Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de DidineetYona

Les dialogues

par DidineetYona  il y a 1 an

Bonjour, ou Bonsoir,

Je viens vers vous aujourd'hui, car en demandant une relecture, je me suis rendu compte que personne n'avait les mêmes règles de dialogue. Je trouve que c'est quelque chose d'assez important dans un récit. C'est pourquoi je vous mets ici celle que mon apprise depuis que je sais lire.

On ouvre les guillemets au début du dialogue et on les fermes à la fin :
La porte s'ouvre sur une jeune femme.
" Bonjour, je peux vous aider ?
- Bonjour, Madame est ce que Monsieur James est ici ?
- Non, il est parti tôt ce matin. Me répondit-elle
- Pouvez-vous lui dire que Léo est passé ?
- D'accord, je lui dirais.
- Merci Madame excusé moi pour le dérangement. Lui dis-je 
- Ce n'est rien au revoir. Dit-elle "

J'espère que cette discussion aidera certain d'entre vous.

Image de profil de Lucian Cloud
Lucian Cloud
Super intéressant comme sujet, merci pour le partage ! C'est vrai qu'au niveau des dialogues, on peut se retrouver avec des mises en forme assez différentes d'un auteur à un autre :

« Bonjour Madame, est-ce que Monsieur James est ici ?
- Non, il est parti tôt ce matin. Me répondit-elle. »

Pour moi, cette formulation est correcte, au même titre que :

- Bonjour Madame, est-ce que Monsieur James est ici ?
- Non, il est parti tôt ce matin, me répondit-elle.

Finalement, on assiste plus à une déclinaison personnelle de recommandations plutôt qu'à l’application d’un règlement gravé dans le marbre. Là où je rejoins Symph', c’est qu’effectivement, la première considération de l’auteur devrait être la clarté et la facilité de lecture de son récit. Le lecteur ne devrait jamais avoir à se poser de questions à cause de la mise en forme des dialogues.
Image de profil de Auteur inconnu
Auteur inconnu
C’est un matin de juillet chaud et ensoleillé. Le coq chante dès quatre heures du matin. Ce qui réveille un jeune homme . Arthur se lève de son lit avec beaucoup de difficulté.

Sur l’entablement de la cheminée, Arthur prend sa casquette préférée et la positionne sur sa tête. Cette casquette est le cadeau de son grand-père qui est mort durant la guerre de l’indépendance de la Roumanie. Arthur n’a jamais vu son grand-père, mais il sait qu’il est toujours dans son cœur.

Dans la cuisine, l’odeur du café envahit la pièce. Son père est assis à une chaise avec sa tasse dans la main.
D’un coup son père crie
-Saloperie !!!
Son père a renversé son café sur son t-shirt de travail. Ce qui fait sursauter Arthur, se cogne contre l’entablement de la cheminée et fait tomber un vase. Le jeune homme court voir son père.

Au moment de fermer la porte de la maison une femme s'approche du jeune homme doucement. Cette femme est blonde elle doit avoir trente-cinq ans ou quarante ans. Elle touche l’épaule d’Arthur de sa main gauche en lui parlant d’une voix douce et sensuelle à l’oreille du jeune homme.

La femme dit.
-Arthur j’ai besoin d’aide !!
Samanta fait signe à Arthur de le suivre. Arthur à pas-de-souris la suit. Au bout deux cents mètres Samanta s’arrête devant le domaine de madame Mussion.
Image de profil de Symph'
Symph'
Slt !

Moi ça me dérange pas ta façon de les écrire. Au fond, tant que ton organisation est naturellement comprise par le lecteur, ça va ! Chacun est différent en effet, tant qu'on a pas besoin de réfléchir à qui parle, quand et comment, c'est bon ! Tu verras dans les commentaires de tes œuvres si les gens ne comprennent pas ton organisation !

---
J'en profite pour poser une autre question liée aux dialogues, et sur laquelle je m'interroge beaucoup..

Pour moi, dans une ligne de dialogue, je m'attends à ne trouver que du dialogue. J'ai toujours du mal avec les dialogues avec des incises, du style :

- Comment ça va ? Demanda-t'elle.

