheté un couteau
Jean Genet, Violette Leduc, Virginia Woolf, Roberto Bolano, Herman Melville, Oscar Wilde, Walt Whitman, Frederico Garcia Lorca, Yukio Mishima, Kawabata, Tenessee Williams.

Oui, il y en a beaucoup de grands auteurs ayant plus ou moins écrit sur l'homosexualité. Je suis bien d'accord.
Image de profil de Angy_du_Lux
Angy_du_Lux
Je suis actuellement entrain de m’essayer à cet exercice avec ma nouvelle Le Fantôme. Placé dans un univers heroic-fantasy on suit les aventures d’un héros dont les penchants homosexuels ne sont qu’un facette du personnage.

Sinon, si tu recherches des romances tout en humour et en finesse, je ne peux que te conseiller de taper ton coup d’œil aux écrits d’Alex Dascot.
Image de profil de Ainhoa
Ainhoa
ah ah j'ai aussi conseillé Alex Dascot ;)
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
Il y a plusieurs auteurs sur Scribay qui écrivent sur des personnages ou avec des personnages LGBT+. Je crois que TeddieSage a donné quelques exemples, mais tu peux aussi jeter un coup d'oeil du côté du tag dédié en fonction du genre de lecture que tu apprécies.

En terme de livres, en fonction de ce que tu aimes il y a :

- Silence Radio de Alice Oseman (Jeune adulte)
- We are the ants de Shaum David Hutchinson (SF)
- Six of Crows de Leigh Bardugo (Fantasy/Jeune adulte)
- Une vie comme les autres de Hanya Yanagihara (Attention lecture avec des thématiques abordées très sombres)

Après je ne sais pas ce que tu entends pas naturelle et moderne exactement, donc si ça se trouve mes recommandations vont être à côté de la plaque.

Je serais assez curieux d'échanger avec toi sur le sujet, étant donné que l'inclusion est un sujet qui m'intéresse beaucoup.
Image de profil de Richard James
Richard James
Pas un très grand fan de SF et Fantasy. J'ai le sentiment que les histoires LGBT ressortent un peu plus dans ces univers là non ?

Avec grand plaisir pour de futurs échanges ;)
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
Oui, il y en a déjà plus en effet.
Je te recommande chaudement Une vie comme les autres dans ce cas, mais faut s'accrocher c'est pas une lecture joyeuse :)
Image de profil de Maxence Sardane
Maxence Sardane
J'ai adoré ce livre, mais ça a été un véritable choc ! On en sort pas indemne.
Image de profil de Jean-Christophe Heckers
Jean-Christophe Heckers
Me demande bien si c'est parce que ce sont deux domaines ouverts au questionnement sur le genre, ou parce que les gens qui en écrivent se freinent moins pour mettre en jeu des sexualités différentes, par une sorte d'acceptabilité plus importante de l'homosexualité dans les littératures de l'imaginaire, ou parce qu'eux-même sont LGBT+, et en proportion plus importante que dans d'autres littératures (hypothèse personnelle). Le milieu grouille pourtant encore de vieux réacs...
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
Je n'ai pas besoin des médias mainstream pour me dire comment vivre mon homosexualité, je préfère le faire moi-même. Combien de fois ai-je vu des films ou des livres nous décrire comme des personnages souvent faibles avec une seule dimension alors qu'ils n'avaient fait aucune consultations avec les cercles gays, transgenres et j'en passe ? C'est pour ça que j'écris ma propre littérature LGBTQ+ et même si elle ne plaira pas en majorité, au moins je crées des personnages qui vont au-delà des plans culs, des histoires romantiques et j'en passe. Oui, deux de mes personnages sont gays et ont beaucoup de fantasmes, cela n'empêche pas l'autre. Cependant, je trouvais important de raconter une histoire qui ne soit pas uniquement basée sur leur relation de couple, car ils font partie d'un tout.
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
Teresa Rey, Maddymoon Rhodian, Paige Eligia, KagomeAohane, j'vous tague parce que je vous aime et je vous remercie d'être passé me lire dernièrement. <3
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
Un petit coucou à Opale Encaust, qui écrit une excellente histoire contenant aussi des personnages LGBT. Je recommende SMOOTHIE pour ceux et celles qui n'ont pas peur des multiples narrateurs à la première personne. Je me suis beaucoup amusé en lisant cette oeuvre.
Image de profil de Teresa Rey
Teresa Rey
ooowww trop flattée ! <3 je t'avoue que jusqu'à lire les Markios je n'avais encore jamais lu de bouquin ou une relation LGBT+ s'y retrouvait... et pourtant j'en lis à tour de bras ! C'est vrai, c'est triste de ne pas en avoir plus surtout que tu as su prouver, avec Flint et Gabriel, qu'un couple gay dans la littérature n'a rien de tabou et va bien au delà de l'étiquette amant/plan cul/sexe... la relation entre tes deux personnages est un excellent exemple pour illustrer ce post !! =D
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
D'autres couples se forment aussi dans cette saga, comme tu as sans doute pu t'en apparcevoir, mais je voulais juste faire une histoire où selon moi ce genre de personnages existent, mais ça ne définit pas seulement ce qu'ils sont. Ce sont des frères, des soeurs, des pères de familles, des aventuriers, des travailleurs normaux, des auteurs, etc. Je voulais faire en sorte de montrer le côté humain plutôt que de me concentrer sur le côté "nous sommes marginaux, pleurez-nous". Non, non. Après un certain temps, faut qu'on prenne nos responsabilités en mains et qu'on réalise que nous sommes comme tout le monde, même si nous avons nos petites différences.

