Inscrivez-vous sur Scribay...

...et retrouvez une communauté soudée par l'amour de l'écriture, le partage et l’entraide entre auteurs.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
Image de profil de Romain G

Jusqu'où considère-t-on qu'une oeuvre est du plagiat ?

par Romain G  il y a 1 an

Salut à tous !

Ce matin, en commençant une nouvelle série nommée "Taboo" j'ai fait une découverte un peu malencontreuse et qui, je dois dire, m'inquiète. En effet, le début de Taboo est extrêmement similaire au début de mon histoire: un individu mystérieux fringué d'un long manteau noir revient au milieu de l'enterrement d'un être cher, se fait mal regarder et suscite la peur de sa soeur.

Donc voilà, la coïncidence est énorme et m'inquiète beaucoup: jusqu'où considère-t-on qu'une oeuvre en a plagié une autre - surtout lorsque c'est involontaire comme cela ?

Merci d'avance et bonne journée !

Image de profil de Stéph Loup'tout
Stéph Loup'tout
Salut ! ^o^

Alors, en effet, tomber par hasard sur une histoire qui commence comme la nôtre ou présente de fortes similitudes peut être assez "traumatisant", dans le sens où ce qu'on a imaginé l'a été et qu'on pensait unique a en fait déjà été réalisé par quelqu'un d'autre ^^". Après, je pense que tant que ça reste une situation ou un élément isolé, ce n'est pas plagiat. Nous vivons dans le même monde, nous pouvons lire et nous inspirer des mêmes choses, nous partageons aussi un passé commun et des légendes qui ont voyagé plusieurs fois autour du monde, il est donc logique que certaines histoires se ressemblent ou se fassent écho :) Par exemple, le conte de la Belle et la Bête a en fait plein de versions différentes, d'auteurs qui ne sont pas forcément lus/connus. L'une de ses versions (bretonne), remplace la créature de la Bête par un homme dont les fesses sont coincées dans une marmite. Dans le fond, on retrouve la trame de la Belle et la Bête, avec un homme solitaire qui se cache dans un château, menace un jour le père d'une jeune fille pour l'épouser, la retient prisonnière un moment et finit par tomber amoureux et voir sa malédiction brisée... sauf que, en se penchant un peu plus sur les contes, on se rend compte que les histoires d'amants maudits, d'enlèvements et d'amour entre geôlier et prisonnière sont très récurrentes ! Un autre exemple est celle d'une légende irlandaise, avec un kelpie qui enlève une jeune fille et l'emmène vivre au fond de son lac, sauf que la jeune fille a toujours froid, alors le kelpie va demander de l'aide à un autre humain pour lui construire une maison au fond du lac afin de protéger sa femme du froid des eaux... Là aussi on retrouve un monstre qui enlève une jeune fille, avec un amour réciproque à la fin, pourtant cette légende est antérieur à la Belle et la Bête...
Perso, je trouve que "plagier", c'est vraiment reprendre toute la trame de l'histoire, la personnalité et le physique des personnages et les lieux sans rien changer, sauf quelques noms ici et là. Genre si je décidais d'écrire un livre sur un jeune garçon qui découvre le jour de ses onze ans qu'il est magicien et part étudier dans une école de magie où il rencontre ses deux meilleurs amis et doit faire face au Seigneur des Ténèbres qui a tué ses parents... clairement, même en changeant les noms de lieux et de personnages, ce serait du plagiat.
Là, pour le coup, c'est juste un événement (l'enterrement et l'apparition d'un personnage apparemment pas trop aimé des autres, voire même craint de sa sœur). C'est un peu comme certains exercices d'écriture ou concours, où on doit partir d'une même situation et écrire la suite. Il y aura autant de suites que d'écrivains. Perso, avec une telle situation (et parce que j'adore la fantasy xD), j'imaginerai que le perso au manteau noir est un magicien ayant passé un pacte avec un démon et donc maudit, qu'il a pris ses distances avec sa famille car cette dernière l'a renié, qu'il est pourtant revenu assister à l'enterrement de son jeune frère (avec lequel il est resté assez proche), mais qu'il suscite une peur panique chez sa soeur, car autrefois, peu après son pacte avec le démon, il l'a involontairement blessée, lui laissant des séquelles physiques (elle boite, a de profondes cicatrices, n'a plus l'usage de la parole) et morales (traumatisée, elle fait régulièrement des cauchemars où elle le voit l'attaquer). :) Un esprit un peu moins fantaisiste que le mien aurait pu partir sur un thème plus historique, avec le fils d'un duc désabusé et connu pour sa débauche et sa violence qui assiste à l'enterrement de son père, faisait de lui le nouveau duc et le tuteur légal de sa soeur, d'où la peur de cette dernière ^^ Le tout est de savoir si la suite de ton histoire est vraiment similaire à celle de cette série ou si c'est juste le début qui lui ressemble ;)
Image de profil de Vivian Roof
Vivian Roof
À mon avis il y a suspicion de plagiat quand celui qui est plagié rouspète. Nous utilisons tous les mêmes lettres et les même mots (moi parfois j'en invente). C'est la façon de s'en servir qui peut être qualifié de plagiat : la phrase entière, le vers... Quand c'est léger ou tangent on peut parler de ressemblance...
Et à mon avis le plagiat dénote une recherche d'amour-propre autant qu'un manque de talent et d'honnêteté.
PS : j'ai jamais parlé aussi bien de ma vie !
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Tu n'as jamais aussi bien parlé, mais je n'ai pas tout saisi ;)
En parlant d'honnêteté, tu dis qu'il n'y a pas manque d'honnêteté ? ^^