Dans mes textes, tout ce qui vient après le petit tiret n'est que de la parole, et je fais la description/réaction avant ou après le dialogue. Vu que tout le monde fait comme ça, je m'y suis essayée, mais j'ai du mal... je trouve ça bizarre. Suis-je la seule ? Ai-je un problème ?!
Image de profil de Borghan
Borghan
Les incises sont bien pratiques pour éviter les longueur, garder un bon rythme dans le récit. Par ailleurs, vouloir les remplacer par une "introduction au dialogue" c'est prendre le risque de faire des doublons (en gros, de dire ce que va dire le personnage avant qu'il ne parle).
Image de profil de Symph'
Symph'
Moi justement ça me casse le rythme, je sors de l'histoire pour réfléchir 1 sec à quand est-ce qu'il parle et quand est-ce de la description. Je ne m'y suis jamais faite !
Image de profil de Borghan
Borghan
Fais un dialogue avec 4-5 intervenants sans incises, tu sais plus qui parle :P
Image de profil de Symph'
Symph'
Ah ça doit être ça alors ! Je n'ai que des dialogues à 2 quasiment ! Le nombre me fait peur !
Image de profil de Borghan
Borghan
On est d'accord. J'ai écris un dialogue avec six intervenants il y a quelques jours... le rendre réaliste/crédible, ne pas oublier l'un d'eux, les faire intervenir en fonction de leur caractères/leurs opinions ainsi qu'en fonction de leurs relations avec celui qui vient de parler...
Un vrai bon casse-tête !
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
Ma solution à tout ça est simplement de virer les guillemets complètement. Beaucoup de maisons d'éditions ont commencé à les virer d'après ce que j'ai vu en librairies, durant les récentes années. Aussi, j'aimerais mentionné que les incises ne prennent pas de majuscules dans l'exemple que tu nous as donné plus haut et sont précédés par une virgule.

Exemple :
- Ce n'est rien, dit-elle. Au revoir.

Pour ce qui est des guillemets, chacun décide de les garder ou pas. Tout dépend du style adopté, même s'il faut quand même suivre les règles de typographie francophone.

Par contre, je ne saurais dire comment écrire un scripte théâtral, chose que j'ai bien envie de faire, un de ces jours.
Image de profil de DidineetYona
DidineetYona
On m'a appris que les incises portaient des majuscules depuis le début, mais ici la plupart des personnes n'ont pas le même avis sur la question, je ne sais plus qui écouter un jour, je les enlève et le lendemain, on me dit d'en mettre. Du coup, j'ai été voir dans plusieurs livres et sais pareil, il y en a qui en mettent d'autre pas...

Je n'en est jamais écris mais dans mes souvenirs la différence est :
que les personnages sont sités avant de parlé

exemple:
Maéva ouvrit la porte(<- en italique)
Maéva: Bonjour ,Je peux vous aidez ?
Arthur: Bonjour, Madame est ce que Monsieur James est ici ?
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
Ceux qui font des incises en majuscules ne se sont pas vraiment corrigés. Il est possible que ce soit des auteurs auto-édités aussi. Les maisons d'éditions demandent toutes que les incises ne soient pas en majuscules.
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
Par contre la typographie est différente dans d'autres langues. Par exemple, en anglais, parfois les incises sont en majuscules ou en minuscules. Tout dépendant du contexte.
Image de profil de DidineetYona
DidineetYona
D'accord je ne savais pas. Mais du coup doit on mettre une virgule ou un point entre les deux ?
Image de profil de TeddieSage
TeddieSage
pour les incises, c'est une virgule. si tu as un point d'exclamation ou d'interrogation, la virgule n'est pas obligatoire - voir inutile. Personnellement, je ne mets jamais la virgule après un point d'exclamation, ni d'interrogation, ni les points de suspension. Et pour le point virgule non plus.
Image de profil de Borghan
Borghan
Elle est même en trop dans ce cas, à mon avis ^^
Image de profil de Vireluba
Vireluba
Les incises n'ont pas de majuscules, c'est la règle de base en français. Une virgule à la fin de la phrase et ton incise. Si des fois ça choque, parce que ça arrive, un petit retour à la ligne et tu recommences ton dialogue. ^^ Perso, j'ai tendance à corriger quand je vois des incises en majuscule. Mais je sais que certains l'acceptent. En revanche, je ne l'ai jamais vu dans aucun des livres que j'ai lu.
0