Par contre, j'ai toujours ce petit pépin avec les histoires de style boys love parce qu'elles sont surtout écrites par des femmes pour des femmes. Ça manque beaucoup d'auteurs masculins pour lecteurs masculins. Enfin, ce n'est que mon avis. Je n'essaie pas d'être sexiste, c'est juste une observation que j'ai eu au fil des dernières années. Comme quoi, ça prend aussi des auteurs non-binaires pour des lecteurs non-binaires. Qui de mieux qu'une personne d'une certaine minorité pour bien se représenter dans nos histoires queers ?
Image de profil de Teresa Rey
Teresa Rey
l'histoire que tu décris entre flint et gabriel est totalement naturelle et sans cliché. Pour ma part, c'est ce que j'ai tendance à reprocher à certains écrits : le cliché. Principalement dans les histoires styles boys love, justement...
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
Je dois trop te raconter un truc en privé parce qu'en public, ça le ferait pas.
Edit: Voilà, c'est fait. Je t'ai balancé ce qui m'a choqué en privé. x'D
Image de profil de Opale Encaust
Opale Encaust
Merci @TeddieSage ! ;) <3
Pour ma part, j'suis presque obligée d'écrire de la romance lesbienne à toutes les sauces, parce que, étant donné mon propre vécu, ça me paraît plus sincère. C'est moins une affaire de représentation que d'aimer écrire ce que j'écris. En soi, l'homosexualité de mes personnages est rarement un élément qui les définit ^^
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
Erwan Barbedor Je te tague sur mon fil parce que pour moi, ce genre de littérature est nécessaire (cathartique) pour certaines personnes qui ne sont pas encore sortis du placard ou qui souffrent en silence. Je suis contre l'idée d'inclure des personnages LGBTQ dans des oeuvres s'ils sont uniquement dans le but d'être gays. J'aime qu'ils aient des rêves autres que leurs sexualités, des ambitions, des qualités comme des défauts. Beaucoup sont justement saoulés que ce soit que du marketing et non un point qui fasse partie de l'histoire, mais pas de l'ensemble, si tu vois où je veux en venir. La représentation est importante uniquement quand elle est faite dans le plus grand respect qui soit. J'ai cru comprendre que certaines statistiques faites n'incluaient pas les personnes transgenres qui forment un autre pourcentage de la population. Donc je préfère attendre les prochains recensements pour me déclarer là-dessus. Il ne serait pas impossible que 8 à 12% de la population humaine soit en fait LGBTQ+ d'ici quelques années, puisque les gens sont de plus en plus à l'aise de sortir de leurs coquilles. Sans oublier les nombreux bisexuels et pansexuels qui sont en couples avec des personnes de sexe opposé mais qui s'identifient quand même bi ou pan. Bref, tout ça pour dire, ça aide un certain type de personnes et encore plus à ouvrir l'esprit des gens qui ne comprennent pas forcément nos modes de vies.
Image de profil de Lucas Dalva
Lucas Dalva
Perso j'ai beaucoup de mal avec ces nouvelles catégorisations de littérature. Je trouve déjà celles de base stupides, mais alors tous les trucs qui changent de nom selon que le personnage principal/secondaire est bi/trans/homo/hétéro je trouve ça vraiment inutile. Et je ne comprends pas l'intérêt de savoir avant de commencer à lire, c'est beaucoup trop d'indication. Déjà pour moi le genre devrait se découvrir en lisant (et devrait se transgresser), alors quand on commence à donner un nom selon le scénario... Bouais. D'ailleurs pour moi la réelle liberté est dans la transgression, pas dans l'affirmation de la différence.