Nous n'avons pas les mêmes valeurs :D
Image de profil de Vivian Roof
Vivian Roof
Je parle bien bien mais j'écris mal : j'avais modifié mon commentaire et en faisant trop vite j'ai laissé des mots qui devaient être supprimés.
Plagier c'est bien malhonnête.
"Nous n'avons pas les mêmes valeurs", je crois que c'est déposé.
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Le plagiat, c'est quand on préfère copier-coller à creuser-la-cervelle ^^
Image de profil de Aude Vesselle
Aude Vesselle
Surtout qu'avec internet, c'est rapide et efficace. Avant, fallait ouvrir des bouquins, chercher, trouver, et recopier tout à la main ou à la machine.
C'était long ! ;-))
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Internet, c'est un tue-imagination pour certains, alors que ça devrait être un booster ;)

Détournement majeur d'un outil mineur ? ^^

Je crois qu'on fait tous du plagiat, chacun à son niveau. Quand on partage une photo, une citation, etc. Les proverbes de nos vieux ne sont que du plagiat qui a bien marché ^^ Le pire est qu'avec toutes les facilités qu'offre le net on trouve encore le moyen de dire qu'on n'a pas le temps de chercher les références pour dire que telle image provient d'untel, que telle citation provient d'un autre, et, en toute bonne foi, parfois ça nous paraît être tellement connu qu'on croit que c'est passé dans les moeurs par pure osmose ;D
Image de profil de Aude Vesselle
Aude Vesselle
Quand on partage une photo ou une citation, au moins en citer l'auteur, c'est le minimum syndical du respect ;-)
Je pense que la difficulté se tient dans les idées qu'on chope à droite ou à gauche, qui nous servent à notre tour. On peut prendre l'idée mais pas tout le boulot qui va avec, sinon c'est de la reproduction pure et simple.
Image de profil de Vivian Roof
Vivian Roof
Avant ? Tu nous parles d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître... (Je pense que c'est de moi mais j'ai la vague impression que quelqu'un l'a déjà dit.)
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Pour répondre à Aude :

Certaines photos sont tellement reprises sur le net qu'il est impossible d'en retrouver l'origine ^^
Et pour les citations, c'est du pareil au même. J'ai souvenir d'un texte attribué à Pablo Neruda, texte qui n'est pas de lui, qu'il avait honteusement plagié et qu'il a dû le reconnaitre du bout des dents, et ce texte circule toujours beaucoup et les gens, honnêtes, s'empressent de l'attribuer à Neruda ^^

Voici le texte d'origine :
MUERE LENTAMENTE
Muere lentamente
quien se transforma en esclavo del hábito,
repitiendo todos los días los mismos trayectos,
quien no cambia de marca.
No arriesga vestir un color nuevo y no le habla a quien no conoce.
Muere lentamente
quien hace de la televisión su gurú.
Muere lentamente
quien evita una pasión,
quien prefiere el negro sobre blanco
y los puntos sobre las “íes” a un remolino de emociones,
justamente las que rescatan el brillo de los ojos,
sonrisas de los bostezos,
corazones a los tropiezos y sentimientos.
Muere lentamente
quien no voltea la mesa cuando está infeliz en el trabajo,
quien no arriesga lo cierto por lo incierto para ir detrás de un sueño,
quien no se permite por lo menos una vez en la vida,
huir de los consejos sensatos.
Muere lentamente
quien no viaja,
quien no lee,
quien no oye música,
quien no encuentra gracia en si mismo.
Muere lentamente
quien destruye su amor propio,
quien no se deja ayudar.
Muere lentamente,
quien pasa los días quejándose de su mala suerte
o de la lluvia incesante.
Muere lentamente,
quien abandona un proyecto antes de iniciarlo,
no preguntando de un asunto que desconoce
o no respondiendo cuando le indagan sobre algo que sabe.
Evitemos la muerte en suaves cuotas,
recordando siempre que estar vivo exige un esfuerzo mucho mayor
que el simple hecho de respirar.
Solamente la ardiente paciencia hará que conquistemos
una espléndida felicidad.
MARTHA MEIDEROS

Martha Medeiros

Qu'on pourrait traduire par :
La mort lente (traduction littérale google)
Meurt lentement celui qui n'échange pas d'idées, pas d'échange de discours, évite les contradictions.

Meurt lentement celui qui devient l'esclave de l'habitude, répétant chaque jour le même chemin et le même magasin au supermarché. Qui ne serait pas échanger marque, ne risque pas de porter une nouvelle couleur, vous ne pouvez pas parler à quelqu'un qui ne sait pas.

Meurt lentement celui qui fait de la télévision son gourou et son partenaire au quotidien. Beaucoup ne peuvent pas acheter un livre ou un billet de cinéma, mais un grand nombre, et encore s'aliéner devant un tube cathodique qui apporte information et de divertissement, mais il ne devrait pas, même avec seulement 14 pouces, en prenant tellement de place dans un vie.

Meurt lentement celui qui évite une passion, qui préfère noir sur blanc, et les pendules à un tourbillon d'émotions sauvages, seulement ceux que le sauvetage étincelle dans les yeux, des sourires et des sanglots, coeur trébuché, sentiments.

Dies lentement celui qui ne renverse pas la table quand est malheureux au travail, qui ne risque pas de le certain pour l'incertain après un rêve, qui n'est pas autorisé, une fois dans votre vie, fuir des conseils judicieux.

Meurt lentement celui qui ne voyage pas, qui ne lit pas, qui n'écoute pas de la musique, qui ne trouve pas grâce à lui.

Meurt lentement celui qui détruit son estime de soi. Can dépression qui est une maladie grave et nécessite une aide professionnelle. Ainsi s'estompe chaque jour qui ne se laissent pas aidé.

Meurt lentement celui qui ne fonctionne pas et qui n'étudient pas, et dans la plupart des cas, ce n'est pas une option et oui, destination: alors un gouvernement silence peut tuer lentement une bonne partie de la population.

Meurt lentement celui qui passe ses journées à se plaindre de la malchance ou la pluie incessante, renoncer à un projet avant de commencer, non pas poser des questions sur un sujet qui n'est pas au courant et ne répond pas quand ils vous demandent ce que vous savez. Beaucoup de gens meurent lentement, et c'est la mort la plus ingrat et perfide, parce que quand elle s'approche de fait, il ya déjà trop inexpérimenté pour passer le peu de temps restant. Demain, afin de prendre trop de temps pour être notre jour. Puisque nous ne pouvons pas éviter un arrêt brutal, qui au moins nous éviter la mort en versements faciles, se souvenant toujours que être vivant a besoin d'un effort beaucoup plus important que de simplement respirer.