Millenium, Nana, Villa Triste, Eddy Bellegueule... Autant de bons romans qui en parlent sans que s'en soit le point central et unique. Alors oui en face on a des tonnes de livres niais sur des amours hétéros... Mais plus ça va mieux ça se trouve ça. De "bons" romans par contre oui, c'est plus compliqué, mais certains ont été cités. (oui on tombe plutôt sur les romans que tu décris)

Mais oui, la visibilisation est importante pour banaliser les choses et provoquer une ouverture, même si pour moi l'idéal ce serait d'aller vers une tolérance de ce qui nous étranger en général, plutôt que de devoir tout visibiliser pour que les gens acceptent, ce qui m'apparait comme une mauvaise solution... mais passagèrement efficace.

Sortir d'une hétéronorme patriarcale est important pour tous ceux qui veulent voir les choses changer en fait, et j'essaie au maximum de relayer ça dans mes écrits, mais c'est compliqué. (les vieux réflexes...)

Et donc sur Scribay je connais que Nicolas Raviere (plus là, mais bon) avec https://www.scribay.com/text/1015960329/garcon-d-ecume notamment.
Image de profil de Symph'
Symph'
Slt ! Ton sujet et ton point de vue sont très intéressants ! étant bi et en couple avec une militaire, il m'arrive de parler de ma relation avec ma belle dans plusieurs de mes histoires, sans jamais le mettre en avant, juste comme une information. C'est tellement dilué que je ne peux pas vraiment te donner des exemples précis ^_^ Elle intervient dans ma grosse histoire, un recueil lui est dédié, etc.

Je ne suis pas totalement d'accord avec toi sur l'importance d'avoir '''''besoin''''' d'une représentation LGBT+ dans les écrits. Personnellement, pour moi une romance est une romance, qu'elle soit homo ou hétéro. L'amour va plus loin qu'une question de sexe. Je n'ai pas eu besoin d'en avoir de ce genre de représentations pour me construire. C'est d'ailleurs pour ça qu'on retrouve comme tu le dis si justement énormément d'histoires LGBT centrées sur le sexe car, au final, l'amour est commun, mais le côté sexuel est nouveau. Ce côté disons ''exotique'' aux yeux de la majorité de la population est ce qui permet de différencier ces histoires, et c'est pour ça qu'elles se retrouvent mises en avant, devant celle qui n'insistent pas dessus, mais sur le côté ''relation amoureuse'' du couple. L'amour est tellement commun... mais deux hommes ou femmes qui couchent ensembles, là c'est nouveau !

----
Si on parle de ce sujet dans les oeuvres culturelles, en vrac :

- à ce que j'ai compris, la prochain volet de la reine des neiges va mettre une relation lesbienne entre Elsa et un nouveau personnage... :-) La tu l'auras la vision LGBT auprès de la jeunesse, même si je trouve que le sujet est tellement sensible qu'il ne faut l'aborder qu'avec des pincettes et pas avec un film de cette ampleur.

- dans le jeu League of Legends, il y a un personnage (Varus) qui a été créé avec une relation gay qui est très bien amené et magnifique, je te mets un lien, va voir cette superbe vidéo :) : https://www.youtube.com/watch?v=vzNcSvKCOyA (en général, LOL produit un travail artistique juste phénoménal).... pas du tout comme Tracer dans Overwatch qui n'existe comme tu le dis que pour le côté ''gnagnagna sexe je suis lesbienne et trop bonne''

- naturellement, V pour Vendetta !