Martha Medeiros

Et qu'on trouve signé Pablo Neruda :
Il meurt lentement

Il meurt lentement

celui qui ne voyage pas,

celui qui ne lit pas,

celui qui n'écoute pas de musique,

celui qui ne sait pas trouver

grâce à ses yeux.

Il meurt lentement

celui qui détruit son amour-propre,

celui qui ne se laisse jamais aider.

Il meurt lentement

celui qui devient esclave de l'habitude

refaisant tous les jours les mêmes chemins,

celui qui ne change jamais de repère,

Ne se risque jamais à changer la couleur

de ses vêtements

Ou qui ne parle jamais à un inconnu

Il meurt lentement

celui qui évite la passion

et son tourbillon d'émotions

celles qui redonnent la lumière dans les yeux

et réparent les coeurs blessés

Il meurt lentement

celui qui ne change pas de cap

lorsqu'il est malheureux

au travail ou en amour,

celui qui ne prend pas de risques

pour réaliser ses rêves,

celui qui, pas une seule fois dans sa vie,

n'a fui les conseils sensés.

Vis maintenant!

Risque-toi aujourd'hui!

Agis tout de suite!

Ne te laisse pas mourir lentement!

Ne te prive pas d'être heureux!
Image de profil de Aude Vesselle
Aude Vesselle
C'est comme la fameuse phrase : "Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire." que Voltaire n'a jamais dite, surtout que lui, la liberté d’expression, il s'asseyait dessus ;-)
Image de profil de Anne-Christine B.
Anne-Christine B.
Je crois que nous avons tous nos sources d’inspiration : des artistes dont nous admirons les œuvres et qui nous inspirent à écrire, peindre, sculpter, cuisiner, jardiner, réfléchir, etc.
Nous aimerions écrire à la manière d’untel, imaginer une histoire qui ressemblerait à celle de tel auteur.
Alors, oui, comme Vis9vies, je pense que nous plagions tous, d’une certaine manière.
Image de profil de korinne
korinne
Ben je vous trouves bien complaisant(e)s !

Moi ça m'énerve lorsque je lis un texte, ou un morceau de texte, dont je connais l'auteur et que l'on cite, mot pour mot, sans le préciser.
Quand cela arrive sur Scribay, bah je le signale gentiment (oui, même si ça m'énerve :) car j'ai l'impression que beaucoup ne sont même pas conscients de plagier... D'ailleurs généralement cela suffit pour que le "plagiaire" répare son étourderie et parfois en prenne conscience. Mais sinon, je deviens moins sympas...

Le plagiat c'est du copier-coller pas une manière différente de traiter une idée.

C'est petit et irrespectueux ! En plus, ça me donne le sentiment qu'on me prend pour une cruche... et ça je n'aime pas du tout ;))
Image de profil de Anne-Christine B.
Anne-Christine B.
C'est bien pour ça, korinne, que je marquais la nuance avec nos sources d'inspiration, pour évoquer le sens d'imiter, sans copier.
L'autre sens de plagier c'est voler, s'attribuer l'oeuvre d'un autre, mot pour mot, et la signer de son propre nom. Et là, cela rentre dans le cadre de la contrefaçon, c'est illégal.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Juste pour mettre ma patte :P je ne connaissais pas ce poème-là, mais en espagnol, ça fait pas du tout Neruda, je ne suis pas experte, mais c'est trop... comment dire ? ordinaire. Je vais faire comme si je n'avais pas vue la traduction Google, par contre la traduction française, bizarrement, ça fait plus "Neruda". Elle est plus belle aussi, les idées sont là, mais mieux écrites. Comme si c'était un autre poème. Du coup double plagiait, on enterre complètement l'original.
Bref, sinon je suis d'accord, malheureusement le plagiat est partout et même dans les couvertures des œuvres, avatars... est-ce que prendre la photo de quelque chose qu'on aime fait de nous des plagiaires aussi ? (je me pose la question)
Bref, par contre korinne je suis surprise, tu as trouvé des plagiats ici ? sur des textes ??
Image de profil de korinne
korinne
Une fois, je suis tombée sur les paroles d'une chanson, sans aucune mention sur le groupe, rien, comme si c'était un texte écrit par l'auteur "Scribay"...
J'ai mis en commentaire que j'aimais beaucoup ce groupe et que ce serait bien de rendre à César ce qui appartenait à César.
C'était quelqu'un dont j'avais beaucoup apprécié les deux romans, qui m'a répondu que c'était amusant que ce soit moi qui reconnaisse le texte... Mais a tout supprimé et a disparu... pshit...
Du coup je me suis demandée si les romans n'étaient pas eux aussi des plagiats, je n'ai pas eu le temps de vérifier.
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Incroyable ! °°
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
korinne écrit :
"Le plagiat c'est du copier-coller pas une manière différente de traiter une idée.

C'est petit et irrespectueux ! En plus, ça me donne le sentiment qu'on me prend pour une cruche... et ça je n'aime pas du tout ;))"

C'est bien résumé, surtout le sentiment engendré par qui le prend en pleine poire ;)
Le plagiat, c'est du foutage de gueule, se moquer des gens qui encouragent, prendre les purs pour de la merde. Bref, c'est avoir un sens des valeurs inversé à la déontologie ; celui qui s'y adonne n'est pas un marginal, c'est un destructeur de société, un parasite mortifère.

Bon, cela dit, il y a plagiat et plagiat. S'inspirer et aspirer ^^

Et pour répondre à Gigi Fro
Oui, il y a des plagiaffreux sur le site. Il y a ceux qui s'ignorent et ceux qui nous prennent pour des gourdiflots. Il y a aussi des malades, et je ne les envie pas ^^
Image de profil de Aude Vesselle
Aude Vesselle
Ha ha ha ! J'adore "plagiaffreux" !

Plagier c'est mentir, trahir et voler, c'est nous dire : "voilà de quoi je suis capable." Alors qu'en fait il/elle n'est capable de rien, et comme il/elle est incapable, il/elle se croit en droit de voler ce qu'un autre a fait, en nous disant "ça, c'est moi qui l'ai fait, vas-y, admire-moi et dis-moi à quel point j'ai du talent !".

Plagier, c'est trop moche ^^
Image de profil de Vivian Roof
Vivian Roof
Plagier, c'est trop moche.
Plagier c'est mentir, trahir et voler, c'est nous dire : "voilà de quoi je suis capable." Alors qu'en fait il/elle n'est capable de rien, et comme il/elle est incapable, il/elle se croit en droit de voler ce qu'un autre a fait, en nous disant "ça, c'est moi qui l'ai fait, vas-y, admire-moi et dis-moi à quel point j'ai du talent !"
Image de profil de Aude Vesselle
Aude Vesselle
Pfft ! Je savais que t'étais un plagiaire Vivian Roof, mais quand même, je me disais que tu avais au moins le talent de changer quelques mots au passage. Mais là, rien, tu copies colles mot pour mot, à la virgule près. T'as un sacré culot !
Image de profil de Vivian Roof
Vivian Roof
Aude Vesselle : Je respecte trop les auteurs que j'aime pour leur traficoter leurs textes. Tu devrais me remercier.
Tiens, une question me vient à l'esprit : les copistes sont-ils des plagiaires ?
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Est-il sain de croire qu'il n'y a plagiat qu'en fonction de l'intention ? ^^

Je ne plagie pas, je copie pour la sauvegarde des arts... (des fois que les musées vendent tout aux martiens ^^)
Je ne plagie pas, je partage mes connaissances... (ça fait connaitre ce qu'il se fait dans le monde)
Je ne plagie pas, je m'entraine à faire aussi bien...
Je ne plagie pas, je m'appuie sur des valeurs sures...
Je ne plagie pas, c'est un exercice de style...
Je ne plagie pas, je pense pareil donc c'est normal que je fasse pareil...
Je ne plagie pas, je ne peux pas empêcher les autres d'avoir fait ce que j'allais faire (celle-là, elle est coton et imparable ^^)
Je ne plagie pas, tout le monde le fait... ^^