- en histoire sur Scribay, je te conseille en premier lieu l'oeuvre Maélie de jesuispasunerockstar qui aborde joliment le sujet je trouve. Je suis quelques autres oeuvres de romance LGBT, ça existe naturellement, il faut juste un peu chercher


Au plaisir d'échanger avec toi, force mon cochon !
Image de profil de Vanilumi
Vanilumi
Désolée de te décevoir pour La Reine des Neiges 2 (qui est sorti en salles il n'y a pas très longtemps) mais aucune trace de romance lesbienne dedans ^.^ Par contre, nous avons une poussée féministe du personnage encore plus prononcée (si j'en dis plus, j'ai l'impression de spoil, donc je vais éviter).
Image de profil de Symph'
Symph'
je parle du 3 ma belle ... :)
Image de profil de Vanilumi
Vanilumi
Maybe ! Maybe ! :3
Image de profil de jesuispasunerockstar
jesuispasunerockstar
Merci Symph' Je suis touché que tu cites mon oeuvre.
Je suis très flatté par ton commentaire <3
Image de profil de jesuispasunerockstar
jesuispasunerockstar
Richard JamesTant que je suis là, j'interviens sur le sujet de la discussion.
L'étiquette "roman gay", comme toute étiquette, est trop réductrice.
Effectivement "roman gay" sur Google va renvoyer vers de la littérature érotique avec des personnages homosexuels,
ce qui n'est pas ce que tu recherches.
Avec les algorithmes des moteurs de recherche, il faut préciser les requètes, tatonner, bon courage.
Mais ne désespère pas. A force de chercher, tu finiras par trouver ce qui te conviens.

Parmi les personnages gays de romans, j'aime énormément l'héroïne de Millénium, Lisbeth Sallander. Elle est bisexuelle,
mais c'est aussi une fille gothique, hackeuse de génie, hyper-intelligente, qui s'en est pris plein la gueule et qui n'a pas froid aux yeux.
Je l'admire. Elle me fait flipper un peu aussi, j'irai pas lui chercher des noises :)

Je pense qu'un auteur a envie que ses lecteurs/lectrices s'identifient en partie à l'un(e) des héro(ïne)s,
indépendament de leur personnalité, parce qu'ils auront ressenti ou vécu, à un moment de leur vie,
la même émotion, des évenements similaires.
En tant que lecteur, je peux m'identifier à un personnage féminin (en tant qu'auteur aussi d'ailleurs).
Une lectrice peut s'identifier à un personnage masculin, un lecteur hétéro s'identifier à un héros gay
car l'homosexualité fait partie de la personnalité, mais n'en est pas la seule composante.

Pour le roman Maélie que j'écris en ce moment sur Scribay, l'une de mes héroïnes est gay, mais j'aborde beaucoup de thèmes:
l'amitié, l'amour, la confiance en soi, l'intolérance, le harcèlement, l'homosexualité...
Les sentiments amoureux de cette héroïne ont pris une place importante ( que je n'avais pas prévu à la base mais j'aime que mes personnages me surprennent), mais
ne sont que l'un des éléments de l'histoire.
Image de profil de Millie M.
Millie M.
Salut !

Je suis d'accord avec toi, les LGBT+ n'y sont pas assez représentés. Je dirais même que malheureusement, même quand ils le sont, cela devient leur trait de caractère unique, la seule chose qui les définisse (je fais une énorme généralité, évidemment ce n'est pas toujours le cas).
De mon point de vue "d'auteure" (c'est un bien grand mot !), je pense aussi qu'il ne faut pas forcer les choses. Si cela n'apporte rien à mon histoire, autant ne pas créer une histoire d'amour (par exemple) LGBT+ qui sera mauvaise. Je vois souvent cette erreur, surtout dans les nouvelles séries Netflix. Ces personnages-là sont alors peu appréciables, du fait de leur manque de construction et de leur inutilité.
Pour ma part, je n'ai encore jamais introduit de personnage trans, bi, gay etc. (du moins qui le soit ouvertement).
Mais j'y pense sérieusement. Sans que ce soit écrit en gros sur son front. Juste comme un autre personnage, que cela fasse partie de son identité, sans la définir. Je pense que cela me plairait beaucoup. Ça surprendrait peu-être le lecteur, aussi. Et puis j'écris du jeunesse (pas encore publié haha, j'en suis encore bien loin... mais j'y compte !), ce qui serait une bonne façon d'habituer les jeunes aux différences d'identité et de sexualité. Qu'ils voient cela comme quelque chose de normal, en fin de compte (ça sonne un peu comme de la propagande haha).

Sinon, pour te conseiller quelque chose... je n'ai rien sous la main. A la limite, j'ai la série "Euphoria", qui met en scène plusieurs personnages LGBT+ de manière très intelligente, selon moi. Après, saches que ce n'est pas le sujet principal de la série.
En littérature, j'ai seulement lu "Call me by your name" ! Tu dois sûrement déjà connaître... (si ce n'est pas le cas, sacrilège !!! sors l'acheter tout de suite).

Bref, j'ai un peu raconté ma vie, je m'excuse. Mais j'avais très envie de m'exprimer sur le sujet ! (qui est ma foi, très intéressant).

Belle soirée à toi !
Image de profil de Richard James
Richard James
J'ai regardé Euphoria. Effectivement, très bien faite comme série !Sex Education est pas mal non plus.

Pour Call Me By ... honte à moi, je n'ai pas lu le livre mais j'ai vu le film. J'avoue que, bien qu'intéressant comme film (j'ai beaucoup aimé l'atmosphère chaude et humide de l'été), l'histoire en elle n'avait rien de bien transcendant.
Image de profil de Millie M.
Millie M.
Chacun ses goûts, j'ai envie de dire !
Personnellement, le film comme le livre m'a marqué. Je ne saurais pas expliqué exactement pourquoi. Peu-être est-ce, comme tu dis, cette atmosphère particulière, ou le jeu d'acteur, l'histoire, ma foi classique, dans laquelle je me suit reconnue...
Sinon, je suis d'accord, Sex Education est pas mal.
Et Euphoria est in-croy-able ! (j'en fais trop ?).
Image de profil de PM34
PM34
Je commencerai par dire que l'homosexualité est minoritaire en littérature car elle l'est dans la société. Les homosexuels peuvent de plus en plus s'assumer sans faire fasse aux insultes et autres (je dit pas qu'il n'y en a pas, juste que j'imagine qu'il y en a de moins en moins) donc il faut logiquement s'attendre à une augmentation des personnages homosexuels dans les prochaines années.
J'expliquerai ton manque de livres mettant en avant des homosexuels par le fait que les auteurs créent généralement des personnages qui leur ressemblent. Mes personnages sont en grande majorité des hommes blanc hétéro parce que je le suis.
Des auteurs gays comme toi peuvent donc se démarquer en proposant des histoires mettant en scène des gays sans tomber dans les romances à deux balles.
Image de profil de Ainhoa
Ainhoa
Hello !

Je pense à Alex Dascot direct ! c'est frais et moderne ! Vraiment c'est un plaisir de la lire ! Du BL comme j'aime, pas gnan-gnan.
Image de profil de Richard James
Richard James
J'irai jeter un coup d'oeil, thanks ;)
Image de profil de Vanilumi
Vanilumi
Hello !

Je peux comprendre ta frustration quand on cherche désespérément quelque chose sans trouver son bonheur, surtout dans ce genre de cas. Je n'ai pas spécialement de roman à conseiller sur Scribay (je patauge assez dans les miens déjà o/) mais je m'intéresse aussi beaucoup à ce genre de questions, à tel point qu'une majorité de mes personnages sont généralement bisexuels (avec ou non des préférences lesbiennes, gay), même si j'ai du mal à les mettre en image, mais je vais m'y efforcer. Mais comme je ne suis pas très avancée, ils n'apparaissent pas encore sur Scribay (ils viennent assez tardivement, en vérité), donc j'en dis pas plus !

Quelque chose qui me vient en terme de "héros gay", c'est la série des Hérauts de Valdemar de Mercedes Lackey. Le personnage principal "Vanyel" est gay et c'est de la fantasy (question d'un amour tragique, puis de reconstruction, etc, pas vraiment de sexe). Peut-être que ça pourra t'intéresser :) Si la série t'intéresse, l'auteure a publié plusieurs ouvrages qui tournent autour du même univers. Je ne les ai pas tous lus, mais c'est fort possible que certains autres d'entre eux évoquent aussi d'autres types d'amours.

En espérant que tu puisses trouver ton bonheur !
Image de profil de Gobbolino
Gobbolino
J'y pensais aussi. D'ailleurs dans toutes les trilogies (je sais plus combien il y en a) il y z des couples gays et lesbiens).
0