Et j'ajoute qu'aux siècles anciens, les artistes ne signaient pas leurs oeuvres, et que copiste était un métier méritant et méritoire ;)
Image de profil de Vicomte Bidon
Vicomte Bidon
Qu’il y ait des plagiaires sur scribay, hélas je l’ai constaté à me dépens, dans ce texte https://www.scribay.com/text/1346579558/je-ne-sais-plus/chapter/196093 j’avais écrit cette jolie phrase « dans mes bras ne cherche aucun réconfort ils sont devenus des appendices idiots », et voila-t-il pas qu’ici https://www.scribay.com/text/1178390812/une-nuit/chapter/360904 je lis « mes bras sont des membres inutiles », alors certes il y a eu quelques modifications (d’ailleurs la copie est moins belle et originale que l’original à mon avis) mais l’intention est claire ! quel fieffé coquin ! Évidemment je lui ai fait part de mon juste courroux…






(En réalité, ça m’a un peu déprimé de radoter ainsi)
Image de profil de Vivian Roof
Vivian Roof
Ici, je trouve qu'il y a une ressemblance mais pas vraiment plagiat.
Image de profil de Aude Vesselle
Aude Vesselle
Copier c’est voler !
Il parait que Corbis, groupe qui appartient à ce si généreux Bill Gates… (vous sentez le cynisme ?) possède des millions de photos, de films et de vidéos. Il les stocke pour faire payer ceux qui voudraient s’en servir.
Les droits d’auteurs m’sieur, dame, jamais oublier les droits d’auteurs ;-)
Image de profil de Vivian Roof
Vivian Roof
Moi, à l'école, je copiais toujours.
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Moi, je copiais en dehors de l'école ;P

À l'école, j'avais juste un petit papier fourré dans mon stylo bille qui m'aidait à passer les moments difficiles ^^
On nous apprend très jeune le système D ^^
Image de profil de Vivian Roof
Vivian Roof
Mon prof me répétait souvent : tu me la copieras 100 fois. Après, le pli est vite pris...
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Le plus dur était de trouver 4 stylos de la même couleur d'encre ! :D
En 25 lignes c'était torché !
Image de profil de Vivian Roof
Vivian Roof
Je suis ambidextre*, déjà, ça aidait. (d'ailleurs souvent ma main gauche a tendance à copier ce qu'écrit ma main droite !)
__________
* Vrai
Image de profil de DLD
DLD
Tu aurais plutôt dû intituler ton sujet « à partir de quel moment considère-t-on qu’il y a plagiat ? »

Ceci dit, toutes les histoires d’amour qui se terminent mal ne sont pas le plagiat de Juliette et Roméo. Ça dépend de la manière dont tu as traité le sujet
Image de profil de Gigi Fro
Gigi Fro
Je ne pense pas que ce soit du plagiat, sinon chaque fois qu'il y a un cliché serait-il du plagiat ? Après, si l'histoire a d'autres similitudes on peut se poser la question. Sinon imagine toutes les romances, fantasy ou polar qui commencent avec les mêmes éléments ?
Puis le mec mystérieux est toujours habillé avec un long manteau et a un regard qui suscite la peur XD
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Ce que tu relates ressemble à de la similitude "d'idées". Les idées ne peuvent pas être brevetées et peuvent légalement être copiées. Il en faut beaucoup plus pour qu'il y ait plagiat.
Image de profil de Vis9vies
Vis9vies
Il n'y a plus plagiat dès que l'oeuvre qui serait soi-disant la copie fait preuve d'originalité par rapport à l'oeuvre soi-disant plagiée.

Légalement, faudrait presque que ce soit du copier-coller ^^
Image de profil de Vivian Roof
Vivian Roof
Moi, par exemple, j'ai écrit "Bonjour Tristesse" mais en mieux. Ce n'est pas du plagiat. (Soit dit en passant, le titre est un vers d'Éluard.)
Image de profil de Mansuz
Mansuz
Je pense qu'il faut comparer les phrases, les scènes... Mais bon deux histoires peuvent être totalement différente avec des scènes qui se ressemblent. Le manteau noir, l'enterrement, ça paraît assez classique ?
0